Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

OPPOSITION TOGOLAISE : Il n’ya pas eu de miracle à Ouaga

Accueil > Actualités > International • • mercredi 10 février 2010 à 01h56min

La classe politique togolaise a, une fois de plus, eu rendez-vous chez le facilitateur burkinabè, Blaise Compaoré. Le principal point de l’ordre du jour de cette concertation a porté sur les préparatifs des élections togolaises du 28 février, qui s’annoncent des plus difficiles. Conviée, pour la première fois, aux discussions, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) s’est prononcée sur les irrégularités qui entachent le processus électoral en cours.

Dans la foulée, l’opposition a suggéré le report du scrutin, faisant valoir notamment que l’organisme chargé de conduire la présidentielle, n’est pas techniquement prêt pour le jour-J. Si la CENI n’est pas prête, les élections pouvaient-elles, pour autant, être repoussées à plus tard ? Assurément, non, d’autant qu’on n’est plus seulement qu’à deux semaines de l’expression du suffrage universel.

Et puis, une telle proposition n’a franchement pas emporté l’assentiment du parti au pouvoir, qui, du reste, avait clairement affiché son opposition à tout report. C’est dire que sur ce point du report, l’opposition togolaise partait déjà pratiquement perdante. Pour ce qui est des irrégularités, l’opposition a été quelque part entendue. Les erreurs qui émaillent le processus électoral, seront au fur et à mesure corrigées. Toujours est-il qu’il n’ y a pas eu de miracle à Ouagadougou, et il fallait s’y attendre.

A ce stade du processus électoral, le président burkinabè ne pouvait se permettre d’accéder à la requête de l’opposition en son aspect report des élections. Ç’aurait été compromettre le calendrier électoral. Sans doute les acteurs politiques togolais repartent-ils de Ouagadougou un peu plus rassurés. Cela grâce à l’entregent du facilitateur qui aura certainement su jouer la carte de l’apaisement. A présent, l’opposition n’a pas autre chose de mieux à faire que de se préparer à affronter les élections en reconnaissant que des avancées significatives ont été déjà enregistrées dans le processus de réconciliation nationale au Togo.

Il est toujours plus facile de critiquer l’autre et de s’oublier soi-même. Avant de s’en prendre au pouvoir, l‘opposition togolaise devrait commencer par réaliser la profondeur du mal qui la ronge, et qui amoindrit considérablement ses chances d’opérer le changement. Sa légendaire désunion est son plus grand péché. Mais, de fait, désire-t-elle réellement le changement ? On peut en douter. Car, au moment où de plus en plus d’oppositions africaines prennent conscience du nécessaire regroupement autour d’un candidat unique pour affronter les grands challenges, et agissent dans ce sens, l’opposition du Togo continue, plus que jamais, d’être une constellation de partis manquant de sérieux et d’organisation, et dont les premiers responsables ont chacun un ego surdimensionné. Chaque dirigeant de l’opposition préfère être tête de rat que queue de lion. Dans ces conditions, une candidature unique contre l’infernale machine du RPT ne sera jamais autre chose qu’une ligne d’horizon. Faure Gnassingbé peut donc boire tranquillement son petit lait.

Par Cheick Beldh’or SIGUE

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 10 février 2010 à 18:09, par NIK En réponse à : OPPOSITION TOGOLAISE : Il n’ya pas eu de miracle à Ouaga

    JE CROIS COMPRENDRE QUE VOUS ETES UN FRERE TOGOLAIS
    JE PUISSE VOUS DIRE QUE LE MAL SE TROUVE DANS LE CHOIS
    DU FACILITATEUR C’EST PAS POUR RIEN QUE FLAURE A CHOISIT
    BLAISE COMPOARE ,TOUT CE QUE VOUS AVEZ ENUMERE DANS VOTRE
    INTERVENTION L’OPPOSITION BURKINABE SUBIT DEPUIS PLUSIEURS
    ANNEES DONC SI VOUS RATEZ LE TIRE LE 28 FEVRIER CA SERA
    POUR 20 ANS. LE TOGO A ENCORE UN PEU DE CHANCE DE RECTIFIER

    BONNE CHANCE ET SURTOUT COURAGE MON FREFE

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Présidentielle en Guinée Bissau : Le premier parti d’opposition réclame un fichier électoral fiable
Côte d’Ivoire : La réforme la Commission électorale divise la classe politique
Côte d’ivoire : Les conclusions de la rencontre entre Bédié et Gbagbo à Bruxelles
20 ans de règne de Mohammed VI au Maroc : Une vision royale pour une Afrique prospère et décomplexée
Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020
Sénégal : La voiture de Macky Sall avec à son bord le président malien prend feu
CEDEAO : Alassane Ouattara espère que la monnaie unique sera mise en place "le plus tôt possible"
Le Togo organise des élections municipales après 32 ans
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié reste campé sur ses propos controversés sur les étrangers
Madagascar : La fête nationale endeuillée (au moins seize morts)
Guinée-Conakry : Le président Alpha Condé tient à la modification de la Constitution !
UNESCO : Bilan satisfaisant pour le Burkina Faso à la septième session de la conférence des parties à la Convention de 2005
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés