Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Vie de la rédaction : Les Burkinabè de l’extérieur au centre des échanges entre le ministre Paul Robert Tiendrébéogo et Lefaso.net

Accueil > LeFaso.net • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 13 mars 2019 à 22h00min
Vie de la rédaction : Les Burkinabè de l’extérieur au centre des échanges entre le ministre Paul Robert Tiendrébéogo et Lefaso.net

Le ministre de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Paul Robert Tiendrébéogo, a rendu une visite à votre organe en ligne, Lefaso.net, ce mardi 12 mars 2019 en fin de matinée. Accompagnée de proches collaborateurs, il dit être venu encourager le journal pour le travail abattu au quotidien et l’exhorter à toujours continuer à servir le pays, à contribuer davantage à connecter le pays et sa diaspora et à faire rayonner la liberté d’expression.

« Nous sommes venus aujourd’hui pour saluer l’équipe de Lefaso.net. Comme vous le savez, c’est un média pionnier dans le domaine de la presse en ligne, et qui nous accompagne depuis notre création, il y a un an (le département a été érigé en ministère plein à la faveur du remaniement de janvier 2018, ndlr). Nous avons donc tenu à venir saluer cette collaboration et féliciter l’équipe pour le travail qui est abattu pour que nos compatriotes, qui sont surtout à l’extérieur (la diaspora), puissent rester en contact avec le pays, avoir au quotidien et pratiquement en temps réel, les informations sur le Burkina. Félicitations à toute l’équipe et tous nos encouragements », a campé le ministre Paul Robert Tiendrébéogo.

Il a, au passage, saisi l’occasion pour saluer dans le même esprit, la réactivité de l’organe à travers la publication des déclarations et autres communiqués envoyés par les représentations diplomatiques dans le cadre de leurs missions ainsi que les productions internes relatives aux Burkinabè de l’extérieur. Ayant, pendant longtemps, servi son pays à l’extérieur en tant que diplomate, c’est en homme averti donc que le ministre dit mesurer le rôle de l’organe dans le maintien des liens entre Burkinabè vivant à l’extérieur et la mère patrie.

Profitant de sa présence, le visiteur a personnellement réitéré son « joyeux anniversaire » à l’organe (le média a célébré son quinzième anniversaire en octobre 2018, ndlr), souhaitant longue vie à l’organe pour qu’il continue de « servir le pays et faire rayonner et vivre la liberté d’expression ».

Le ministre s’est aussi intéressé à l’ISCOM, ouvert à l’occasion du quinzième anniversaire. Le promoteur, Dr Cyriaque Paré, a, après une brève présentation de l’institut, annoncé l’ouverture, dans les jours à venir, des formations continues à l’endroit des professionnels.

En réaction, le fondateur, Dr Cyriaque Paré, a dit toute sa reconnaissance au ministre pour sa démarche tout en rappelant la bonne collaboration qu’entretient le journal avec son département. « Merci pour la visite et les encouragements, c’est aussi une invite pour nous à aller de l’avant. (…). Je suis un ancien du ministère, c’est même dans une ambassade que le site a été créé (ambassade du Burkina en France, ndlr). Donc, il a un peu, j’allais dire, un destin lié à la diplomatie, à l’image du Burkina et aux Burkinabè de l’extérieur qui, pendant longtemps, ont constitué l’essentiel du lectorat (jusqu’en 2005, 2006, la majorité de nos lecteurs était hors du Burkina, c’est à partir de cette période que la tendance s’est inversée, avec aujourd’hui près de 70% de nos lecteurs qui sont au Burkina). On a essayé de consolider ; du site amateur des années 2003, on en a fait une entreprise depuis 2010. Aujourd’hui, nous avons une trentaine d’employés permanents, dont une vingtaine de journalistes », a présenté Dr Paré.

Selon les statistiques du site de mesure d’audiences (Alexa.com), Lefaso.net est le premier site, toutes catégories confondues, le plus lu au Burkina, après les plateformes comme Yahoo., Google, YouTube. La page Facebook de l’organe est aussi, au plan local, la troisième page la plus consultée tandis que son compte Tweeter est fort de près de 85 mille followers (utilisateurs abonnés au compte), retient-on des échanges.

C’est dans une ambiance de parenté à plaisanterie entre Samo et Mossi, que s’est déroulée toute la visite

Lefaso.net, ce sont aussi les sites thématiques, focalisés sur le tourisme, les TIC, les jeunes, les femmes et les régions du Burkina, pour lesquels une plateforme spécifique a été créée.

Dr Paré a en outre brossé les perspectives pour l’entreprise, avec en toile de fond, la volonté affichée de toujours satisfaire le lectorat tout en restant attaché à l’éthique, la déontologie et aux principes qui régissent la profession.

Après avoir suivi la présentation, le ministre a fait des commentaires sur quelques aspects, notamment le forum des internautes qui, de son avis, permet également de recueillir des critiques/propositions des lecteurs sur certains sujets.

Des opérations spéciales de délivrance de documents aux Burkinabè de l’extérieur
Réagissant à des questions à l’issue de sa visite, le ministre est revenu sur le lancement des missions consulaires spéciales, qui a eu lieu au Niger, le 28 février 2019. « C’est le point de départ d’une opération de grande envergure que nous allons mener aussi bien en 2019 qu’en 2020, pour permettre à nos compatriotes de l’extérieur de disposer de la CNIB (Carte nationale d’identité burkinabè, ndlr) et du passeport. Comme vous le savez, depuis l’adoption du code électoral, le 31 juillet 2018, ce sont ces deux pièces qui, comme le dit la loi, tiennent lieu de documents de vote. Donc, le président du Faso a pris l’engagement, non seulement de faire participer nos compatriotes de l’extérieur aux élections, mais aussi de les aider à avoir ces documents. Ce qui est très rare dans nos pays. Il y a très peu de pays qui font ce que le Burkina est en train de faire ; aller vers les compatriotes pour les aider à avoir des documents. C’est donc une opportunité à saisir, pas seulement pour les élections, mais pour être même en règle vis-à-vis de son pays et se mettre à l’abri des désagréments. Nous les invitons donc à venir vers les équipes, parce que le Conseil des ministres a arrêté un chronogramme, que nous sommes en train de diffuser. Les équipes vont faire le tour des pays où il y a de fortes concentrations de Burkinabè pour les aider à obtenir ces documents », a annoncé le premier responsable en charge des Burkinabè de l’extérieur, Paul Robert Tiendrébéogo.

Avant de prendre congés, et ce, après plus d’une heure de visite, le ministre Paul Robert Tiendrébéogo a signé le livre d’or du journal

En attendant le retour (16 mars, ndlr) de Niamey de l’équipe pour faire le point de cette opération spéciale inaugurale, le ministre se réjouit d’ores et déjà des échos qui indiquent un grand engouement des Burkinabè du Niger pour l’acquisition de la CNIB et du passeport.

O.L
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés