Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • vendredi 21 janvier 2022 à 19h31min
Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

A la suite de cette lettre-diagnostique et d’interpellation du président Roch Kaboré par rapport à la situation nationale ainsi que de son départ de la majorité présidentielle, le président du Mouvement pour la Renaissance du Burkina (MRB), Yéli Monique Kam, a animé une conférence de presse cet après-midi, vendredi, 22 janvier 2022 à Ouagadougou. Une sortie au cours de laquelle, elle a adressé un message aux soldats burkinabè. Nous vous proposons l’intégralité de la déclaration liminaire livrée à la presse.









Vos commentaires

  • Le 21 janvier à 21:17, par MyMy En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    - BRAVO MA SOEUR. BRAVO MILLE FOIS, MA SOEUR YELI MONIQUE KAM.

    Si M. ROCK KABORE A ENCORE UN MINIMUM DE DIGNITÉ ET DE SENTIMENTS HUMAINS POUR NOTRE PAYS, IL DOIT DÉMISSIONNER. MAIS HÉLAS..., MILLE FOIS HÉLAS.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 21:30, par Le Vigilent En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    Ainsi donc, il est clairement demandé à l’armée de contraindre le Président Roch Marc Christian Kabore de remettre, ici et maintenant, le « SABRE DE GUERRE »à Mme Yeli Monique Kam, l’unique femme candidate à l’élection présidentielle de novembre 2020.
    Gloire, honneur, pouvoir, tout le pouvoir à la Yenega nationale, Yeri Monique Kam, la personne la mieux placée pour sortir rapidement le Burkina de la situation d’insécurité, de mauvaise gouvernance, de vie chère, de déficit alimentaire etc.
    Il faut avant tout que les psychanalystes scrutent très sérieusement la personnalité de cette « prétendue sauveur de la nation burkinabé » afin d’éclairer la décision des personnes et/ou institutions habilitées.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 21:41, par Dibi En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    Très bonne initiative politico-civique, grande Dame !
    On vous soutient et le peuple sera au Rendez-vous à vos côtés dans une dynamique citoyenne, patriotique de souveraineté nationale et populaire, progressiste et panafricaine !
    Et non à toute récupération politico-endocoloniale réactionnaire !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 22:53, par Naaba En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    Nous vivons une periode de grande confusion au Faso. La dame écrit page 5 qu’elle a été exclue de la majorité. Voilà la raison profonde de son appel aux soldats à faire un coup d’état : Dire qu’un pronunciamento n’est pas un coup d’état est simplement faux. Le procureur du Faso doit sans délai s’auto-saisir et la poursuivre. Que l’on ne se trompe pas, sa déclaration ne relève pas de la liberté d’opinion. C’est une atteinte à la sûreté de l Etat. C’est une insulte à la mémoire des victimes de l’insurrection populaire et de toutes les personnes mortes pour la liberté et la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 22:54, par Jeden Carine En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    J’avais de l’admiration pour cette dame, mais j’avoue que je suis déçu par son attitude. Il faut comprendre aisément que lorsqu’on n’a pas eu de nomination il faut tirer à boulets rouges sur le gouvernement. Quelle leçons vous donnez à nous les jeunes. Vraiment aucun sens de patriotisme chez elle. Concrètement qu’elle nous dise comment elle Monique elle a contribué de sa manière à lutter contre tous les maux qu’elle reproche au gouvernement. C’est juste du pipo, accuser accuser pourtant soi même on ne fait rien pour faire changer les choses. On sait que c’est une querelle, une mésentente entre vous et certaines personnes du pouvoir, donc automatiquement tu souhaites la chute du pouvoir. Trop d’émotion !?? Un problème d’égo et on tente de ramener cela à l’échelle nationale. Un conseil à Monique, la situation du pays va se stabiliser, sois en sûr et vous serez rattrapper par vos errements. Norbert Zongo disait qu’on prend jamais de raccourci avec l’histoire. C’est ainsi que la perdrix en voulant prendre un raccourci s’est fait abattre par le chasseur.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 00:09, par Nayolse En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    Les uns- sûrement les plus raides- se moqueront de cette brave dame, trouveront ses arguments légers, ou même l’insulteront. Ça a d’ailleurs commencé dans ce forum.
    Les autres-peut-être les plus futés- se demanderont si cette sortie apparemment brouillonne n’est pas révélatrice d’une rupture progressive de confiance entre les Burkinabè et leurs dirigeants...Auquel cas ces derniers seraient mieux inspirés de s’ efforcer à reconquérir cette confiance, plutôt que de se complaire dans un bandage de muscles à l’efficacité incertaine dans un pays qui gronde...

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 03:39, par LE GRAND ZAPATA En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    LE VER EST VRAIMENT DANS LE FRUIT : En toute franchise, c’est peu de dire que LE MAL de notre pays réside en sa CLASSE POLITIQUE qui est foncièrement ÉGOCENTRIQUE, AVIDE ET CUPIDE et ne pense presque jamais aux intérêts supérieurs du PEUPLE INTÈGRE BURKINABÈ qu’il doit servir. Les actes posés par NOS POLITICIENS depuis plus de 40 ANS qu’ils sont aux affaires, sont là pour étayer nos propos. Quelle déception !

    Ce que je ne comprends pas c’est que LES PATRONNES DU PARTI POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LE CHANGEMENT = LE PDC SARAN SÉRÉ SÉRÉMÉ et du MOUVEMENT POUR LA RENAISSANCE DU BURKINA = LE MRB MONIQUE YÉLI KAM ont longtemps pactisé avec LE RÉGIME KABORÉ alors que depuis son arrivée au pouvoir RIEN NE VA DANS NOTRE PAYS. Aujourd’hui, elles désapprouvent la gestion du pouvoir par LE RÉGIME KABORÉ qu’elles fustigent au passage et qui n’a pourtant pas trop variée entre 2016 et 2022. SARAN a commencé a parlé et est parti quand SA REGION = LE SOUROU AU NORD-OUEST A ÉTÉ ENVAHI PAR LES TERRORISTES. Quant à YÉLI, tellement fâchée, elle pointe du doigt UNE GOUVERNANCE KABORÉ CALAMITEUSE ET SANS VISION. Ce qui n’est pas faux !

    LA MOUVANCE PRÉSIDENTIELLE est infectée et va continuer à s’effriter car certains partis politiques opportunistes vont partir. Au vu de ces derniers évènements en cours, tout semble indiquer que LA FIN DU RÉGIME KABORÉ se dessine lentement et surement devant tous, et n’est plus qu’une question de temps. C’est que L’ATMOSPHÈRE SOCIOPOLITIQUE actuelle ressemble trait pour trait aux derniers instants de L’AVANT CHUTE DU RÉGIME COMPAORÉ en 2014 qui n’a surpris personne par la suite. Quoi de plus normal si MONIQUE YÉLI KAM saute du navire pendant qu’il est encore temps et appelle ouvertement L’ARMÉE BURKINABÈ à prendre toutes ses responsabilités historiques. Pourtant, on a toujours dit que CE QUE FEMME VEUT, DIEU LE PÈRE TOUT PUISSANT VEUT. Attention donc au RÉGIME KABORÉ qui est aux abois et face à son destin. Kiakiaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

    ON NE DIRIGE PAS UN PAYS CONSTAMMENT DANS LE FAUX ET LE MENSONGE !

    LE CŒUR DE LA MAJORITÉ DES BURKINABÈ EST TROP REMPLI DE HAINE !

    APAISONS NOS CŒURS !

    LES BURKINABÈ DOIVENT SE PARLER FRANCHEMENT QUE DE VOULOIR BRÛLER LEUR PAYS !

    LE BURKINA FASO SERA CE QUE LES BURKINABÈ VOUDRONT QU’IL SOIT !

    QUE DIEU LE PÈRE TOUT PUISSANT BÉNISSE LE BURKINA FASO !

    PAIX ET AMOUR AU BURKINA FASO !…………….L’HOMME DU RENOUVEAU BURKINABÈ, LE GRAND ZAPATA !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 17:40, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    A toutes fins utiles, cet "hymne du wassoulou" est une version déformée qui circule sur le net.

    La version originale dit : « Si tu ne peux protéger le peuple et braver l’ennemi... » en lieu et place de « Si tu ne peux protéger le fer pour braver l’ennemi... » qui du reste ne veut rien dire.

    Et le dernier vers dit : « Le peuple te fait confiance, il te fait confiance car tu incarnes ces vertus ! »

    Évidement, vu la teneur générale du propos, dame Kam Yéli Monique n’a certainement pas voulu dire cette dernière phrase en s’adressant à Roch Kaboré.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 17:30, par Moussa ouedraogo En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    Triste pour toi qui te dit démocrate.

    En démocratie on n’appelle pas l’armée à prendre le pouvoir. Tu est vraiment une analphabète politique et dictatrice indécrottable.

    Politiquement finie

    Répondre à ce message

    • Le 23 janvier à 19:38, par Alexio En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

      Ils nous ont trompes avec le mot DEMOCRATIE qui veut dire pouvoir du peuple que par le peuple. Dans notre contexte politiquec est pas c esr pas le cas. Disons une democratie representative dont tout le pouvoir est consentre chez un homme.

      Le president de la republique qui dont le statut est transforme en chef supreme, au lieu d etre un serviteur du peuple avec un pouvoir limite, il peut abuser de ce pouvoir, et etre un dictateur avec tous les coups bas pour proteger son fauteuil.

      UN REGIME PARLEMENTAIRE est la formule noble pour les pays africains. Dans ce contexte du parlentarisme, le president n a pas tout le pouvoir consentre entre ses mains.

      Il est controlle par les parlementaires selon les textes rigoureux qui regissent ses fonctions.
      En cas de crise du a ses capacites defaillantes. Il peut prendre des initiatives pour sa propre demission sans bavure quelconque.
      SURTOUT QUAND ILPIETINE SON SERMENT DE PRESIDENT PAR LA FORCE DES CAS NJEURE DES EVENEMENTS,

      Voila pourquoi les pats scandinaves sont bien geres. Les preceptes du Sankarisme.

      On abuse pas des bien de lEtat pour sa famille, ou ses amis et partisans politiques, C est patrimoine national pour tous. C est culture politique qui nous a echapper. Apres que l elan etait donner sous le CNR.

      On est retourner a la case de depart. Ceux qui profite de l Etat au detriment de la majorite burkinabe. Le respect de la chose publique doit etre sacramentaliser dans nos moeurs.

      Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 19:22, par Éric de KOURIA En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    Je ne suis pas du MPP. Je ne milite d´ailleurs dans aucun parti politique, même si je me définis comme quelqu´un de gauche. Cependant il y a des hommes et des femmes dont j´apprécie fort bien l´action politique. Que cela soit clair ! La sortie de Dame Yéli Monique Kam….est bien malheureuse. Hier encore elle coulait le parfait amour avec le MPP. Et subitement elle se met à cracher dans la soupe qu´hier encore elle mangeait ! Nous sommes habitués á voir des gens qui changent du jour au lendemain, ce qui est tout à fait normal…car comme le dit le dicton, « seuls les imbéciles ne changent pas » ! Soyons sérieux. il y a des changements ou disons des comportements que nous devrions bannir ! Je ne suis pas un soutien du président Rock Marc Christian KABORÉ !

    Madame…pensez-vous obtenir par l´Armée ce que vous n´aviez pas été capable d´obtenir par les urnes !?
    Madame au nom de qui osez-vous appeler l´Armée à prendre ses responsabilités !?
    Madame pensez-vous que dans la situation actuelle, les Burkinabès peuvent encore se permettre le luxe de créer un désordre institutionnelle de nouveau !?
    Madame taisons nos différences d´opinions et unissons nous tous comme un seul homme contre le terrorisme. Quand nous aurons bouté les terroristes hors du Burkina, nous pourrons enfin revenir à nos querelles intestines.
    Si le président Rock Marck Christian KABORÉ n´est pas l´homme de la situation, vous non plus, vous ne l´êtes DEFINITIVEMENT PAS ! Éric de KOURIA

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 08:39, par Ed51 En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    Lorsque des responsables s’expriment ainsi, c’est un appel au terrorisme.
    L’armée n’a pas la vocation à diriger un pays.
    Mettre du désordre pour la défense d’intérêts personnels dans le pays est un acte grave.
    Les vrais pauvres sont en souffrance et le resteront.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 14:54, par vision En réponse à : Burkina/Situation nationale : Le message de Yéli Monique Kam aux soldats !

    S’il est vrai que nous reconnaissons une certaines vérité dans cette déclaration, la signature me laisse croire à des intentions démesurées d’une populiste sinon qu’est-ce que son curriculum vient chercher ici ; elle ne postule pas à un emploi !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Politique : « Nous ne sommes pas insensibles à ce qu’on entend dans l’opinion, que ce soit fondé ou pas », a confié Zéphirin Diabré au sortir d’une visite au MPP
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" le gouvernement sur la sécurisation des régions
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps de paix pour adopter une attitude de temps de guerre », propose Dissan Boureima Gnoumou du PPS
Gestion de la crise sécuritaire : L’ex-président Roch Kaboré n’a pas répondu à une lettre de Mélégué Traoré
Burkina : « Ce sont des fantassins qui sont aujourd’hui au pouvoir, s’ils ne réussissent pas, qui va réussir ? », s’interroge Eddie Komboïgo
Burkina/Situation sécuritaire : « Notre constat est celui de tous les Burkinabè » (Zéphirin Diabré)
Burkina/Politique : « Le CDP reste et demeure le seul et unique parti fort de ce pays », clame Eddie Komboïgo
Dialogue politique au Burkina : « En politique on ne gagne jamais le combat seul, il faut mutualiser les forces », Zéphirin Diabré lors d’une visite de courtoisie à l’AGIR
Burkina-UPC-NTD : « Il est question de voir la contribution que nous pouvons apporter pour sauver le pays » (Vincent Dabilgou)
Alliance “Ensemble pour le Faso” : « Notre objectif, c’est de proposer un nouveau projet politique alternatif », lance Me Guy Hervé Kam
Terrorisme au Burkina : « On ne peut pas négocier en état de faiblesse », prévient Ahmed Aziz Diallo
Alliance “Ensemble pour le Faso” : « Notre objectif c’est de proposer un nouveau projet politique alternatif », lance Me Guy Hervé Kam
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés