Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Donne au monde le meilleur de toi-même, et le meilleur viendra»  Madeline Bridge

SITHO 2008 : « Le Burkina doit devenir pour les Burkinabè, une destination de vacance »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > SITHO 2008 • • mardi 23 septembre 2008 à 22h21min

Ministres en charge du tourisme, tours opérateurs, professionnels du tourisme, un beau monde, a déjà commencé à prendre d’assaut la capitale du Burkina. En ligne de mire, la 5ème édition du Salon International de l’Hôtellerie et du Tourisme qui se tiendra du 25 au 28 septembre 2008. C’est pour situer l’état d’avancement des préparatifs de ce salon, que le comité d’organisation, présidé par Isidore Nabaloum, a rencontré la presse ce lundi 22 septembre. Satisfaction générale et grandes attentes.

“L’état d’avancement des travaux est globalement satisfaisant“, dira d’entrée de jeu le président du comité d’organisation. Un programme très chargé a été élaboré pour permettre aux professionnels de faire de bonnes affaires. Coté engouement des participants, le comité d’organisation n’a aucun souci à se faire, les deux pavillons prévus qui font en tout 167 stands, ont été complètement réservés. 18 tours opérateurs ont confirmé officiellement leurs venues et plusieurs pays seront représentés par leurs ministres en charge du tourisme. Le comité d’organisation a tenu a insister sur le thème de cette année, qui est « Tourisme et développement rural ». Un thème qui sera décortiqué lors de conférence pendant le Salon.

Pour ce qui concerne la participation de la population, un certain nombre d’attractions devraient réussir à les décider. Il s’agit notamment du biotope, qui va consister à présenter un certain nombre d’espèces fauniques, comme des gazelles, des girafes et bien d’autres. Une autre attraction sera sans doute le “bal top“. Il s’agit d’exercice de tire au fusil, sur des cibles électroniques. Cela pourrait intéresser les amateurs de chasse. Enfin, des excursions sont prévues en direction des différents sites touristiques environnants, comme le parc animalier de Ziniaré, le musée de Manega, Loango, et la mare aux caïmans sacrés de Bazoulé. Les départs pour ces différentes destinations sont prévues chaque matin et coûtent au plus 2500f. Le comité d’organisation espère ainsi que les Burkinabè se familiarisent avec leur propre pays et découvrent la beauté de celui-ci, car l’a souligné le président du comité d’organisation “le Burkina doit devenir pour les Burkinabè, une destination de vacance ».

En réponse à l’optimisme affiché par le comité d’organisation, les journalistes n’ont pas manqué de souligner que l’année 2008 n’a pas véritablement été très bénéfique pour le secteur du tourisme et que le Mali est entrain de mettre sur pied son propre salon du tourisme, qui serait alors un concurrent sérieux pour le SITHO. Pour le Comité d’organisation, 2008 n’a pas été une année fructueuse pour le secteur parce qu’il y a eu moins de grandes conférences et de rencontres internationales dans notre pays que par le passé ; mais cela devrait s’améliorer dans le temps, surtout si les Burkinabè commencent à devenir eux-mêmes des acteurs de ce tourisme. C’est d’ailleurs pour les y inciter que l’entrée au SITHO est complètement gratuite.

Pour ce qui concerne le Salon que les maliens comptent organiser, Isidore Nabaloum, dit ne pas le craindre, car nos deux pays travailleraient de concert et c’est pour cela d’ailleurs que le ministre du tourisme malien a, le mois passé, effectué une tournée dans notre pays pour promouvoir leur Salon. Il a toutefois exprimé le vœu qu’à l’avenir il serait peut être judicieux que chacun se spécialise dans un pan du tourisme, au lieu que tous les salons soient généralistes. Enfin, Le président du Comité d’organisation confiera qu’il s’agit d’une concurrence et qu’en pareil cas l’on dit que le meilleur gagne. Alors joignons nous à lui pour souhaiter que le SITHO 2008 marque un véritable bon pour le secteur au Burkina, un pays qui a l’ambition d’être parmi les meilleurs en matière d’offres de services.

Hermann Nazé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés