LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

FESPACO 2017 : La moisson des réalisateurs, acteurs et techniciens

Publié le lundi 6 mars 2017 à 00h17min

PARTAGER :                          
FESPACO 2017 : La moisson des réalisateurs, acteurs et techniciens

Après une semaine de fête du cinéma, l’heure était à la moisson ce 4 mars 2017 au palais des sports de Ouaga 2000. Retrouvez, tous les lauréats ; du palmarès officiel et des prix spéciaux du FESPACO 2017.

Long métrage

-  Etalon d’or
« Félicité » , Alain Gomis avec (Sénégal)
-  Etalon d’argent
« L’orage africain » Sylvestre Amoussou (Bénin)
-  Etalon de bronze
« A mile in my shoes » de Saïd Khallaf (Maroc)

Documentaires

- Premier prix : « Kemtiyu, Séex Anta (Kemtiyu, Cheikh Anta) » Ousmane – William Mbaye (Sénégal)
- Deuxième prix : « Congo ! Le silence des crimes oubliés » de Gilbert Balufu (République démocratique du Congo)
- Troisième prix : “A footnote in ballet history ?” de Abdel Khalek Hisham (Egypte)

Films des Ecoles africaines de cinéma

- Prix du meilleur film de fiction : “Down side up” de Peter Owusu – University of Legon ( Ghana)
- Prix du meilleur film documentaire des écoles de cinéma : « Nubuke » de Aryee Bismark – National Film and télévision Institute (Ghana)
- Prix spécial des écoles africaines de cinéma : « Heritage » de Fatoumata Tioye Coulibaly (Mali)

Série télévisuelle

-  Meilleure série télé : « Tundu Wundu » – Abdoulahad Wone (Sénégal)
-  Prix spécial du jury : « Aphasie » – Hyacinthe Hounsou (Côte d’Ivoire)
Court métrage

-  Poulain d’or : « Hymenee » de Violaine Maryam Blanche Bellet (Maroc)
-  Poulain d’argent : « The bicycle man » de Twiggy Matiwana (Afrique du sud)
-  Poulain de bronze : « Khallina hakka khir » de Mehdi Barsaoui (Tunisie)

Mention spéciale du jury
« A place for myself » de Marie Clémentine Dusabejambo (Rwanda)

Prix techniques et artistiques

-  Prix du meilleur montage : « L’interprète » de Olivier Meliche Koné (Côte d’Ivoire)
-  Prix de la meilleure musique : « Le puits » de Lotfi Bouchouchi (Algérie)
-  Prix du meilleur décor : « The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)
-  Prix du meilleur son : « Félicité » de Alain Formose Gomis (Sénégal)
-  Prix de la meilleure image : « Zin’naariya ! » de Rahmatou Kéïta (Niger)
-  Prix du meilleur scénario : « La forêt du Niolo » de Adama Roamba (Burkina Faso)
-  Prix de la meilleure interprétation féminine : « A la recherche du pouvoir perdu » de Mohammed Ahed Bensouda (Maroc)
-  Prix de la meilleure interprétation masculine : « Wulu » de Daouda Coulibaly (Mali)
-  Prix de la meilleure affiche : « The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)
-  Prix Oumarou Ganda de la première de œuvre : « Le puits » de Lotfi Bouchouchi (Algérie)
-  Prix Paul Robeson : « Frontières », Apolline Traoré (Burkina Faso)

Prix spéciaux

-  Prix Félix Houphouet-Boigny du Conseil de l’Entente : « Frontières » de Apolline Traoré, Burkina Faso
-  Prix CEDEAO de l’intégration pour le meilleur film ouest africain : « Frontières » de Apolline Traoré, Burkina Faso
-  Prix UNICEF : « La rue n’est pas ma mère », de Jérôme Yaméogo (Burkina)
-  Prix de la ville de Ouagadougou : « La rue n’est pas ma mère », de Jérôme Yaméogo (Burkina)
-  Prix Sembène Ousmane de Ecobank : Wulu de Daouda Coulibaly (Mali)
-  Prix Soumanou Vieira de la fédération africaine de la critique cinématographique : « A mile in my shoes » de Saïd Khallaf (Maroc)
-  Prix Signis : « The lucky specials » de Rea Rangaka (Afrique du Sud)
-  Prix Thomas Sankara de la Guilde africaine des réalisateurs et producteurs : « A place for myself » de Mari Clémentine Dusabejambo (Rwanda)
-  Prix de la chance de la LONAB : « A place for myself » de Mari Clémentine Dusabejambo (Rwanda)
-  Prix de WaterAid pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement : « Le puits » de Lotfi Bouchouchi (Algérie)
-  Prix Union européenne et ACP : « Kemtiyu, Séex Anta (Kemtiyu, Cheikh Anta) » Ousmane – William Mbaye (Sénégal)
-  Prix Union européenne et ACP : « The bicycle man » de Twiggy Matiwana (Afrique du Sud
-  Prix santé et sécurité au travail : « Bons baisers de Morurua » de Larbi Benchiha(Algérie)
-  Prix de l’assemblée nationale : « L’orage africain » Sylvestre Amoussou (Bénin)

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 5 mars 2017 à 08:58, par Cequejenpense En réponse à : FESPACO 2017 : La moisson des réalisateurs, acteurs et techniciens

    Les films senegalais ont fait une belle moisson avec de nombreux prix. Felicitation a la "Felicite"

  • Le 6 mars 2017 à 08:55, par kiso En réponse à : FESPACO 2017 : La moisson des réalisateurs, acteurs et techniciens

    Hummmm !!!Où se place le Faso dans tout ça ? nous avons besoin de nous reveiller dans tous les secteurs.Nous nous estimons tellement bons que nous ne faisons plus assez d’efforts pour offrir le meilleur au monde.Le travail paye toujours et bien !!! En temoigne les moissons des cinéastres d’autres pays.Fellicitation à eux !

  • Le 6 mars 2017 à 09:35, par freddy le loup En réponse à : FESPACO 2017 : La moisson des réalisateurs, acteurs et techniciens

    Bravo au FESPACO qui est devenu un festival professionnel, une vraie vitrine du cinéma africain. vivement que les prochaines années les enveloppes qui accompagnent les prix soient à la hauteur. Bravo au ministre de la culture, à ses collaborateurs, au monde du cinema burkinabè, aux hommes des médias pour nous avoir servi un festival de belle facture, bravo au ministre de la sécurité et à tous ses éléments pour la vigilance et le sans faute. l’image du pays n’en sort que grandi

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
FESPACO 2017 : WaterAid soutient le cinéma africain
Etalon de Yennenga !