Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Commune de Bobo-Dioulasso : Le jardin public à l’abandon

Accueil > Tourisme • • lundi 3 septembre 2007 à 08h24min

Jadis très fréquenté par une population en quête de quiétude, le jardin public de Bobo-Dioulasso, niché au cœur de la ville, n’attire plus les visiteurs. En effet, il est en état de dégradation assez avancé. La raison, le manque d’entretien courant.

Les fleurs qui étaient bien taillées avant, sont actuellement envahies par des hautes herbes et des ronces, transformant les lieux en un abri de moustiques. Il y a quelques années, les bandits y avaient fait leur nid et tous ceux qui s’aventuraient par là étaient systématiquement dépouillés de leurs biens.

Le banditisme connaît certes un répit dans la zone, mais l’aspect du jardin fait que personne n’ose plus s’y aventurer. Pourtant, la grande fréquentation du site en saison sèche par les élèves et étudiants notamment, doit amener les autorités municipales à l’aménager et à l’entretenir conséquemment.

Il y a une dizaine d’années, la Jeune chambre économique (JCE) de Bobo-Dioulasso avait procédé à des aménagements sur le site, en investissant une vingtaine de millions de nos francs dans l’électrification, la construction de deux box, d’une passerelle reliant les deux rives du marigot Houet et la construction de sièges en béton.

Depuis, la municipalité qui devrait prendre le relais pour le rendre plus attrayant semble avoir démissionné. Le jardin public présente de nos jours un aspect pitoyable.
Il est à l’image du jardin zoologique où « Lolita » et un autre chimpanzé vivent un véritable calvaire. Ces animaux doivent leur survie à la compassion des passants et des touristes.

Au mois de juin dernier, un touriste suisse de passage à Bobo-Dioulasso a fait changer la toiture pour donner plus de confort à ces animaux. Aucun entretien n’est effectué sur le site. Des trois chimpanzés enfermés, il ne reste plus qu’un seul aux côtés de « Lolita ». Le jardin public et le zoo font actuellement la honte de Bobo-Dioulasso. A quand donc leur réhabilitation ?

Frédéric OUEDRAOGO

Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 5 septembre 2007 à 23:25 En réponse à : > Commune de Bobo-Dioulasso : Le jardin public à l’abandon

    fredo, c`est bien dit , mais sache que c`est bobo tout entier qui est delaisser .

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2007 à 10:21, par Texan En réponse à : > Commune de Bobo-Dioulasso : Le jardin public à l’abandon

    A quand donc la rehabilitation de Bobo Dioulasso , a mon avis je pense que c’est la question qui devrait etre poser , parceque a Bobo actuellement rien ne va plus , memes les quelques voix bumees sont etats de deterioraton avances , les usines sont fermes au profit de Ouaga, 80 % de la jeunesse Bobolaise est au chomage, aujourd ;hui Burkina Faso = Ouagadougou = Ouaga 2000.
    Desole mais le problem du jardin n’est qu’un derriere des milliers d’autres problemes a Bobo faites encore
    un autre tour et vous seriez tres surpris

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés