Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La chose la plus commune, dès qu’on nous la cасhе, dеviеnt un déliсе.» Oscar Wilde

Tourisme dans l’espace UEMOA : La problématique du développement du secteur passée au peigne fin

Accueil > Actualités > DOSSIERS > SITHO 2008 • • dimanche 28 septembre 2008 à 00h41min

Le ministre malien du tourisme et son homologue du BurkinaA l’occasion de la 5ème édition du SITHO, des ministres en charge du tourisme de cinq pays de l’UEMOA ont tenu une réunion de concertation sur la problématique du développement de l’industrie touristique de la zone le 26 septembre 2008.

Cette réunion informelle à l’initiative du Ministre Filippe Savadogo a regroupé outre ses collègues du Mali et du Niger, les représentants des ministres en charge du tourisme du Sénégal, du Bénin et de la Côte d’Ivoire.

Face à un contexte mondial marqué par une crise économique généralisée, les ministres ont identifié ses répercussions sur l’activité touristique de leur zone commune. Ils ont décidé entre autre d’adhérer fortement au projet visa de l’UEMOA et de fédérer les initiatives de promotion entreprises au sein de chaque pays, ceci, dans l’attente de la mise en œuvre de la politique commune sur le tourisme.

Le commissaire chargé de l’intérim du président de la commission de l’UEMOA, commissaire chargé de l’aménagement du territoire communautaire, des transports et du tourisme, Ibrahim Tamponé a salué l’initiative du Ministre Savadogo et à déclaré que cette rencontre démontrait tout l’intérêt que les ministres en charge du tourisme portent à la question de l’intégration régionale dans le secteur du tourisme.

A l’issue de la réunion, les ministres ont mis en place un comité restreint de suivi et de mise en œuvre des actions convenues. La rencontre a été close par la lecture d’un communiqué final dont les aspects seront débattus en début 2009. En attendant, rendez-vous a été pris pour mi-octobre à Bamako au Mali où se tiendra un autre salon dédié au tourisme.

Marie-Chantal Bouda
Lefaso.net


Communiqué final de la réunion de concertation des ministres en charge du tourisme des états membres de l’UEMOA

A l’occasion de la cinquième édition du salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO), les ministres en charge du tourisme du Burkina Faso, du Mali et du Niger et des représentants des Ministres du Tourisme de Côte d’Ivoire et du Sénégal se sont réunis le 26 septembre 2008 au siège de la Commission de l’UEMOA, en présence du Commissaire chargé de l’aménagement du Territoire Communautaire, des transports et du Tourisme, assurant l’intérim du Président de la Commission.

La tenue de cette rencontre a été jugée indispensable au regard, d’une part, du contexte mondial marqué par la flambée des prix du pétrole et hydrocarbures et, d’autre part, des répercussions de ces crises sur l’activité touristique au niveau de l’espace UEMOA.

Les ministres ont fait un tour d’horizon des répercussions de la hausse des prix du pétrole sur l’activité touristique et les ont identifiées en termes de :
-  renchérissement des tarifs au niveau des transports aériens, terrestres et maritimes ;
-  hausse des prix d’achats des équipements et des denrées entrant dans la production des services hôteliers et touristiques,
-  baisse de la compétitivité de l’offre touristique ;
-  diminution des arrivées de visiteurs ;
-  risques de fermeture de nombreuses entreprises de tourisme ;
-  risques de fermeture d’entreprises de tourisme.

Face à ces risques aux conséquences désastreuses pour l’industrie touristique et pour l’ensemble de l’économie de la sous région, les ministres en charge du tourisme et la commission de l’UEMOA pour leur décision relative à l’élaboration d’une politique commune du tourisme.
Tout en félicitant le Président de la Commission pour la réalisation de l’étude relative à cette politique, les ministres l’ont encouragé à poursuivre le processus de son adoption.
Dans l’attente de sa mise en œuvre, les ministres et la commission de l’UEMOA ont convenu de mesures urgentes visant le maintien et le renforcement de la fréquentation de la destination « ESPACE UEMOA ». Ils ont, pour ce faire décidé de :

-  adhérer fortement au projet de visa UEMOA et à consentir tous les efforts nécessaires à l’adoption et à la mise en circulation de ce visa, ainsi que l’adoption e à la mise en circulation de ce visa, ainsi que l’adoption rapide de la politique Commune du Tourisme de l’UEMOA ;
-  la fédération des initiatives de promotion touristique entreprises au sein de chaque pays afin d’accroître leurs impacts pour la destination UEMOA. Ils ont pour ce faire, recommandé la spécialisation et la régionalisation des salons touristiques de Ouagadougou et de Bamako, la coordination de leur programmation et l’assistance à leur organisation ;
-  l’identification, l’adoption et la mise en œuvre d’un programme commun de participation aux salons internationaux de tourisme pour une période intérimaire de cinq ans(2010-2014) ;
-  la création d’un portail internet dédié au tourisme de l’espace UEMOA ;
-  la production et la diffusion de spots et autres supports audiovisuels pour montrer et valoriser l’image de l’espace UEMOA ;
-  le classement effectif et la mise aux ormes des établissements de tourisme dans tous les Etats membres de l’UEMOA avant fin 2010 ;
-  la création et le soutien au fonctionnement d’un cadre de concertation entre acteurs du tourisme au niveau régional ;
-  le soutien de la création de la confédération des opérateurs privés du du tourisme de l’UEMOA ;
-  l’allègement de la fiscalité ;
-  la sécurisation des sites et circuits touristiques ;
-  l’exploitation commune des ressources partagées ;
-  la sécurisation de l’investissement privé ;
-  l’échange d’expertises ;
-  la recherche de financements du secteur du tourisme ;
-  le renforcement des capacités ;
-  la création d’un salon commun tournant ;
-  l’amélioration de la desserte aérienne de l’espace UEMOA.

Analysant l’évolution des TIC, et les mutations qu’elles imposent aux professions du tourisme et des voyages, les ministres ont souligné avec la force la nécessité et l’urgence pour les pays membres d’opérer au plan régional les adaptations technologiques induites.

A cet effet ils préconisent la mise en œuvre, au niveau régional, d’un vaste programme de mise à niveau technologique des plateformes aéroportuaires et des agences de voyages. Ce programme devra être couplé au niveau de chaque pays d’un programme d’appui à l’équipement et à la formation.
Au regard de l’importance des actions convenues et de l’urgence de leur mise en œuvre, les ministres en charge du tourisme et la Commission ont mis en place un Comité Restreint de Suivi et de Mise en œuvre.

Au terme de leur concertation les ministres se sont félicités de la parfaite convergence de vues qui a prévalu au cours de leurs échanges. Ils ont fait des recommandations et formulé des motions de remerciements.

Ils ont remercié Monsieur SOUMÏLA CISSE, président de la Commission et l’ensemble de son équipe pour leur disponibilité et ont exhorté la Commission à poursuivre les efforts pour l’intégration par le tourisme de la région et pour l’élan de recherche de consolidation du secteur touristique.

Fait à Ouagadougou le 26 septembre 2008

La réunion

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés