Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Ali Lankoandé dans la région du Nord Ouahigouya : “Je suis à la recherche d’une démocratie réelle”

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 > Les candidats déclarés > Ali Lankoandé • • vendredi 11 novembre 2005 à 08h25min

La dernière ligne droite pour la fin de la campagne électorale s’amorce et c’est le moment ou jamais de parcourir les localités qui n’ont pu être visitées depuis le début de la campagne. Le PDP/PS s’est déplacé dans la région du Nord pour tenir une assemblée générale dans le Yatenga, ce 10 novembre 2005.

Une AG qui s’est tenue au CPL de Ouahigouya. Les délégations du Lorum et du Yatenga sont venues s’entretenir avec leur candidat.

Les leçons de Ali Lankoandé

Appelé à prendre la parole, Ali Lankoandé s’est basé sur des anecdotes pour mieux faire passer son message. En effet, il a déclaré ceci :»Tonton tu dois te reposer parce que trop vieux pour une campagne électorale » Pourquoi devrais-je me reposer ? » se demande-t-il. « Si tout allait bien pour le pays, j’allais me reposer. Mais depuis 18 ans, le pays va mal. Alors, je me battrai pour le changement dans notre pays », a déclaré le candidat Ali Lankoandé devant les militants de la région du Nord.

Avec une autre anecdote, Ali Lankoandé a fait comprendre à son électorat qu’un paysan ne va jamais laisser les jeunes massacrer le champ de mil, sans intervenir. Selon lui, les réalisations jusque-là, faites ne répondent pas aux attentes des populations et sur un ton d’humour le candidat de « l’espoir », a dit que son « neveu » ne fait pas ce que le peuple veut « donc je reprends de service pour lui montrer ce qu’il faut faire ».

Evoquant la discussion au sein du PDP/PS, Ali Lankoandé a déploré la situation et assimilé cela à la volonté de la direction du parti de l’Eléphant à considérer ses propres intérêts qu’à celui du peuple burkinabè.

C’est ainsi qu’il a lancé son appel « solennel » aux militants de l’ADF/RDA « à se joindre à ceux qui se battent pour qu’il y ait changement dans ce pays ». Il a enfin souligné qu’il n’existe pas de démocratie au Burkina « sinon, comment comprendre que le candidat Gilbert Bouda ne puisse pas tenir librement son meeting à Ziniaré où il est même natif de la région ». Pour Ali Lankoandé il faut une démocratie réelle et participative et c’est pourquoi il se bat. Il a alors prôné une éducation et une formation tous azimuts afin de construire une société où le civisme et l’acceptation de la différence se côtoient.

Avant l’étape de Ouahigouya Ali Lankoandé a fait escale à Boussé et à Niou pour exhorter son électorat et à voter pour lui.

Jean Bernard ZONGO

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés