Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Acceptez les défis, de sorte que vous puissiez ressentir l’euphorie de la victoire» George S. Patton Jr.

SITHO 2008 : Le biotope artificiel ou la sensation de la nature

Accueil > Actualités > DOSSIERS > SITHO 2008 • • lundi 29 septembre 2008 à 00h44min

Ici, l’on se croirait aisément au parc Bangr Weogo. Et pourtant nous sommes dans une salle d’exposition au SITHO 2008.

L’une des innovations majeures à cette Ve édition du SITHO a été la mise en place d’un espace réservé à la découverte de la chasse sportive et du tourisme cynégétique. Au pavillon jaune du SIAO, un biotope artificiel force l’admiration des visiteurs.

A l’édition 2008 du Salon international de l’hôtellerie et du tourisme de Ouagadougou, les autorités burkinabè en charge du tourisme ont voulu mettre l’accent sur le tourisme écologique et celui cynégétique. D’où l’intérêt du thème, "Tourisme et développement rural" et le parrainage de l’événement par le ministre de l’Environnement et du Cadre de vie, M. Salifou Sawadogo.

C’est dans ce sens qu’il a été pensé la création d’un biotope artificiel. Il s’est agi en fait de transposer dans une salle d’exposition un milieu naturel où l’on peut découvrir les richesses fauniques et florales du Burkina Faso. Dans le pavillon jaune du SIAO, le génie des décorateurs a fait en sorte que très facilement les visiteurs avaient l’impression d’être au parc Bangr-Weogo ou au ranch de gibiers de Nazinga.

Au milieu de plantes et d’herbes, les visiteurs ont eu l’occasion de découvrir des animaux dans leur cadre naturel de vie (tortues géantes, hyènes, oiseaux rares, etc) ou sculptés (girafes, lions, buffles, etc). Le biotope artificiel s’est voulu la représentation miniaturisée des principaux écosystèmes rencontrés au Burkina Faso.

Le ministre de la Culture, du Tourisme et de la Communication, M. Filippe Savadogo avait d’ailleurs relevé que de la Haute-Volta au Burkina Faso, notre pays a eu le plus grand nombre d’animaux dont la "kapidermie" a fait les beaux jours des grands salons à l’étranger. Somme toute, l’enjeu de la création du biotope artificiel est de faire en sorte que le SITHO soit aussi sous la bannière de l’écotourisme. Et de faire en sorte que, malgré les imitations, il ne puisse jamais être égalé.

Ismaël BICABA
elbicab@gmail.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés