Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures .Je ne suis pas d’accord .Les blessures demeurent intactes .Mais avec le temps , notre esprit ,afin de mieux se protéger ,recouvre ses blessures de bandages et la douleur diminue , mais elle ne disparait jamais.» Rose Kennedy

Burkina-Espagne : Ousmane SIGUÉ ou l’étalon en devenir ?

Accueil > Actualités > Portraits • • vendredi 8 août 2014 à 10h27min
Burkina-Espagne : Ousmane SIGUÉ ou l’étalon en devenir ?

À un an, Ousmane SIGUÉ, natif de Koumbri, un département de la province du Yatenga, arrivait en Espagne dans les bras de sa mère. Le père qui les y attendait avait sollicité et obtenu le regroupement familial. Dès l’âge de 5 ans, le garçonnet qui n’avait d’yeux que pour le ballon rond voulait aller à l’école de football pour mieux apprendre et devenir par la suite un grand footballeur à l’image de Bakary KONÉ, son modèle burkinabè ou encore Diego GODIN évoluant à Athletico de Madrid.

C’est un jeune adolescent d’à peine 14 ans que nous avons rencontré afin qu’il nous parle de son palmarès footballistique. « J’ai été fédéré pour la première fois quand j’avais six ans en 2006 pour jouer en salle dans l’équipe benjamine de Roquetas del Mar (ndlr ; localité situé à la province de Almeria en Andalousie). A l’issu de ce championnat provincial, mon équipe occupait la première place ». Place que son club local a conservé jusqu’en 2010 où grâce à son talent, le petit Sigué entrât dans le collimateur du club Almeria UD.

Ainsi donc le jeune désormais alevin dans le club andalou de Jonathan ZONGO (ndlr ; autre compatriote qui y évolue en première division) accumulait prouesses et perfectionnements dans son nouveau club qui occupât la troisième place lors du championnat de la région d’Andalousie. Il n’en fallait pas plus pour que le petit Ousmane gravisse encore des échelons… « C’est finalement à 12 ans en 2012 que j’ai été convoqué pour la première fois par la sélection officielle des moins de 12 ans de la région d’Andalousie. Nous avons fini premier sans même perdre aucun match… », me lance sans ambages celui qui combine à merveille sport et études joue désormais à la position de défense centrale de son club où il compte remporter encore des victoires.

Aujourd’hui bien placé dans la sphère du foot professionnel espagnol, le glas du patriotisme ne cesse néanmoins de sonner au plus profond de lui. « Mon rêve c’est de jouer pour ma patrie d’origine….je ne cesse de me voir en train de jouer pour la sélection cadette des étalons ! ». Et que pense-t-il du FasoFoot du haut de sa petite expérience de vie ? « Le football burkinabè va s’améliorant. Je suppose que cela est sans doute du à la volonté des encadreurs et des dirigeants certes mais aussi aux propres joueurs qui sans doute veulent faire du football une profession comme toute autre ». En attendant peut-être de le voir jouer aux côtés de Jonathan Zongo ici et au Faso, Ousmane SIGUÉ OUÉDRAOGO fait son chemin à l’équipe cadette d’Almeria UD où vient de commencer la présaison.

Défendrait-il un jour le drapeau étoilé des hommes intègres ? En tous les cas, le « petit dur » est bien décidé d’aller loin ; très loin même… Bon vent à lui !

Roland ZONGO SANOU/
Correspondant, Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 août 2014 à 10:10, par bendatoega 1er En réponse à : Burkina-Espagne : Ousmane SIGUÉ ou l’étalon en devenir ?

    Du courage jeune Étalon, le Peuple footballistique t’attend au Faso

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 10:31, par Etelossé En réponse à : Burkina-Espagne : Ousmane SIGUÉ ou l’étalon en devenir ?

    Il faut le suivre de prêt.Car il aura de l’avenir. Du courage à lui, Que DIEU le tout puissant guide ses pas.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 10:58, par Ouii En réponse à : Burkina-Espagne : Ousmane SIGUÉ ou l’étalon en devenir ?

    fonce Ousmane tu seras un très grand joueur. et si tout se passe bien tu vas meme depasser tes modèles cités par le journaliste. bon vent à toi et que tes parents continuent de te soutenir autant

    Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 12:10, par Le meth En réponse à : Burkina-Espagne : Ousmane SIGUÉ ou l’étalon en devenir ?

      Normalement ce jeune homme ne devrait tarder à rejoindre notre onze national car en tant que défenseur central il sera d’un grand apport pour cette vieille défense trop souffrante et garnie de gars trop lourds, mais restée telle pour des raisons qu’on sait on gagnerait à la rajeunir avec de tels talents pour aller de l’avant. bon courage mon cher petit-fils.

      Répondre à ce message

  • Le 8 août 2014 à 12:45, par douma En réponse à : Burkina-Espagne : Ousmane SIGUÉ ou l’étalon en devenir ?

    Du courage mon petit tu es encore trop jeune pour le choix du pays auquel tu veux jouer meme si pour le moment tu penses au burkina. prends ton temps et fais le bon choix pour ne pas regreter , écoute aussi tes parents, que dieu te protège.

    Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 13:34, par J. VERGES En réponse à : Burkina-Espagne : Ousmane SIGUÉ ou l’étalon en devenir ?

      Tu as de l’avenir jeune frère. prend conseils auprès de tes aînés comme Habib BAMOGO et Mamadou ZONGO Bebeto avant de te décider. Ils auraient pu évoluer respectivement avec les sélections française et ivoirienne et avoir une carrière beaucoup plus enviable. Au pays on a pas toujours su valoriser et prioriser les qualités et les talents des joueurs. La politique a souvent été plus déterminante. Hélas pour notre football

      Répondre à ce message

    • Le 8 août 2014 à 23:45, par Tonton En réponse à : Burkina-Espagne : Ousmane SIGUÉ ou l’étalon en devenir ?

      Du courage mon neveu et surtout de la persévérance car le football est un métier de combattant. Je me souviens ce mois d’août 2001 quand je te tenais dans mes bras sous cette fine pluie à l’aéroport de ouaga ou tu devrait prendre le vole avec ta maman. Tu as toutes nos bénédictions. Bon vent à toi.

      Répondre à ce message

  • Le 9 août 2014 à 07:44, par homo-meditatus En réponse à : Burkina-Espagne : Ousmane SIGUÉ ou l’étalon en devenir ?

    Courage et surtout bonne fortune, Ousmane !
    Cela fait réellement plaisir quand on entend des nouvelles pareilles d’un compatriote qui, dans un futur proche, va probablement faire la fierté de la nation.
    Je te formule un conseil, confie ta communication à des gens avertis. Un article qui vise à te faire connaître (la première fois) ne doit pas être trop élogieux. C’est un écrit qui présente une découverte objective.
    Il y a un contresens dans l’écrit ; c’est bon de ne plus commettre cette faute qui fait dire le contraire de ce qu’on veut. Dire : "le glas du patriotisme ne cesse néanmoins de sonner au plus profond de lui" signifie que le patriotisme est entrain de mourir en lui. Le glas est la cloche ou la manière de sonner la cloche à l’église quand il y a un décès, pour appeler à l’absoute. Le son du glas ou le mot glas est donc lié à la notion de perte d’une personne ou d’un attribut. Je me permets de rappeler ici cette belle phrase de l’auteur Ernest Hemingaye qui est un appel à la solidarité car nous partageons la même condition humaine :" Ne demande pas pour qui sonne le glas, il sonne pour toi".
    Je terminerai mon propos en réaffirmant à Ousmane Sigué Ouédraogo, que je l’encourage et je l’invite à travailler dure car il aura à ce prix des résultats probants.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2014 à 16:06, par sidbala En réponse à : Burkina-Espagne : Ousmane SIGUÉ ou l’étalon en devenir ?

    Merci pour cette petite leçon de français homo-meditatus
    De toutes façon ROLAND ZONGO est un mauvais journaliste pédant.
    Bravo au petit Sigue

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Humour : Abdoul Aziz Kéré, un web comédien made in Burkina
Roger NIKIEMA, Directeur de la Radio Salankoloto : Le parcours d’un pionnier du journalisme au Burkina Faso
Salimata MANDE (Mandy’S) : « La mode représente un marché considérable en Afrique »
Mode : Le styliste Saint Laurent sur les traces de François 1er
Filière avicole : Moablaou, la poule aux œufs d’or d’Abou Simbel Ouattara
Entreprenariat : Fadilatou Kaboré, une femme qui « mange » dans la pomme de terre
Yacouba Sawadogo, prix Nobel alternatif 2018 : « Je suis disposé à transmettre mon savoir-faire »
Député Tini Bonzi : « Le serpent a mordu l’UPC au talon ; nous allons lui écraser la tête »
Bernadette Gansonré : Un modèle de réussite dans la haute couture
Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara
Assemblée nationale : Abdoulaye Ouédraogo, le premier député sous-officier subalterne
Artisanat : Malick Zoungrana, l’homme qui transforme les pneus en objets d’art
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés