Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

« Ecran 60 » replonge les Burkinabè dans les années 60

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Cinquantenaire de l’indépendance du Burkina Faso • • mardi 14 décembre 2010 à 02h27min

La salle des banquets de Ouaga 2000 a vibré ce dimanche 12 décembre 2010 au rythme de la musique retro et d’un défilé de mode spécial cinquantenaire. « Ecran 60 », tel est le concept qui a sous-tendu cette soirée durant laquelle de grosses pointures de la musique et de la mode africaine et libanaise se sont succédés sur scène, en présence de Chantal Compaoré, la Première dame du Burkina.

Cette soirée culturelle, organisée dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du Burkina, a été, comme l’ont voulu ses organisateurs, « un véritable voyage culturel fait de souvenirs et de nostalgie pour les anciens et de découvertes pour les nouvelles générations ». Daouda Koné de la Côte d’Ivoire, la Congolaise Pierrette Adam’s, Ami Koïta du Mali, Jean Claude Bamogo du Burkina pour ne citer que ceux là, ont offert au public de la salle des banquets de Ouaga 2000 une soirée « époustouflante » et « inoubliable ». Pour le jeune Rachid accompagné de ses parents « la soirée était belle et j’ai été bien servi aussi bien en musique qu’en mode ».
Quand à Sally Nadège Koné, tête pensante de « Ecran 60 », elle estime que cette soirée était « l’occasion pour nous de ranger aux oubliettes les

Jermaine Jackson a reçu un certificat d’honneur au nom de son frère
polémiques parfois stériles des échecs des indépendances pour mettre en exergue ce que nous avons de plus beau en Afrique, notre richesse culturelle ».

Les stylistes, invités à cette soirée, ont donné à voir au public des coupes et des coiffures inspirées du style des années 60. Pathé O et Gilles Touré de la Côte d’Ivoire, la Béninoise Pépita D, Bazemsé du Burkina ou encore le Libanais Tony Ward ont montré leur savoir faire à travers des coupes aussi belles les unes que les autres.

Jermaine Jackson, le frère cadet de Mickael Jackson qui a effectué le déplacement de Ouagadougou ne s’est pas produit, ce qui a un peu déçu certains de ses fans. « J’ai effectué spécialement le déplacement pour Jermaine Jackson car nous pensions qu’à défaut de son frère (Michael Jackson, NDLR), nous nous contenterions de lui, mais c’était peine perdu », nous explique ainsi Aïcha Sawadogo. Mais qu’à cela ne tienne. La fête a été belle et Jermaine Jackson, qui a reçu, à l’instar d’autres personnalités présentes à la soirée, un certificat d’honneur au nom de son frère, s’est dit très heureux de sa présence au pays des hommes intègres et a promis d’y revenir.

Inoussa Ouédraogo (Collaborateur)

Fasozine

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés