Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement.» Carl Gustav Jung

Dienissouon Dabiré, chercheur spirituel : « Dadis Camara est pris en otage au Burkina Faso »

Accueil > Actualités > International • • lundi 25 juin 2012 à 00h31min

Attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les conséquences spirituelles de la présence au Burkina Faso de l’ex-président guinéen, Moussa Dadis Camara ; livrer un message d’un autodidacte qui a découvert la spiritualité comme une science exacte permettant d’analyser l’environnement politique actuelle du Burkina et de l’Afrique. Tels ont été, entre autres, les points abordés au cours du point de presse « spirituel » animé ce samedi 23 juin 2012 à Ouagadougou par Ansomwin Ignace Hien et Dienissouon Dabiré, tous deux chercheurs spirituels.

« Au sujet du président Camara, nos yeux se sont dessillés, nous permettant de le reconnaitre comme une personnalité appelée, dont la mission terrestre actuelle est d’œuvrer, en relation avec l’ensemble des appelés divins, au rétablissement de l’ordre dans le monde. » A en croire cette déclaration d’Ansomwin Ignace Hien, l’ancien président de la Guinée Conakry, en exil au Burkina Faso, a une mission divine à accomplir dans son pays et le fait de le « retenir » à Ouagadougou, a ou va engendrer des conséquences néfastes sur le pays. « Dadis Camara est pris en otage au Burkina Faso et cela n’est pas normal.

Il faut que l’Etat burkinabè et les occidentaux le laisse partir, car il est appelé à une mission divine. Une eau qui stagne manque de vitalité, pourrit, se décompose et tue à la longue », a ajouté pour sa part Dienissouon Dabiré. Et son collègue Ignace Hien de compléter que « les lois spirituelles à l’œuvre dans la création sont immuables et incorruptibles (…) et aucun être humain ne peut entraver impunément les plans divins. Puisse le Burkina Faso en tirer toutes les conséquences et les utiliser à bon escient. »

Hormis cela, Dienissouon Dabiré, a donné une lecture spirituelle sur les médiations de Blaise Compaoré dans la sous régions et sur les missions spirituelles de Thomas Sankara et Norbert Zongo. Sur le premier point, il a laissé entendre que « Blaise Compaoré n’a jamais réussi aucune de ses médiations. » Avant d’en appeler l’Union africaine à lui retirer la médiation de la crise malienne. Quant au second, il a affirmé que tout comme les précédents prophètes, Thomas Sankara et Norbert Zongo appartiennent « à la troupe des appelés divins. Ils avaient pour rôle d’œuvrer à l’éveil des esprits endormis, chacun au poste où il se trouvait, avec les armes dont il disposait et selon son style propre de combat. »

Par ailleurs, pour Ansomwin Ignace Hien, toute personne, sans distinction de race peut devenir un chercheur spirituel, indispensable dans l’interprétation des faits et événements actuels de l’humanité. Le concernant, c’est en 1990, après la lecture du livre, « Dans la lumière de la vérité, message du Grall » de l’auteur allemand, Abdruschin, qu’il a pu décélérer en lui, l’état de chercheur spirituel.

DIMITRI KABORÉ

Fasozine

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés