LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Quand un enfant a les mains propres, il prend son repas dans le cercle des anciens.” Les proverbes et adages du Burkina Faso

Covid-19 au Burkina Faso : L’Institut national de santé publique appelle toujours au respect des mesures barrières

Publié le mardi 12 avril 2022 à 10h46min

PARTAGER :                          
Covid-19 au Burkina Faso : L’Institut national de santé publique appelle toujours au respect des mesures barrières

L’Institut national de santé publique a tenu le lundi 11 avril 2022 une conférence de presse pour présenter les résultats d’une étude sur le covid-19 dénommée CAP/COVID-19 qu’elle a mené en 2020. S’appuyant sur les résultats de cette étude, l’INSP a élaboré des messages de sensibilisation sur le covid-19 qui sont diffusés depuis 2020.

Pour apporter sa contribution à la lutte contre le covid-19, l’Institut national de santé publique, en sa qualité d’opérateur de santé publique, a initié une étude sur les connaissances, attitudes et pratiques (CAP) de la population générale et du personnel de santé de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso au sujet du covid-19 au Burkina Faso (CAP/COVID-19).

A travers cette étude, il s’agissait, entre autres, d’évaluer le niveau de connaissance des populations sur le covid-19, mais aussi le niveau de connaissance du personnel soignant sur les directives de prévention en milieu de soin et en communauté du covid-19. Elle visait également à évaluer le niveau de mise en œuvre des mesures de prévention au niveau des services de santé (infrastructures, personnel formé, équipements, consommables, paquet de prise en charge des cas, fréquentation, suivi-évaluation), à déterminer les attitudes et comportements de la population relatifs au covid-19, à décrire leurs pratiques en matière de prévention du covid-19.

Une vue des participants à la conférence de presse

L’étude a aussi permis d’examiner les messages, nationaux de sensibilisation de la population générale, de cerner la compréhension/acceptabilité de ces messages internationaux ou locaux de sensibilisation reçus sur le Covid-19, de cerner les besoins d’information sur le Covid-19 et de formuler des recommandations pratiques pour améliorer la prévention du covid-19 en communauté et en milieu de soin.

L’étude a concerné des ménages à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso et a permis de se rendre compte que les populations, ainsi que les agents de santé avaient une assez bonne connaissance de la maladie. Néanmoins, des insuffisances étaient constatées dans la définition des cas surtout chez les travailleurs de la santé non en contact avec les patients de Covid-19.

Se basant sur les résultats de cette étude, l’INSP a alors élaboré des messages de sensibilisation avec l’appui technique et financier de CDC Atlanta, mais aussi de personnes ressources, notamment des soignants, des communicateurs, des socio-anthropologues, ainsi que des leaders communautaires et de la société civile.

Dr Hervé Hien, directeur général de l’INSP

Ces messages ont été diffusés sous forme de spots audiovisuels, mais également sur des affiches, afin de toucher le plus grand nombre de personnes. Et à en croire le directeur général de l’INSP, Dr Hervé Hien, ces messages de sensibilisation, combinés à d’autres interventions telles que la vaccination, ont contribué à la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Burkina Faso. Ce qui a permis de freiner un tant soit peu la propagation de la maladie au Burkina Faso. C’est pourquoi d’ailleurs, il appelle les populations à continuer à respecter les mesures barrières.

« Ce travail a été supporté sur le plan technique et financier par le CDC Atlanta qui nous a accompagné dans la conception et la diffusion des messages. Ces messages ont certainement contribué à la réduction de l’épidémie de Covid-19 à l’intérieur du pays. Nous passons donc le message qu’il faut continuer à utiliser les gestes barrières, il ne faut pas baisser les bras au moment où la courbe de l’épidémie commence à baisser », a-t-il conclu.

Justine Bonkoungou
Photo : Bonaventure Paré
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Décès de ZANGO RASMANE CHARLES : Faire part