LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Religion/Paroisse Saint Jean XXIII : Plus de 160 personnes reçoivent les sacrements au bout de 9 mois de catéchèse

Publié le jeudi 30 mai 2024 à 21h45min

PARTAGER :                          
Religion/Paroisse Saint Jean XXIII : Plus de 160 personnes reçoivent les sacrements au bout de 9 mois de catéchèse

Ils sont plus de 160 catholiques à avoir reçu ce jeudi 30 mai 2024 à la paroisse Saint Jean XXIII de Ouagadougou les sacrements de baptême, première communion et confirmation. L’obtention de ces sacrements s’est faite à l’issue de 9 mois de formation à la catéchèse. Ces sacrements, en temps normal sont obtenus après trois ans de formation à la catéchèse. Pour mieux comprendre le changement et avoir l’avis des baptisés, lefaso.net est allé à la rencontre du curé de la paroisse Saint Jean XXIII père Dominic Apee et de quelques baptisés du jour. Lisez plutôt !

Père Dominic Apee, curé de la paroisse Saint Jean XXIII :

« À l’Église catholique, nous avons sept sacrements. Les trois premiers sacrements s’appellent les sacrements d’initiation chrétienne à savoir le baptême, la confirmation et la première communion. C’est par le baptême qu’on rentre dans une communauté chrétienne et par la confirmation et la première communion, on est membre complet de l’Église catholique. La catéchèse dans l’église catholique à Ouagadougou se fait sur trois ans. A la fin de la troisième année, on reçoit ces sacrements d’initiation qui sont le baptême la confirmation et la première communion. Mais il y a des personnes qui, pour des raisons professionnelles, manquent de temps et ne peuvent pas suivre régulièrement la catéchèse qui est de trois ans. Les diocèses ont jugé bon de voir comment aider ceux qui ne peuvent pas vraiment suivre les normes pour des raisons professionnelles ou pour des raisons valables.

L’Église ne veut pas exclure qui que ce soit qui a la bonne volonté et qui veut recevoir le sacrement de pouvoir le faire. L’objectif c’est de pouvoir vraiment aider ceux qui ne peuvent pas suivre la catéchèse normale régulière des trois ans de pouvoir faire une catéchèse accélérée pour pouvoir avoir le sacrement. C’est une année académique de formation et au bout de cette formation, ils reçoivent les sacrements de l’initiation à savoir le baptême, la première communion et la confirmation.

En plus de cela, il y a ceux qui ont des enfants et qui n’étaient pas chrétiens qui ont profité faire baptiser leurs enfants. Il y a également le mariage naturel qu’on a célébré. Le mariage à l’église catholique prend plusieurs formes. Il y a le mariage ou la jeune fille et le jeune garçon quittent leurs parents et viennent se marier à l’église. Il y a une autre forme de mariage ou le couple vit ensemble et veut la bénédiction de Dieu. Nous appelons cela la régularisation ».

Rita Ouédraogo nouvelle baptisée :

« Je viens de me baptiser et c’est un grand jour pour moi. Un jour qui sera gravé dans mon esprit à jamais. Je pense que c’est une bonne chose de permettre aux gens de recevoir les sacrements en une année académique. Cela permet de ramener les brebis égarées à la maison. Pour nous qui sommes travailleurs, ce n’est pas facile d’aller faire trois ans. Mais avec cette méthode, c’est vite fait et bien fait. Les séances de catéchèse ont duré neuf mois et c’est aujourd’hui le couronnement donc tout est accompli. Aujourd’hui nous avons reçu les trois sacrements : le baptême, la première communion et la confirmation et nous rendons grâce à Dieu ».

Rita Ouédraogo

Didier Kafando, nouveau baptisé :

« Moi j’ai reçu les trois sacrements. L’église catholique est à féliciter parce que aujourd’hui, plus de 160 personnes ont été baptisées. Si on arrive à initier ce système un peu partout dans les paroisses, cela sera une bonne initiative pour l’église catholique ».

Didier Kafando

Hyppolite Toé, nouveau baptisé :

« Cette nouvelle manière de faire m’a permis de recevoir les sacrements. Cette nouvelle méthode est la bienvenue et si elle peut continuer cela serait bien. La parole de Dieu on ne finit pas de l’apprendre. Il faut toujours continuer à l’apprendre. Ceux qui n’ont pas encore reçu les sacrements, selon moi, doivent le faire car c’est très important dans la vie d’un homme ».

Hyppolite Toé

Propos recueillis par Carine Daramkoum
Lefaso net

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique