LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina/Aïd el-Kébir 2024 : Le président du Faso souhaite que le souvenir du geste d’Abraham renforce notre vivre-ensemble et notre communauté de destin

Publié le lundi 17 juin 2024 à 22h00min

PARTAGER :                          
Burkina/Aïd el-Kébir 2024 : Le président du Faso souhaite que le souvenir du geste d’Abraham renforce notre vivre-ensemble et notre communauté de destin

Le Burkina Faso, à l’instar des autres pays du monde entier, célèbre ce dimanche 16 juin 2024 la Tabaski appelée aussi la fête du sacrifice ou l’Aïd el-Kébir.

A cette occasion, le Président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, a une fois de plus honoré le monde universitaire. C’est le terrain Dabo Boukary de l’université Joseph Ki ZERBO qu’il a choisi pour faire la prière de la fête de l’Aïd El Kébir en ce dimanche 16 juin 2024.
Et son souhait pour la communauté musulmane, c’est que le souvenir du geste d’Abraham renforce notre vivre-ensemble et notre communauté de destin.

Il appelle également les fidèles musulmans à porter le Burkina Faso en prière, et invite l’ensemble des Burkinabè à une communion fraternelle, à la solidarité, au partage, source de cohésion sociale, pour qu’ensemble nous bâtissions un pays de paix.

Lefaso.net Source : Présidence du Faso

PARTAGER :                              

Messages

  • D’abord bonne Fete de l’Aid El Kebir ou Fete du Sacrifices du Mouton en rappel de l’engagement de la Foi du Prophete Abraham et en temoignage de notre Foi. Mais l’on ne cessera de le dire la FAIB doit etre plus organisee. La priere de Tabaski ou de la fin du Ramadan est fixee habituelement a 9 heures et comment se fait il que cette annee 2024, des centaines de Fideles Musulmans aient ete deroutes et on fait les deplacements sans Pouvoir participer a la priere qui a commence a 8h 30 ? Ce contretemps a provoque un Cafouillage car pendant que les uns finissaient la priere, d’autres Fideles ( personnels agees et autres).arrivaient sur les lieu de la priere place de la Revolution. En tout etat de cause, il faudrait s’organiser mieux et corriger de tels deconvenus ; et cela denote la legerete dans l’Information des Fidele Musulmans. Le Comite d’organisation cette annee 2024, a faillit a sa mission principale. Salut Inchallah

    • Tu as raison ; mais comprends-les ; pardonne-les. Car la discipline est en phase initiation. Et le leadership dans les intentions de prière tabasky.

    • Cela montre que toi tu n’es pas musulman. Les deux fêtes n’ont jamais été célébrée à la même heure. La fête de la tabaski est célébrée plus tôt parce qu’il revenir tuer le moutons pour préparer et pour distribuer aux parents et surtout aux nécessiteux qui attendent, donc il y a urgence à faire la prière tôt. Et puis pour un musulman le jour de la prière la première des priorités c’est la prière, donc c’est mieux de venir tôt et attendre que de venir en retard. Je rappelle au passage que la FAIB a fait un communiqué qui fixe le jour et l’heure de la prière trois jours avant.

  • La différence avec Sankara est que Thomas se tenait loin des religions pour éviter toutes les interprétations et conserver toute sa carapace de révolutionnaire et de lutteur contre toute domination extérieure étrangère qu’elle soit idéologique, philosophique et révolutionnaire. La souveraineté commence par le simple fait d’avoir des prénoms dans nos langues mais mbon....

    • Renseignez-vous mon ami. Thomas SANKARA partait à la messe les dimanches matins. Le Président LAMIZANA a été un très bon musulman qui ne ratait aucune prière. Ces deux-là ont été de loin les Président les plus exemplaires de l’histoire de notre pays. Je n’ai pas encore parlé de IB.
      Pratiquer sa Religion à laquelle on a Foi n’a rien à voir avec le Gouvernance. Bien au contraire. Suivez mon regard

  • Ce message me paraît fade, sans profondeur pour une telle occasion : l’éternelle kyrielle de la litanie au Burkina Faso.

  • Depuis un siècle, les intellectuels africains (sénégalais=Ckek Anta Diop, Burkinabé=Ki Zerbo etc), ont développé de bonnes théories souverainistes et anti-impérialistes mais quand arrivent les questions des religions, tout le monde devient méconnaissables. Peur ? Gène ? opportunisme ? Conditionnement ?

    • Indjaba
      Je suis sérieusement ravi de vous lire. Il est effectivement primordial que la spiritualité ne saurait le parent pauvre dans la lutte pour souveraineté. Tout commence par là car, certaines pratiques des religions imposées sont des freins à l’émancipation totale que nous aspirons. Mais comme il nous être aussi méthodiques, espérons que le changement viendra de ce côté ci également.

  • Où cette photo a éte prise ?Un lieu de prière de tabaski avec peu de monde comme celui là HUG n a jamais vu cela.

  • A chaque sujet, on peut y voir le bon ou le mauvais côté. Cela dépend de l’esprit de chacun. Moi, j’évite de comparer quelqu’un à Tom Sank qui avait un niveau très élevé parce qu’il s’est beaucoup préparé et s’est cultivé. Il faut juste voir l’exemple. Le Rocko était et est connu pour sa piété dans son quartier ainsi que ses relations avec l’église. Je n’en dirai pas plus. Au Faso, il n’y a pas véritablement de problèmes entre les religions, sauf volonté d’en trouver. Notre 1ère contribution serait de ne même pas polémiquer publiquement sur le sujet.

  • IB s’affiche faisant ses prières. Pas même pas un mot de compassion pour les familles des nombreux soldats et civiles qui ont perdu la vie à Mansila le 11 juin dernier.
    Que nous révèle cette épouvantable séquence communicationnelle sur l’homme et sur son gouvernement ?

    • IB est parti à la prière en tant fidèle musulman mai pas en tan que président. il faut écouter ce que l’imam a dit dans sermon qui est très important.

  • Le problème, pour ne pas dire le paradoxe, c’est que les Wayiyan, soutiens du pouvoir, rament à contre-courant du "souhait" du Président, en insultant les autres à tort et à travers, et en menaçant de mort, tous ceux qui osent émettre des avis critiques (même objectifs et fondés) sur la gestion du pouvoir.
    Alors, question : comment peut-on vouloir d’une chose et de son contraire ?
    Au président donc de voir, si son souhait est vraiment sincère : discipliner et raisonner ses "soutiens" Wayiyan !!

  • C’est la premiere fois que je vois IB qui n’est pas en tenu militaire. On voit que devant Dieu tout le monde a le meme rang.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique