LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina / Kaya : Le projet Job Booster SEC et l’Organisation faîtière régionale Noomtondo des artisans lancent un programme de formation pour 600 jeunes

Lefaso.net

Publié le lundi 15 mai 2023 à 18h35min

PARTAGER :                          
Burkina / Kaya : Le projet Job Booster SEC et l’Organisation faîtière régionale Noomtondo des artisans lancent un programme de formation pour 600 jeunes

Le projet Job Booster SEC et l’Organisation faîtière régionale Noomtondo des artisans/es (OFRA) ont lancé, ce lundi 15 mai 2023 à Kaya, un programme de formation et d’insertion de 600 jeunes dont au moins 60% de femmes de la région du Centre-nord.

La convention entre Job Booster SEC et OFRA, d’un montant de près de 67 millions de francs CFA, va permettre de former près de 200 maîtres artisans et de leur donner un appui technique et financier pour former et insérer à leur tour près de 600 jeunes, dont au moins 60% de femmes en huit mois d’activités continues.
Selon le coordonnateur de Job Booster, Romaric Magloire Tarpaga, « Ce programme contribuera à résoudre la question de l’emploi des jeunes dans la région du Centre-nord ».

En rappel, Job Booster SEC est un projet qui vise à stimuler l’emploi des jeunes dans les régions à forts défis sécuritaires du Sahel, de l’Est et du Centre-nord.
Il est mis en œuvre par un consortium de trois organisations, à savoir le Secrétariat permanent des ONG, le Conseil national de la jeunesse et l’ONG néerlandaise Woord en Daad. Il est co-financé par l’ambassade des Pays-Bas au Burkina Faso pour un montant de six millions d’euros.

Romaric Magloire Tarpaga, coordonnateur de Job Booster

Démarré en 2021, le projet a permis à date de former près de 8 925 jeunes dont 75% de femmes et d’en insérer 5 618, dont 73% de filles et femmes.
Selon Inoussa Kaboré représentant du gouverneur du Centre nord, la question de l’emploi des jeunes constitue actuellement la préoccupation majeure des gouvernants de notre pays le Burkina Faso et c’est une satisfaction pour eux de bénéficier de cette formation.

« La crise sécuritaire que traverse notre pays depuis 2015 a eu des effets très dévastateurs sur le tissu économique, occasionnant du même coup le désœuvrement et la paupérisation de nos populations. Selon le rapport de la Banque mondiale la croissance est passée de 6,9 % en 2021 à 2,5 % en 2022, soit une chute de plus de 4 points. La situation est encore plus critique dans les régions fortement impactées par la crise sécuritaire, dont celle du Centre-nord. Nous, autorités de la région, nous, nous réjouissons de ce programme lancé par l’OFRA et Job Booster SEC pour faciliter la formation et l’insertion de jeunes de notre région y compris les personnes déplacées internes », a exprimé Inoussa Kaboré représentant du gouverneur du Centre-nord.

Inoussa Kaboré représentant du gouverneur du Centre-nord

Ce programme, a-t-il continué en disant, est d’autant plus salutaire qu’il est mis en œuvre par les artisans de notre région pour les jeunes de notre région.
« Notre vœu est que ce programme soit le plus inclusif possible, pour permettre de toucher les jeunes les plus vulnérables et qui ont le plus besoin de cet accompagnement. Il devra également prendre en compte l’aspect genre, aussi bien pour les artisans que pour les jeunes qui prendront part à ce programme », a laissé entendre Inoussa Kaboré représentant du gouverneur.

Il a invité l’OFRA et Job Booster SEC à être par ailleurs regardant sur le choix des filières afin de donner toutes les chances aux jeunes de pouvoir s’insérer sur un marché devenu très concurrentiel.

Carine Daramkoum
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique