Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Développement économique : L’Agence Burkinabè des Investissements (ABI) met en place un Réseau des points focaux pour le suivi des projets d’investissements

Accueil > Actualités > Economie • • samedi 19 juin 2021 à 13h25min
Développement économique :  L’Agence Burkinabè des Investissements (ABI) met en place un Réseau des points focaux pour le suivi des projets d’investissements

L’Agence Burkinabè des Investissements (ABI) a organisé la première session de concertation du Réseau des points focaux pour le suivi des projets d’investissements (RPF-SPI) dans les ministères et les structures spécialisées. C’est la ville de Koudougou qui a abrité cette session le jeudi 17 juin 2021.

Créée le 19 juin 2018 en lieu et place de l’Agence de promotion des investissements du Burkina Faso (API-BF), l’Agence burkinabè des investissements (ABI) est perçue comme un des leviers du développement économique du Burkina Faso dans sa charge de promotion des investissements dans le pays. C’est dans l’optique de poursuivre et mener à bien sa mission que l’ABI a procédé le jeudi 17 juin 2021 au lancement de la première session de concertation du Réseau des points focaux pour le suivi des projets d’investissement (RPF-SPI) dans les ministères et les structures spécialisées.

Le coup d’envoi des deux jours de travaux a été donné par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, avec à ses côtés le gouverneur de la région du Centre-Ouest, Irène Coulibaly. "La promotion des investissements dans notre pays passe par la mise en place d’un dispositif efficace de suivi et d’accompagnement des investisseurs, qui nécessite une bonne synergie entre les différents départements ministériels et les structures d’appui au secteur privé", a fait savoir le gouverneur Irène Coulibaly. La première responsable de la région a salué l’initiative de ce réseau à sa juste valeur tout en restant convaincue qu’en regardant ensemble dans la même direction et en fédérant leurs efforts, ils parviendront à faire du Burkina Faso une destination privilégiée pour les investissements.

Harouna Kaboré, ministre du commerce

En rappel, le réseau des points focaux pour le suivi des projets d’investissement (RPF-SPI) a été mis en place par le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat à travers l’ABI. Cependant, il existe deux autres réseaux que sont le réseau des points focaux des représentations diplomatiques du Burkina Faso à l’étranger et celui dans les représentations accréditées au Burkina Faso. Ce sont là les constituants clés de la nouvelle approche de promotion et de facilitation des investissements

Permettre à l’ABI de jouer pleinement son rôle

C’est en ce sens que le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat à fait savoir tout l’intérêt qu’il y a avec la création de ces réseaux. Pour Harouna Kaboré, ce réseau permettrait à l’Agence burkinabè des investissements de jouer pleinement son rôle d’agence de promotion de l’investissement au Burkina Faso. Elle (agence) permettrait selon lui de pouvoir accompagner les promoteurs locaux qui bénéficient des facilités d’investissement au Burkina Faso, de pouvoir donner des informations justes aux investisseurs qui viennent au pays. Aussi, elle permettrait de réduire les délais d’investissement dans le pays, et surtout à travers cette plateforme et ces points focaux, de pouvoir réunir tout ce dont on a besoin afin de démarrer son activité en 72 heures.

Huguette Bama, DG de l’ABI

Le chef de département du MICA a par ailleurs signifié que cette session rentre dans le cadre de la clôture de la première phase du Plan national de développement économique et social (PNDES) dont la deuxième phase en cours d’adoption a pour vision "le Burkina Faso, une nation résiliente, solidaire, de démocratie et de paix, transformant la structure de son économie pour réaliser une croissance forte, inclusive et durable". Ce nouveau référentiel national de développement, selon le ministre Kaboré, entend mettre l’accent sur la dynamisation des secteurs porteurs pour l’économie et les emplois. Il précise par ailleurs, qu’à travers la contribution de l’ABI, le PNDES a fait passé entre 2016 et 2019 les investissements publics et privés de 1576,4 milliards à 1863,8 milliards de FCFA.

Promotion et facilitation des investissements

De ce fait, l’ABI dans sa nouvelle approche pour l’accroissement de ses résultats, s’est donné pour mission la mise en place d’un dispositif efficace de promotion et de facilitation des investissements axé sur la diplomatie économique. Ainsi, elle permettra d’assurer un suivi et l’appui-conseil continu des demandeurs d’autorisation d’implanter, d’assurer également un suivi synthétique et un appui-conseil des bénéficiaires de l’agrément au code des investissements et enfin de mettre en place un système de capitalisation et de diffusion d’informations stratégiques sur les investissements/Baromètre de l’investissement .

Photo de famille

Pour la directrice générale de cette agence, Huguette Bama, cette session réunit 27 points focaux représentant 26 ministères et structures spécialisées ayant des rôles spécifiques en matière de promotion et de facilitation des investissements. Durant ces deux jours, le réseau va pouvoir faire selon elle, le point d’un certain nombre de projets du PNDES au niveau des différents ministères, faire le point des indicateurs qui doivent faire l’objet d’un suivi permanent et enfin ajuster le plan d’action de l’année en cours.
Malgré ses nombreux acquis, l’ABI a toujours un gros défi à relever. "Le défi majeur est celui de la compétitivité et l’attractivité de notre pays comme destination des investissements", a-t-elle confié tout en précisant qu’ils travaillent à l’amélioration continue de leur nouveau dispositif afin de garantir en permanence son efficacité.

Prince Omar
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Des assises nationales pour une redynamisation de la fiscalité
Commercialisation du riz burkinabè : Producteurs et commerçants échangent à bâtons rompus sur la filière
Chaîne d’approvisionnement et Marketing : Des étudiants de l’Ecole burkinabè des Affaires explorent les opportunités pour les entreprises
Stratégie de développement du Burkina : la Banque mondiale consulte les médias
Bobo-Dioulasso : Des commerçants, remontés contre le ministère du Commerce, menacent de fermer les marchés
Mines et métallurgie : Le Burkinabè Loïse TAMALGO nommé Délégué général d’Eramet au Gabon
Développement : Le Burkina et la Banque mondiale signent quatre accords de financement
Financement public international : Les députés et PTF du Burkina échangent sur les enjeux et défis
Journée nationale de l’intelligence économique : Un espace de partage de connaissances pour l’émergence des entreprises
Banque & Finances : Mahamadou Bonkoungou, PDG du Groupe EBOMAF, lance au Togo IB Holding d’un capital de 30 milliards FCFA
Inclusion financière : FINEC-Burkina SA et FONAFI passent en revue leur partenariat
Industrialisation du Burkina Faso : Le Comité national de pilotage des pôles de croissance (CNPPC) tient sa session ordinaire de 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés