Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

SITHO 2008 : Nuits de folle ambiance au site du SIAO

Accueil > Actualités > DOSSIERS > SITHO 2008 • • vendredi 26 septembre 2008 à 13h05min

Les bonnes fêtes se terminent toujours en musique. C’est ainsi en tout cas que se terminent les journées du coté du Salon International du Tourisme et de l’Hôtellerie qui se tient sur le site du SIAO, depuis ce jeudi 25 septembre. Une foule timide, certes mais toutefois un public comblé a dansé, chanté et rit avec les artistes..

Du warba au déhanchement que seules les danseuses de Kisto Koinbré savent faire, voici ce que le public est en train de découvrir sur la scène du SIAO, tout au fond de la grande cour. Debout devant la scène, ils ne sont pas très nombreux, mais déjà la diversité que l’on retrouve parmi ces spectateurs, témoignent d’une atmosphère de festival. Sur la scène, Kisto Koinbré, grand chansonnier burkinabè est dans son élément. A ce moment là, il est 19h et il y a déjà 15 mn qu’il est sur scène. Encore 15 mn à faire danser ces jeunes et vieux, femmes et hommes, dont le nombre s’accroit lentement au fil des minutes qui s’égrènent. Mais l’homme ne sera pas seul sur scène ce soir.

Asta Maîla, voici celle qui remplaça Kisto Koinbré sur scène. Autre artiste, autre genre musical, mais toujours même engouement des spectateurs qui ne tiennent que sur leurs deux “fuseaux“. Wassenemi prendra la relève de Asta Maila, avec toujours le même succès. Il s’agit cette fois ci d’une troupe traditionnelle. Les sons de tam tam, de flûte et autres instruments traditionnels, font planer un air de rassemblement villageois, dans e salon dédié au tourisme. Il faut dire que la programmation est aussi variée que le public. Car après la troupe traditionnelle, ne voila t-il pas que le groupe de rap K-Djoba monte sur scène ? Les deux jeunes gens “déménagent“ la foule comme on le dit dans le “milieu“. Deux chansons, les applaudissements nourris du public et les voila repartis sous des “Bravo“.

A ce moment, il est 18h45, il fait déjà nuit sur le 5ème SITHO. Qu’à cela ne tienne, c’est le tour de Somé Joséphine de monter sur scène. Deux belles mélodies, quelques tours de hanche et elle cède la place au N°1 du rire au Burkina. : Génération 2000. Si c’est vrai que le rire est un remède, alors bien de gens répartiront chez eux, en bonne santé. Les voilà qui rient par ici à gorge déployée ; par là, en voilà une, qui se tord en deux ; et encore et encore. Pour cette belle programmation, nous nous devons de tirer notre chapeau à l’organisation.

Ernest Bonkoungou, c’est celui qui a présidé à la programmation artistique des nuits du SITHO. Pour ce dernier, il s’est agi cette année de donner la part belle aux troupes traditionnelles et pour les vedettes de la chanson moderne, privilégier ceux qui utilisent beaucoup les rythmes traditionnels. Ainsi, 10 troupes traditionnelles ont été retenues pour les quatre soirées, 10 vedettes de la chanson moderne, dont deux groupes humoristiques. Ces animations, selon, Ernest Bonkoungou, sont également le lieu de donner à voir la culture nationale, non seulement par les étrangers présents à l’occasion du Salon, mais aussi par les nationaux. Il explique la modestie du nombre de visiteurs à la soirée du jeudi par le fait que c’était la première soirée et aussi parce que c’est un jour ouvrable. Monsieur Bonkoungou garde donc espoir que le public vienne nombreux les prochains jours. Déjà il nous a dévoilé la programmation de ce vendredi qui comprendra : Afrika Arts, Faso Kombat, Dafran Kan, Kindiss et bien d’autres, notamment une troupe venue du Niger.

Hermann Nazé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés