Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Une nation n’a de caractère que lorsqu’ellе еst librе. » Madame de Staël

Election du maire de Dandé : Le CDP sort gagnant après une longue bataille politique

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2012 • • mardi 25 mars 2014 à 05h52min
Election du maire de Dandé : Le CDP sort gagnant après une longue bataille politique

C’est finalement Daouda Sanou du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) qui conduira les destinées de la mairie de Dandé. Plusieurs fois reportée, l’élection du maire a eu lieu ce lundi 24 mars 2014 à Bobo-Dioulasso. Avec 12 voix contre 8, Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) l’a ainsi remporté au détriment de Sinaly Barro, maire sortant.

Une ambiance tendue devant le gouvernorat des Hauts-Bassins. A l’extrémité de la salle de réunion, un groupe dont le maire Salia Sanou, le député Sidiki Belem et deux autres hommes politiques. On échange sur l’achat de conscience des conseillers. « Peut-on acheter une personne ? », se demande le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, par ailleurs Secrétaire générale du parti de la majorité dans le Houet. Le débat tend à être houleux. Le député de l’UNIR/PS s’approche et parle avec celui de l’ADF/RDA. Ils échangent un instant. Plus loin, sous un arbre, sont arrêtés des militants de l’UNIR/PS et l’ancien maire de Dandé, Sinaly Barro.

Il est 9 heures. Les conseillers sont appelés dans la salle pour l’élection du maire de Dandé, délocalisée à Bobo-Dioulasso à cause des tensions dans la localité. Mais bien avant, la gendarmerie procède à la vérification des convocations et à la fouille des conseillers. Salia Sanou et des collaborateurs trouvent des sièges à l’intérieur du gouvernorat. Une fois installé, le préfet du département, Madi Belem rappelle les consignes à suivre pour la bonne tenue de l’élection. « Vous avez à votre disposition des documents tels que le guide, le code électoral et la constitution », leur a-t-il dit. Il trouve également la séance complexe. A la suite de la désignation du plus âgé des conseillers pour présider l’élection et de la plus jeune pour le secrétariat, une urne et un carton de dépouillement leur sont remis avant que le préfet ne se retire de la salle.

Des conseillers ADF/RDA pris en otage par le CDP

Dehors, les rumeurs vont bon train. Selon un militant de l’UNIR/PS , Salia Sanoun aurait séquestré des conseillers de l’ADF/RDA pendant quatre jours. « Il les a nourris en plus de larges promesses qu’il leur a fait », dit-il. Avant d’ajouter : « Il faut un minimum d’honnêteté dans ce que l’on fait. Non content de les séquestrer, c’est le véhicule de Salia qui les a amené ce matin, pour l’élection ». A la question de savoir si l’UNIR/PS n’a plus foi, M. Barro, un militant du parti de l’œuf répond : « Ils vont certainement l’emporter. Mais nous gardons tout de même espoir ». Quelques instant plus tard, on apprend que le CDP « a passé dans les urnes ». La victoire est plus ou moins confirmée mais, prévient un militant du CDP : « Il faut attendre la proclamation officielle ».

Plus de 5 heures d’attente pour une victoire de la « honte »

Il est 13 heures. « Pourquoi tardent-ils ainsi ? », se demande t-on. Et le préfet de répondre : « C’est une élection à problème ». L’attente fut longue, mais les résultats ont fini par tomber. « Si l’on doit faire toutes ces tracasseries pour arracher une mairie, c’est dommage pour notre démocratie. C’est la honte », déplore le député de l’UNIR/PS, Alexandre Sankara. Les consignes n’ont donc pas été respectées si Daouda Sanou a remporté l’élection. Cependant pour le bien de la population, de la commune, l’UNIR/PS pourrait s’engager à travailler avec le nouveau conseil municipal. Le député de l’ADF/RDA est, lui aussi, visiblement remonté. « Ce n’est pas sérieux ce qu’a fait Salia Sanou. Il a séquestré nos conseillers et nous n’avons pas pu entrer en contact avec eux », a-t-il dit. Le secrétaire général du parti de la majorité reconnait avoir hébergé des conseillers CDP avant d’ajouter : « Si en les hébergeant, des conseillers de l’ADF/RDA ont voulu s’ajouter à eux. On ne peut pas les chasser ». Aux environs de 15h10, c’est une foule en liesse qui a accueilli le nouveau maire avec des accolades et des félicitations. Le reste de la fête a eu lieu au siège du parti à Sarfalao.

Bassératou KINDO

Propos d’après élection

Alexandre Sankara, député

En bon démocrate nous sommes allés à ces élections avec l’espoir que les conseillers de l’ADF/RDA allaient avoir un sursaut d’orgueil à la dernière minute. Mais cela n’a pas été le cas. Nous prenons donc acte de la victoire du CDP que nous qualifions de « victoire de honte ». C’est dommage pour notre démocratie. Nous avions eu des consignes qui étaient que l’UNIR/PS prenne la mairie. Le premier adjoint allait revenir à l’ADF/RDA. Nous avions eu ce matin Me Gilbert Ouédraogo, au téléphone, qui disait que le parti restait sur sa position. Nous attendons cependant de voir ce que le parti de l’éléphant va faire vis-à-vis de ses conseillers qui, visiblement, ont trahi les consignes de leur premier responsable et les raisons sont certainement les achats de consciences. C’est d’ailleurs la preuve que nous sommes loin de la démocratie. C’est pourquoi, nous allons poursuivre notre plainte contre le conseiller de l’ADF/RDA Harouna Ouédraogo qui vient d’être élu premier adjoint au maire. Il va aller répondre devant la justice. Nous n’allons pas bloquer le conseil même si nous le pouvons puisque, si nous le bloquons, c’est une délégation spéciale qui va gérer la mairie pour les 4 ans qui restent. Nous allons partir sur de bonnes bases et travailler dans l’intérêt de la population. Nous participerons aux travaux pour le développement de la commune de Dandé.

Sidiki Belem, député ADF/RDA

Ce qui est arrivé à Dandé est dommage. En effet, après les élections, les responsables de l’UNIR/PS nous ont approchés pour une éventuelle union afin qu’ensemble nous gérions la mairie. Etant de la majorité présidentielle avec le CDP, nous attendions qu’une démanche soit menée par les responsables du CDP/Houet. Ce qui n’a pas été fait. Le 22 mars, le maire Salia Sanou a appelé la direction à Ouagadougou, après les évènements malheureux. Pour ces élections avec la victoire du CDP, je pense qu’il y a une main derrière. Quelle main ? Je ne saurai répondre. C’est justement après sa conférence qu’il a appelé la direction pour demander un soutien. Mais c’était tard. La direction lui a, tout de même, demandé de rentrer en contact avec moi pour que nous essayions de trouver une solution. Je pense qu’on donne la fille à celui qui l’a demandée. Et c’est l’UNIR/PS qui a été le premier à demander. Nous avons donné notre accord de principe. Nous sommes des hommes de paroles à l’ADF/RDA. Ils ont fait les mêmes propositions que l’UNIR/PS en retard. Cependant lorsque j’ai voulu rentrer en contact avec nos conseillers, je me suis rendu compte qu’ils n’étaient pas à Dandé. Après enquêtes, il s’est avéré que les conseillers étaient à Bobo-Dioulasso, logés dans la famille Sanou, plus précisément chez le petit-frère de Salia Sanou. J’ai les preuves. Et Salia continue de m’appeler en me prenant pour un bébé, comme s’il ne savait pas où étaient les conseillers. Je vais rendre compte à la hiérarchie et il ne m’appartient pas de dire qu’on va faire ceci ou cela.

Salia Sanou, secrétaire général

L’ADR/RDA et le CDP ont toujours travaillé ensemble. Nous sommes très contents de cette victoire. Cependant, je ne comprends pas les accusations de l’ADF/RDA, parce que les vrais responsables au niveau national ne sont pas en adéquation avec les conseillers à la base. Ce qui est regrettable. Quand on parle de convention, je pense que c’est plutôt l’ADF/RDA qui a violé cette convention puisqu’au niveau du sommet, il y a une entente entre les partis de la mouvance. Pourquoi donc signer une convention avec l’UNIR/PS qui est de l’opposition radicale. C’est contre-nature à ce que je sache. Malgré tout cela, j’ai négocié avec eux en appelant Gilbert Noel Ouédraogo et le député Belem. Ce dernier m’a fait savoir qu’ils se sont déjà entendus avec l’UNIR/PS. Alors que nous avons toujours travaillé ensemble et je pensais que c’était une affaire départementale, pas nationale. Oui, nous avons hébergé des conseillers CDP, si d’autres de l’ADF/RDA les ont rejoints, nous ne pouvions pas les chasser. Je pense qu’ils ont compris la leçon car on ne peut pas prendre une décision sans l’avis des leaders. Ils ont perdu et ils doivent l’accepter.

Bureau du conseil

- Maire : Daouda Sanou
- 1er adjoint : Harouna Ouédraogo
- 2eme adjoint : Justine Sita Koenou
- Commission Affaires générales : Amadou Sebogo
- Commission Environnement et développement durable : Dramane Barro
- Commission finance : Yacouba Zerbo
- Commission Aménagement du territoire et gestion foncières : Nouh Belem
- Conseillers régionaux : Adjara Ouédraogo et Drissa Soro

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Election du maire de Dandé : Le CDP sort gagnant après une longue bataille politique
Commune de Soubakaniédougou : Bakoi Désiré Soulama reprend la mairie
Élections municipales partielles : Les résultats définitifs sont connus
Municipales partielles : Les résultats provisoires proclamés
Résultats provisoires des municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Les tendances en faveur de l’ODT, suivie du CDP
Résultats provisoires des municipales partielles à Soubakanièdougou : Le CDP en tête, suivi de l’UPC et du RDB
Dandé : L’UNIR/PS met en garde contre des malversations électorales
Résultats provisoires des municipales partielles à Yamba : L’UPC en tête, suivi du CDP et de l’ADF/RDA
Municipales partielles : Le scrutin se déroule normalement
Municipales partielles à l’arrondissement 4 de Ouaga : Sérénité des électeurs malgré l’ importance du dispositif de sécurité
Arrondissement 4 de Ouagadougou : L’UPC boucle sa campagne avec une caravane et un meeting
Reprise des municipales à Dandé : Le candidat de l’UNIR/PS craint des fraudes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés