LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Religion : Les Frères Paul Ki, Jérôme Kobiané et Guillaume Awouto s’engagent définitivement dans la communauté des Fils de Marie Immaculée

Publié le mercredi 10 avril 2024 à 22h30min

PARTAGER :                          
Religion : Les Frères Paul Ki, Jérôme Kobiané et Guillaume Awouto s’engagent définitivement dans la communauté des Fils de Marie Immaculée

Paul Lawagondoin KI, Guillaume Kossi Fiogon Awouto et Jérôme Kobiané ont prononcé leur profession perpétuelle dans la congrégation des Fils de Marie Immaculée le dimanche 7 avril 2024, à Ouagadougou. À la paroisse Saint Augustin de Bissighin, devant l’archevêque métropolitain de Ouagadougou, Mgr Prosper Kontiébo, et plusieurs religieux et familles, les trois Frères se sont engagés définitivement dans la vie religieuse à travers un « OUI » solennel.

« Je fais vœux pour toujours d’obéissance , de chasteté et de pauvreté, dans la congrégation et selon les constitutions des Fils de Marie immaculée ». C’est par cette déclaration que les trois profès ont annoncé leur appartenance à la Congrégation des Fils de Marie Immaculée, après avoir prononcé le « OUI » solennel. Par cet acte, ils se sont engagés définitivement dans la vie religieuse, au service du Christ.
« Désormais, vous faites définitivement partie de notre famille religieuse », a déclaré le supérieur régional, le Père André Kabré, après la réception des notes d’engagement. « Nous sommes heureux d’être témoins de votre profession perpétuelle » a-t-il poursuivi.

Le supérieur régional, André Kabré, recevant la note d’engagement du frère Guillaume Kossi Fiogon Awouto

Après ses messages de félicitations et d’encouragement, le président de la célébration eucharistique, Mgr Prosper Kontiébo, les a appelés à vivre pleinement leur consécration. « Vous avez librement dit oui devant le peuple de Dieu que vous faites vœux d’obéissance, de chasteté et de pauvreté. C’est un acte qui vous engage à vivre pleinement votre consécration dans la vérité », a lancé Mgr Prosper Kontiébo aux trois Frères de la Congrégation des Fils de Marie Immaculée.

L’archevêque métropolitain de Ouagadougou, Mgr Prosper Kontiébo a félicité les frères pour leur engagement dans la vie réligieuse

A l’occasion de cet évènement ecclésial, l’archevêque a salué le courage et l’engagement des jeunes pour leur engagement dans la vie religieuse au moment où les vocations s’affichent de moins en moins. « Qu’il est beau de voir des jeunes embrasser encore la vie religieuse », s’est réjoui l’archevêque, en les invitant à faire preuve de pardon dans l’exercice de leur mission. En se référant aux textes liturgiques du jour, portés sur l’amour dans la miséricorde, l’archevêque métropolitain de Ouagadougou, a exhorté les frères à faire preuve d’amour autour d’eux.
Visiblement émus et animés par une joie débordante, les trois ‘’élus’’ du jour, ont exprimé leur reconnaissance à toutes les personnes venues pour la circonstance. Au nom de ses collègues, le Frère Paul Lawagondoin Ki, a rassuré l’archevêque de leur engagement. « Nous n’irons point à d’autres écoles, celle-là nous suffit » a t-il déclaré, sous des vivats.

« Ma vocation est née depuis ma tendre enfance » Paul Lawagondoin Ki

Il a aussi traduit leur reconnaissance au Seigneur, grâce à qui, ce rêve est devenu une réalité. A l’archevêque, aux religieux, aux amis et familles, il leur a exprimé leur grande reconnaissance. « C’est avec grand enthousiasme dépouillé de tout fantasme que je prends la parole au nom de mes confrères à la fin de cette vivante célébration eucharistique pour vous traduire nos réels sentiments de reconnaissance et de gratitude », a t-il laissé entendre, augurant d’autres vocations les prochains jours. « A bientôt et au suivant » a t-il conclu.

Symbole de l’engagement définitif

Le sens des vœux perpétuels

Selon le Frère Paul Lawagondoin Ki, faire veux perpétuels est un engagement dans la vie religieuse pour toujours à travers les trois conseils évangéliques, notamment, les vœux de pauvreté, chasteté, et d’obéissance. A entendre le natif de Koin ( village situé dans la province du Nayala), la pauvreté religieuse consiste à ne posséder que Dieu seul comme richesse et à mettre en commun tous les biens reçus en tant que religieux. La chasteté, explique t-il, engage le religieux à vivre dans le célibat et à aimer tout le monde. Concernant l’obéissance, c’est un engagement qui oblige le religieux à remettre sa volonté, ses désirs, ses choix et toutes sa vie entre les mains de son supérieur en qui, il voit la personne de Dieu. En obéissant au supérieur, il obéit à Dieu.

Une vocation née de la visité de Mgr Zéphirin Toé

A l’exception du frère Guillaume Kossi Fiogon Awouto qui est originaire de Togo, Jérôme Kobiané et Paul Lawagondoin KI sont des Burkinabè d’ethnie samo. Ces deux compagnons depuis le Lycée provincial du Nayala ( LPN) à Toma, avaient un seul rêve, devenir prête.

Selon Lawagondoin Paul Ki, sa vocation est née en classe de CE2 à l’occasion de la visite de Mgr Zéphirin Toé. « A l’époque, Mgr Zéphirin Toé était venu à Koin pour présider une célébration du nouvel an. Après la messe, il est passé dans ma famille pour saluer mon défunt grand père qui était son ami. Dans la causerie, il lui a demandé s’il aimerait que Dieu appelle son petit fils que je suis à le servir. Il dit qu’il serait content et Mgr m’a demandé personnellement. Il m’a demandé est-ce que tu serais prêt de devenir prêtre dans ta vie ? J’ai répondu oui sans réflexion » a t-il raconté. Après la classe du CM2, il s’est inscrit dans un groupe vocationnel en attendant d’avoir le baccalauréat.

Ce diplôme en poche, l’ancien pensionnaire de l’école primaire ‘’Koin A’’, fait son entrée dans la congrégation des Fils de Marie Immaculée avec laquelle il était en contact avant l’obtention du diplôme.
« Mais avant, au fur à mesure que j’avançais, je me suis rendu compte que Dieu m’appelait malgré mes faiblesses et mes défauts. Un jour, j’étais à la messe dans mon village et un prêtre lisait ce passage : “La moisson est abondante mais les ouvriers sont peu nombreux”. Et il a pris l’exemple sur mon village qui n’avait pas encore de prête en demandant de faire tout nous aussi pour avoir un serviteur de Dieu. Cela m’a interpellé et j’ai demandé à Dieu s’il me veut comme serviteur » a t-il expliqué.

Jérôme Kobiané, le natif de Bounou dans le Nayala, a salué l’accompagnement de congrégation

Après cette cérémonie de profession perpétuelle, les frères Jérôme Kobiané et Paul Awouto ont été ordonnés diacres le lendemain 8 avril ; ce qui devrait leur ouvrir la voie à l’ordination sacerdotale dans quelques mois. Le Frère Paul Ki qui, à la demande se ses supérieurs, a interrompu son parcours religieux pendant deux ans pour une formation en gestion des hôpitaux, devrait passer par les mêmes étapes dans les années à venir.

Serge Ika Ki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique