Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

Accueil > Actualités > Portraits • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 30 avril 2019 à 22h10min
Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

Il dit être le seul haut-gradé et le seul camarade d’école du capitaine Thomas Sankara, qui a osé dire « non à l’élan révolutionnaire » d’août 1983. La rupture étant consommée, il part pour 15 ans d’exil et est condamné par contumace, pour « implication dans la déstabilisation du pays ». À 70 ans, Lona Charles Ouattara, puisque c’est de lui qu’il s’agit, déborde toujours d’énergie. Sa carrière a été marquée par un passage dans l’armée de l’air, puis aux Nations unies. Aujourd’hui député à l’Assemblée nationale, il s’est aussi mis à l’écriture. Focus sur cet homme qui a osé dire non à Thomas Sankara.

Le 12 décembre 1949, dans le village de Kobada, commune de Léraba, naissait Lona Charles Ouattara. Fils unique de ses parents, il s’initie au balafon et exerce son talent lors des festivités. Mais très vite, il quitte les siens et s’installe à Bobo-Dioulasso. Là, il fréquente le lycée Ouezzin-Coulibaly jusqu’en classe de 3e. Et c’est dans cet établissement qu’il fait chemin avec Thomas Isidore Sankara, qu’il surnomme « Bouillie ». Lona Charles Ouattara, lui, portait le sobriquet de « Bouillon ».

À ce propos, il déclare : « Thomas est un ami à moi, je le connais très bien. Nous étions comme des frères. On dit souvent que c’est Blaise Compaoré qui est son ami, et moi je vous dis que c’est en 1978 que Blaise a connu Sankara. » Les deux amis resteront attachés jusqu’au Prytanée militaire de Kadiogo (à l’époque École militaire préparatoire africaine) en 1968, et plus tard dans la vie professionnelle.

Mais le cours de l’histoire va conduire Lona Charles Ouattara à l’École de formation des officiers de Saint-Cyr en France, loin de Thomas Sankara envoyé à Madagascar. À Saint-Cyr, assidu aux études en sciences, il affiche des potentialités pour l’aviation, mais aussi des aptitudes en anglais. Bon étudiant, il sort de Saint-Cyr nanti du diplôme « d’officier de train », c’est-à-dire officier spécialisé dans le transport.

Porté au grade de capitaine, il rentre au Burkina Faso et part pour la guerre contre le Mali, en 1974. Mais ce chapitre de sa vie sera de courte durée. En effet, ayant réussi au concours d’entrée à l’École de télécommunications de l’armée de terre en Grande-Bretagne, il se rendra à Stanford. C’était une première pour un officier voltaïque. Dans cette école, il obtient le diplôme d’ingénieur en transport en 1979, puis celui d’ingénieur aéronautique en 1980. C’est avec ces nouvelles qualifications qu’il rejoindra le gouvernement de Saye Zerbo, en compagnie de Thomas Sankara.

« L’armée doit être apolitique et non endoctrinée »

En 1982, il quitte le gouvernement et entre à l’École d’aviation civile de Toulouse pour suivre une formation d’ingénierie aéronautique. Le 23 octobre 1983, il est de retour à Ouagadougou. La révolution, dirigée par Thomas Sankara, bat son plein depuis deux mois. Le leader de la révolution lui demande de prendre la tête du secrétariat général du Comité de défense de la révolution (CDR), en lieu et place du capitaine Abdul Salem Kaboré. Mais il décline l’offre. « L’armée doit être apolitique et non endoctrinée. Pas de slogan pour l’armée. Les CDR étaient des politiques. L’officier doit savoir dire non et assumer ses responsabilités, parce que l’armée ne doit pas être politisée », explique-t-il.

L’homme aux cinq barrettes se souvient de tout, comme si c’était hier : « Une semaine après mon arrivée, je reçois un coup de fil de Sankara qui a envoyé un chauffeur pour me chercher. À mon arrivée, Thomas m’explique comment ils ont fait pour prendre le pouvoir. Il disait qu’il voulait que je les rejoigne. Mais j’ai refusé. À cause de ma position, il m’a dit que ses amis de la révolution ont refusé que je devienne commandant de l’armée de l’air, ni directeur de l’Agence pour la sécurité aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). Mais en fin de compte, Thomas Sankara m’a dit : ‘‘Je leur ai imposé ta nomination comme 3e personnage de l’État-major’’ ».

« La révolution souffrait de dictature »

Aujourd’hui député à l’Assemblée nationale, le fils de la Léraba se rappelle encore ses discussions avec le leader de la révolution d’août 1983 : « J’étais seul avec lui à la présidence et on discutait. Quand Sankara m’a raconté tout ce qu’il a fait et ce qu’il avait l’intention de faire à notre pays, j’avais envie de le buter. Mais je ne pouvais pas le tuer, c’était mon ami... »

Comme Thomas Sankara le lui avait annoncé, Lona Charles Ouattara prend fonction à l’État-major des armées jusqu’en 1984. « Thomas Sankara m’a rendu visite quand j’étais malade et m’a encore invité à rejoindre les révolutionnaires. Mais j’ai refusé encore une fois de crier les slogans. Toutefois, je lui ai dit que j’allais lui rendre service au besoin, sans toutefois crier les slogans », se souvient-il. Lona Charles Ouattara pense que les gens ont fait de Thomas Sankara une icône, alors que la révolution souffrait de dictature.

Pour preuve, l’ancien cadre des Nations unies raconte que trois semaines après son dernier refus de rejoindre la révolution, il a été appelé, avec le capitaine Hassan Sawadogo, par Thomas Sankara. À cette rencontre à trois, « Thomas disait que ce sont les soldats qui vont désormais promouvoir les officiers. Avant de me menacer en disant : ‘‘Tu as vu cette table ? C’est comme le fossé entre toi et moi. Je te souhaite d’être heureux à l’extérieur, ne m’emmerde pas au Burkina Faso. C’était au mois d’avril 1984 ».

« Sankara a été naïf, il s’est laissé divertir… »

Ce même jour, au journal de 20h, Lona Charles Ouattara a appris son affectation à Boulsa au Programme populaire de développement (PPD), « pour construire des maisons ». Il s’en souvient encore : « J’y suis allé et j’ai construit des villas avec le roi de Boulsa, sous une cohorte de renseignements. Ensuite, j’ai été révoqué de mes fonctions injustement ». Durant trois mois, il se convertit en réparateur de postes téléviseurs pour ne pas rester au chômage. « J’ai rencontré Gilbert Diendéré qui m’a dit que si je voulais reprendre mon travail, il allait me faire rencontrer Blaise Compaoré. C’est là que je rencontre Blaise Compaoré pour la première fois, au bureau de Lengani. Après avoir discuté avec lui, je sentais qu’ils se rentreraient dedans, parce que Blaise Compaoré n’était pas d’accord avec Thomas sur la façon de faire les choses », relate Lona Charles Ouattara.

Aujourd’hui, l’homme a sa propre analyse des événements de la révolution. « Sankara a été naïf, il s’est laissé divertir par les Blaise Compaoré et s’est esseulé. Blaise l’avait isolé pour l’assassiner ensuite », se convainc-t-il.

15 ans d’exil

Finalement, Blaise Compaoré réussit à faire réintégrer Lona Charles Ouattara, avant de l’affecter à Ziniaré. Il refuse d’y aller. « J’ai pris une permission auprès du ministre du Plan pour aller faire la cérémonie de mon père. C’était des mensonges en fait. Et le 31 décembre 1984, j’ai traversé les frontières aux environs de minuit trente par le Mali, puis la Côte d’Ivoire, pour rejoindre ma femme au Kenya », relate-t-il.

C’est une nouvelle page de sa vie qui s’ouvre. Coupé du pays de ses ancêtres et des siens, il va tracer son chemin loin des révolutionnaires et de la politique. Il entame une carrière au Programme des nations unies pour l’environnement (PNUE) comme consultant sur les nuisances acoustiques au Kenya, avant de rejoindre la France pour un doctorat en aéronautique. De 1989 à 1991, il est dans la construction aéronautique à Airbus. Puis, Lona Charles Ouattara se forme comme chef d’entreprise aéroportuaire.

Talentueux et doté de relations, il va se retrouver successivement, pour le compte des Nations unies, en République démocratique du Congo (RDC), en République centrafricaine et en Angola comme chef des opérations. Il s’installe plus tard aux Pays-Bas comme directeur exécutif de l’Organisation de l’interdiction des armes chimiques. Quelques années après, il revient en RDC comme conseiller aéronautique du ministre des Transports pour le compte de la communauté internationale. Quelques années après, au cours d’une mission en Centrafrique pour le compte de l’ONU, il rencontre des contingents militaires burkinabè, après 15 ans d’exil. Épris de nostalgie pour son pays, il discute avec ses compatriotes et retrouve la chaleur des siens.

« Je suis un vrai patriote »

Lorsqu’il prend sa retraite, il rentre au Burkina Faso. Ses amis lui conseillent de s’engager en politique. « À cette époque, en 2010, l’UPC était le nouveau parti [qui avait le vent] en poupe », dit-il. Il s’engage à l’Union pour le progrès et le changement (UPC) donc et se fait élire aux législatives de 2012 et 2015. À l’Assemblée nationale, il occupe deux fois le poste de 2e vice-président et une fois le poste de 5e vice-président.

À 70 ans, il se prépare déjà pour les prochaines élections législatives. Jadis condamné par contumace pour une supposée implication dans la guerre entre le Mali et le Burkina, il est rentré de son exil et s’est frayé une place en politique. Sa force : « Je ne fais pas de promesses vaseuses, je suis pragmatique ». Attaché à sa culture, Lona Charles Ouattara fait du balafon son instrument de musique quotidien. D’ailleurs, il a abandonné la religion chrétienne pour ce qu’il appelle « le culte des ancêtres ». Le septuagénaire s’adonne à l’écriture pour exposer sa vision et « rétablir la vérité historique ». Il déteste les icônes et le culte de la personnalité.

Et l’une de ses vérités historiques, c’est que la révolution n’était pas la solution aux problèmes du Burkina de l’époque, tout comme Thomas Sankara avec ses slogans révolutionnaires. « Une nation, on peut la construire autrement. Pas besoin de slogans », se convainc-t-il. Pour lui, Thomas Sankara s’était lancé dans une aventure sans issue. « Quand vous vous lancez dans ça, vous croyez que des gens vous suivent. Ce ne sont que des profiteurs. Quand on a tué le capitaine Sankara, pourquoi la population ne s’est pas révoltée ? », lance-t-il.

Lorsqu’il publiait son ouvrage intitulé « Les dessous de la révolution voltaïque : la mélancolie de la victoire », le colonel Lona Charles Ouattara avait pour objectif « la reconstitution de la vérité historique ». Une vérité qu’il voit comme une lanterne pour la jeunesse.

Considéré comme un pur produit de la France par des camarades politiques, il s’en défend : « Ce n’est pas parce qu’on a été formé dans une école militaire française qu’on est pro-intérêts français. Je suis un vrai patriote. J’ai construit des ponts chez moi ».

Lorsqu’on parle de Lona Charles Ouattara, les avis sont divergents à l’hémicycle. Certains de ses camarades du groupe parlementaire Renouveau démocratique voient en lui « un libre-penseur qui a goûté à la démocratie occidentale ». En revanche, d’autres le considèrent comme un ambitieux politique imprévisible. « Il aurait même tenté de prendre la tête du groupe parlementaire, au grand dam de Daouda Simboro », confie un député. Un autre de la majorité présidentielle dit en Lona Charles Ouattara « un élément de Salif Diallo ».

Pour l’heure, le colonel Lona Charles Ouattara entend jouer s’investir lors des prochaines élections législatives pour le compte de son parti. Devenu père et grand-père, il appelle les jeunes à la formation et à la lecture de l’histoire, pour éviter les erreurs des anciens. Il compte d’ailleurs peser de tout son poids pour qu’il y ait beaucoup plus de femmes en politique car, soutient-il, « elles sont nos mères ».

E.K.S.
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 30 avril à 13:23, par @CeciCela En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Ce papi est noire dans sa peau mais blanc dans son esprit, alors il ne pouvait que aller à l’encontre de Sankara. Le papi se déconstruit lui-meme et surtout pas le mythe de Sankara. Je vais chercher davantage mais est-ce qu’il peut avoir révolution sans dictature ? Si la réponse est non, ce sera à l’honneur du papi d’arrêter sa jalousie et de ne pas continuer à se déconstruire lui-même.

    C’est déjà en son honneur d’être de retour au pays après avoir flirté avec le blanc, mais encore que pouvait-il faire d’autre si on sait que les noires dans les organisations internationales ne sont que des suiveurs, des exécutants ; quand il dirigent c’est pour servir l’autre en déservant les siens.

    La Patrie ou la Mort Nous Vaincrons.

    Répondre à ce message

    • Le 30 avril à 14:11, par Moi MEME En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Ce monsieur est creux.

      Répondre à ce message

    • Le 30 avril à 14:33, par VISION En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      SI LE NOM DU PAYS A CHANGE AU 1ER ANNIVERSAIRE DE LA REVOLUTION SOIT EN AOUT 1984,
      Comment Thomas a pu dire en avril à Lona :
      "Tu as vu cette table ? C’est comme le fossé entre toi et moi. Je te souhaite d’être heureux à l’extérieur, ne m’emmerde pas au Burkina Faso. C’était au mois d’avril 1984 ».

      Répondre à ce message

      • Le 6 mai à 09:32, par Mam yeelé En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

        Mr/Mme VISION ! Vous devriez être de ceux qu’on appellerait les "fils/filles" de Sankara car, nés après l’avènement du CNR avec sa Révolution pour vous être étonné (e) des dates des évènements de l’époque. On vous comprendra assez bien étant entendu que "né/née après le 04 Août 1983, vous étiez assez petit petit pour na pas dire "Bébé" pour connaître et comprendre des choses. Ce qui permet de déduire que "c’est sur la base de lecture de certains écrits que nous qualifierons de faux que vous retenez et avez nourri votre conviction.

        Démentir le Colonel LONA dans ce qu’il y a dit est de mentir, de vous mentir vous même. Oui que vous mentez. Retenez que le changement du nom de notre pays qui est passé de la "HAUTE-VOLTA" à "BURKINA FASO" n’est intervenu qu’au 1er Anniversaire de la Révolution après le DOP, c’est-à-dire, vers le 04/08/1984 (sans précision de jour) ; donc, postérieur à la date du mois d’avril 1984 dont a fait cas Mr. LONA. Donc c’est vous qui faites des confusions et non lui. Sommes-nous d’accord ?

        Répondre à ce message

    • Le 30 avril à 16:35, par Negblanc En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Ça veut dire quoi être noir dans la peau et blanc dans la tête ? Tous les blancs sont anti Sankara ou reactionnaire ? Il est simplement anti-révolutionnaire il y en a de blanc comme de noire. Sankara justement n’aimait les gens sans discernement.

      Répondre à ce message

    • Le 30 avril à 17:52, par @CeciCela En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Et le papi parle de slogan unitile ; vous qui aviez étudiez à Stanford, avez-vous appris que c’est un slogan qui a aidé à faire réussir la REVOLUTION AMERICAINE ? Sans le slogan de Thomas Paine
      "These are the times that try men’s souls",
      le General Georges Washington aurait perdu ses fuyard de combattants contre l’impérialisme britanique.
      Aider nous vos petits enfants à nous construire et non à nous mener en bateau.
      La Pratrie ou la Mort Nous Vaincrons.

      Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 12:05, par PAK En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Mr le Député, Personne ne dit que le Président Thomas SANKARA était un ANGE. IL RESTE DANS LE MONDE ENTIER UN HOMME DE REFERENCE QUI A MENE UN COMBAT UTILE POUR LES FAIBLES DE TOUS LES PAYS ! Les débats de maison et de rapports individuels que vous évoquez n’intéressent pas le monde. On parle d’un Leader qui avait une vision claire pour son pays, pour l’Afrique et les Déshérités de tout le continent. Nous autres, sommes fiers de cette jeunesse du Burkina Faso qui en un moment de l’histoire a voulu imprimé une autre façon de faire la politique pour être au service du peuple. La réalité bat en brèche vos propos. La preuve est qu’après son assassinat, vous autres, êtes là dans jusqu’au 3ème âge mais avec quels résultats pour le développement du pays. C’est de cela, nous parlons de SANKARA, en honneur à cette révolution, qu’il a dirigé et qui a constitué, malgré les manquements, UN GRAND ESPOIR pour l’émancipation du pays et de l’Afrique. Ne confondons pas le jour et la nuit, ni les choux et les carottes !

      Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 13:23, par vérité no1 En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Ah oui ! Un vrai stratège ! Il décide de traverser une frontière pendant un 31 décembre, là où tous les CDR sont godés !!!!!!!
    Et regardant de près, on sent que Blaise aavait aidé Sankara a rejeter le Monsieur pour ensuite le récupérer et faire croire que le diable c’est Sankara ! Oui, l’homme avait bien fait de traverser la frontière car Blaise allait le terminer en même temps pendant le 15 octobre surtout qu’il était plus intelligent et formé que lui !
    Le malheur de ce pays, c est Blaise et ça continue toujours !!!!!!!!! Basta !!!!!!!!
    N’en déplaise aux garibous de la 25ème heure !!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 14:14, par Opinion plurielle En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Mon cher, que vous avez de la vision ! ! ! ! Je n’ose pas en dire plus parce que votre démonstration est si éloquente, si profonde comme si vous avez été un tout petit proche de ce monstre de blaise pour savoir oh ! combien il est un monstre plus froid que les blancs ! !
      Il est le plus fin stratège que très peu de ces victimes lui échappent. Mais dans le cas de ce type qui ne merite même pas que l’on lui accord^t une ONCE de crédit dans ses propos, il nous éclaire plutôt sur sa véritable NATURE DE TRAITRE de la cause noire ! !
      Mais merci aux DIEUX de nos ancêtres, que de dignes fils de l’Afrique EXISTENT
      LUI N’EST QU’UN BON TRAITRE A LA CAUSE DE L’AFRIQUE QUE JE LE REPETE
      La Patrie où la Mort, Nous Vaincrons !

      Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 18:59, par Bantchandi En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      vérité no1 merci pour ta clairvoyance et ta bonne lecture du jeu trouble ce funeste individu, le Col ne serait-il pas jaloux de STIN depuis les bancs d’école, vous savez ce sentiment vous l’avez beau caché il peut resurgir à tout moment. Une fois de plus merci je crois que je vais m’abstenir de tout autre commentaire.

      Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 13:32, par HUG En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Si vous êtes populaire vous allez rayonné avec votre parti Renouveau démocratique. AH, la politique au Faso. Seuls les anges sont sains mais il faut souligner que SANKARA a fait aussi de l’exploit dans ses quatre années de règne. Moi ce qui me plaisait chez lui c’est le fait qu’il était compte le pillage des richesses par un clan. Il n’est pas normal que des gens se disent milliardaire dans un pays oû beaucoup ne mangent pas à leur faim. Ce n’est pas normal. il était aussi contre les fainéants et autres bourgeois. C’est sous son règne que les burkinabés mangeaient à leur faim ce qu’aucun régime n’a pas encore réalisé

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 13:38, par vérité no1 En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Même sans les impérialistes, Blaise allait renverser Sankara ou du moins faire renverser Sankara !
    Oui, il poussait Sankara a vilipender ses propres amis puis les recuperer ensuite !
    Si Dieu pouvait laisser Blaise comme cultivateur ou jardinier à Dapelgo, cela aurait arrangé le Burkina !!!
    Mon frère, c’est Blaise qui était à l’origine de tes déboires, pas Sankara, je peux le dire sans me tromper !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 13:52, par Bonjour En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Ce type a une vision bien à lui du patriotisme. Et pourquoi après 1987, il n’est pas rentré au pays ? Il a continué à faire du pantouflage pour s’enrichir au lieu de rentrer mettre ses compétences au profit de son pays.
    Il doit avoir gros sur le coeur contre SANKARA qu’il s’obstine à appeler ami.
    Il veut savoir pourquoi les gens ne se sont pas révoltés quand il a été assassiné ? Parce qu’il était déjà mort.
    Et dans ce pays de sahel où tout se voit et se sait, quand on utilise un homme politique pour casser son propre parti...SANKARA a eu une chance de ne pas t’avoir à ses côtés

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 14:05, par le Patriote 7 En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    MR que representez-vous dans l’histoire de ce pays : rien, rien C’est bien que luttiez pour votre ventre , vous avez participé au meurtre prématuré de la révolution burkinabé donc cachez-vous cela vous évitera d’essuyer du déshonneur . Sankara ,c’est la fierté de notre histoire depuis les indépendances .

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 14:16, par Sidnaba En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Comme l’internaute CeciCela l’a indiqué ci-dessus, ce monsieur est simplement jaloux du Président du CNR et du Faso le Capitaine Thomas Sankara. La preuve qu’aujourd’hui il ne peux même pas mobiliser toute sa région pour un développement durable. Par contre, il connaît bien la capacité intellectuelles et politique du Président Thomas Sankara. Il dit qu’il est patriote, là encore aucune preuve par rapport au Président Sankara. Il est vraiment blanc d’esprit et très noir de peau. Désolé mais il ne peut convaincre personne que le Président Sankara n’était pas une icône voir un visionnaire de la trempe des Presidents K N’kruma et Nelson Mandela. De grâce nous burkinabés devriont savoir reconnaître les mérites des uns et des autres. C’est cela l’intellectuel vrai. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 14:18, par Tilaï En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    1- Le françafricain charles ouattara n’a même pas su que l’assassinat de Thomas Sankara a été suivi de violentes manifestations. Il aurait dû se renseigner auprès de ceux qui étaient au Pays tels que les Toégui (de L’Obs) pour lui parler de l’origine des "Matin des gros cailloux".

    2- A son âge, il se permet des mensonges aussi graves pour se faire une virginité politique... Il ne sait même pas qu’il a été élu simplement parce que candidat de l’UPC qui était bien coopté par les populations !

    3- A 70 ans, il abandonne la religion chrétienne pas pour devenir musulman, mais pour se jeter dans les fétiches ! Quel égarement !

    4- L’héritage, ce n’est pas seulement l’argent que l’on laisse à sa progéniture, mais aussi et surtout l’héritage moral et spirituel qui est le socle de toute société humaine.

    5- Vous allez toujours souffrir de votre haine, mais Sankara reste l’icône de la jeunesse africaine,

    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 14:21, par TRAORE ABDOUL En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    C’est pas étonnant d’entendre cela de la part de OUATTARA Lona C.
    Pour ceux qui ne le connaissent pas il est rentré au pays sous la couverture de la journée du pardon. Pour cause ;
    Pendant la guerre de Noël, alors qu’il était capitaine de l’armée Burkinabè c’est cet homme qui a trahit les troupes voir les soldats Burkinabè en donnant leur position aux ennemis Maliens.
    Quand il a été repérer il est parti se cacher au USA.
    Donc son attitude n’est pas étonnant vis-à-visa du père de la révolution Burkinabè.
    A koloko ville Burkinabè à la frontière Burkina-Mali où il a conduit les troupes Maliens j’ai faillie avec mes frères et sœurs mourir à cause de lui.
    Qu est ce que cet type peut apporter notre pays si c’est pas la trahison.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 14:26, par AMKOULLEL En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    "D’ailleurs, il a abandonné la religion chrétienne pour ce qu’il appelle « le culte des ancêtres »." Voilà un Africain digne et voilà la raison pour laquelle SANKARA a, en partie, échoué. L’une des contradictions que j’ai trouvé à THOM SANK, mon idole, c’est pas avoir eu le courage d’aller au bout de sa pensée : "tout développement est d’abord CULTUREL" Si tout développement est culturel, alors on ne saurait se développer dans la spiritualité de l’autres, dans la spiritualité qui est étrangère à nous, quand on sait que la spiritualité est le fondement de toute CULTURE. Si c’est la spiritualité qui allume l’intelligence de l’HOMME, qui le met en ACTION, qui le transcende son MODE DE PENSER alors, voilà pourquoi, nous élites africaines, christianisée et/ou islamisée à outrance et qui gère nos Etats, sommes incapables de dépasser le paradigme colonial. Nous sommes incapables de refléchir, d’accoucher des théorèmes et théories propres à nous, à nos réalités et s’en tenir à ceux-ci jusqu’à ce que l’humanité l’accepte comme vérité universelle. Ceci est valable pour THOM SANK mais aussi valable pour SEKOU TOURE, l’un comme l’autre, ont, en partie échoué, à cause de leur arrimage aux spiritualité exogènes à leurs peuples. Mis à part cela, ils furent de très grands hommes.
    Enfin, la population ne s’est pas révoltée après l’assassinat de THOM SANK, ne veut pas et en aucun cas, que la population n’était pas en phase avec lui. Dire cela est un raccourci qui n’est pas digne d’un intello de votre rang, avec tout le respect qui vous sied.
    Mr LONA, une question : pourquoi n’avoir pas réussi à engager un débat d’idées avec THOM SANK ? à faire comprendre à THOM SANK, vos points de vue, dans un esprit constructif ? à tirer le CNR vers une issue profitable à tout le monde ?
    Enfin enfin, un Homme, ce sont les traces qu’il laisse comme dit Laurent GBAGBO et celles que THOM SANK a laissé parlent pour lui. Mes respects cher papa dans le culte des ancêtres.

    Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 19:57, par RV En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Merci de prendre votre dictionnaire. Vous verrez aucun rapport entre la culture et la religion. Sankara était un catholique pratiquant et fier de la culture africaine.
      Lona Charles a atteint l’âge des confusions. Il faut le comprendre. Ton ami peut-être Roi et toi un roturier. Sankara est une icône (ce qui existe dans le culte des ancêtres) et lui un simple anonyme. C’est la vie et chacun doit juste chercher son bonheur et se réjouir du bonheur des autres.

      Répondre à ce message

      • Le 2 mai à 08:30, par AMKOULLEL En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

        @RV : Cher frère, c’est normal que tu n’y vois pas de rapport entre CULTURE ET RELIGION si c’est dans un dictionnaire que tu cherches. Et quel dictionnaire, celui de ceux qui ne veulent pas qu’on voit ce rapport entre CULTURE et RELIGION. Drôle de postulat pour une démonstration ! Oui c’est justement cela toute la contradiction de l’Africain post colonial : être catho/musulman, fière de l’être et être fière de sa culture africaine, sans se demander pourquoi on est catho ou musulman et non pas bouddhiste, shintoiste, ou taoiste. Voilà le plus grand mensonge dans lequel les élites africaines pataugent. Il ne viendrait à l’esprit d’aucun Japonnais, Chinois ou Vietnamien, dans la sphère dirigeante ... de tenir ce genre d’inepties pourtant, ils ont été aussi colonisés comme nous mais aujourd’hui, la seule différence entre eux et nous, c’est leur retour à la CULTURE/RELIGION/SPIRITUALITÉ d’avant.
        Si un intellectuel ne voit pas de rapport entre CULTURE ET RELIGION, alors pas la peine d’aller plus loin dans la discussion. Bonne journée et très fraternellement.

        Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:09, par sougri En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Sankara n’était pas un saint mais il valait 100 fois mieux que toi. selon certains, vous avez déserté sur le champ de bataille pendant la guerre contre le Mali.donc vous êtes un traitre repenti et n’avez de leçon à donner à personne.donc BOUCLEZ Là

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:09, par pataamleukré En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    "Quand on a tué le capitaine Sankara, pourquoi la population ne s’est pas révoltée ? »
    Moi j’ai une autre question.
    Pourquoi M Lona Charles Ouattara a fuit le Burkina ?
    Répondre à cette dernière question permettrait de comprendre l’attitude de la population en 1987.
    Soyez rassurés, je ne vous demanderai pas de chanter les louange de la révolution après que j’ai lu votre récit.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:10, par Patrick En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Sankara un mythe ? Alors la. Treve de commentaires

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:18, par L’Autre Africain En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    "Lona Charles Ouattara pense que les gens ont fait de Thomas Sankara une icône, alors que la révolution souffrait de dictature".
    Personne ne dit que la révolution n’était pas une dictature, mais reconnaissons au moins que c’était une dictature éclairée. Et beaucoup de grands pays se sont construits autour des dictateurs éclairés.

    "Je suis un vrai patriote. J’ai construit des ponts chez moi". La France a construit plus que des ponts en Afrique et continue de le faire. Elle n’en demeure pas moins le pays qui exploite le plus l’Afrique. C’est pour dire que le simple fait de construire des ponts ne suffit pas pour dire qu’on est un vrai patriote. Parce que comme la France, on peut tirer plus du pays en construisant des ponts.

    « Sankara a été naïf, il s’est laissé divertir par les Blaise Compaoré et s’est esseulé. Blaise l’avait isolé pour l’assassiner ensuite ». Là, je suis tout a fait d’accord avec vous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:20, par HUG En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    ce monsieur ne peut pas reconstruire le mythe de SANKARA. Loin de là . Le titre est inapproprié. C’est bien de parler des morts car ils ne sont pas là pour se défendre. Peut être si Sankara vivait ce monsieur n’allait pas parler ainsi. Sankara avait un défaut car il n’aimait pas les gens flous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:41, par Bagnaba En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Je pensais que jalousie était juvénile. Mais même des séniles sont jaloux et égoïstes comme ce monsieur buveur de champagne et qui a refuser de manger le quart de poulet que proposait SANKARA afin de pouvoir donner pain et eau à son PEUPLE.
    le plus grave pour ce énergumène est d’être jaloux de quelqu’un qui est mort. Basta !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:45, par l’Intègre En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    j’avais envie de le buter. Mais je ne pouvais pas le tuer, c’était mon ami... : FAUX
    « Sankara a été naïf, il s’est laissé divertir par les Blaise Compaoré et s’est esseulé. Blaise l’avait isolé pour l’assassiner ensuite », se convainc-t-il. : c’est vous qui avez obligé et aidé Blaise à le faire ;

    « Je suis un vrai patriote. J’ai construit des ponts chez moi ». hum si c’est ça le patriotisme, et tu ose critiquer SANKARA ;
    y a un adage banal qui dit que Dieu n’est pas yoroba. c’est ça comme ça. alors si tu fais du mal à l’ombre et tu pense t’échapper, tu ne mourras pas sans le dévoiler tout honte bu au yeux de tous.
    l’ensemble du tiers monde reconnait l’héroïsme de SANKARA dans sa quête du bien être du bas peuple ; et même ses adversaires les plus intelligeants.
    ça ce n’est rien d’autre qu’un début de souffrance moral. courage

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:46, par PJ En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    cher papi fallait aller à l’essentielle, trop de verbiage. seul le regretté THOM SANK peut apporter la lumière sur tout ce que tu as beau chanté.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:50, par Doudou En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Ha le colonel Lona Ouattara ! toujours à l’affut pour raconter ses fables aux jeunes journalistes à la recherche du sensationnel ! toujours dans le beau rôle. Ce type doit être un pote de Ablassé Ouédraogo. Mégalomanie quand tu nous tiens !

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 15:54, par ALPHONSE MARIE OUEDRAOGO En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Chercher à "déconstruire le mythe SANKARA" c’est véritablement perdre son temps dans une oeuvre futile et sans lendemain. Le Burkina a besoin de "CONSTRUCTEUR DE MYTHE" pour servir à bâtir son avenir. Que chacun s’investisse pour être un exemple pour ce peuple et sa jeunesse, et non ramer à contre courant de l’histoire ! THOMAS SANKARA est déjà dans l’Histoire . Que cela plaise ou pas à ses camarades de classe, SANKARA a joué sa partition de PATRIOTE qui lui vaut aujourd’hui d’être une référence par delà les frontières du Burkina Faso.
    SI VOUS N’AVEZ PAS L’ÉTOFFE NÉCESSAIRE POUR CONTRIBUER A LA MÊME HAUTEUR QUE THOMAS SANKARA, DÉCONSTRUIRE CE QU’IL A FAIT NE VOUS PERMETTRA PAS DE L’ÉGALER !

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 16:12, par vérité no1 En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Je persiste et signe, ce monsieur à été victime d’une forte manipulation de la part de Blaise, n’en déplaise aux gangsters et lépreux politiques de tout acabit !!!!!!!!!
    Oui, s’il était resté dans son village, il n’allait pas rencontrer Sankara, il n’allait pas rencontrer pogzinga ni Golf et moukila allait être entrain de manger tranquillement sa viande d’âne quelque part !!!!!! Mais Dieu voulait que Sankara soit un héros inoubliable, donc Dieu avait également son plan !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 16:13, par SOME En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    M Ouattara prétend vouloir rétablir la vérité historique. Il va falloir être long pour dire une certaine contre vérité de ce monsieur qui a tout fait pour détruire son pays.
    « …sur cet homme qui a osé dire non à Thomas Sankara… »
    Oui qu’est-ce à dire ? est un panégyrique pour M Ouattara ? ou une relation objective de la réalité de ce qui s’est passé sous la révolution ? C’est le quand le bœuf est à terre que les coups de poignards redoublent dit un proverbe égyptien.

    Oui après avoir réussi à détruire son pays, il vient aujourd’hui se faire des laudations. Oui un militaire, (qui qu’il soit gradé ou sous gradé, encore pire quand il est gradé), qui prend les armes contre son propre pays peut-il dire qu’il est un militaire ? Oui il l’est lorsque cette guerre n’est pas contre ses intérêts du peuple mais pour défendre son pays et son peuple. Or qu’en est-il de M Ouattara ? Il n’est qu’un agent qui s’était mis au service de l’impérialisme occidental. Il le sait très bien. Il s’en fout de ce qui pouvait arriver à son pays, pourvu qu’il le soumette aux occidentaux qui lui fourniraient tous les moyens pour vivre dans l’opulence indifférent à la misère de son peuple qui peut crever la gueule ouverte comme des chiens. Tel a été le rôle de ces africains esclavagistes alliés aux européens pour vendre leurs propres frères.

    N’accusons pas les occidentaux : leur comportement est normal : chaque peuple cherche à survivre et chaque dirigeant lutte pour l’intérêt de son peuple qui l’a élu. Mais la différence entre ceux qui luttent pour leur peuple, c’est de voir aussi au-delà de leur nation limitée et l’étendre aux autres peuples, non pas en tant qu’ennemis mais en tant que peuples frères, unis pour un avenir plus humain et universel et fraternel. C’est cela la vraie révolution : la révolution des cœurs.

    Or M Ouattara vient nous faire croire aujourd’hui qu’il a été un courageux alors qu’il n’a été qu’un traitre à la solde de l’impérialisme capitaliste (disons-le clairement, principalement français) pour trahir son pays ; tous nous étions sous la révolution et tous nous savons qui était qui et qui avait fait quoi. Il est encore plus malsain pour lui de venir aujourd’hui vouloir travestir la réalité historique et tromper la mémoire de nos enfants qui n’ont pas connu cette époque. C’est ça qu’on appelle faire du révionnisme.

    Le colonel Ouattara Lona sait ce qu’il a fait sous la révolution. Je comprends qu’il soit fier d’avoir essayé de détruire son pays (et d’avoir réussi), car il avait choisi son camp contre son propre peuple, mais nous n’accepterons jamais qu’il vienne décharger sa conscience avant de mourir. Non M Ouattara vous n’êtes pas le héros que vous vous prétendez être : vous n’êtes qu’un vendu qui a vendu ses frères ; voilà la réalité. Vous êtes de la même clique que les Kamboulé Jean Claude, etc.

    « L’armée doit être apolitique et non endoctrinée  » tiens ! une telle déclaration n’est que le résultat et la preuve d’un endoctrinement. Mais venant d’un officier de ce rang et formation, ce ne peut que tromper le petit peuple car il sait très bien que la première fonction de l’armée est politique. Dans aucun pays du monde, l’armée n’est écartée du pouvoir bien au contraire : le vrai pouvoir se trouve dans les états-majors même et surtout dans ces soi disants pays démocratiques. Cette antienne qu’il vient nous déblatérer et apprise dans sa formation de base, c’est bon pour les hommes du rang, les médias et l’homme de la rue. Donc je comprends qu’il le dise dans ce cadre, mais lui-même sait ce qu’est la vraie réalité.

    «  Tu as vu cette table ? C’est comme le fossé entre toi et moi. Je te souhaite d’être heureux à l’extérieur, ne m’emmerde pas au Burkina Faso. C’était au mois d’avril 1984 ».Si Sankara a tenu ce discours, c’est qu’il sait ce que Lona a fait : que s’est-il passé en avril 84 ? Vous en rappelez-vous ? Sankara étant un fidèle en amitié avec des amis non fidèles, il a tout simplement écarté cet individu. Lui malgré ce discours nourrissait la haine de le buter. M Lona on se connait dans ce pays.

    « J’ai rencontré Gilbert Diendéré qui m’a dit que si je voulais reprendre mon travail, il allait me faire rencontrer Blaise Compaoré. C’est là que je rencontre Blaise Compaoré pour la première fois, au bureau de Lengani. Après avoir discuté avec lui, je sentais qu’ils se rentreraient dedans, parce que Blaise Compaoré n’était pas d’accord avec Thomas sur la façon de faire les choses », relate Lona Charles Ouattara. » Que dire de plus ? Tout est dit. Quand on dit que Blaise préparait son coup depuis 1984, les langues commencent à se délier. « Blaise l’avait isolé pour l’assassiner ensuite ». Il est bien placé pour le savoir ! Oui Sankara a été naïf car il croyait en l’homme et pensait pouvoir rallier l’autre car il croyait que c’était une affaire de débat politique, alors les autres voyaient une affaire de naam à venir manger.

    « À cette époque, en 2010, l’UPC était le nouveau parti [qui avait le vent] en poupe », dit-il. Il s’engage à l’Union pour le progrès et le changement (UPC) » il s’est engagé non pour changer le pays mais il avait le vent en poupe et était assuré de revenir au pouvoir pour manger

    « Quand on a tué le capitaine Sankara, pourquoi la population ne s’est pas révoltée ? » cette question à elle seule indique la limitation dans son analyse.

    De toutes façons ce monsieur a tout dit par lui-même. Chacun saura interpreter.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 16:15, par Sawadogo abdourahman En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    « La » patrie ou la mort, nous vaincrons. Malheur à ceux qui balllonnent leur peuple. Nous avons goûter à la révolution et comparativement à ce qui se passe aujourd’hui avec la soit disant démocratie, la révolution est préférable. Etant depute pourquoi le vote a main leve pourquoi pas a bulletin secret.les acquis de LA revolution sont indeniables. LA Patrie ou LA Mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 16:20, par fasodeey En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    le texte est truffé de contre-verités historiques.
    1. la premiere guerre contre le Mali etait en 1974 et non 1977,
    2. pourquoi apres un diplome d’ingenieur en aeronautique en GB refaire un autre diplome d’ingenieur d’aeronautique en France ?
    3. Avec le Doctorat en Aeronautique pour n’avoir pas eu de carriere de cheurcheur ou d’enseignant universitaire ici ou ailleurs.
    En fait c’est juste bcp de jalousie et comme Sankara ne pourra pas venir contredire, il a bon dos.
    Il sait dire non et comment il s’est fait acheter par Salif.
    Ce n’est qu’un element recruté à Saint-Cyr par les services secrets francais. Dommage pour l’Afrique !

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 16:30, par fasodeey En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    le texte est truffé de contre-verités historiques.
    1. la premiere guerre contre le Mali etait en 1974 et non 1977,
    2. pourquoi apres un diplome d’ingenieur en aeronautique en GB refaire un autre diplome d’ingenieur d’aeronautique en France ?
    3. Avec le Doctorat en Aeronautique pour n’avoir pas eu de carriere de cheurcheur ou d’enseignant universitaire ici ou ailleurs.
    En fait c’est juste bcp de jalousie et comme Sankara ne pourra pas venir contredire, il a bon dos.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 16:30, par fasodeey En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Il sait dire non et comment il s’est fait acheter par Salif.
    Ce n’est qu’un element recruté à Saint-Cyr par les services secrets francais. Dommage pour l’Afrique !

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 16:35, par fasodeey En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Il sait dire non et comment il s’est fait acheter .
    Ce n’est qu’un element recruté à Saint-Cyr par les services secrets francais. Dommage pour l’Afrique !

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 16:35, par vérité no1 En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    La ou je ne comprends pas, quelqu’un qui fuit son pays, au lieu d’aller vers le Ghana, le Togo ou la RCI, decide de franchir la frontière malienne qui est de 612 kilomètres de Ouagadougou (frontière la plus proche) ? Ou bien il travaillait vers Ouahigouya ?
    Cette action peut pousser les révolutionnaires à penser qu’il supportait Bamako en cachette !!!!!!! La vérité est ailleurs

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 16:36, par Mpiadjanto En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Lona Charles ouattara vos fiston ont honte de vous même le simple soldat sait ce que s’est l’honneur on ne tire pas sur pas quelqu’un sans arme et qui vous a tourné le dos.c’est lâche pour un ôfficier qui se dit patriote. Sankara n’est pas la pour te te répondre. Mais retient ceci sankara na pas fuit son pays ....

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 16:47, par caca En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Voici un homme intègre qui dit des choses cachées de Thomas Sankara ce sanguinaire. Si les connaissances aéronautiques de ce homme avait été mis en valeur, le Burkina serait aujourd’hui le centre de l’aviation africaine. C’est dommage pour les pays africains de faire la guerre contre ses propres enfants d’avenir pour des intérêts égoïstes.
    Votre histoire est for intéressant concernant la dictature de la révolution de Thomas Sankara. Une révolution qui a fait naitre de l’insurrection et pilage des ressources et aujourd’hui un bastion de terrorisme. Vous avez bien raison de dire que les gens ne connaissent pas Thomas Sankara, mais de toute façon Sankara le sanguinaire attise la convoitise des règlements de compte entre amis. Ce qu’il vous a fait c’est la traduction de ce que le gouvernement du MPP continue de faire de nos jours. Trahir son ami ne semble pas une faute morale dans le système de la révolution.
    Bon courage à vous et écrivez bien toute l’histoire que vous connaissez de ce homme sanguinaire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 17:11, par Lionceau En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    "Porté au grade de capitaine, il rentre au Burkina Faso et part pour la guerre contre le Mali, en 1977". Dixit EKS

    Cher E.K.S, la guerre contre le Mali c’était en décembre 1974. et en décembre 1985 quand Lona avait déjà traversé la frontière.

    A quelle guerre Lona est parti en 1977 ? En tout cas pas une guerre contre le Mali. Revoyez votre copie SVP.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 17:34, par Ancien combattant En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    "Jadis condamné par contumace pour une supposée implication dans la guerre entre le Mali et le Burkina"
    Ce qu’on nous a dit mais cet article ne nous donne pas les détails, c est que Lona a trahi son pays, s’est engagé dans les rangs des militaires maliens pour combattre contre son pays lors de la guerre Burkina -Mali de 1985.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 17:34, par wendwaoga En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Je voudrais demander à Mr OUATTARA d’être modeste. Il ne deviendra jamais français même s’il veut parler comme les français. Personnellement, quand je l’écoute, je ne suis pas à l’aise. Et il n’a qu’à cesser de dénigrer le Président Thomas SANKARA pour ne pas se ridiculiser. Il n’est pas obligé de parler.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 17:37, par pierre En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Je crois qu’il y a sans doute une part de vérité dans ce qu’il dit mais aussi, pas mal de contre vérité à la sauce de Ouattara. Bref, l’histoire de la révolution reste à écrire... Comme conseiller en RDC où des cercueils volants volent et se scrashent... ! il y a mieux comme ligne à mettre dans son CV ! Il a surtout profité pour se faire une belle carrière avec de très bons revenus à l’international. Il lui reste à faire sa preuve au pays des hommes intègres car peu connu en tant que député ! Il y a mieux à faire que de déconstruire le mythe de Sankara car il reste un HEROS pour les africains. Et, comme il est militaire, il n’a qu’à mettre ses compétences au service de l’état pour lutter contre l’insécurité !

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 17:44, par ngwa nicaise En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    c’est Blaise compaoré qui était ton ennemi et non Sankara.mais si tu accuses Sankara ,c’est que tu es un dangereux et soutien de Blaise compaoré de manière implicite Sankara nétait pas un saint comme tout individu de ce monde.mais son honnêteté et son amour pour les burkinabés et les africains étaient très très forts.il aimait beaucoup son peuple et luttait contre les inégalités et la corruption.Mon chere ami trouve autre chose et laisse nous continuer à pleurer notre idole.la patrie ou la mort nous vaincrons.Vive Thomas sankara et abat les jaloux.on vous decouvrira un à un.ces bandits impliqués dans la mort de notre leader Thomas Noël Isidore Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 18:35, par Têedbeogo En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Le soleil trop tôt s’est couché
    Engeance du monde de l’obscurité
    Sortent des tanières et égouts puants
    Silhouettes lugubres et reptiles rampants.

    Si près de nos mémoires
    A tenter de nous faire croire
    Qu’il y eut un soir et un matin
    A raconter en hébreu et en latin.

    Plus bas que la cheville du ver
    Qui noircit la mémoire de tout Père
    Source unique de chair ou de sentiment
    Qui n’a plus à diriger ses enfants.

    L’on croit parfois d’autrui parler
    L’on parle de soi-même en vérité
    Le silence s’il n’est toujours d’or
    A le mérite d’ajourner notre tort.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 19:00, par TOUDOU En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Lona Charles est un fanfaron imbu de sa personne, qui veut travestir l’histoire. Il n’a pas été condamné pour "tentative de déstabilisation du pays" mais pour "haute trahison". Ce n’est pas la même chose. Quand on parle de "tentative de déstabilisation", on fait référence à un coup d’Etat. La trahison, c’est autre chose. Durant la deuxième guerre du Mali (985), Lona Charles a vendu des secrets militaires aux maliens, par l’intermédiaire d’une "jolie GO". Tout le monde sait que Lona a un sérieux probleme avec sa libido. Quand il voit jolie femme il ne se contrôle plus.C’est à cause de cette trahison que Thomas sankara l’a fait condamné . A l’époque, l’affaire avait fait un très grand bruit.
    Contrairement à ce qu’il raconte lui et Sankara n’étaient pas des amis. Ils étaient promotionnaires. Mais pas amis.
    Quand Lona parle de sa carriére aux Nations Unies, il fait comme s’il était un haut cadre.C’est faux. Il était de la catégorie "P", la plus basse des catégories aux Nations Unies. Car au dessus de "P" (P1, P2, P3, P4, P5) il ya les "D" ’D1 et D2) Puis les ASG (Assistant Secretaire General) puis les USG ( Under secretary general). Lona était loin d’etre un haut cadre.
    Lona voulait utiliser son passé militaire pour se faire embaucher au sein d’une mission de maintien de la paix et commander un bataillon. Ca paye mieux. Or pour commander un bataillon, il faut être du grade de Général. Sinon vous êtes en infériorité par rapport aux officiers des autres pays. Donc quand un pays demande un poste de cette nature pour un de ses officiers, si l’intéressé n’est pas encore Général on le bombarde à titre provisoire et à la fin de sa mission soit on régularise, soit on le ramène à son grade initial. Le Burkina l’a fait pour un des officiers envoyés au Mali. Donc Lona en tant que Colonel ne pouvait pas se faire embaucher. Il demande à voir Blaise Compaoré pour négocier un grade de général à titre temporaire pour pouvoir compléter son dossier. Blaise Compaoré consulte la hiérarchie militaire qui refuse pour deux motitfs :
    - d’abord Lona a trahi l’armée pendant la guerre avec le Mali. Lui donner le grade de Général, c’est insulter les autres officiers restés fidèles
    - ensuite son grade de Colonel résulte d’une reconstitution de carriére et non d’un parcours normal.. Quand Sankara la chassait de l’armée, il était Capitaine. Quand Blaise Compaoré l’a réhabilité, on a juste compté le nombre d’années qui se sont écoulées depuis son départ et on a supposé que s’il était resté dans l’armée il serait au grade de Colonel. On lui a donné la grade, mais il n’a pas suivi les formations. Entre Capitaine et Colonel ; il ya Commandant et Lieutenant Colonel. Et pour passer ces deux grades il ya des formations : cours d’état major, école de guerre etc...Il n’a fait aucune de ses formations ; Donc en fait il est Colonel sans avoir eu la formation. Si on l’envoie il va verser notre figure par terre.
    C’est parce que Blaise Compaoré lui a refusé le grade de Général que Lona est devenu Opposant.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 19:04, par Bigbalè En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Il pourrait y mettre toutes ses énergies et toute sa vie sans pouvoir déconstruire un monument comme Sankara. En plus, Mr Lona Ouattara gagnerait à bien relire l’histoire de son pays car même les élèves du primaire n’ont jamais appris que le Burkina a mené une guerre en 1977 ! trop de contre-vérités qui nous amène à dire que Mr Ouattara se déconstruit lui-même à travers ses déclarations hasardeuses ! Bon courage à lui dans son auto-déconstruction !

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 19:10, par l’orgueil En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Avez-vous déjà animé, ne serait-ce-qu’ une conférence à l’université de ouaga ? A croire que vous ne connaissez même pas la porte d’entrée malgré vos myriades de diplômes !
    De la narration, je retiens une choses : Avec la dose d’orgueil de retour de la Mecque (France), le monsieur s’est surement dit qu’il ne doit pas être sous la coupe de gens moins formés (Thom-Sank) que lui !
    A l’Afrique !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 19:59, par lepeul En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Bonjour,
    Je viens de lire l’interview, Thomas Sankara avait des défauts, certes tout ce que je sais , c’est que en 4 ans de règne le résultat est là . Et connaissance le complexe et aliénation chez les africains qui ont fait leur étude en Europe, souvent ils se prennent pour des dieux en Afrique, je me demande si il y’ a pas eu de négociation avortée de postes, d’où cette soi-disant vérité.
    Par ailleurs vu comment la RDC est corrompue et minée par la guerre , je le demande comment on peut être un bon conseillé.
    Tout ça nous amène à être humble et sincère, surtout envers les gens qui savaient qu’ils allaient mourir pour leur idées, qui ont préféré rester au pays face au fatalisme : j’ai cité Sankara, Zongo, les étudiants de l’université de ouaga les élèves du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 20:51, par Mpiadjanto En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Papi lona Charles Ouattara tes n’est pas digne des grades militaire que tu prétends avoir acquis parce-que un bon militaire ne fuit pas sa patrie papi lona Ouattara tu nés pas un vrai africain qui respecte sa tradition on ’e ment pas sur ses ancêtres alors que tu as menti ton père devrait te rappeler pour consultation si. Vraiment tu es un ouatt....

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 20:53, par Diori En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Les langues commencent à délirer, voilà des gens qui n’ont pas compris leur temps.
    Suis vraiment désolé pour ce Mr doué de savoir qu’il n’a pas su exploiter pour son pays et aller traîner par-ci par-là.
    Nous sommes tous dans le regret, mais mitherand à tout dit à la conférence.
    Le monde avance et l’univers est éternel.
    Paix à son âme Thomas
    Tu as marqué à jamais ce monde ci, nulle personne ne peut te l’arracher.
    L’être humain nait naïf et meurt conscient.
    Toutes les philosophies y croient.
    Bien à vous Dr Diori.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 21:18, par DAMOU’SS En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Laissez lui là raconter sa vie,il croit qu’il peut se faire de la popularité en dénigrant Thomas SANKARA...il se fout le doigt dans l’œil.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 00:56, par Kogozanga En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Une chose est sûre. Si ce honorable député n’est pas complètement déglingué c’est un mégalomane d’un genre nouveau.
    1. Il sort de saint Cyr avec un diplôme du train !! Lui seul à le secret de cette accrobacie. Jusqu’à preuve du contraire de saint Cyr on sort officier chef de section d’infanterie.
    2. S’il a obtenu ce diplôme du train c’est le seul diplôme militaire qu’il possède. Avec ça il veut prétendre au poste commandant de la base aérienne qui est un poste réservé aux pilotes. Même s’il fanfaronne avec la combinaison des pilotes un peu partout il n’y connait rien du tout.
    3. Le poste de troisième personnalité de l’état major n’a jamais existé. Par contre il y avait un poste de commandant en second occupé par le Commandant Sawadogo Amadou. Lui qui comprend si bien la langue de Molière doit savoir que chaque fois que l’on parle de second il n’y a pas de troisième.
    4. Quant à la guerre du Mali en 1977 lui seul sait comment c’est arrivé.
    5. Le seul point qui ressemble à la vérité c’est son implication présumée à la guerre de Noël aux côtés des troupes maliennes a Koloko. Cette implication à été souhaite par Sankara et les faucons tel que Sigue Askia se sont chargés de colporter la nouvelle partout dans le pays avec l’espoir d’avoir la reconnaissance du régime. Ces éléments étaient tellement forts dans l’art du mensonge que ils ont fabriqué leur propre faux héros et des faux traîtres qu’ils vendu au peuple qui sans précaution l’a divulgué avec d’autres monstruosités. Nous savions tous que tout était faux mais c’était leur propagande de guerre.
    Oui c’est vrai sous la révolution de Tom Sankara le mensonge était mieux côté que la vérité. Mentir sur un opposant était un devoir patriotique.
    S’il veut déconstruire le mythe Sankara , qu’il se débarrasse d’abord de la fausse carapace qu’il traîne à longueur de journée. Pour cela en temps que colonel qu’il nous dise où il a fait son cours d’état major et son école de guerre. Le cas échéant qu’il nous montre un seul diplôme militaire digne de son niveau. Quand on le lit on se rend compte d’emblée qu’il n’a aucune connaissance militaire. Plus de dix ans au nations unies ne fait de quelqu’un logisticien militaire capable de rédiger un OAL et le conduire.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 01:08, par caca En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Je me demande que peut être le commentaire de internaute KA. Lui qui est transgénérationnel et connait bien la génération de Thomas Sankara.
    Internaute Ka, votre expertise est sollicité pour nous partager du sérieux concernant le témoignage de Mr Lona Charles Ouattara.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 01:15, par vérité no1 En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    L’internaute Toudou doit connaître Mr Ouattara très bien et on peut conclure que c’est un opportuniste ! Et je suis d’accord avec ceux qui disent qu’il était jaloux de Sankara ! C’est un peu comme pourquoi Sankara et pas moi ! Même chose quand Fatou disait pourquoi Blaise et pas mon mari ! En plus, à cause de fes...., il vend nos secrets militaires !!!!!!! Il est très faux ce monsieur !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 01:25, par vérité no1 En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Oui, c’était la jalousie dans la mesure où il refusait tout ce qui venait de Sankara ! Il disait non comme un robot à tout ce que Sankara le proposait sans bien analyser ! Il va se dire, moi Ouattara, formé en France et quelqu’un formé à Madagascar va me commander, ça jamais ! C’est humain, ça peut arriver mais aller à "déconstruire"la pyramide Sankara, aller collaborer avec une armée étrangère, c’est un peu osé !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 01:32, par Sidzabda En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Qui a volé un œuf volera un bœuf. Et l’adage se confirma. Il a été traitre au temps de Sankara et il l’a été davantage avec l’UPC. Ce monsieur aurait eu de l’honneur s’il passait une corde au cou pour abréger le déshonneur qui l’attend. Et la prophétie se confirmera....

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 02:51, par Moussa En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Les plus idiots des Colonels dans l’armée du Burkina C’est bel et bien toi et le colonel Serge Ouedraogo L’ancien adjoint du chef d’état major de la Gendarmerie
    Je me pose la question Comment vous êtes arrivés au grade de colonel

    Répondre à ce message

    • Le 4 mai à 11:46, par Salomon En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Moussa je crois que le plus idiot et le plus bête des Burkinabés c’est toi tout les Burkinabés reconnaissent la qualité du colonel Serge Alain et il à fait ses preuves même si tu n’aimes pas le monsieur il faut reconnaitre qu’il est bon,en plus de cela il à été nommé et je crois que son curculum vitæ se trouve dans les médias chose que tu pourras lire et comprendre qu’il a le niveau plus que tes parents et toi on ne parle pas.Avec ta gueule de machereau fumé là Serge n’est pas ton camarade.Nb Serge fait peur à celui qui t’a envoyé.

      Répondre à ce message

    • Le 4 mai à 17:27, par VéritéDaz En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Tu Sais tu es un ignorant un inconscient et Si tu n’arrête pas Dieu va te punir parce que tu n connais pas en réalité Le Colonel Serge Alain Ouedraogo va sur Google et regarde tu verras en réalité le parcours du Colonel Serge Alain Ouedraogo et tu sauras que c’est pas n’importe qui va vérifier c’est un cerveau tu le vois comsa

      Répondre à ce message

    • Le 4 mai à 17:39, par VéritéDaz En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Découvrons le colonel Serges Alain Ouédraogo
      Le colonel Serges Alain Ouédraogo est né le 06 Août 1965 à Ouagadougou. Il sort du Prytanée Militaire de Kadiogo en juin 1984 avec le Baccalauréat A4.
      En octobre 1988, il achève sa formation d’officier à l’Académie Militaire Georges Namoano de pô avec le diplôme de chef de section d’infanterie.
      En juillet 1993 il fait une application à l’école des Forces Armées(EFA) de Bouaké en Côte d’Ivoire où il obtient le diplôme de chef de section d’infanterie motorisée.
      En décembre 1997,il obtient le certificat du cours de perfectionnement des officiers subalternes(CPOS) à l’école des cadres des Forces Armées à Kamboinsé.
      En juillet 2000 il est lauréat de l’école des officiers de Gendarmerie de Melun en France d’où il sort avec le diplôme du cours supérieur de Gendarmerie.
      Il a réussi au certificat de commandant d’escadron mobile de Gendarmerie au centre de perfectionnement de la Gendarmerie Mobile à Ouakam au Sénégal en 2003.
      En 2004 il sort du centre d’enseignement supérieur de la Gendarmerie de Maison Alfort en France avec diplôme d’Etat Major de Gendarmerie.
      Il obtient un certificat de formation ACOTA pour les opérations de soutien de la paix, puis un certificat d’instructeur ACOTA pour le soutien à la paix au groupement d’instruction des Forces Armées à Bobo en 2006.
      En février 2011, après un passage au centre Georges Marshall for Security Studies à Garmisch en Allemagne, il obtient le certificat de langues américaines contre le terrorisme(CTLP) et en mars 2011, le diplôme du Programme d’étude de sécurité contre le terrorisme(PTSS).
      Qualifications civiles
      Il a obtenu le certificat d’officier de maintien de la paix au programme des nations unies pour le développement (PNUD/Burkina) à Ouagadougou en avril 1998.
      En juin 2000 il sort de la faculté Jean Monnet à Paris avec le diplôme de droit et sciences criminelles.
      En mai 2000 il obtient le certificat de langue française degré1 et 2 à l’école des officiers de Gendarmerie Nationale à Melun en France. Il sort du centre américain de langues avec le certificat de langue anglaise à Ouagadougou en février 2001.Il effectue ensuite un stage Désarmement Démobilisation et Réinsertion(DDR) au centre de maintien de la paix Koffi Annan à Accra au Ghana en octobre 2006.
      En juin 2007 c’est le certificat de formateurs en lutte contre la piraterie qu’il obtient au BBDA à Dakar au Sénégal.
      Il a successivement occupé les emplois suivants
      Octobre 1988-Juin 1989 : Commandant de Compagnie d’infanterie/2ème RIC (Régiment d’Infanterie Commando).
      Avril 1990-Juillet 1990, directeur de cours à l’école des cadres des Forces Armées.
      Juillet 1990-Septembre 1992, commandant adjoint du Prytanée militaire du Kadiogo cumulativement commandant de la compagnie des élèves.
      Août 1998-Août 1999, chef de corps du 10ème RCAS (Régiment de Commando d’Appui et de Soutien) de Kaya.
      Septembre 2003-Octobre 2007, commandant du groupement départemental de Gendarmerie de Bobo.
      Octobre 2007 au 19 décembre 2011 Commandant de la 2ème région de Gendarmerie de Bobo.
      Le colonel Serge Alain Ouédraogo a participé à la mission de maintien de la paix en République Démocratique du Congo, en qualité d’observateur militaire d’Avril 2001 à Avril 2002.
      Il est décoré de :
      La médaille de chevalier de l’ordre national, la médaille d’honneur militaire, la médaille ONU de la mission en République Démocratique du Congo, la médaille commémorative avec agrafe République Démocratique du Congo et la médaille de la défense française avec agrafe « Gendarmerie ».Le colonel Serges Alain Ouédraogo est marié et père de trois enfants.

      Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 07:16, par Wouro En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Tu as tellement été brillant a l’exterieur que personne ne se rappelle de toi.Dites "votre maman dort", on aurait mieux compris que de nous etaler votre carence avec ce verbiage inutile.il faut apprendre a se cacher quand on n’est pas propre. De traitre, on passe au grade de colonel et on veut donner des leçons. Vas te former et reviens faire tes preuves pour nous permettre d’apprecier avant de chercher a dénigrer Thom sank.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 07:17, par Kitwe En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Avec tout le respect que je vous dois permettez moi de vous dire que vous mentez.On sort pas à saint cyr avec le galon de capitaine’.la guerre malo voltaique c’est fin 1974 à1975 .Vous aviez donné notre position àl’armée malienne bcp d,anciens de l’escadrille sont tjrs là et peuvent témoigner.Tu aurais dù executé pour complot avec l’ennemi.Sans rencoeur !!

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 08:13, par Laissez nous en paix ! En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Et ce sont des gens comme ça qui sont à l’assemblée pour légiférer pour le pays ! Coûtent des millions aux pauvres contribuables, pour ZERO ! Aucune conviction, ni politique, ni idéologique, ni morale. Juste du "profitage de situation".

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 08:30, par sidbala En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Nous burkinabé devrions avoir le discernement des certaines situations. Il y’a ce que nous sommes, il y’a ce que nous aspirons être et il y’a ce que nous pouvons être réellement.

    La révolution de la haute volta au Burkina Faso est comme toutes les autres révolutions des pays ouest africaines comme le Dahomey, la guinée Conakry et bien d’autres qui conduisent chaque fois a des règlement de compte et non à un développé durable comme les leaders nous le font croire à chaque fois. La décadence sociale de notre pays remonte a cette date du 4 août 1983 où dans l’armée comme dans la population civile des bavures ont entraînées des morts d’hommes.

    Le saupoudrage d’un développement miroité par ces régimes d’exceptions, n’avait pas une base fondamentale, tout simplement parce que la base de ce développement n’avait rien de consistant pour exemple les intellectuels étaient chassé les riches commerçant étaient traite de voleurs, les garants de la tradition étaient traités de féodaux , alors qu’elle était la matière qui pouvait encore garantir cette aventure dite révolution.

    C’était le début des règlements de compte déguisé, combien d’officiers et d’hommes de rang dans l’armée ont été tué. Ce sont les corolaires de cette situation que nous vivons aujourd’hui, il faut que les uns et les autres surtout ceux qui ont connu la révolution que sur les papiers et les racontars sachent que leur avenir ne se trouve pas là-bas, et que chacun se construira à partir de sa propre expérience et non l’expérience des autres , mais tout cela dans LE BON SENS.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 08:48, par ngoonga En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Au lieu de rester cacher tu te fais découvrir par ceux qui ne connaissait pas ton passé. Voila que l’histoire donne rasion à Zeph. la sincérité a tjrs payé. Zeph ALLAH est venu à ton rescousse ; voila que le diable n’est pas là ou on pensait.
    Pitoyable car les inernautes TOUDOU et SOME ont bien éclairé la nouvelle génération sur l’homme.
    Il devait refuser de rentrer chez lui

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 11:02, par zemosse En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    la première fois que j’ai vu et écouté ce fanfaron ridicule, j’ai vu en lui le prototype parfait du faux type. Minable

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 11:32, par Ka En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Que toutes mes lectrices et lecteurs y compris mes enfant m’excusent : Oui je suis pour le valeureux Thomas Sankara et de notre révolution inachevée : Mais ici je n’aime pas intervenir sur une analyse d’une personne que je connais bien. Si un certain commandant pharmacien Abdou Salam Kaboré, ou Ernest Nongma Ouédraogo, Toé Fidel, Pierre Ouédraogo Beleko pierre Kaboré, Joséphine Ouédraogo et tant d’autres, les puissants acteurs de la révolution inachevée, et qui sont vivants de nos jours, intervenaient sur le forum comme Charles cette analyse ou moi, ces personnes pouvaient dire toute la vérité qui rougit les yeux mais ne les casse pas aux internautes assoiffés de tarauder celui qui nous dit d’avoir dit non à Thomas Sankara. Celui qui a parcouru le monde entier après sa condamnation, qui a été employé d’Air Bus aéronautique, le PNUE, et la jungle de RDC et la Centrafrique pour l’ONU, n’est pas étranger du Web ou la presse écrite. Ayant voué pour la révolution inachevée de Thomas Sankara dont ses actions et ses idéaux continus de se développer de nos jours, je ne tiens pas à affronter les antis-révolutionnaires quand ils évoquent comme dans cette analyse leur haine pour l’idéologue Thomas Sankara dont ils disent un ami, pourtant ce sont des caméléons. Dans d’autres analyses pour l’intérêt general de notre société et de notre pays, je les donne mes critiques fondées. Ici je remercie mon ami SOME pour sa critique pertinente qui montre que Charles malgré tout, a trahi son pays et son ami Thomas Sankara comme a fait Blaise Compaoré avec les mains des valets de l’impérialisme.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mai à 17:56, par SOME En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Mon ami ka, je comprends ta position. J’avoue que j’attendais beaucoup et avec impatience ton intervention. J’avoue aussi avoir ete decu tout de meme mais (je le repete, je comprends ta position).

      Mais ce monsieur là, ce lona ouattara là... bref ! c’est deja une insulte qu’il soit rentré au pays, et fortiori oser venir maintenant nous insulter encore a parler de la revolution et de thomas sankara en ces termes.

      Mais tout malheur il y a un bien a en tirer : lona ouattara ne fait que voir a travers la quasi unanimité des reactions qui il est et qui sankara est. Telle est la difference entre lui et sankara. Des generations qui n’ont jamais connu sankara le rejettent comme un traitre, un pourri... il n’y a pas de mots pour le qualifier.

      Lui meme il a lu les interventions et il se rend compte quelle trace il laisse dans l’histoire du burkina contrairement a un sankara. De toute facon il le sait. Et c’est pourquoi il sort du bois pour se decharger sa conscience. Mais nous ne lui laisserons pas du tout le loisir de le faire avant de mourir : il mourra avec sa conscience chargée de ses mefaits. Qu’il aille voir ca avec dieu, en face a face. Qu’il creve on n’en a rien a foutre. L at erre noble du burkina ne merite meme pas de l’ensevelir en son sein !
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 15:00, par Danton En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Lona Charles Ouattara, dites-nous ce que vous avez fait pour votre pays ? N’eut ete votre collusion avec le triste Compaore qui a honteusement orchestre ce machin de Journee Nationale du Pardon en 2000 pour s’absoudre lui-meme, vous seriez en prison pour haute trahison. Vous avez le courage de fanfaronner ici parce que celui sur qui vous tirez est...deja mort. Franchement je plains mes compatriotes qui vous ont elu comme depute de la nation. Utilisez le restant de vos jours a jouer au balafon et ne cherchez surtout pas a deconstruire Sankara : c’est une oeuvre humainement impossible pour vous. Merci de comprendre. Danton.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 15:02, par Goomsida En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    M. Ouattara,
    le forum demontre a quel point les burkinabe sont informes sur chaque burkinabe surtout vous les politiciens. La puissance ou le mythe de Sankara est aller au dela des frontieres burkinabe. Il faut te reconcilier avec soi meme pour avoir la paix du coeur.

    Une chose est sure, la democratie occidentale n’est pas adapter a nos cultures. Regarder comment le Faso bouillonne - Des greves partout etc... Si j’etais le president, je vire tout ses gens la et on continue, sans tenir compte de mon re-election prochaine.

    Il n’y a pas de revolution sans slogan, fait bien tes recherches. il faut motiver les gens a voire la meme vision pour aller dans la meme direction.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 15:07, par Poufff En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    - Proches du colonel Charles Lona Ouattara, conseillez-le de se taire maintenant, parce que de sortie en sortie dans la presse, il ne fait que diminuer l’estime que la majorité du peuple burkinabè avait pour lui et le mythe qui entourait sa personne. Sincèrement lorsque j’ai lu cet élément, j’ai failli me cacher sous la table, comme si tous les regards étaient braqués sur ma personne comme étant celui sur lequel portait cet écrit. Vraiment et encore une sortie pitoyable ! Je pense que le colonel est victime de son très long exil. Il semble sincèrement déconnecté des réalités du pays et de l’Afrique. Puisse-t-il se référer à certains intervenants dans le forum pour mieux comprendre certaines choses. Amkoullel, L’autre Africain, Toudou, etc., ont tellement bien abordé certaines de mes pensées que je m’abstiendrai d’en abuser.
    C’est vrai que souvent avec l’âge certaines personnes ont tendance à avoir des attitudes déviantes. Vivement que cela ne soit pas le cas de notre cher Colonel que pourtant nous admirions tant. Un autre mythe en déconstruction ? Je ne le souhaite sincèrement pas !
    - « Le 12 décembre 1949, dans le village de Kobada, commune de Léraba ». Dire plutôt : « Le 12 décembre 1949, dans le village de Kobada, commune de Ouéléni, Province de la Léraba, Région des Cascades ».

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 15:41, par warzat En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Décidément la morale issue de notre éducation africaine a foutu le camp dans notre pays. Même mort assassiné, certains ne sont toujours pas satisfaits et s’acharnent à justifier, à chercher des poux sur un crâne rasé. Et quand ces personnes sont d’un certain âge, on comprend l’indiscipliné, l’incivisme de certains adultes et par conséquent de leurs progénitures.
    Quand, on voit la situation du pays, il y a les hypothèses suivantes par rapport aux actes posés par la révolution :
    - le rail a dépassé Kaya et est à Tambao ; engendrant des milliers d’emplois directs et indirects pour la jeunesse ; le commerce est florissant, le bétail et le minerais sont transportés par le rail ; le sahel et le nord sont des lieux où il fait bon vivre comme ailleurs dans le pays ; hypothèse vraisemblable quand on voit ce que Feu Arba Diallo, révolutionnaire de la première heure a fait à Dori en si peu de temps ;
    - le pays ne connaitrait pas la grande maffia impérialiste pilleur, spoliateur de nos ressources ;
    - les vaccinations sont régulières ; les voleurs de médicaments destinés aux plus démunis n’existent parce que certain d’être punis ;
    - les provinces comme les Banwa et la Gnagna sont accessibles ;
    - pas des toitures d’écoles emportées au moindre coup de vent ;
    - pas des détournements de fonds publics impunis ;
    - il est impensable qu’il puisse y avoir la spéculation foncière parce que sous la révolution personne ne pensera à être double attributaire de parcelle, voire plus ;
    - les fonctionnaires avec le petit salaire peuvent avoir des logements ;
    - le terrorisme ne trouve pas d’adeptes parmi les Burkinabè.
    Ma question est la suivante : vous qui êtes vivant, fort et pétri de connaissances, que proposez vous comme solutions à ces problèmes en tant que responsable politique qui aspire à diriger ce pays ?
    Aujourd’hui, il n’est même pas certain avec le recul, que ceux qu’on a utilisé, ceux qui voulaient manger plus que de raison, qui sont à l’origine de cet assassinat pensent comme vous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 15:52, par Zoundi k Lambert En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Pas étonné. Sachant bien que thom sansk est devenu (poussière) par la volonté d’un de ses proches Fidel ami, donc une tel réaction de la part d’un autre ce faisant passer pour un autre ami Fidel de notre légende ne me surprend absolument pas .bon vent à lui..... Mais j’avais oublier ceci :il traite la révolution de dictature ,parfait, oui ,c’etait une dictature comme tu le dit, une dictature qui mettait en avant le bien être du peuple, qui défendait les intérêts du peuple contre l’imperialisme,un leader qui avait tourner le dos a la vie du luxe, interdisant aux ministres de voyage en classe affaire, refusant lui même de rouler en carosse ,et de dormir dans un palace digne d’un président, refusant de dormir dans sa chambre de luxe, dans un hôtel de luxe avec d’autres présidents lors d’une réunion aux nations unies pour aller s’entretenir avec ses frères et soeurs black au quartier noir de New York et passé ses nuits avec eux et la liste est longue.......bravo notre leader président. Si ç est cela être dictature moi je l’a préfère, cher ami. Que dieu te donne la possibilité d’occupé le fauteuil présidentiel surtout que tu le vise et on verra Mr le democrate

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 15:54, par tapsoba_yassiri En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Ce monsieur est tout sauf un patriote ; je le trouve orgulleux, savez-vous qu’il a combattu dans les rangs des forces armées maliennes contre le burkina ? Cela il ne le dit jamais , il est trops fafaron. c’est le prototype du valet local de l’imperialisme

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 18:23, par YAAM SOBA En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    LONA CHARLES OUATTARA, L’ÉTERNEL FUYARD.

    Pendant la guerre de Noël en 1985, il a fuit laisser ses hommes au front.

    Sous la révolution il a fuit le pays. Thomas Sankara cherchait à le corriger pour sa traîtrise, parce qu’il a vendu des secrets à l’armée malienne.

    En 2015 il a cogné accidentellement un homme sur la route de Boromo, il a fuit laisser le cadavre parce qu’il n’avait pas d’assurance. Il a dealé avec le MPP pour éviter 10 ans de prison.

    En 2017 élu sous la bannière de L’UPC, il a fuit pour rejoindre la soupe du MPP.

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai à 15:11, par LeJuré En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Mon Ami Yam soba,
      Lona Charles n’a pas combattu pour l’armée Burkinabè en 1985. Il a foui du pays bien avant la guerre de noël.

      Certains même disent qu’ils l’ont aperçu (Avec d’autres apatrides de l’époque) entrain de combattre l’armée burkinabè au coté de l’armée Malienne. Là aussi d’autres disent qu’il faut faire attention à la propagande révolutionnaire de l’époque.

      Vrai ou faux ? en tout cas moi je ne cherche même pas à le savoir. Cette guerre a été une Grosse HONTES des dirigeants malien et burkinabè de l’époque qui n’ont rien trouver d’autres pour consolider leurs pouvoirs que d’opposer deux peuples frères.

      Quand je pense d’ailleurs qu’il y a des gens qui se proclame héros de ces guerres et en ont même fait un tremplin politique. J’ai encore plus honte.

      Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 18:34, par Kirgz En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Ah cet homme me déçoit et moi qui voyait en lui un Digne fils il hait SANKARA et l’admire en même temps il dit que Blaise la aidé à retrouver son emploi et lacuse de l’avoir assassiné il est instable et SANKARA n’aimait pas les instables je pense qu’il est jaloux 🍠

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 20:32, par YIRMOAGA En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    L’officier le plus cancre que le Faso ait généré ?
    - Traite à la solde de l’ennemie
    - Orgueil personnalisé. Le seul OFF cancre qui parle trop ?
    - Seul Officier en retraite trop imbu en racontant des balivernes ?
    - Un OFF sans qualification à tenir un bataillon, de part sa compétence
    - Un malfrat que les hommes politiques vont découvrir par ses contradictions ?
    - Un très mauvais politicien, que l’UPC a voulu utiliser, mais hélas ?
    - Si l’armée a laissé, quelqu’un ne peut pas prendre ?
    - BC a voulu le recuperer après la mort de Sankara, mais vite il a su que l’elément était pire que lui même ?
    Il va mal finir et il pourra jamais égaler TS.
     :

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 22:01, par Mimiyo En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Il aurait été plus sage de votre part de vous taire. Vous vous ridiculisez . Rien ne pourra deconstruire le mythe de notre héro national.
    Le Burkina n’a connu qu’une dictature : celle de Blaise Kouadio ! Et rien d’autre.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 08:20, par Opinion plurielle En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Chers internautes, ce MEC est en passe justement de réussir son coup, celui de sortir de son ANONYMAT, celui de focaliser quelque attention sur sa VILE personne.
    Je répète qu’il ne mérite point que l’on s’attarde sur lui.
    Par contre, sa sortie nous révèle, nous renseigne sur la nature des TRAITRES de compagnons qui entouraient Thom Sank.
    Malgré tout cet environnement, ce que DIEU vous donne, prescrit pour vous, rien ne peut vous l’enlever.
    Rien ne peut faire ombrage à cela. Même les pires ennemis de Sankara savent ce qu’il était, la hauteur qu’il avait.
    Merci à lui pour ces éclairages qui ne sont pas rien parce que nous révèlent la vraie nature de ce qu’ils ont été.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 11:44, par Ka En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Caca, j’avais décidé de ne pas intervenir dans cette analyse car je connais l’homme et son parcours. Mais comme tu m’interpelle, en tant qu’un Burkinabé de plus de 50 ans, j’ai vécu, j’ai vu, j’ai lu assez pour dire que le Grand De Gaulle avait raison en disant qu’il s’agisse de relations Nord-Sud, ou d’un pays riche avec un pays pauvre, " Dans les relations d’Etat, il n’ y a pas d’amitié en jeu, seuls les intérêts comptent. Et ce qui comptait pour Lona Charles Ouattara comme Thomas nous l’a dit, c’était son intérêt personnel et non celui de son pays. ‘’’’Et comme on le dit, les absent ont toujours tort.’’’’

    Si Thomas Sankara était vivant, ou si Blaise Compaoré n’avait pas fui son pays, et que Gilbert Diendéré est détenu a la MACA, Charles ne sortira pas avec ses salades. Cette sortie me rappelle" au début, lors de la traite des noirs d’Afrique, ce sont les chefs coutumiers qui vendaient des personnes d’autres tribus qui étaient attrapés pour être vendus aux blancs pour des miettes. Aujourd’hui, ce sont des personnes comme Lona Charles Ouattara qui vend l’Afrique aux occidentaux dira Thomas s’il était vivant. Charles peut salir le nom de Thomas Sankra, mais l’idéologue et valeureux Thomas Sankara fut un de ces hommes publics qui plaçaient leurs actions au service des autres dans un souci permanent de promouvoir une société fraternelle, solidaire, capable de rendre aux plus faibles, à ceux que la vie a durement éprouvés leur dignité.

    Et je dis à Charles, si un jour comme voulait Thomas, ‘’’un chef d’Etat africain acceptera d’avoir une voiture classique comme un R5, une maison moyenne, un salaire moyen (et non égal à 1000 fois le smig de son pays !), alors là, nous commencerons à nous développer au sens d’une bonne équité dans le partage de nos ressources, et à commencer à croire qu’un chef africain donne de l’importance à un citoyen lambda de son pays !

    caca le fond de ma pensée c’est que Lona Charles Ouattara profite des absents pour faire une prose alimentaire et rien d’autre. Et comme j’ai l’habitude de le confirmer : Aujourd’hui plus qu’hier, le mythe Sankara est plus vivant que jamais, et ce n’est pas une personne qui a trahi son pays comme Lona Charles Ouattara qui peut détruire l’œuvre du fils de tout l’Afrique qui est Thomas Isidore Sankara. Car, Il a défié le temps à tel point qu’il paraît aujourd’hui comme le chemin, pour beaucoup de Burkinabè et de jeunes Africains. Malheureusement, force est de constater que même si ses idées sont toujours célébrées, l’homme n’a apparemment pas encore eu d’héritier politique à sa taille, capable de chausser ses bottes et se hisser à la hauteur des espoirs qu’il avait suscités. Caca, merci de me lire.

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai à 16:24, par caca En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Merci Ka pour votre réponse. Effectivement Mr Lona est subtil dans son témoignage. Il charge les autres à leurs absences, l’idéal serait qu’il parle avant la démission du Président Blaise Compaoré. Personne ne peut lui contredire en dehors Ka qui maitrise l’histoire les mouvements politiques de notre pays. Il dit construire une cité à Boulsa, mais une cité en banco inachevé.
      J’ai pas compris pourquoi il a été poursuivi après son combat contre le Mali en 1975. Je pense que Mr Lona est un malien-burkinabé comme Alassane Ouattara Ivoiro-burkinabé. Ils savent utiliser le coté qui les profites. Ce Mr a du être un espion du Mali peut-être à cause de femme, et pourquoi il a déçu les révolutionnaires. Mais, il semble dire la vérité concernant la personnalité sanguinaire de Thomas Sankara qui n’aimait pas les contradictions.
      Je regrette qu’il n’a pas pu aider à développer l’aéronautique burkinabé, même une bonne école dans le domaine.

      Répondre à ce message

      • Le 4 mai à 18:25, par SOME En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

        mon caca tu reviens a tes habitudes en tes reactions de pavlovien anti revolution ! mais que je te dise lona ne peut rien developper en aeronautique pour la simple raison qu’il n’en a aucune competence. Je connais Standford c’est une base aerienne. Je n’irai pas plus loin. Qu’a t-il appris la bas ? airbus : a quel titre y etait-il ? et a quel niveau ? je ne le dirai pas : Si c’est comme son pretendu emploi ai sein des instances de l’ONU, bonjour les degats. Le contenu de son parcours est trop leger et tellement truffé de mensonges grossiers. Que peut-on attendre d’un si triste personnage qui n’a aucune moralité ; personnage falot sans envergure au dela de sa bassesse materielle et materialiste !?
        quant au personnage sanguinaire de sankara qui n’aime pas la contradiction, je comprends tu te jettes dessus mais essaie de rester un tout petit peu objectif ! que peut-on tirer d’un individu comme lona ouattara comme verité ?
        SOME

        Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 12:03, par KAFANDO Alexandre En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Donc comme ça dans la politique il n’y a pas de slogans ? Quand on est vieux il faut savoir se faire respecter

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai à 15:37, par LeJuré En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Mon frère la révolution de Sankara a fait de belles choses mais aussi de vilaines choses. Seulement les vilaines nous ont été très souvent cachés.

      Laisse les gens parler et tu sauras petit à petit comment on avait enrober et encenser, des bavures militaires, des provocations inutiles, des échecs cuisantes, des éliminations d’opposants ou potentiels opposants pour les faire avaler au peuple comme actions héroïques, succès éclatant, neutralisation d’ennemis du peuple....

      Aujourd’hui nous ne devrons plus nous autocensurer certaines facettes de la révolution.
      Nous devons accepter qu’il y a des vérités historiques à rétablir afin de considérer la révolution d’Aout et Sankara à leurs justes valeurs.

      Retiens une chose, certaines propagandes et slogans révolutionnaires ont été les plus pernicieux en termes de manipulation des consciences populaires. Ils devront être dévoilé au peuple pour qu’il ne tombe plus dans de tels pièges.

      Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 13:07, par kambou koumbou hermann jackson En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    C’est grâce au Parti de Mr Zéphyrien DIABRE , ce fuyard Colonel guerre de Noël en 1985 a été remis encore en surface
    pour gloutonner l’argent du contribuable ? Mais Mr Zéphyrien DIABRE sait aujourd’hui quel très mauvais politicien, que l’UPC a connu.Ce traite , peut -il salir le nom de Thomas Sankara qui plaçait ses actions au service des autres dans un souci permanent de promouvoir une société fraternelle, solidaire ?.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 13:08, par Minnayi En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    C’est qu’à même très malhonnête intellectuellement de dire que Thomas SANKARA n’avait que des slogans. Et que dire de la vision qu’il avait pour le Burkina Faso et toute l’Afrique ? Même P. KAGAME avoue s’être inspiré de SANKARA mais ce vieux estime que la Révolution n’a rien apporté et ne pouvait rien apporter au Faso.

    J’espère qu’il n’est plus lucide à 70 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 13:47, par La vérité En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    On ne parle pas des gens qui font des homicides involontaires et leurs documents de véhicule ne sont pas à jour.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 15:31, par KingBaabu En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Tout en désapprouvant la sortie par trop hasardeuse de Lona Charles Ouattara, je valide la position du forumiste Hamkoulel sur la religion et la culture. Nous Africains sommes victimes de nos incohérences et de nos contradictions. Sankara était-il catholique pratiquant ? Peut-être. En était-il fier ? J’en doute.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 15:45, par SAPO En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Une chose est sûre , mr lona ne peut pas se comparer au Capitaine THOMAS SANKARA .Que ça soit sur le plan professionnel , intégrité , intelligence , courage vision . C’est pas un écrit venant de toi lona , qui peut ternir l’image du Président SANKARA . Le capitaine , c’est DIEU qui l’a élevé.
    Le monde entier sait qui est il fut. Mai toi lona qui te connait ? c’est en 2015 sous la transition que quelques burkinabé t’on découvert et c’est tout. Et puis sache que tu n’est pas le premier burkinabé ni le seul a avoir fait des études en aéronautique , ni travaillé dans le système des nations unions. Donc tu feras mieux de ranger tes diplômes dans les tiroirs parce qu’ils ne servent pas au burkinabés à l’heure actuelle.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 19:05, par L’Orgueil En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Il n’y a qu’a remarquer la photo d’illustration : ça pue le luxe, l’insolence, le fringant, la démesure ! le prototype même de l’africain vivant les pieds en Afrique, le ventre à Paris, l’esprit à Londres, les oreilles à Berlin, le bas ventre en Italie et que le capitaine Thom. Sank. vomirait à coup sûr rien qu’à la seule vue !
    Pendant que le pays est attaqué, toi en tant que colonel ton projet funeste c’est de déconstruire le mythe SANKARA !!! Je me demande pourquoi les SIGUE ne l’avaient pas désactivé très tôt.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 19:14, par L’Orgueil En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Un soit disant colonel que l’impôt de capitation de mes grand parents a contribué à former ; qui fuit son pays pour servir l’étranger pendant sa période de jeunesse ; revient sous le couvert d’une journée nationale de pardon se faire réhabiliter avec tous les rappels financiers qui s’en ont suivi ; et maintenant qu’il est sénile, revient s’assoir à l’assemblée pour pomper le peu de jetons qui reste de notre budget ! eh Dieu !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 19:22, par Ka En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Aux internautes ‘’’’caca et le Juré’’’ Sankara a toujours assumé ses responsabilité même si tous les crimes du CNR a été téléguidé par son ministre de justice derrière son dos. Je voudrai que vous deux ainsi que Mr. Lona Charles Ouattara sachent que les révolutions qui surviennent par le monde ne se ressemblent point. Chaque révolution apporte son originalité qui la distingue des autres. Et la révolution d’Aout 1983 de l’idéologue Thomas Sankara n’échappe pas à cette constatation. Elle a tenu compte des particularités de notre pays, de son degré de développement et d’assujettissement du système capitaliste impérialiste mondial. Que Mr. Lona Charles veut salir la révolution inachevée du capitaine Thomas sankara sache que cette révolution était une révolution qui représentait un double caractère, elle était une révolution démocratique et populaire. Elle avait pour tâche primordiale la liquidation de la domination et de l’exploitation impérialiste, l’épuration de la campagne de toutes les entraves sociales, économiques et culturelles qui la maintiennent dans un état d’arriération. C’est pourquoi le peuple Burkinabé, et la jeunesse du monde entier ont compris que soutenir cette révolution n’est pas seulement de soutenir un individu, mais les actions concrètes de cette révolution démocratique et populaire.

    Répondre à ce message

    • Le 3 mai à 15:17, par LeJuré En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      ‘’’’caca et le Juré’’’ Sankara a toujours assumé ses responsabilité même si tous les crimes du CNR a été téléguidé par son ministre de justice derrière son dos"

      Voici quelqu’un qui s’autocensure certaines réalités de la révolution et de Sankara. Moi, je refuse de verser dans cette autocensure.

      M. Ka, vous avez vécu la révolution d’aout et vous savez surement qui a été Askia Vincent Sigué, à qui il obéissait, de qui il avait le feu-vert et la caution de ses cruautés.

      Comme vous persisterez dans votre autocensure, je devine déjà votre réponse : Vous me direz que Sigué répondait aux ordre du "ministre de la justice de Sankara".

      Mon frère, voyez vous, beaucoup de lecteurs sollicitent vos éclairages sur ce forum et personnellement, lisant toujours vos post, j’ai eu cette fois-ci le sentiment que vous êtes profondément gêné sur ce sujet. peut-être parce que Lona Charles est votre ami mais je crois surtout parce qu’il y a une part de vérité dans ce qui est révélé dans ses écrits.

      Il est temps que nous ouvrons les yeux et révéler aux générations futures les réalités de notre histoire, a défaut nous manquerons le coche d’éviter a nos enfants et petits enfants de vivre dans l’ignorance de leur histoire. Rappelez vous des récits qu’on faisait à chaque anniversaire de la résistance du 17 mai. Après le recule, on se croirait dans un film fiction à la Rambo ou les officiers d’en face tels que les Jean Claude Kamboulé, fidèle Guébré, Jean-Baptiste Ouedraogo, Yorian Somé étaient subitement devenu comme des enfants de la maternelle au point pour certains de se livrer et se faire massacrer.

      Disons nous les Gbè, le peuple Voltaique a été en partie berné dans cette histoire et il faut qu’il le sache.

      Répondre à ce message

      • Le 4 mai à 18:59, par SOME En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

        eh ben lejuré il faut que nos enfants sachent que tu es un menteur ou plus exactement quelqu’un de tres mauvaise foi qui les manipulent. La verite que tu pretends declamer ici n’est qu’un ramassis de demi verités dont tu es conscient ; c’est cela etre un menteur.

        Oui les Jean Claude Kamboulé, fidèle Guébré, Jean-Baptiste Ouedraogo, Yorian Somé ont ete massacrés par qui ? (que je sache les Jean Claude Kamboulé, Jean-Baptiste Ouedraogo sont toujours là). Jean Claude Kamboulé lui est un peu plus malin : il se tait. Pourtant on connait sa valeur militaire, lui qui se sait un pietre politique.

        cela t’enerve que l’on sollicite les eclairages de ka ! Souffre qu’il en soit ainsi car les internautes savent que ka donne des arguments solides basés sur des analyses fondees et solides. Tel n’est pasa ton cas. Lui il revele la verité de l’Histoire aux generations et les eclaire. C’est pourquoi elles reclament ses eclairages, mais pas tes abrutissements a toi.

        Les jeunes generations savent lire, ne les prends pas pour des idiots. L’autocensure c’est toi qui le fais et tu sais pourquoi tu le fais. Sache que les jeunes generations ne te laisseront pas faire. Tu auras beau essayer mais tu nous trouveras devant toi pour te deculotter dans tes mensonges. La critique et l’autocritique sont demandées mais de facon objective et fondee
        SOME

        Répondre à ce message

        • Le 5 mai à 11:16, par caca En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

          Au moment où le pseudo assassin de Thomas Sankara est son ami le plus proche, c’est normal que tous ceux qui rêvaient de ce sanguinaire autocensure Blaise Compaoré comme le démon du Faso. Sankara était certes un idéologue, mais on ne mange pas des idées.
          C’est la première fois que je découvre ce Mr Lona Charles, je suppose qu’il dit la vérité concernant sa carrière professionnelle. Maintenant quand on sait que les premiers intellectuels africains étaient les enfant adoption de l’impérialiste, je ne suis pas étonné de son attitude.
          Acceptez aussi que ce Thomas Sankara n’aime pas les contradictions, heureusement que les partisans de Blaise étaient plus malin sinon aujourd’hui on serait deux fois plus perdu.
          Vive le président Blaise Compaoré !

          Répondre à ce message

        • Le 6 mai à 13:13, par Lejuré En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

          Plaise au Bon Dieu de vous réveiller le plus rapidement possible

          Répondre à ce message

        • Le 6 mai à 13:43, par Lejuré En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

          Après le recule, on se croirait dans un film fiction à la Rambo ou les officiers d’en face tels que les Jean Claude Kamboulé, fidèle Guébré, Jean-Baptiste Ouedraogo, Yorian Somé étaient subitement devenu comme des enfants de la maternelle au point pour certains de se livrer et se faire massacrer.

          Merci de me relire SVP

          Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 07:59, par HYAC En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    OH LA ! MOI QUI LE CROYAIS PLUS PROFOND QUE CA !
    JE SUIS DECU

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 15:40, par l’Homme En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Ce monsieur me fait confirmer l’idée que j’avais de lui.Esprit de haine de jalousie. SANKARA au moins a pu poser des acts reconnus par bon nombre de BURKINABE et a l’extérieur du pays ,et tout cela au detriment de sa vie. Vous Lona Charles Ouattara ne pourrez pas obtenir le meme estime dans votre village. EPARGNEZ NOUS S’IL VOUS PLAIT DES IDEES DES GENTS DU TYPE DE lona charles ouattara.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 19:32, par Petitblanc En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Lona Charles n’est rien d’autre qu’un petit vantard qui, depuis l’enfance se prend pour un petit blanc. Le commentaire qu’on fait de lui dans le texte, ou plutôt le commentaire qu’il a écrit pue le mensonge. Tous les camarades de promotion de Lona Charles se souviennent de lui pour une chose : sa vantardise ! Quand il parlait de sa famille, il maquillait les choses et se faisait passer pour l’enfant d’un grand préfet qui n’était en fait que son oncle.C’est un personnage narcissique qui a une très haute idée de lui même ; Contrairement à ce qu’’il dit, lui et Thomas n’étaient pas des amis. Plus précisément, ce n’est pas à lui qu’on a donné le surnom Bouillon. Sankara était surnommé Bouillie, mais ce n’est pas Lona Charles qui était surnommé Bouillon. Celui qu’on surnommait Bouillon a fini sa carrière dans la médecine comme medecin militaire. Ce n’est pas Lona. C’est faux archi faux et ceux qui étaient dans la promotion peuvent confirmer !
    Ensuite il ya des choses que Lona omet de dire quand il parle de son admission à Sy Cyr. Ce n’est pas lui qui était le premier sur la liste des admis. Lui il était sur la liste d’attente. Donc il a fallu que celui qui était admis désiste pour qu’on appelle Lona. Et ce dernier a désisté tout simplement parce qu’il ne voulait plus faire une carrière militaire. C’set comme cela qu’on a repêché Lona qui était en liste d’attente. La personne a du reste fait une brillante carrière de médecin et a pris récemment sa retraite.
    Lona est Colonel mais il n’a jamais reçu la formation adéquate. Il a déserté l’armée avec le grade de Capitaine. Apres la journée de pardon, on a reconstitué sa carrière et on lui a donné le grade d Colonel en supposant que s’il n’avait pas quitté l’armée c’est le grade auquel il serait arrivé. Cela dit, Lona est un Colonel qui n’a jamais été Commandant ni Lieutenant Colonel. Donc, il n’a suivi aucun cours d’Etat major et encore moins l’Ecole de guerre. Comment un tel individu peut il être un spécialiste de l’armée ?
    Au sein de l’UPC, il se raconte que le divorce de Lona avec le parti est né de l’affaire de son accident de 2015 quand il a écrasé un homme à Boromo alors que son assurance était périmée. Aprés l’accident, Lona a tenté de soudoyer la famille du défunt en leu donnant de l’argent. Mais après son élection comme député, la famille du défunt a réactivé sa plainte et le procureur voulait convoquer Lona. Pris de peur, Lona va voir Salif Diallo pour négocier son appui. Ce dernier propose de donner de l’argent et qu’une délégation de l’Assemblée Nationale se rende dans la famille du défunt pour la soudoyer. Lona veut que le parti endosse cette démarche, ce que le parti refuse en estimant qu’il ne peut pas avoir voté pour la levée de l’immunité parlementaire d’autres personnes, et vouloir maintenant se dérober devant la justice. C’est çà l’origine de son problème avec l’UPC.
    Lona passe son temps à bombarder le PF avec des sms pour être ministre. Il a cherché en vain la Défense et la Sécurité.
    Lona Charles est un piteux personnage qui ne mérité pas qu’un organe sérieux comme Le faso.net lui consacre un article.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 19:43, par Ka En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    ‘’Le Juré je n’en disconviens pas, car je sais là où tu veux en venir.’’ Personne, je dis personne ne peut m’apprendre les derives de Vincent Sigué : Ni le groupe J.B Ouédraogo composé de Yorian Somé Fidéle Guébré du CSP, puisque j’étais dans les couloirs de ce qui se passait jusqu’à l’introverti Blaise Compaoré et son troupe facilite la libération de Thomas Sankra pour l’installer à la tête du CNR. Et Thomas Sankara savait que ce cadeau offert par son frère d’arme aura un prix. C’est pourquoi, profitant de ce cadeau empoisonné l’introverti qui s’est proclamer ministre de la justice du CNR se permettait des exécutions gratuits derrières le dos de celui dont il a offert le pouvoir. Thomas qui ne supportait plus les caprices de l’introverti, savait que ça va se terminer mal. La preuve est que ce 15 Octobre 1987, il est sorti les mains levées sans armes devant le pavillon du conseil de l’Entente en disant ‘’c’est moi que vous voulez me voici.’’ Quand a Lona Charles Ouattara, j’ai dit simplement que je connais l’homme et son parcours, dont je suis contre sa haine pour les idées de Thomas Sankara, surtout les slogans de la révolution dont Charles ne supporte pas en étant pour l’impérialisme. Pourtant mon cher ‘’le Juré,’’’ en 1983-84, le sens d’égalité et de lutte dominait dans le terme : c’est-à-dire, lutter ensemble, défendre un idéal, être prêt à mourir pour un tel idéal que voulait dire Thomas a Charles, est un acte révolutionnaire qui permet à ceux qui luttent d’être mis sur le même pied d’égalité. D’où l’slogan camarade, la patrie ou la mort, sont utilisés et que Charles refuse de comprendre.

    Pourtant accepter ces slogans, c’est d’accepter d’emblée l’instauration d’un certain climat de franchise et de sincérité, surtout d’entraide mutuelle. Et Charles voulant trahir son pays et aller aux cotés des impérialistes pour ses intérêt personnels oubliant son peuple qui lui a fait, à refuser ces slogans. Non ! Il n’est pas mon ami, mais je le connais. Mon cher ‘’Le Juré,’’ merci de me lire.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai à 21:09, par Ka En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Mon ami SOME : Je regrette que d’autres ne sont plus de ce monde a la sortie de Lona Charles Ouattara, je veux parler de Valère Somé, de Boukari J.B Lingani ministre de l’administration territoriale et de la sécurité de la révolution, au moment de la fuite Ouattara, ou Henri Zongo, ministre des ressources financières, tout ce monde agiront des réactions contre de celui qui a trahi son pays et revient se vanter inutilement.

    Ce que notre internaute ‘’Le juré’’ oublie, c’est que le bourreau qui a profiter du coup d’état contre le CSP de J.B.O pour éliminer les proches de ce dernier comme Yorian et autres, c’est Blaise Compaoré. Et Thomas en tant que Chef a endossé de ce que le juré ou caca accuse de la révolution. Comme disait à tout moment Thomas Sankara, la révolution d’Aout 1983 ‘’’dérangeait.’’’
    L’appréhension de la révolution inachevée de Thomas Sankara a suscitée aussi bien que des personnes comme Lona Charles ou caca et Le juré, ainsi qu’a l’étranger avec les bourgeois comme voulait devenir Charles, n’étonnait personne. Malgré les tentatives successives de déstabilisation plus ou moins violents des valets de l’impérialismes comme Moussa Traoré, Houphouët aider par l’étranger, montre que les bonnes actions de la révolution pour un monde égale fait peur aux personnes au gosier large comme Lona Charles et consorts. La révolution de Thomas Sankara faisait peur pourquoi ? Pour la valeur d’exemple qu’elle offre comme les bases de développement pour toute la majorité de la population, surtout du côté paysans.

    Nous qui avions eu confiance à cette révolution, je vais parler de la classe dirigeante de cette révolution, ont pris le contre-pied des erreurs qui ont été fait par les valets des impérialistes. Et les personnes comme Lona Charles ou caca ou tous les valets des impérialistes craignaient que d’autres révolutions comme la nôtre naissent dans tous le continent pour éliminer leurs égoïsmes et leurs intérêts personnels et non des intérêts pour toute la société.

    Pour dire a Charles et consorts, malgré que notre révolution n’était pas à l’abri de tous les dangers venants de l’extérieur ou interne, il a ténu quatre ans avant qu’une personne comme Charles Lona Ouattara qui se disait ferre et ami de Thomas Sankara, comme Charles l’affirme avec mensonge, le canarde et coupe toutes les racines d’une révolution d’espoir pour tout un continent.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mai à 19:24, par LeJuré En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

      Mon frère Ka revoie un peu ta copie.

      Le commandant Lingani n’a jamais été ministre de l’administration territoriale et de la sécurité. Il a été Le Commandant en Chef du Haut-Commandement des Forces armées populaires et Ministre de la Défense et des anciens combattants..

      L’Administration territoriale était géré par un cousin de Sankara : Ernest Nongma Ouédraogo Allias Kollin Noaga, superflic très brillant, droit dans les bottes, complètement carré comme ton Ami Somé et bardé de diplôme de criminologie.

      Henri Zongo a été ministre des Sociétés d’Etat et après ministre de la Promotion économique. Il n’a jamais géré les finances comme Damo Justin Barro ou Feu Eugène DONDASSE (un pur rouge formé en URSS)

      Une confidence mon frère KA, Sankara m’a fait rêvé mais pas sa révolution qui était nul sur le plan des libertés individuelles. C’est cette facette de la révolution que vous ne devrez pas cacher aux jeunes.

      Répondre à ce message

      • Le 6 mai à 22:37, par Ka En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

        ’Mon jeune ‘’’Le Jurè’’’ si ma mémoire de frappe m’a joué un mauvais tour, tu ne vas pas se baser de cette erreur pour taxer Sankara. Souvent quand j’cris une critique, rare que je la relise. C’est le cas ici. A présent je peux confirmer que tu n’es pas à 100% ennemi de notre révolution, simplement de la jalousie de ce qu’elle allait transformé pour un monde meilleur. Merci de me lire.

        Répondre à ce message

      • Le 7 mai à 15:42, par SOME En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

        Mon fere le juré
        oui ernest nongma est un bon flic tres competent et reconnu et malheureusement que nous n’avons pas exploité a son sa juste valeur. contraiemena lui je n’ai aucun diplome en criminologie qui est une discipline difficile et compliqué car elle englobe l’homme entier.
        soit que tu t’acharnes contre la revolution ne me choque pas Mon ami ka peut se tromper dans certaines ifnormaions d’attributions de fonction mais je ne pense pas que cela ait une incidence fondamentale sur son argumentation
        Je ne comprends pas comment sankara puit te faire rever mais pas sa revolution ? J’avoue avoir du mal a le comprendre.
        Quant a cette histoire de libertes individuelle on peut disserter longtemps la dessus. je ne suis pas sur que tu puisses convaicre qui que ce soit qur ce theme encore faut-il que l’on s’entende sur cette notion
        SOME

        Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 12:02, par jan jan En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Bravo papa ouattara, au moins vous avez ete lucide sur cette soit disante "revolution" et vous avez eu le courage de dire la verite au dictateur sankara ki prenait ses reves pour realite. Valait mieux kil fasse cette revo dans son village, c’est lui ki a draine toute cette racaille ki a suce, spolie et tue de aout 1983 a octobre 2014.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 20:22, par SPI En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Cet écrit, bien que mal livré, nous a permis de connaitre cet homme que l’UPC est aller dénicher dans les bois.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 12:34, par katienguiya En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    Pour ceux qui en ont le courage lisez le torchon écrit par la papi. tissu de contrevérités . un roman de science fiction sorti tout de droit de son imaginaire où il est le Power Ranger comme dirait mon fils.
    J’ai la conviction que ce n’est que jalousie . papi est fatigué il a très souvent des absences , il aurait aimé recommencer sa vie , mais trop tard ce qui est fait est fait. ce que Sankara à fait à ce pays. Papi Sankara n’a rien fait à ce pays. Sankara à fait pour ce pays. Nuance importante papi à l’age de confusion.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 10:28, par ancien PMK En réponse à : Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara

    "L’autre jour, au fond d’un vallon, - Un serpent piqua Jean Fréron. - Que pensez-vous qu’il arriva ? - Ce fut le serpent qui creva."
    Demandez à Lona Charles, qui a utilisé ce vers de Voltaire quand nous étions au PMK et à qui pensait la personne ?
    Réponse : C’est Sankara qui a surnommé Lona "Jean Fréron" en utilisant ce vers de Voltaire.
    Contrairement à ce que raconte Lona, ce n’est pas lui que Sankara appelait Bouillie. C’est le médecin colonel Christophe Djébré, celui là même qui a signé le certificat de déces de Sankara, qui était surnommé "Bouillie" par sankara. En retour, Sankara était surnommé "Bouillon".
    Le surnom donne par Sankara à Lona était "Jean Fréron"

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Humour : Abdoul Aziz Kéré, un web comédien made in Burkina
Roger NIKIEMA, Directeur de la Radio Salankoloto : Le parcours d’un pionnier du journalisme au Burkina Faso
Salimata MANDE (Mandy’S) : « La mode représente un marché considérable en Afrique »
Mode : Le styliste Saint Laurent sur les traces de François 1er
Filière avicole : Moablaou, la poule aux œufs d’or d’Abou Simbel Ouattara
Entreprenariat : Fadilatou Kaboré, une femme qui « mange » dans la pomme de terre
Yacouba Sawadogo, prix Nobel alternatif 2018 : « Je suis disposé à transmettre mon savoir-faire »
Député Tini Bonzi : « Le serpent a mordu l’UPC au talon ; nous allons lui écraser la tête »
Bernadette Gansonré : Un modèle de réussite dans la haute couture
Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara
Assemblée nationale : Abdoulaye Ouédraogo, le premier député sous-officier subalterne
Artisanat : Malick Zoungrana, l’homme qui transforme les pneus en objets d’art
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés