Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Santé : La riposte à Ebola lancée avec le soutien du Premier ministre Zida

Accueil > Actualités > DOSSIERS > EBOLA • • mardi 9 décembre 2014 à 00h53min
Santé : La riposte à Ebola lancée avec le soutien du Premier ministre Zida

La Fédération des Associations Professionnelles de la Santé Privée du Burkina Faso (FASPB) a lancé, ce lundi à Ouagadougou sous le haut patronage du Premier ministre Yacouba Zida, son Initiative de riposte à l’épidémie du virus Ebola.

Pour la Fédération des Associations Professionnelles de la Santé Privée du Burkina Faso (FASPB), l’épidémie de la maladie à virus Ebola est un défi majeur pour les pays africains et ils se doivent de l’affronter avec sérénité et esprit de partage. Malheureusement, constate la FASPB, la solidarité africaine est restée timide, voire absente à l’endroit des frères de Guinée, Sierra Léone et de Libéria en proie au virus Ebola. Et pour contribuer à faire changer la situation, la Fédération des Associations Professionnelles de la Santé Privée du Burkina Faso a lancé ce lundi son Initiative de riposte à l’épidémie d’ Ebola. « Nos pays frères de la Guinée, du Libéria, de la Sierra Léone et du Mali sont affectés. Il est de notre devoir moral de leur manifester notre fraternité, notre volonté de vivre ensemble et de construire un espace communautaire solidaire.

C’est pourquoi, j’invite tout un chacun à exprimer sa solidarité avec ces pays frères qui sont durement éprouvés par l’épidémie », a indiqué le Premier ministre Yacouba Zida qui patronnait la cérémonie. Et d’exhorter toutes les bonnes volontés à accompagner dans la mesure de leurs moyens, la présente initiative de la FASPB qu’il a qualifiée de « noble et louable ». Le chef du gouvernement a alors procédé au lancement de la campagne de collecte de fonds et de médicaments. Comme pour donner le bon exemple, Yacouba Zida a souscrit sur place à l’initiative.

Plan national de riposte

De nombreux participants à la cérémonie ont aussi souscrit à l’initiative de la FASPB. Ce qui ne pouvait que réjouir le président de l’Initiative, Dr Bindi Ouoba. Pour lui la riposte au plan national doit prendre en compte les questions suivantes :
- la continuité du service public en temps de crise ;
- la situation des autres soins et des soins non urgents ;
- l’organisation conséquente des établissements de soins ;
- la recherche de compromis entre le respect de la liberté individuelle et la protection du public ;
- la recherche de compromis entre le respect de la vie privée des malades et les impératifs de santé publique ;
- le respect par les professionnels de santé, de leur devoir de soins, mais aussi la reconnaissance de leur droit à préserver leur propre santé et de leurs proches ;
- l’établissement d’une confiance sans faille entre les praticiens et les patients ;
- Une solidarité qui transcende les notions conventionnelles de souveraineté, de sécurité et de territoire national.

Quant à la présente initiative, elle comprend trois composantes, à savoir :
- le soutien aux pays affectés à travers leurs professionnels de santé en moyens humains, matériels et financiers, comme manifestation de solidarité ;
- la lutte active au plan national par la participation au dispositif national de riposte ;
- l’appel aux professionnels de la santé privée des autres pays de la sous- région non encore affectés par la maladie.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 décembre 2014 à 19:57, par LY En réponse à : Santé : La riposte à Ebola lancée avec le soutien du Premier ministre Zida

    La situation nationale avec l’accélération de l’Histoire a occulté l’actualité qui est la menace perchée comme l’épée de Damoclès sur nos têtes. Il est bien en effet que nos autorités en font une priorité parmi beaucoup de priorités qu’elles ont à faire face. Il est impérieux que notre solidarité aille en l’endroit de nos frères des pays touchés déjà par la maladie. En les aidant nous nous aidons nous même. Cette épidémie est à nos portes et nous connaissons les conséquences (pas de développement, ni d’élections et disparition de nombreuses vies humaines). Courage aux acteurs qui sont chargées de veiller sur nous et ayons une attitude de solidarité agissante.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Mali à la date du mercredi 24 décembre 2014.
Lutte contre Ebola : Le Japon fait don de matériels
Lutte contre Ebola en Afrique : Airtel Burkina lance une campagne de collecte de fonds
Maladie à Virus Ebola : Des informations pour mieux comprendre
Santé : La riposte à Ebola lancée avec le soutien du Premier ministre Zida
Situation de la lutte contre la maladie à virus EBOLA au mali à la date du vendredi 5 décembre 2014
Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades
Ebola : le directeur général de l’Hôpital national Blaise Compaoré dément la présence d’un cas suspect dans sa structure
TAIWAN travaille avec la communauté internationale pour lutter contre Ebola
Ebola au Mali : Situation au 26 novembre 2014
Virus Ebola au Mali : Le point de la situation au lundi 24 novembre 2014
La principale priorité de la CEDEAO demeure l’éradication du virus Ebola, estime le président Kadré Désiré Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés