Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Ali Lankoandé le candidat du PDP/PS : Du désespoir à l’espoir

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 > Les candidats déclarés > Ali Lankoandé • • samedi 22 octobre 2005 à 00h00min

La campagne pour le présidentielle 2005 est à peine ouverte, que la fièvre de cette période se fait sentir dans les Etats majors des partis politiques en lice. Le candidat du Parti pour la démocratie et le progrès/Parti socialiste (PDP/PS), El Adj Ali Lankoandé affûte les armes. Surnommé le « candidat de l’Espoir » le postulant à la magistrature suprême du Faso présente sa stratégie de campagne sur deux niveaux.

D’abord sur le plan organisationnel, le PDP/PS s’appuiera sur ses structures dans toutes les régions, à l’échelle des provinces, des départements, des villages et des secteurs des villes. Il s’appuiera également sur la coordination nationale de campagne avec 5 comités spécialisés, 13 coordinations régionales, les coordinations provinciales et départementales ainsi que sur ses comités de base. Sur le plan politique, il est proposé au peuple burkinabè des orientations et choix politiques, économiques et socioculturels, à travers un « projet de société », un programme de gouvernement dont le thème central est : « Le Burkina de demain, du désespoir à l’espoir » et la profession de foi du candidat.

De manière pratique, la campagne du PDP/PS consistera en l’organisation d’assemblées générales à travers tout le pays et des meetings dans les chefs-lieux des provinces. Le candidat va parcourir également des itinéraires de campagne dont les axes ont été définis par la coordination de la campagne. Il sollicitera de ce fait, la contribution des coordinateurs régionaux, provinciaux et départementaux.

Quel projet de société propose le PDP/PS pour le Burkina ?

Pour le parti du candidat Lankoandé, un projet de société constitue l’étoile polaire d’un parti politique. Le projet de société est une auto-production collective qui renvoie au long terme.

Il assigne des objectifs au parti, « outil essentiel pour la conquête du pouvoir ».

Le projet de société vise entre autres, à « juguler la pauvreté et à éradiquer la misère », car le parti souligne que la première condition du développement est la « constitution d’un grand espace africain intégré de développement endogène auto-centré ». Il se table également sur la décentralisation qui est présentée comme une dimension capitale de la transition démocratique.

La formation permanente, la démocratie réelle au quotidien, la paix, l’environnement, la cause de l’enfant et de la femme, sont quelques unes des conditions à remplir pour une société viable et prospère, fait ressortir le PDP/PS.

Le projet de société de ce parti explore les symptômes de la pauvreté au Burkina Faso ; donne des exemples de transformation dans les secteurs de la sécurité, de l’hygiène et de la santé, de la sécurité foncière, de l’emploi et de la sécurité sociale, du logement, des transports...

Sur le plan des valeurs, les aspects tels la tolérance, l’individualisme, l’argent, la violence, la réhabilitation de la culture du travail face à l’argent, comme outil de libération et de dignité humaine ne sont pas en reste, dans le projet de société que propose le professeur Lankoandé.

Jean-Bernard ZONGO


Aperçu du cursus du candidat

Le candidat du PDP/PS est né le 10 novembre 1930. Marié et père de 7 enfants, El Adj Ali Lankoandé a obtenu entre autres, des diplômes en physique, un Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire, un Certificat d’aptitude à l’inspection de l’enseignement primaire. Il a assuré plusieurs postes de responsabilité tels que la direction de l’Ecole normale d’instituteurs et d’institutrices, la direction du CENOU.

Il a également été PCA de la Caisse nationale de sécurité sociale, député à l’Assemblée nationale (1970-1978), ministre de l’Education nationale (1974-1976) et de 1976-1977, membre de la Commission nationale pour l’UNESCO (1974-2001).

Depuis 1989, El Adj Ali Lankoandé est le fondateur directeur général d’une boulangerie moderne à Fada N’Gourma. Il a obtenu trois titres honorifiques :

. Chevalier de l’Ordre national du Burkina

. Officier de l’Ordre de mérite des arts, des lettres et de la communication du Burkina

. Commandeur de l’Ordre nationale de la République de Guinée.

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés