LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Burkina/ Insalubrité à Ouagadougou : Une gestion parfois catastrophique dans certains marchés et yaars

Publié le lundi 20 mai 2024 à 21h11min

PARTAGER :                          
Burkina/ Insalubrité à Ouagadougou : Une gestion parfois catastrophique dans certains marchés et yaars

A Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, la gestion des déchets et ordures dans les marchés et yaars est « catastrophique ». Les déchets de tout genre traînent dans la plupart des marchés. Pourquoi cette situation dans les marchés et yaars ?

Le constat est amer dans presque tous les marchés et yaars de la ville de Ouagadougou. La gestion des déchets est « désastreuse ». Le marché de la cité AN II, marché de légumes par excellence, n’a pas un visage reluisant à cause des déchets et ordures. On y trouve des déchets de tout ordre. Les sachets sont jetés partout. Les légumes abimés sont jetés partout également. Les légumes sont vendus la plupart du temps à même le sol. A certains endroits, la poussière les salit. On trouve parfois des mouches sur les tomates, le poisson, la viande et autres. Pour accéder à certains endroits, il faut marcher dans la boue ou marcher avec délicatesse pour ne pas tomber dans la boue.

Photo prise au marché de la cité AN II

Après le marché de légumes de la cité AN II, nous nous rendons au marché Rood-Woko, le grand marché de Ouagadougou. A Rood-Woko, l’eau coule dans la majorité des allées. Les commerçants qui déballent leurs marchandises jettent les cartons là où ils veulent. Les emballages en plastique sont jetés à même le sol. Dans leur marche, les pieds de certains clients se trouvent pris par les sachets. Ce qui peut provoquer une chute.

On y voit des gens qui crachent leur salive sans même se soucier des passants où des clients.

Les vendeuses ambulantes quant à elles, lavent leurs assiettes là où elles veulent. Ce qui fait que des grains de riz se retrouvent un peu partout dans certaines allées. Des gens aussi se permettent de laver ou de rincer leurs assiettes dans les allées. Cette situation fait qu’à la moindre inattention, les pieds de certains clients se retrouvent dans l’eau.

Tout comme les deux autres marchés, le marché de Paglayiri vit également le phénomène de l’insalubrité. A l’une des entrées principales du marché, l’eau coule devant les toilettes. Par endroits, l’eau coule dans les allées. Les ordures sont souvent rassemblées en petit tas.

Là également les légumes sont à certains endroits exposés sur des sacs à même le sol.

Une photo prise au marché de Paglayiri

De notre constat, il n’y a pas de bacs à ordures ou de poubelles aux différentes entrées principales des marchés ni à l’intérieur pour permettre aux usagers, aux clients et même aux commerçants de jeter les sachets ou tout autre déchet.

Avec les maladies comme le paludisme, la dengue, la dysenterie, le choléra, la fièvre typhoïde et autres, pourquoi certains marchés et yaars de la ville de Ouagadougou, la capitale ne sont pas propres ? Pourquoi les autorités communales ne mènent-elles pas des actions fortes pour la salubrité des marchés ? Pourquoi les commerçants ne peuvent-ils pas s’organiser afin de prendre des mesures hygiéniques pour rendre eux-mêmes les marchés et yaars salubres ?

Rama Diallo
LeFaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Agroécologie : Démarrage du programme Soil Values