LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Nous sommes lents à croire ce qui fait mаl à сrοirе. ” Ovide

Burkina/Lutte contre la désertification : L’ONG Tree Aid met en terre 1 500 plants à Koulpélé dans le Bazèga

Publié le vendredi 4 août 2023 à 20h30min

PARTAGER :                          
Burkina/Lutte contre la désertification : L’ONG Tree Aid met en terre 1 500 plants à Koulpélé dans le Bazèga

L’ONG Tree Aid Burkina Faso a lancé, ce vendredi 4 août 2023 à Koulpélé, dans la commune rurale de Toecé, province du Bazèga, sa campagne de reboisement. Elle ambitionne mettre en terre cette année environ un million cinq cent mille plants dans les sites d’intervention de ses projets et programmes. La cérémonie de lancement a été placée sous les auspices du ministre de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement, Roger Baro.

« 1 500 000 plants d’espèces utilitaires pour renforcer la résilience des communautés, dans un contexte de crise sécuritaire et de changement climatique ». C’est le thème choisi cette année par l’ONG Tree Aid Burkina Faso pour lancer officiellement les activités de reboisement de ses projets et programmes au titre de l’année 2023. A l’issue de cette campagne, ce sont exactement 1 438 250 arbres utilitaires (baobab, karité, néré, etc.) qui seront plantés et entretenus.

Selon le directeur régional Afrique de l’Ouest de Tree Aid, Hervé Zoungrana, la vision de l’ONG est de voir se développer « des communautés épanouies et autosuffisantes dans les zones arides d’Afrique. « Cette vision, poursuit-il, sera atteinte grâce à l’autonomisation et la responsabilisation des communautés et des familles, avec une reconnaissance de la famille comme socle du système ».

Hervé Zoungrana, directeur régional Afrique de l’Ouest de Tree Aid a indiqué que les plants seront mis en terre dans les sites d’intervention des projets et programmes de l’ONG

Il a ajouté que Tree Aid, à travers ses projets, mobilise depuis 2019, environ 35 milliards de francs CFA au profit 915 500 personnes dont environ 20 000 personnes déplacées internes (PDI) dans 220 communes de 11 régions du Burkina Faso.

Il s’agit du Projet de gouvernance locale et de gestion décentralisée des ressources forestières dénommé Weoog-Paani, du Programme d’appui à la valorisation des produits forestiers non ligneux, Phase 3 (PFNL3), du Projet d’appui à la résilience face au changement climatique des petits producteurs à travers l’agroforesterie (PRORES/ProAdapt) et du Projet Reverdir la grande muraille verte (GMV) ou Projet carbone.

Le ministre en charge de l’environnement était entouré des autorités provinciales et communales

Fiscalité forestière, une préoccupation

Le directeur régional de Tree Aid a saisi l’occasion pour plaider en faveur du renforcement de la gestion et la protection des ressources forestières. Il a rappelé la nécessité d’assurer « l’effectivité du transfert des compétences et des ressources aux collectivités territoriales, notamment l’adoption de textes d’application sur la fiscalité forestière ». Pour lui, cela permettra de garantir la protection, la productivité et l’exploitation apaisée et durable des ressources forestières.

Une vue du personnel de Tree Aid mobilisé pour la campagne de reboisement

Le gouvernement table sur 5 millions de plants en 2023

Cette campagne de reboisement participe à l’atteinte des politiques publiques dans le domaine forestier, impulsées depuis quelques années par la tenue régulière de la Journée nationale de l’arbre (JNA), foi du ministre en charge de l’environnement Roger Baro. Il a annoncé que l’ambition du gouvernement burkinabè est de mettre en terre 5 millions de plants en 2023.

Roger Baro a également salué le travail abattu par l’ONG Tree Aid qui « a su aiguiser la sensibilité des populations sur la gestion et l’exploitation des ressources forestières » alors que la dégradation des terres s’étend chaque année à plus de 105 000 hectares.

Quant à la requête de Tree Aid, le ministre en charge de l’environnement a déclaré que le gouvernement mettra un point d’honneur à la traiter. « Nous avons un programme plus avancé sur la fiscalité environnementale dont vous aurez des nouvelles bientôt », a-t-il laissé entendre.

Le ministre en charge de l’environnement Roger Baro a salué les actions de l’ONG Tree Aid en faveur de la protection de l’environnement

Doléances du PDS de Toécé

Dans son mot, le président de la délégation spéciale de la commune de Toécé, Arouna Nana a remercié Tree Aid pour toutes ses actions en faveur de la protection des écosystèmes et a rassuré ses premiers responsables quant à l’engagement des fils et filles de la commune à se mobiliser pour entretenir les plants.

Arouna Nana a plaidé auprès du ministre en charge de l’environnement pour une sécurisation des massifs forestiers de Koulpélé et Damzoussi d’ici 2024, et de la sécurisation de la dizaine de forêts villageoises identifiées dans la commune de Toécé.

Le président de la délégation spéciale de Toécé, Arouna Nana, a invité les populations à se mobiliser pour entretenir les plants

L’occasion faisant le larron, le PDS a également plaidé pour un appui en infrastructures, mobiliers et moyens roulants au profit du service environnemental de sa commune. Face au manque de caniveau permettant le drainage rapide des eaux de ruissellement, le PDS a lancé un appel à l’aide au ministre, en vue d’anticiper sur les risques d’inondations en cette saison des pluies.

Une doléance à laquelle le ministre dit être sensible et il a invité Tree Aid à appuyer son département dans la résolution des problèmes soulevés.

Le ministre Roger Baro procédant à la plantation d’un baobab

Tree Aid est une ONG britannique dont le siège est établi à Bristol en Angleterre depuis 1987. Son bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest est basé à Ouagadougou au Burkina Faso depuis 1997 et couvre le Burkina Faso, le Ghana, le Mali, le Sénégal et le Niger.

HFB
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : L’ONG IRC lance deux nouveaux projets