Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Commune de Korsimoro : Des frondeurs empêchent la mise en place du bureau du conseil

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2012 • • lundi 4 février 2013 à 03h28min
Commune de Korsimoro : Des frondeurs empêchent la mise en place du bureau du conseil

Après l’annulation du scrutin qui a vu l’élection de Mme Ouédraogo/Sawadogo Seg-Nogo Salamata comme maire, la session de mise en place du bureau du conseil municipal de Korsimoro n’a pas pu se tenir le 1er février 2013 comme prévu. Une centaine de manifestants, se réclamant du CDP, entendaient réclamer le retour au sein du parti de deux des leurs, qui les auraient trahis pour l’ADF/RDA et le RDS.

Une fois de plus, l’autorité de tutelle a reporté sine die, les élections du bureau du conseil municipal de Korsimoro prévues le 1er février 2013. Très tôt le matin, des manifestants ont devancé les forces de sécurité sur les lieux devant abriter ladite rencontre. Armés de frondes et de pierres, ils ont refoulé les premiers conseillers qui s’étaient présentés par des jets de pierres. Les éléments de la police sur place, n’ont pas pu empêcher ces dissidents. « Au regard du nombre insuffisant d’éléments de sécurité, et pour éviter tout débordement en ville, la hiérarchie informée, a simplement demandé le report desdites élections à une date ultérieure », a confié le préfet du département, Mme Kadidia Nian/Yé.

Pourquoi cette fronde ? Les leaders des manifestants ont embouché la même trompête. « Nous avons perdu 3 conseillers après les élections couplées de décembre 2012. Si nous ne les retrouvons pas, il n’y aura pas de vote à Korsimoro. Nous n’admettrons pas qu’on nous vole notre victoire alors que nous sommes majoritaires avec 31 conseillers sur 61 au total », a justifié Sawadogo Karim, un des leaders de la manifestation. Et un autre, Abdoulaye Torodo de renchérir : « Nous avons souffert pendant la campagne électorale pour que Mme Ouédraogo/Sawadogo Seg-Nogo Salamata soit élue conseillère et nous n’admettons pas qu’elle nous trahisse… ».

Pelgsonré/Ouédraogo Salamata, quant à elle, a souligné que Mme Salamata Ouédraogo a été la directrice de campagne CDP au niveau communal et suppléante aux législatives. « Mais elle a dévié du parti. Nous femmes, nous voulons qu’elle soit devant mais qu’elle suive la voie », a-t-elle précisé. La manifestation a duré jusqu’aux environs de 12 heures, après que le report leur eut été communiqué. Toujours mobilisés et sans débordement, ils se sont retrouvés à l’Est de la ville dans un chantier inachevé, autour de certains conseillers du CDP.

Les propositions de solution à la crise

Interrogé au sujet de cette manifestation, Moustapha Ouédraogo, le candidat officiel du CDP à la mairie de Korsimoro, a relevé qu’ « au niveau du CDP, les militants sont excédés par le comportement de Mme Ouédraogo. En leur sens, c’est une camarade qui a conduit la campagne électorale ayant porté la victoire du CDP. Mais les gens ont du mal à comprendre pourquoi aujourd’hui elle les abandonne pour faire alliance avec les adversaires du parti que sont l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) et le Rassemblement pour la démocratie et le socialisme (RDS) ». Pour lui, « c’est ce sentiment de trahison qui révolte les militants du CDP qui, malgré nos appels à la retenue, ont tenu à le manifester ». Le candidat officiel du CDP au poste de maire de Korsimoro a souligné avoir aussi été lapidé par des manifestants quand il voulait accéder à la mairie. Du côté Sud à 1 km de la mairie, Mme Ouédraogo et d’autres conseillers étaient à leur base.

Elle raconte que quand les conseillers ont commencé à se rendre dans la salle de conférence de la mairie où les élections devaient se tenir, ils y ont été empêchés par des jets de pierre. Elle a alors alerté la police avant que le préfet ne l’informe par téléphone du report sine die des élections, décidé par sa hiérarchie. Elle se dit déçue, car c’est la 4e fois que le conseil n’arrive pas à se tenir. Le conseiller de l’ADF/RDA, Soulga Sidiki affirme regretter cette situation : « Nous ne sommes pas du tout contents de ce qui se passe à Korsimoro. Si jusque-là, nous ne réagissons pas, c’est par respect de la loi et du jeu démocratique. Nous ne voulons pas un affrontement, mais notre patience a ses limites ».

Comme solution à cette crise, Moustapha Ouédraogo promet d’abord sensibiliser les militants. Ensuite, il veut que la direction du CDP, qui a édicté les règles du jeu, puisse s’impliquer pour « montrer aux militants qu’en dépit des directives, il faut savoir gérer avec tact les situations qui se présentent et non s’en tenir à l’esprit et à la lettre des directives ». Le président communal du RDS, Widnaaba, a affirmé que : « Nous coutumiers, sommes déçus de la gestion de cette situation qui perdure par la faute d’un groupuscule ». Il pense que l’autorité administrative doit prendre ses responsabilités, car un affrontement n’arrange personne. Le Widnaaba estime également que « le CDP doit maîtriser ses éléments qui menacent sérieusement la quiétude sociale à Korsimoro ».

Augustin Irwaya OUEDRAOGO

Sidwaya

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election du maire de Dandé : Le CDP sort gagnant après une longue bataille politique
Commune de Soubakaniédougou : Bakoi Désiré Soulama reprend la mairie
Élections municipales partielles : Les résultats définitifs sont connus
Municipales partielles : Les résultats provisoires proclamés
Résultats provisoires des municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Les tendances en faveur de l’ODT, suivie du CDP
Résultats provisoires des municipales partielles à Soubakanièdougou : Le CDP en tête, suivi de l’UPC et du RDB
Dandé : L’UNIR/PS met en garde contre des malversations électorales
Résultats provisoires des municipales partielles à Yamba : L’UPC en tête, suivi du CDP et de l’ADF/RDA
Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement
Municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Sérénité des électeurs malgré l’ importance du dispositif de sécurité
Arrondissement 4 de Ouagadougou : L’UPC boucle sa campagne avec une caravane et un meeting
Reprise des municipales à Dandé : Le candidat de l’UNIR/PS craint des fraudes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés