Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

Accueil > Actualités > DOSSIERS > EBOLA • • vendredi 5 décembre 2014 à 01h29min
Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

La journée du jeudi 04 décembre 2014 a été un jeudi noir dans la Région des Cascades, et pour cause, un malade arrivé du Centre de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) de Zégnédougou dans la Commune de Niankorodougou, au CMA de Sindou et dont le cas a été jugé suspect a créé la panique partout. Les précautions prises par les agents de santé pour traiter ce cas suspect d’Ebola a contribué à amplifier la rumeur. En effet, une équipe dépêchée de Ouagadougou a aussitôt procédé à la désinfection du bâtiment, des véhicules, et de la cour du CMA. Tout ce qui a servi à traiter le malade a été brûlé, la famille et tous les agents de santé qui se sont occupés de l’homme ont été mis en quarantaine, au cas où les soupçons s’avéraient. Heureusement, selon les techniciens de la santé, ce n’était qu’une fausse alerte.

Tout aurait commencé il y a deux semaines à Zégnédougou lorsque la victime s’est présentée au CSPS et souffrait de maux de tête. Après examens, les infirmiers lui auraient administré un traitement anti-palustre. Quelques jours plus tard, la personne serait revenue et souffrait cette fois-ci de maux de ventre. Les infirmiers lui ont administré alors un traitement contre la fièvre typhoïde, surtout qu’elle travaillait sur les sites aurifères. Le mercredi 03 décembre 2014, le même individu est tombé dans le coma et les signes ont alerté les infirmiers qui ont tout de suite jugé nécessaire de le référer au CMA de Sindou, où il rendit l’âme. Pendant ce temps, l’alerte avait été donnée au sommet et une équipe a été dépêchée à Sindou. Pour l’enterrer, les infirmiers ont préféré s’en occuper eux-mêmes, avec les combinaisons appropriées qu’ils ont pris soin d’incinérer après l’enterrement. Toutes ces précautions n’ont fait qu’envenimer les choses. Des habitants de Sindou avaient décidé de quitter le village. Des infirmiers ont préféré quitter le CMA.

De Zégnédougou à Ouo, de Niangoloko à Ouéléni, même de la Côte-d’Ivoire, ce sont des appels qui pleuvaient à Sindou pour s’enquérir de la situation.
Heureusement, lorsque nous avons joint le Docteur Ilboudo de la Direction Régionale de la Santé des Cascades, il nous a rassuré que ce n’est pas Ebola. Mais toutes ces précautions étaient ce qu’il fallait, selon les instructions du ministère de la Santé.

Golleau Isidore TRAORE
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 décembre 2014 à 07:35, par Megd’ En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    Tiéééé, Ebola dêh. Pourquoi ne pas avoir un laboratoire ambulant comme c’est le cas au Mali même si c’est un don de l’Allemagne. Pourquoi une équipe quitte Ouaga et pas Bobo ? Il faut décentraliser les forces. Je pense que nos autorités ont devoir de sécuriser les frontières surtout du côté du Mali.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 07:38 En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    Félicitations aux agents de santé pour la promptitude de la réaction.
    Mais nous sommes en danger permanent s’il faut toujours attendre une équipe de Ouaga comme en 1960 !
    Aux autorités du ministère de la Santé de déconcentrer au maximum les moyens de lutte contre les maladies, jusqu’au moindre CSPS des hameaux de culture, car en effet, en province nous cotoyons des agents de santé engagés à fond au prix de leur vie, mais qui manquent terriblement de matériel de travail.

    Au passage, bravo au gouvernement pour la nomination du Dr Prosper A. GUIGUIMDE comme ministre de la santé. C’est un homme de terrain qui connaît les réalités de terrain. Courage

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 08:09, par Le Bougre En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    Félicitation aux agents de santé pour cette réactivité face à une telle situation ! Vivement que dans tous les centres de santé, les agents soient aussi performants et qu’ils aient le sens de la responsabilité pour permettre d’endiguer cette épidémie au cas où elle surviendrait ! Bon courage à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 08:47, par Maria de Ziniare En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    Il faut qu’une équipe vienne de Ouaga pour désinfecter c’est dire qu’à Bobo il n’y a pas d’équipe spécialisée pour cette tâche. Il faut revoir cette organisation qui n’est pas efficace. En principe Bobo devrait être équipée pour gérer toute la partie ouest du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 08:57, par Moi En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    "Des habitants de Sindou avaient décidé de quitter le village. Des infirmiers ont préféré quitter le CMA." Ceci est tres grave car c est exactement ce qu’il ne faut pas faire pour eviter la propagation de la maladie si toutefois un cas etait diagnostique.
    si " les infirmiers ont préféré s’en occuper eux-mêmes, avec les combinaisons appropriées qu’ils ont pris soin d’incinérer après l’enterrement" C’ETAIT POUR RASSURER LES POPULATIONS ET NON ENVENIMER LA SITUATION.
    LA SENSIBILISATION DOIT ENCORE S’INTENSIFIER AVEC L’AIDE DE LA PRESSE. ET VOUS LAISSEZ PASSER LA UNE OCCASION DE DONNER LA BONNE INFO

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 09:04, par Jamanatigui En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    Maria de Ziniaré, contrairement à toi je donne pas foi aux dires du journaliste. Je ne crois nullement que l’équipe depêché soit venu de Ouaga pour cette tâche. Actuellement toute les régions sanitaires disposent d’une équipe opérationnelle pour faire face à ces genres de situations. A

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 09:23 En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    Dommage que même le personnel de santé du CHU de souro Sanou n’a pas été formé sur la riposte vis à vis du virus Ebola. Comment peux t’on comprendre qu’au sein d’une structure de référence de dernier niveau la majorité du personnel de santé de soit pas encore formé !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 10:14, par Coulibaly Issa En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    Et pourtant, Jamanatigui, c’est au CMA de Sindou qu’il a été dit au journaliste que l’équipe est arrivée de Ouagadougou. C’est peut-être pour faire croire que le problème est pris en charge au plus haut niveau, mais c’est raté. Bobo devrait être capable de gérer ce problème.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 11:43, par solow En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    Félicitation aux agents de santé, à la direction régionale de la santé des cascades et les autorités du ministère de la santé pour la rapidité de la réaction. mieux vaut prêcher par excès que par défaut. je préfère la peur dans l’efficacité que la discrétion devant la gravité de cette maladie.
    je pense que c’est le minimum que le ministère pouvait faire mais je partage l’avis de celui de celui qui propose de sensibiliser davantage les agents de santé pour qu’ils désertent pas les services.
    quant aux agents du CHUSS de Bobo, je souhaite que vous puissiez recevoir la formation mais faut aussi se départir des perdiems dans les situations d’urgence comme Ebola. l’hôpital pourra prendre en charge la restauration (éventuellement ?) mais les perdiems, ça ne sera pas évident au regard du nombre d’agents. je propose déjà aux responsables de l’hôpital CHUSS de Bobo de rendre les documents et directives nationales sur Ebola dans les différentes unités de soins tout en continuant le plaidoyer pour avoir des ressources pour la formation continue du personnel.

    Courage à vous les agents de santé qui faites ce travail noble mais risquant .

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 12:12, par Mr vigilant2 En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    équiper ts les districts en matériels de lutte contre ebola surtout les produits antiseptiques et autres moyens de prévention. Ouaga étant très loin de Sindou il faut mettre sur pied une equipe spécialisée d’éveil ds ttes les Directions Régionales de la Santé et deux grands centre a Ouaga et a Bobo qui doivent appuyer les DRS et les districts sanitaires. Félicitations aux agents de santé de Sindou car ébola est très très dangereux. Lavons nous régulièrement les mains et appliquons correctement les règles Prévention des Infections(PI).

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2014 à 12:52, par Jamanatigui En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    Issa COULIBALY merci pour ta précision. Esperons que la direction de la communication du ministère de la santé entrera en action pour gerer ces aspects communicationnels de la lutte contre Ebola.

    Je regrette que le site du ministère de la santé ne soi pas regulièrement mis à jour pour nous informer d’avantage sur la lutte. Je crois que sur ledit site on devrait aussi avoir la version officielle des faits en sus de ce qui a été rapporté par le journaliste.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2014 à 08:52, par lecitoyen inquiet de Sindou En réponse à : Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades

    Vous savez moi j’ai des inquiétudes surtout pour cette partie du burkina. La région des cascades est très proche du Mali et la zone la plus reculée de la capitale. Par ex. la commune de loumana (Loumana est à 25 km de Sindou avec 18 villages fontaliers) est à plus de 500 Km de Ouagadougou. En absence de route , les populations rentrent à velo, moto au Mali le même jour et ressortent .

    Au regard de l’analphabétisme et en absence de campagne de senisibilisation accrues dans cette zone, je propose qu’on ferme la frontière ou à defaut qu’on deploie les forces armées au cas où face à des cas suspects les populations veillent enterrer elles mêmes. Et je vous dis que la fréquentation des CSPS est très faible à niveau.

    Ebola dans cette partie peut ne pas être detecter tôt. J’en appelle à la vigilence du gouvernement par rappor à cette zone. Les cascades sont trop proches du Mali avec une frontière porreuse ( les pistes rurales) qui ne permettent peut être pas de mettre un dispositif de controle frontalier comme côté Orodara et on doit prendre cette donne en compte. ALORS, DISPOSITION POUR ACCROITRE LA SENSIBILISATIONS DES POPULATIONS DE CETTE ZONE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Mali à la date du mercredi 24 décembre 2014.
Lutte contre Ebola : Le Japon fait don de matériels
Lutte contre Ebola en Afrique : Airtel Burkina lance une campagne de collecte de fonds
Maladie à Virus Ebola : Des informations pour mieux comprendre
Santé : La riposte à Ebola lancée avec le soutien du Premier ministre Zida
Situation de la lutte contre la maladie à virus EBOLA au mali à la date du vendredi 5 décembre 2014
Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades
Ebola : le directeur général de l’Hôpital national Blaise Compaoré dément la présence d’un cas suspect dans sa structure
TAIWAN travaille avec la communauté internationale pour lutter contre Ebola
Ebola au Mali : Situation au 26 novembre 2014
Virus Ebola au Mali : Le point de la situation au lundi 24 novembre 2014
La principale priorité de la CEDEAO demeure l’éradication du virus Ebola, estime le président Kadré Désiré Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés