LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina : « Un monde sans faim », la nouvelle vision de l’ONG The Hunger Project dévoilée à Ouagadougou

Lefaso.net

Publié le lundi 7 août 2023 à 20h00min

PARTAGER :                          
Burkina : « Un monde sans faim », la nouvelle vision de l’ONG The Hunger Project dévoilée à Ouagadougou

L’ONG The Hunger Project (THP) a dévoilé ce lundi 7 août 2023 à Ouagadougou sa nouvelle vision audacieuse. « Un monde sans faim ». En s’engageant à redéfinir les normes et à lutter contre les inégalités qui perpétuent la faim, THP a déclaré son objectif de faciliter des actions individuelles et collectives visant à éradiquer la faim de manière durable.

Le lancement officiel de cette nouvelle vision a rassemblé un éventail d’acteurs-clés, parmi lesquels des représentants des ministères de l’Agriculture et de l’Éducation, démontrant ainsi l’engagement multisectoriel envers cette noble cause. Lors de la cérémonie, Timothy Prewitt, président de THP international, a souligné l’importance d’une collaboration transparente et harmonieuse entre tous les intervenants pour atteindre des résultats concrets.

« Nous sommes convaincus que seuls nous ne pouvons pas y parvenir. C’est pourquoi nous voulons travailler avec les autres partenaires pour éradiquer définitivement la faim au Burkina Faso », Timothy Prewitt, président de l’ONG The Hunger Project international

Plus de 800 millions de personnes sous-alimentées

Alors que le monde a fait d’importants progrès depuis la création de THP en 1977, notamment en matière de santé maternelle et infantile, de santé publique et de nutrition, les défis actuels tels que le changement climatique, les conflits armés, les inégalités mondiales et la pandémie de covid-19 ont aggravé la faim. Les statistiques sont alarmantes, avec 828 millions de personnes sous-alimentées, dépassant les chiffres de 2005.

Une des constatations cruciales de THP est la disparité grandissante entre les sexes en matière d’insécurité alimentaire. Les femmes et les jeunes filles continuent de supporter le fardeau de la faim malgré les progrès réalisés au sein des communautés du monde entier. L’ONG a souligné que la faim est le résultat des relations interpersonnelles et qu’elle découle de l’injustice inhérente à notre système mondial.

Le directeur pays de THP, Judicaël Bambara, s’est dit satisfait de la participation des différentes parties prenantes qui ont dû braver la pluie pour marquer leur présence

La nécessité urgente d’une coopération renforcée

Selon THP en effet, l’humanité a créé un système mondial qui permet à la faim de persister. « La faim est le reflet des relations que nous entretenons les uns avec les autres », Et pour elle, ce fléau n’est que le fruit de l’injustice.
Face à ces défis monumentaux, THP met en avant la nécessité urgente d’une coopération renforcée et d’une collaboration étendue pour affronter les complexités des enjeux mondiaux, en particulier au Burkina Faso.

Une vue des participants à la cérémonie officielle de la révélation de la vision novatrice de THP

Le lancement de cette vision novatrice représente une opportunité sans précédent de repenser les approches, d’introduire de nouveaux programmes et de stimuler un leadership intellectuel éclairé, tout en encourageant une participation active de tous les niveaux de la société.

Pour ce faire, The Hunger Project s’engage résolument à façonner un avenir où la faim sera reléguée au passé, en impliquant les communautés, les gouvernements et les partenaires du secteur privé dans une quête commune pour bâtir un Burkina Faso et un monde sans faim. Une vision audacieuse, une détermination inébranlable et une coopération harmonieuse sont les clés de cette initiative ambitieuse.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique