Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Ali Lankoandé à Boussouma : 100% PDP/PS

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 > Les candidats déclarés > Ali Lankoandé • • samedi 12 novembre 2005 à 09h31min

Avant dernière étape de la campagne électorale du PDP/PS dans le département de Boussouma, dans le Sanmatenga, hier 11 novembre 2005, 14h 30. La cour royale a été le cadre choisi pour tenir le meeting autour des militants du Parti pour la démocratie et le progrès/Parti socialiste de Ali Lankoandé.

Une foule en liesse a rencontré Ali Lankoandé, candidat à la magistrature suprême. C’est dans la joie que les populations ont installé leur candidat. Et ce, à travers des animations tous azimuts. Outre, les populations de Boussouma, les chefs coutumiers de la région ont fait le déplacement de la cour royale.

Après le souhait de bienvenue au candidat PDP/PS, de nombreuses interventions ont eu lieu. Les militants de Boussouma considèrent déjà leur président au soir du 13 novembre. « A cet effet, les militants ont été vivement invités à voter massivement Ali Lankoandé ».

Et pour mieux motiver les électeurs « à voter utile », l’un des intervenants s’est étalé sur l’insuffisance des structures scolaires et sanitaires, l’insécurité qui règne dans la zone à cause des coupeurs de route...

Le candidat du PDP/PS a félicité les militants pour leur mobilisation.

Puis il a traduit son émotion de l’histoire retracée du parti dans lequel il milite depuis de longues années. « Contrairement à ce que disent certains, le PDP/PS est toujours venu au secours des plus démunis car la solidarité existe en notre sein ».

Et pour cela, mettez-vous debout, population de Boussouma pour assurer notre développement », a lancé Ali Lankoandé à l’électorat de Boussouma.

Pour rassembler davantage ses militants, Ali Lankoandé les a invités « à se méfier des dirigeants qui ne se préoccupent de leur sort » et de voter PDP/PS « car il s’y trouve les hommes qu’il faut pour diriger ce pays ».

Il a promis de réformer l’école pour reformer l’homme qui cultive la solidarité. Et cela, s’il était élu au soir du 13 novembre. Il donne une place de choix à la chefferie coutumière et souhaite qu’il n’y ait pas d’interférence entre le pouvoir moderne et le pouvoir coutumier.

« Ne vendez pas votre conscience mais montrez-vous mûrs en votant le parti de l’espoir, le PDP/PS le 13 novembre pour le changement ».

Jean Bernard ZONGO

Sidwaya

P.-S.

A lire aussi :
Présidentielle 2005

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés