LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

Publié le mardi 6 décembre 2022 à 21h45min

PARTAGER :                          
Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

Ceci est une lettre ouverte de Newton Ahmed Barry qui revient sur les récents appels des "défenseurs" du capitaine Ibrahim Traoré à attenter à sa vie. Dans cette tribune, il revient par ailleurs sur son engagement emaillé d’adversité et de difficultés toutes ces années durant pour un Burkina meilleur et estime que rien ni personne ne pourrait le faire taire. "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi. Surtout si ça peut aider le Burkina Faso, mon pays, pour qui j’ai tout sacrifié, ma santé et ma carrière de fonctionnaire, alors ; Alea jacta es" dira t’il. L’entièreté de son écrit ci-après.

Le Burkina n’est pas un Etat Islamique

Ainsi il est interdit de critiquer IB et de contester ses décisions.

Ses soutiens approximativement instruits aussi bien en islam qu’en français, mais parfaitement exégètes dans la langue moore, ont décrété que leur président ne peut pas être critiqué. Toutes personnes qui osent « les leaders ( ils ne les ont pas nommés) vont lâcher les enfants régler son cas, détruire sa maison, le tuer ou le contraindre à l’exil ». Voilà donc la fatwa désormais prononcée dans un pays dont l’ADN est la liberté.

Qui aurait imaginé cela dans ce pays ?

Un pays qui s’est construit sur le refus de la pensée unique, du parti unique et du pouvoir absolu. Mais comme qui dirait « nous avons enfanté le monstre qui pourrait bien nous manger en (héritiers indignes et croutes) des luttes multiformes engagées par les patriotes de ce pays depuis les Ouezzin jusqu’au Ki ZERBO, Arba Diallo en passant par Thomas SANKARA, Norbert Zongo, Halidou OUEDRAOGO et bien d’autres illustres Burkinabè qu’on ne peut tous citer.

Mais le plus triste, ce n’est sans doute pas l’idiotie de ces « croûtes » qui ont découvert l’argent facile avec les politiciens irresponsables, (mais les militaires rédempteurs ne font pas mieux). Avec l’argent public qui n’a jamais été autant gaspillé ces individus sont montés en pinacle d’un patriotisme « poison social » dont le seul but s’est de veiller au maintien des pouvoirs usurpés. Le plus triste c’est que la haine qui transpirent de leur idiotie pourrait avoir raison du lambeau du Burkina qui reste et dont ils se prévalent les pre défenseurs. Mais en vérité ils n’en sont que les « malaawu tal mawt », c’est à dire les anges de la mort.

Alors que faire ?

Chacun est interpellé et moi je vais parler pour moi.

- Depuis mes débuts comme journaliste et personne publique, toute ma vie, j’ai eu maille avec tous les pouvoirs et leur supporters.

Sous le CDP à la mort de Norbert Zongo, j’ai démissionné de la fonction publique compromis mon droit à la retraite et me suis engagé corps et âme pour que justice soit faite à Norbert ZONGO ( j’ai jamais su de quelle ethnie il était), et pour que plus jamais un Burkinabè ne meurt pour avoir exprimé son opinion.

Si après l’intermède de l’insurrection populaire et de l’éphémère expérience démocratique, mais réelle, je devrais mourir des mains des obscurantistes, alors qu’il en soit ainsi.

- Ensuite il y a eu la transition. J’ai passé une année difficile. Certains compagnons de lutte m’ont tourné le dos car ne comprenant pas que victorieux contre ceux qui nous ont opprimés trois décennies durant, je montre du scrupule à ce qu’on ne « marche pas sur les testicules des DB et autres…qui du temps de leur superbe nous ont fait voir de toutes les couleurs ». Et dans le lot des plus intolérants ceux qui ont le plus bénéficier du régime de Blaise Compaoré.

Puis « la loi Cheriff » qui m’a définitivement coupé de mon parent et compagnon. Et Zida qui n’a jamais décoléré contre mes critiques car j’aurais dû choisir entre lui et son ancien mentor.

Puis comme président de la CENI, j’ai réussi la prouesse de coaliser contre moi la majorité et l’opposition. Pourtant je suis arrivé avec une ambition patriotique pour la commission électorale. Enrôler le maximum d’électeurs avec un système qui devrait à terme ramener le coût de l’enrôlement des électeurs à « ZÉRO FRANC ». Puis réduire le coût des élections de 40%. C’est ce que j’ai appelé dans le document programme « la soutenabilité du coût des élections ». Un projet assez inédit pour lequel j’ai pu mobiliser des ressources avec l’OIF. J’ai pas seulement proclamé cette idée.

Je l’ai construit. Puis sans vraiment rien comprendre toute la classe politique s’est entendue pour empêcher sa mise en œuvre. Et le MPP, parti au pouvoir, a été finalement mon farouche bourreau. Tout a été mis en œuvre pour que l’élection capote. Parceque j’ai refusé au PNUD de commander l’encre indélébile et les urnes, le budget n’a été libéré que le 15 octobre pour une élection prévue le 22 novembre. Soit à peine 30 jours pour passer commande des consommables qui sont fabriqués hors du pays et en période de COVID-19.

Nous avons avec nos équipes techniques engagées les procédures de passation de marchés et avons reçu les commandes le 7 novembre pour un pays qui déjà avait 30% de son territoire hors contrôle. Beaucoup avaient parié sur notre incapacité de tenir cette élection et sûrement aussi que trop de milliards a dépenser en moins de 30 jours, nous ne pouvions pas échapper à la MACO. Mais comme je dis « Allah aide, ceux qui s’aident ». Malgré tout nous avons réussi, même si cela a eu le don de courroucer encore plus nos détracteurs de la majorité.

Enfin, comme président de la CENI, pendant cinq ans j’ai assuré aux travailleurs de la CENI à leur conjoint et à deux de leurs enfants une assurance maladie, d’abord 100%, puis les abus ayant fait augmenter la prime, nous avons ramené à 80%, pour les maladies, mais les hospitalisations restant prises en charge à 100%. Malgré tout j’ai essuyé des adversités et des oppositions.

Donc l’adversité j’y suis habitué. C’est même ma compagne fidèle. Pourtant je ne fais rien pour. Ceux qui me sont proches peuvent le témoigner. Je suis un « malade » du compromis et je ne suis pas belliqueux. Par contre, je suis un « extrémiste » des principes et de la parole. Ceux qui me veulent du bien en profitent pour grossir le trait. Notre péché national c’est que nous ne croyons pas que quelqu’un puisse être indépendant et agir de façon altruiste. Nous aimons tenir l’autre. Autrement il est dangereux. Le grief principal pendant mon mandat a la tête de la CENI « il est incontrôlable et imprévisible ».

Alors j’ai eu tous les politiciens sur le dos. Même ceux que je pouvais naturellement considérer comme des alliés putatifs en raison de notre cheminement des années durant dans l’adversité de la lutte contre le régime de Blaise Compaoré. Il se trouve que les politiques dans leur grande majorité considèrent les principes comme une variable d’ajustement. Comme justement toutes ces bonnes personnes qui me vouent aujourd’hui à la mort parceque j’ai rappelé qu’il fallait respecter la loi sur la presse.

Les nouveaux panafricains patriotes en veulent tellement à la France qu’ils peuvent même manger leur totem. En oubliant que le mieux en matière de principe c’est d’éviter les précédents. Si la presse ne peut plus critiquer, alors c’est pas RFI qui va en être la principale victime, car émettant depuis les satellites une censure, en dehors des effets de manche et du populisme, ne peut rien contre elle. Cependant, les journalistes nationaux ont tout à craindre.

La suspension de leur média et la mise en danger de leur vie. Les plus illuminés me disent pourquoi « je ne demande pas aux terroristes de respecter la loi… ». C’est vraiment comme qui dirait le crépuscule de la raison. Alors quoi faire ? M’exiler ? Jamais de la vie. Me terrer ? Je ne peux pas. Pas que je ne veux pas. Je n’y arrive pas. Il faut bien mourir de quelque chose.

Ces dernières années, j’ai vu, pour avoir parcouru le pays dans ses quatre points cardinaux, beaucoup de morts dont certains ont été abandonnés aux charognards et aux chiens. Je l’ai dénoncé malgré le devoir de réserve qui est attaché à la fonction de président d’institution. Il y a deux ans en arrière c’étaient les vouvouzela du MPP qui me tombaient dessus m’accusant d’être terroriste en rappelant mon ethnie. Donc à la vérité rien de nouveau. Les militaires et leurs affidés ont hérité. Même s’ils ont renchéri la haine un cran au dessus

Donc il y a déjà eu des dizaines de milliers de morts. Les derniers ce dimanche 4 novembre à Bittou, ma commune d’origine où 6 Burkinabè ont été froidement abattus par l’obscurantisme de brousse. Paix à leur âme !
Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi. Surtout si ça peut aider le Burkina Faso, mon pays, pour qui j’ai tout sacrifié, ma santé et ma carrière de fonctionnaire, alors ; Alea jacta es.

Mais personne ne me fera taire. Évidemment que je veux vivre. Mais qui peut, sans écraser une larme, regarder ce qu’est devenu aujourd’hui le Burkina Faso de nos ancêtres ? Car il n’y a pas de fermage ethnique sur la propriété du pays. Il n’y a pas un Burkinabè qui serait plus Burkinabè qu’un autre en raison de sa communauté ou de son ethnie. Le nom du pays ( Burkina Faso) et la dénomination de ses habitants ( Burkinabè) est un mixte collectif de propriété qui exclu une opa communautaire. Il faut que les gens le sachent.

C’est notre pays. Soit on le défend tous ensemble dans une dialectique critique et non dogmatique. C’est au président IB de trouver cette alchimie. Ses prédécesseurs ayant échoué à le faire ont été chassés. Soit il passe la main à quelqu’un d’autre. Nul, même illuminé, ne peut dire que s’il n’y arrive pas on ne va pas le critiquer ou lui faire subir le sort de son prédécesseur. Je crois que le président IB est assez lucide pour comprendre. D’ailleurs dans pas longtemps, lui le taiseux va devoir s’expliquer sur sa promesse trimestrielle. Et s’il n’est pas convainquant, il ne sera pas seulement critiqué. Il sera contesté.

Le Burkina Faso est une République de citoyens et non un État théocratique avec des talibes.
Allah aide, ceux qui s’aident !

NAB

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 6 décembre 2022 à 13:54, par porto En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    C’est avec beaucoup d’émotion que jai parcouru ce ecrit.ce que dit mr barry est la pure realite.si on ne peut plus donner son avis sur la situation national sans etre taxer de traitre ou de pro-français et même être menacer de mort alors c’est très très grave. Ce sinon doit être arrêter rapidement pour montrer que l’état existe toujours dans ce pays sinon ca serra la chienlit.j’ai vraiment très mal.

  • Le 6 décembre 2022 à 14:03, par ASSIATA KOITA En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Voilà qui est bien résumé. Kanantchi kananzoyihé. Le pays nous appartient tous, et nous sommes dans un État de droit. Vivement que le tire soit recadré pour éviter l’ouverture des portes de l’enfer à notre FASO.

  • Le 6 décembre 2022 à 14:05, par lino En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    De grâce, vous nous servez du réchauffé depuis longtemps..arrêtez d vous prendre pour le plus illuminé des intellos du pays ou le plus crédible des journalistes. La question simple que je vous poserais est : Quand la france a suspendu les médias russes, quel journaliste français est sorti condamner ouvertement ou faire du tintamarre pour cela ? vous vous gagnez quoi a releguer le pays en seconde position au profit de l’éthique ou le droit journalistique..voulez vous vous jouez au plus royaliste que le roi ? quel est la valeur ajoutée de votre sotie pour le pays !! pendant que vos maitres mettent l’intérêt de leur pays au dessus de tout, vous en bon valet, ce sont les principes que vous défendez au détriment de l’image et l’intérêt du pays...bravo pour avoir bien appris vos leçons..faites preuve de sagesse svp...retirez vous, jouez au conseillé ou au cas échéant, allez y à la pêche ou allez y cultivez des légumes dans une ferme quelque part..vous n’êtes pas obliger de parler pour parler parce que c’est vous NAB...non et non !! vous auriez compris que de nos jours, les burkinabès raisonnent plus "pays que individu" donc pour une opinion qui ne colle pas dans le sens du pays, ce frustre et ça braque les gens...ça se comprend également car nous avons trop souffert..vous NAB, savez vous que nous sommes vraiment en guerre ? que voulez vous pour ce pays ? Une certaine catégorie d’intellos dont vous même, de nos jours continuent de croire que les pays africain ne saurait se passer ou s’affranchir de la tutelle européenne..je vous ai suivi dans une émission ou vous avez pratiquement fustigé et nargué les autorités maliennes...je me suis dit mon Dieu, avec ces genres d’intellos, comment un africain va se sentir fière et avoir la tête haute dans ce monde..Remettez vous en question...qui êtes vous pour qu’a chaque fois, des menaces vous vise ? et surtout n’amalgamer pas : vous êtes loin des idées de norbert zongo..Evitez de narguer nos autorités, évitez de jouer les connaisseurs fins..Un point de vue peut se donner sans frustrer l’opinion...vous auriez pu dire simplement que la suspension de RFI n’est pas correct dans les règles de l’art dans un sens mais dans l’autre sens, le pays est souverain et les autorités prennent les mesures qu’ils jugent opportuns et justes ou adéquates...votre ressentiment n’est rien par rapport au pays...le pays est au dessus de vous. comprenez cela une fois pour toute et tenez compte de cela dans vos prochaines déclarations

  • Le 6 décembre 2022 à 14:12, par Passakziri En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    C est simplement choquant qu on en arrive à un degré de haine aussi élevé, propagé par les amis à peine lettrés du nouveau pouvoir qui joue ici avec le feu. Non capitaine Traoré, vous n êtes pas le seul être pourvu d un cerveau sous le soleil, même si d aucun dise que vous étiez major de votre promotion à l université. Retenez juste que tout ça est relatif et qu on n est major qu en l absence d autres majors.
    Bref , ces laids messages du sieur Sinon qui a été l un des participants de la rencontre. clandestine du capitaine avec ses Vuvuzelas qu il qualifie d OSC dont distillés à visage découvert, donc que ce dernier réponde de ses actes devant les juridictions d ailleurs promptes à incarcérer des citoyens pour outrage à je ne sais qui .
    Ce qui est évident, le capitaine Traoré portera l entière responsabilité d éventuelles atteintes à l intégrité physique des personnes menacées.
    Soutien à NAB , à toute sa famille et à tous les journalistes burkinabé face aux velléités des apprentis dictateurs. Qui rêvent d être Sankara sans avoir le 1000e de l honnêteté de Sankara.

    Passakziri

    • Le 6 décembre 2022 à 17:06, par AMADOU En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

      PASSAKZIRI. FO GOMDA ZIRI. BLAISE a fait 27 ans au pouvoir avec ces genres de journalistes. Vous connaissez certainement l’article qui a valu la fermeture de RFI. C’est l’article d’un peul qui fustigeait les enroulements que RFI a relayé. NEWTON BARRY comprend le peul. Au lieu de défendre RFI pour cette maladresse chercher a joindre ce monsieur qui menaçait les vdp de ne pas s’enroler. Reliser celui qui vous précédé dans se forum. Il nous faut critiquer objectivement

      • Le 6 décembre 2022 à 21:19, par Passakziri En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

        @ Amadou,
        Le gros problème du Burkina c’est vous autres, ceux qui voient du rougent mais disent bleu et s’attende à ce que tout le monde dise que c’est du bleu.
        Celui qui n’est pas né après 1998 saurait qu’on peut accusé NAB de tout , mais pas d’avoir fermé sa bouche sous Blaise . Moi je n’ai pas Alzheimer , donc je me souviens très bien du journal télévisé de NAB à la RTB et aussi de la démission de ce dernier après l’assassinat de Norbert Zongo . Bref, combien de fonctionnaires burkinabè sont prêt à démissioner au Faso, sauf pour un poste plus juteux ? Donc quand on n’a ni mémoire, ni culture , ni honnêteté de reconnaitre les choses comme elles sont, on devrait éviter d’écrire des contres vérités. Quant à l’autre Kato, ca ne vaut même pas la peine de repondre à ce néoforumiste sûrement engagé par le MPSR II. Mais c’est peine perdue. Soit le capitaine Traoré arrête ses tricheries, ou il s’accomode á lire nos critiques ici. Passakziri se moque de Pseudosankaristes qui n’ont absolument rien des vertues de TomSank. Connaissez-vous AMADOU cette célèbre chanson " Sankara n’est pas Guy Penne , jamais jamais, c’est pourquoi nous le suivons, revolution !? Souffrez qu’il y’ait des burkinabé qui ne seront jamais le vuvuzela de quelqu’un .

        Passakziri

        • Le 7 décembre 2022 à 09:41, par kwiliga En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

          Bonjour Passakziri,
          Impossible de nier qu’aujourd’hui, les "néo-forumistes" pullulent, reprenant fièrement, mais maladroitement le flambeau des pseudo-intellectuels panafricanistes, bien planqués à Ouaga ou à l’étranger.
          Maladroitement, en effet, car aucun de nos pseudo-panafricosankariste ne se permettrait d’écrire : "C’est l’article d’un peul qui fustigeait les enroulements...", propos qui parvient en peu de mots, à démontrer le violent ethnicisme, ainsi que l’inculture de son auteur.
          Mais il m’est néanmoins plaisant de m’interroger sur ces "enroulements".
          Qui donc, notre putschiste président de la transition, son semi-martial et peu efficace gouvernement et leurs prétendues OSC de soutien, qui se révèlent des barbares vociférant leur incitation à la haine, qui donc essaient-ils "d’enrouler" ?
          Pensent-ils sérieusement que personne n’aperçoit leurs grossières manœuvres, dans le but d’instaurer une dictature ?
          Tout d’abord, nos dirigeants, qui posent des insinuations de "déstabilisation", sans le moindre élément factuel, utilisant ainsi une vieille recette propre à toutes les dictatures du monde : "l’ennemi est parmi nous, surveillons-nous les uns les autres, méfions-nous de nos voisins, de nos collègues, dénonçons les comportements louches et antipatriotiques,..." on connait bien le couplet, mais ça vient grandement en contradiction avec les grandiloquents discours sur la fameuse "réconciliation nationale", qui s’avère alors, un fameux ballon de baudruche.
          Et surtout, la prise de pouvoir par la force, de nos putschistes dirigeants, ne se justifiait que par le seul fait que l’ennemi était déjà identifié, et que eux seuls pouvaient le combattre.
          Maintenant, incapables de progresser contre le terrorisme qui nous endeuille quotidiennement, ils préfèrent s’inventer de nouveaux ennemis fantômes, de l’intérieur, ou en jetant l’opprobre sur des puissances alliées et en suspendant leurs médias.
          Alors, une dictature, d’accord, je suis capable de me faire à cette déplaisante idée, mais alors, une dictature qui s’attaque aux puissants, aux vrais prédateurs de ce pays, à la corruption, à la caste d’élite des privilégiés, à ceux qui détournent et qui ont détourné, favorisant la misère, l’humiliation du peuple et le terrorisme qui en découle.
          Le discours accusateur de Traoré, m’a paru très juste, très honnête, les actes qui s’ensuivent démontrent l’inverse.
          Honni soit qui Mali pense.

    • Le 6 décembre 2022 à 17:19, par Kato En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

      @Passakziri (ndlr : Ziri Baba),
      Quand vous etiez aux affaire vous disiez : "On te fait et il n’y a rien" Aujourd’hui c’est toi qui veint nous gonfler avec tes histoires a dormir debout ?
      Rien n’arretera la liberation du territoire Burkinabé le reste on s’en tape.

  • Le 6 décembre 2022 à 14:12, par lino En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Le pays de la fraternité, liberté et égalité à suspendu les médias russes et interdit Nathalie yamb de séjour la-bas.. la vous n’avez rien dit hein !! c’est pour RFI, vous venez jouez au gros bras...et un monsieur comme cela va vos dire qu’il se bat pour son pays..a moins qu’il y’ai 2 manières d’aimer son pays..

  • Le 6 décembre 2022 à 14:29, par Mafoi En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Il revient à la population burkinabé de se réveiller au lieu de croire à ce mythomane manipulateur qui n’est guère mieux que le faussaire damiba.Il a fait sa "chose"ça fait 2 mois mais lorsqu’on fait une analyse froide de la situation et surtout securitaire,c’est encore 2 mois gâchés puisque le pays continue de perdre du terrain.Pendant ce temps,au lieu de prendre à bras le corps ce problème,il a le temps à perdre avec des osc qui n’apportent rien à la société.C’est pathétique

  • Le 6 décembre 2022 à 14:33, par Bagaya hamade En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Du courage à vous NAB. Je souhaite que vous puissiez rester vous même et atteignez vos objectifs de vie. Mais cependant, une question. Vous dites que le Burkina Faso n’est pas un Etat islamique alors qu’est ce qu’un Etat islamique et quels sont ses principes et règles de gouvernances et de relations entre citoyens et gouvernant ?
    De mon humble avis il faut éviter les references à une religion si ce qui vous concerne n’est pas le fait d’une religion

    • Le 7 décembre 2022 à 09:54, par kwiliga En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

      Bonjour Bagaya hamade,
      Si NAB écrit que nous ne sommes pas un état islamique, c’est que la laïcité est inscrite en toute lettres dans notre constitution, ce qui permet la pluralité des cultes, y compris l’athéisme et l’agnosticisme, contrairement à de nombreux pays musulmans dans le monde (Afghanistan, Pakistan, Iran, Arabie Saoudite,... et plus près de chez nous, Mauritanie).
      "Le terme de république islamique désigne les États possédant une constitution qui dispose que l’islam est la religion officielle du pays. Certains pays musulmans revendiquent spécifiquement le caractère islamique de leurs État, religion et législation. Ils sont alors qualifiés d’États islamiques. Les républiques islamiques constituent une partie des États islamiques possesseurs d’une constitution qui institue l’islam comme religion d’État ou de la nation".
      Vous vous êtes interrogé, j’espère que vous prendrez le temps de lire la réponse.

  • Le 6 décembre 2022 à 14:46, par Floda En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Je suis contre les OSC qui ne dévoilent jamais l’origine douteuse de leur financement et leur but réel, mais veulent entraîner des individus qui ignorent tout de leurs plans machiavéliques.Il faut arrêter à tout prix ce monsieur hautain, j’ai oui dire qu’il a appelé ses partisans hier qui ont empêché la police de l’arrêter, mais je veux dire à ses ignorants que nul n’est au dessus de la loi et on ne peut pas menacer quelqu’un de mort et croire qu’on va se la couler douce à Ouaga.Je ne considère pas ce monsieur comme soutien de IB, et la justice fera son travail.

  • Le 6 décembre 2022 à 14:57, par RV En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    TRAORÉ a pactisé avec le monstre le plus redoutable et infidèle, la RUE. Il ne contrôle plus rien et les terroristes en profitent. Bon courage NAB ! Tu n’est pas le seul dans ce combat pour le meilleur du Burkina Faso. Vivement la Paix !

  • Le 6 décembre 2022 à 15:20, par Appolo2 En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    J’ai toujours respecté ce Monsieur
    Longue vie à lui et à sa famille

  • Le 6 décembre 2022 à 16:20, par YARUS En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Mon frère NAB, les gens n’ont pas oublié les élections macabres que tu as organisé et qui a précipité la chute du MPP.....Souvent, il vaut mieux se taire parce que qlq fois, nous trainons tous des tares qui nous rattrapent...

  • Le 6 décembre 2022 à 16:31, par Negblanc En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Holala, pauvre Burkina Faso même en cette période sombre on passe son temps sur des balivernes ! Mr NAB, quand je vous lis je ne vois rien que des mises en garde, je vous ai prévenu, etc. Ensuite vous développez des concepts qui sont certes vrais et nobles, mais lorsque l’on est en période de paix. Ici les gens sont à vifs depuis des années pour comprendre de quoi vous parlez. En outre, à moins d’avoir mal lu, je ne vois jamais de votre part des propositions pour corriger les fautes de nos concitoyens. Faites des propositions au lieu de dire : "J’avais prévenu...", "ce n’est pas ce qu’il faut faire..." etc. Faites des propositions, arrangez où il y a des gaffes, c’est en cela que vous contribuerez posivitevement. Toutefois, je ne suis pas d’accord qu’on vous menace ou votre entourage. La vie est sacrée, et NAB est avant tout un BURKINABE !

  • Le 6 décembre 2022 à 16:34, par Skalfreee En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Ce pays devient très très risqué. Où sommes nous ? Il y’a des burkinabés qui pensent qu’ils sont plus légitimes que d’autres.
    Soutien total à NAB.
    Monsieur le procureur faite votre job.

  • Le 6 décembre 2022 à 16:35, par PIONG YANG En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Soutien et solidarité Mr NAB. Ce pays à une histoire et Vous, NAB, faites parti des références morales dans ce pays. Avec vos faiblesses et surtout vos forces, vous êtes un moteur de la morale et de la justice dans ce pays. On ne peut pas permettre à des petits esprits ignares et manipulés de créer des conditions de vie inquiétante pour n’importe qui, n’en parlons pas pour vous. Je répète, si le gouvernement ne prend pas ses responsabilités, elle et IB en tête en porterons l’entière conséquences qui en découlent. La patrie où la mort, nous vaincrons.

  • Le 6 décembre 2022 à 16:52, par Swadogo Raogo En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    A ceux qui pensent que la situation n’a pas changé depuis le départ de DAMIBA. Soyez sincère, car même si on aime pas le lièvre, il faut reconnaitre sa vitesse.
    VOILA UN BILAN EN FRANÇAIS FACILE : 🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣
    Ces réalisation déjà faites en 2 mois , voici ça pour vous et tous vos amis.
    👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
    Réveillez vous ! Vous serez surpris de la victoire
    1- Le problème de renforts est réglée maintenant , y’a plus d’attaque s’en renforts.
    2- nos hélicoptères servent maintenant de combats , pas uniquement transporté les corps ou les autorités trois jours après les attaques.
    3- les VDPs sont payés à 60,000 fcfa le mois, contrairement à 20.000 fcfa dont ils ne recevaient même pas souvent.
    4- l’ennemi n’a plus la possibilité de lancé une attaque d’une grande envergure pendant des heures, les attaques sont maintenant lancé pour 15 ou 1 h maximum de temps après c’est sauves qui peut côté ennemis, pourtant c’était nos fds qui étaient sauve qui peut
    5- Y’a plus affaires de manque de munitions.
    7- Les problèmes d’effectifs est en cours de finalisation , recrutement 90.000 vdp plus 3000 fds , sans oublier, la situation de réintégration des radiée depuis 2011 qui en 7 ans de RMCK ou 8 mois de DAMIBA n’ont pas été écoutés sont en cours mes chers amis.
    8- Les ravitaillements plusieurs localités en une journée.
    9- les avons qui servaient à ramener les corps sont au combat.
    10- La liste est longue très longue, y’a un grand déploiement de nombres très important sur le terrain, ont garde plus les hommes remplie au camps bon sang.
    11-L’ennemi opère en nombre très réduit et n’arrive plus à contrôler les papiers des citoyens sur le chemin de voyages.
    12- L’ennemi n’arrive plus a paradé des journées sur les lieux d’attaque pendant des heures ou des jours.
    RFI se trouve en France et la voix est libre pour ceux qui tiennent trop à ça. Pour la presse Burkinabè me plait et me suffit pour s’informer. Surtout mon préféré @lefaso.net

  • Le 6 décembre 2022 à 17:08, par De Balzac En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Il y a des gens qui croient qu’ils sont nés que pour critiquer et les autres doivent se taire. Chaque sortie, pas de propositions, sinon tout remettre en cause et ils veulent donner des leçons aux autres. La démocratie et la liberté de presse ne sont pas fabriquées pour les Africains uniquement. Le monde est gouverné par des intérêts et chaque pays doit savoir où sont ses intérêts. Se sacrifier pour la liberté de la presse et pour la démocratie, c’est bien. D’autres en ont sacrifié plus. Donc, pour défendre ces causes, faudra-t-il exister. Des prétendus intellectuels et spécialistes qui passent le temps à manipuler qu’à faire avancer et quand on leur dit non, ils ameutent le monde. La défense d’un métier n’est pas au-dessus d’un pays. Correspondant d’organes de presse internationaux (RFI, BBC, VOA , etc.) c’est bon, parce que certains en ont fait un gombo, mais le Burkina Faso d’abord.

  • Le 6 décembre 2022 à 17:36, par Sacksida En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Si Newton Ahmed Barry pense de tout le temps que tout le Monde est contre Lui et qu’il est le seul Patriote Integre qui dit la Verite et aime le Burkina Faso, par consequent il maille a partir avec tous les pouvoirs et tous les hommes, cela veut dire que c’est lui meme qui constitue le probleme central. Je lui conseillerais de se calmer et de prendre sa retraite de toutes les activites et vivre sa vie car apres tout ce qu’il pense avoir servit autant qu’il peut le Burkina Faso, que cherche t-il apres avoir presider la CENI. De plus, il pourrait ecrire ses memoires ou des Livres pour occuper son temps car mon impression qui se degage apres lecture de sa tribune, il semble avoir un probleme existentiel. Salut

  • Le 6 décembre 2022 à 18:01, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Quand bien même je ne suis pas tout à fait d’accord avec NAB, je n’approuverai jamais le type de comportement du genre de ce Monsieur SINON a fait comme incitant au meurtre . Chers compatriotes permettez-moi de vous dire humblement, qu’il y a des choses à ne jamais encourager dans la vie car comme on dit aussi, ça n’arrive pas qu’aux autres. Demain chacun de nous qui nous exprimons sur ce forum peut se voir assassiner pour ses opinions que d’autres burkinabè ne sont point obligés de partager .
    Et il est très regrettable, que les autorités nationales caressent ce genre d’individus et ses prétendus soutiens dans le sens du poil . Non, on ne peut pas gouverner un pays dans la chien lit et le désordre généralisés et espérer engranger de bons résultats, surtout dans un contexte que celui que nous vivons .
    Le président HOUPHOUET de Côte d’Ivoire disait ,que s’il devait choisir entre le désordre et l’injustice, il préférerait qu’on lui reproche d’avoir été injuste, plutôt que d’avoir laisser le désordre s’installer en Côte d’Ivoire, car après, il devient très difficile, voire impossible de rétablir l’ordre dans la conscience collective .
    Depuis l’insurrection populaire de 2014 ,et les différents derniers coups d’Etat de janvier et septembre 2022, l’anarchie ,l’incivisme ,la défiance de l’autorité de l’Etat, la pagaille ,la chien lit sont devenus les apanages de notre pays .
    Malheureusement ,les nouvelles autorités, tout comme leurs prédécesseurs croient naïvement que cela les arrange, en tolérant toutes les dérives individuelles ou de groupe .
    Président TRAORE ,Monsieur le PM KEYLEM c’est une grosse erreur de tolérer le désordre, même mené par des OSC ou des individus ou groupes d’individus ,qui prétendent vous soutenir.
    Il faut absolument que ce Monsieur et tous ceux qui se sont opposés ostentatoirement à l’action de la police soient déférés devant la justice et répondent de cet affront ,sinon c’est un précédant très dangereux pour le respect des institutions de l’Etat par n’importe quel quidam .

  • Le 6 décembre 2022 à 18:44, par Tengbiiga En réponse à : Réaction de Newton Ahmed Barry suite aux appels à la violence contre sa personne : "Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire. "

    Depuis que NAB n’a pas eu un 2eme mandat à la CENI, il est amère et en veut à la terre entière.

    Ceci dit, cher NAB en temps de guerre, il faut faire attention à ce qu’on écrit.

    Ceci dit il faut que le Capitaine Ibrahim Traore discipline les OSC. Beaucoup d’OSC sont constituées de personnes qui ne comprennent rien à la chose politique. S’il ne le fait pas, il s’en mordra les doigts tôt ou tard.

  • Le 6 décembre 2022 à 19:46, par Sonni ALIBER En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    BON NOMBRE DE L’INTELLIGENTSIA BURKINABÉ SONT DES COLABOS,ÇA JE LE DIT HAUT ET FORT POUR QU’ILS AIENT UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT ET DE MENTALITÉ ET DEVENIR DES VRAIS AFRICAINS NOIRS /ET NON LE CONTRAIRE /LE BURKINA EST ARRIVÉ À CE STADE DE MÉPRIS À CAUSE DE L’OUBLI DE SOIT (ÊTRE BURKINABÉ) LES BURKINABÉ DE L’ECOL FRANÇAISE DES ANNÉES APRÈS INDÉPENDANCE SONT À MAJORITÉ FRANÇAISE DE MENTALITÉ,ET ILS CONFONDENT LA FRANCE 🇫🇷 ET LE BURKINA FASO 🇧🇫 /NOUS LES BURKINABÉ SANS LANGUE DE BOIS SOMMES FIERS D’ÊTRE DES BURKINABÉ ET LE RESTE NE NOUS INTÉRESSE PAS

    • Le 7 décembre 2022 à 10:31, par kwiliga En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

      Bonjour Sonni ALIBER
      Vous écrivez : "VRAIS AFRICAINS NOIRS"...?
      Quid du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, de la Lybie, de L’Egypte, de la Mauritanie, de la Namibie, de l’Afrique du Sud, du Botswana,... et du sinistre Zimbabwe.
      Ferez-vous la négation des Touaregs, Berbères, Bédouins, Arabes,... et même de quelques "Blancs" (4.6 millions, pour la seule Afrique du Sud), inviteriez-vous à leur génocide, en vous exprimant dans la langue de Molière, sur votre appareil chinois ?
      Au fait, pour enlever les majuscules et se rendre ainsi plus lisible, il suffit d’appuyer sur la touche qui représente un petit cadenas (à gauche).

      • Le 12 décembre 2022 à 23:04, par Momo En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

        C’est ce genre de mépris assimilé à une folie d’intellectualisme qui nous révolte, nous individu lambda. Mettez votre intelligencia au service des dirigeants actuels pour sauver le Faso. Les critiques sont bonnes mais les suggestions et propositions de solutions seront meilleures et c’est tout ce qu’on vous demande. Avez vous fait une suggestion qui a été rejetée ? Qui n’est pas critiquable (vous ? Ib ? Moi ?). Redescendez d’un cran de votre piédestal et luttons pour sauver le Faso.

  • Le 6 décembre 2022 à 19:57, par Deafnot En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Monsieur Newton, de tout temps vous êtes contrarié, il y a lieu que vous fassiez une introspection et voir comprendre ce qui ne va pas réellement en vous. Vous êtes hautain et imbu de votre personne. A la lecture de ce texte, on sens vraiment orgueilleux et celui qui pense toujours avoir raison. Non, Newton, le droit seul, qui d’ailleurs une invention humaine ne saurait être une ligne dans la gouvernance d’un état. Ceux que tu défends, qui sont d’ailleurs, ceux chez qui nous avons copié le droit s’en moquent très souvent surtout dans les situations d’intérêts nationales. Vous dites que c’est le CSC qui devrait....mais dites moi, où en est-on avec ce manchin ? Son président, c’est qui ? Il faut bien qu’on pense Burkina Faso un jour et arrêter de voir noir partout. Je ne suis pas du tout d’accord avec vous sur votre sortie. En journaliste avisé, elle pouvait être traitée autrement...Cependant, je condamne l’appel à votre meurtre. C’est irresponsable et ignoble et devra être puni.

  • Le 6 décembre 2022 à 20:14, par HUG En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Vous avez organise les elections les plus chers avec les resultats qui ont ete contestés par la majorité des opposants donc ne vantez pas votre merite a la ceni.

  • Le 6 décembre 2022 à 21:30, par Elton En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Combien d’élèves , aujourd’hui à cause des écoles fermées ne peuvent pas vous lire et comprendre vos gros gros français, combien de villages n’ont pas accès à la Télé , de radio et de réseaux à cause du terrorisme ? Vous ,vous êtes peinard dans la grande ville et vous parlez que critiquer , vous gagnez quoi à la fin ? Attendez quand la transition va finir ,vous pourriez vous présenter comme président de la CENI . On est fatigué . Nous , on cherche à manger et à retourner aux champs , nous ,on écoute pas la radio parceque on n’en a pas , nous ne savons pas quesque RFI .

  • Le 6 décembre 2022 à 21:36, par le Nomade En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Felicitations et soutien total a NAB l’un des meilleurs journalistes du Faso, L ;Homme est toujours reste constant dans ses prises de position. On doit le respecter pour cela. Ceux qui menacent de mort des compatriotes du seul fait de leur opinion doivent repondre de leurs actes devant la justice. Le Capitaine IB a pactise avec la rue il doit assumer les consequences.

  • Le 6 décembre 2022 à 23:30, par le juste En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Vraiment ! Je suis decu de mes freres burkinabé. Je n’aime pas la violence des mots qui peuvent entrainer des pertes humaines. Il n’y a pas quelqu’un qui est plus burkinabe que l’autre. Le respect de nos ainés fait partie de nos traditions. Il y a des internautes qui disparaissent lorsque leur financier n’est plus au pouvoir et l’on comprend alors pourquoi ils etaient la. Certains qui soutenaient le MPSRI ont disparus de ce forum ou ils se manifestent avec un autre nom. L’amour pour son prochain doit etre une priorité si l’on veut sortir notre pays de ce bourbier.

  • Le 7 décembre 2022 à 02:38, par sid pa yii En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Belles paroles pour se présenter comme le chevalier qui cherche à sauver le Burkina depuis longtemps....Quand vous avez démissionné de la fonction publique et avez créé le journal "l’Evènement" avec Bittou Germain Nama, qui était le bras financier de tout cela ? Le Burkina est un pays de savane et j’ai beau cherché je n’ai trouvé un seul article ou il est critiqué ! Il est ainsi de se donner une image de propre alors que........Quand j’ai NAB à la CENI comme représentant de la communauté musulmane j’ai dit il sera Président de l’Institution car les dés étaient pipés depuis li=ors par votre mentor y pourvoira....
    Arrêtez vos bobards sinon je vais balancer avec des précisions hallucinantes

  • Le 7 décembre 2022 à 03:31, par Doocka En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Monsieur Barry,
    En fin de compte on comprend par vos sorties et surtout celle sur la suspension de RFI que vous êtes extrêmement hautain et imbu de votre personne. Vous êtes simplement en réalité un narcissique qui veut juste que les gens parlent de lui dans les médias pour se sentir important. Il faut avoir une certaine éthique professionnelle et comprendre qu’en temps de guerre aucun média ne doit faire l’apologie de l’ennemi, Où étiez-vous quand la France a fermé tous les médias russes dès le début de la guerre en Ukraine ?
    Votre passage à la CENI est le pire que le Burkina aie connu avec un budget astronomique et les pires résultats. Malgré tout ça, personne ne s’est exprimé de façon aussi sordide que vous le faites. Sortez de votre bulle et positivez même si n’avez pas été reconduit à la tête de la CENI malgré votre batille féroce pour y rester.
    Naturellement, je condamne fermement les appels à une atteinte à votre à votre pauvre personne. j’aurais bien aimé vous voir avec ceux qui font des débats contradictoires en lieu et place de se cacher derrière des écrits pour attirer l’attention des gens sur vous.

  • Le 7 décembre 2022 à 05:57, par KingBaabu En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Grand respect et soutien total à Newton Ahmed Barry. Un grand patriote. Honte et malheur aux faibles qui choisissent le meurtre comme moyen de le faire taire ; vous n’êtes pas non plus éternels. Dieu vous punira.

  • Le 7 décembre 2022 à 07:32, par Alpha2025 En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Les choses deviennent claires maintenant. Pour peu qu’on ait une certaine attitude, on est accusé de "pro-français" (dans le code pénal en préparation, c’est pire que la haute trahison) ! Eh bien, la liberté d’expression ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Le président IB n’a pas le monopole de la vérité. Si certains se gonflent parce qu’on le voit comme un nouveau SANKARA (ont-ils connu SANKARA d’ailleurs ?), eh bien qu’ils sachent que ce dernier aimait le debat et là contradiction. Ils se constituent avocats de la Russie. Qui dit que ces excités ne sont pas en fait missionés et financés par Wagner ? Par extension, on peut même émettre l’hypothèse que c’est Wagner qui a suscité et le coup d’état du MPSR2. Si c’est le cas, tout devient clair maintenant ! Les masques sont tombés !

  • Le 7 décembre 2022 à 14:40, par guene En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Mais newton dit quoi. n’est pas vous qui avez fait le coup d’état électorale dans ce pays 2020.....tout ceci est le résultat des coups d’État électoraux,les gens vous déteste pas seulement pour avoir soutenu RFI mais il y a beaucoup en dessous...laisser cette génération avancer si vous avez échoué.Ne nous mettez pas les battons dans les roues...NB : il vous arrivé de parler aussi autant.

  • Le 7 décembre 2022 à 17:49, par ragomzanga En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Nous ne sommes pas obligés d’adhérer à l’opinion de NAB mais, il est de notre devoir de la respecter. C’est aussi cela la règle dans une société.
    RAGOMZANGA

  • Le 7 décembre 2022 à 20:46, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Avec tous ces ignares qui s’agitent, sifflet à la bouche, ne soyons pas étonnés de voir surgir un jour au BF, un Fodé Sancko (Serra-léonais tristement célèbre) local qui va nous soumettre aux supplices des manches longues et manches courtes.
    Que Dieu sauve le BF !
    Honte à tous les insurrescrocs qui ont conduit ce beau pays au fond du gouffre !!!

  • Le 9 décembre 2022 à 19:01, par Gwandba En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Pfff...
    Je vais vais ajouter de la honte à la honte car, en parcourant les intervention des différents intervenant, il clair comme de l’eau de roche que certains usurpateurs et opportunistes sont découvert par la plus part ou du moins ceux qui prennent 5 seconde à la réflexion sans réaction épidermique.

    Je demande au bon gens d’observer ce monsieur. A chaque fois qu’il fait une sortie, c’est après un évènement mettant en cause ceux qu’il veut séduire avec sa danse du ventre on dirait celle que font les filles de joie dans les salon feutrés de l’orient à moindre prix.

    Norbert ZONGO l’avait prédit. Certains n’hésiterons pas à brûler le pays pour chauffer leur café ou thé.

    Il se retournerait dans sa tombe s’il se rend compte qu’il en a aujourd’hui, qui attendent la première occasion pour avoir une passe à moindre coup si ce n’est mettre le feu au pays en brandissant la menace de l’ethnie persécutée par les autres.

    D’autant que l’occasion est belle puisque Macron, l’amant de ses danseuses du ventre moins chers a aussi joué cette corde pour tenter de diviser les nègres qui aiment les médailles à la bouse de vaches. Faux journalistes fussent-t-ils.

  • Le 19 décembre 2022 à 09:41, par Pougpaala En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Ahmed Newton Barry. Vous n’avez plus aucun credit dans ce pays. Nous vous reconnaissons tous les exploits dont vous faites cas ici, depuis la mort de Norbert Zongo jusqu’a une certaine date. Oui, après la mort de Norbert Zongo, vous êtes de ceux qui ont pris la relève, et travailler de sorte a ce que le journalisme survive et ne meurt pas avec Norbert Zongo. Et vous avez réussi, sinon le journalisme a renait de plus belle sous votre ere. Malheureusement, de la manière dont vous avez ressuscité le journalisme d’investigation au Faso, c’est de cette meme manière que vous l’avez tué. NAB, je répète, tu as perdu du credit dans ce pays. Si tu es honnête avec toi meme, lis les commentaires de tes écrits compares a ceux d’avant. Sur 100 commentaires A peine on trouverais 2 en ta faveur. Tu as perdu toute credibility dans ce pays. Ne va pas loin, rentre entre toi, pose toi des questions, et demande toi comment tu en es arrivé là. N’oublie pas que l’homme peut changer. Et toi tu as change. En tant que femme, votre journal a été le premier dont je me suis abonnée. J’avais 24 ans, aujourd’hui j’en ai 44. J’avais beaucoup d’admiration pour vous, comme beaucoup d’autre personne qui ont désenchante a un moment donne. Les Burkinabés se souviennent toujours de ton revirement de veste au soir de notre soulèvement populaire, lorsque tu t’es érigé en fervent défenseur de Gedjere et du RSP. A peine si tu ne l’a pas érigé en hero. Ce homme, et cette structure au conduite macabre s’est vite transforme a tes yeux et sous ta plume en saints. Tu n’avais que des éloges pour lui. Il faut que tu nous fasse une confidence sur le deal qu’il ya eu entre toi et cet homme pour que soudain tu te transforme en son fervent défenseur. Peut être après cela, l’on pourra comprendre et peut être te pardonner. Sinon en entendant, ne te laisse pas tuer par qui que ce soit, parce que tu sera mort pour rien. Tu ne sera jamais érigé en hero dans ce pays.

  • Le 21 décembre 2022 à 11:12, par Hamadé Sekou Nacanabo En réponse à : Newton Ahmed Barry : « Si je devrais être un mort de plus, alors qu’il en soit ainsi...Mais personne ne me fera taire »

    Je ne suis, peut-être, pas le mieux indiqué pour contester tout ce que vous dites, Monsieur Barry ; je n’ai d’ailleurs pas l’intention de le faire. Je voudrais seulement souligner un passage qui, selon moi, est un peu dangereux. En effet vous dites :"Les soutiens d’IB sont approximativement instruits en islam et en français, mais exégètes en langue mooré". N’est-ce pas là une stigmatisation d’une réligion et d’une ethnie ? C’est vrai que vous n’avez pas explicitement dit des "mossi", (beaucoup de gens d’autres ethnies parlent le mooré) mais n’importe qui peut se faire une idée là-dessus. Alors si vous voulez, vraiment, rester objectif et rien d’autre qu’objectif, il faudrait éviter de tenir des propos de ce genre. Cela ne fait que nous diviser d’avantage. J’ose croire que cela n’est pas votre objectif. Tous les burkinabè sincères doivent soutenir, mais sans zèle, le gouvernement pour combattre les terroristes. Je ne doute aucun instant que vous êtes un patriote sincère. Je voudrais ajouter que je condamne fermement les appels à la violence contre n’importe quel citoyen, qu’il ait raison ou pas. Il y a plein d’autres moyens pour résoudre nos problèmes.
    Tous mes respects, Monsieur.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
CEDEAO : Histoire d’une institution qui agonise