Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Nigeria : Un groupe jihadiste rival annonce la mort du chef de Boko Haram

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • lundi 7 juin 2021 à 12h30min
Nigeria : Un groupe jihadiste rival annonce la mort du chef de Boko Haram

Selon le groupe jihadiste rival de l’organisation État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap), le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, est mort lors de combats entre les deux camps. L’information est rapportée par le chef de ce groupe dans un enregistrement audio, a indiqué le journal France24.

Abubakar Shekau aurait trouvé la mort autour du 18 mai 2021 après avoir déclenché un explosif lorsqu’il était poursuivi par des combattants de l’organisation État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) à la suite de combats, a rapporté France24.

« Shekau a préféré l’humiliation dans l’au-delà à l’humiliation sur terre », affirme l’enregistrement diffusé sur les canaux de communication habituels de l’Iswap, a ajouté la correspondante de Radio France internationale (RFI) à Lagos.

Dans l’enregistrement, l’Iswap a décrit la manière dont les choses se sont déroulées. Envoyées dans l’enclave de Boko Haram, dans la forêt de Sambisa, les troupes d’Iswap ont découvert Shekau assis dans sa maison et ont engagé le combat. « Il a battu en retraite et s’est échappé, errant à travers la brousse pendant cinq jours. Néanmoins les combattants (de l’Iswap) ont continué à le chercher et à le traquer jusqu’à ce qu’ils soient capables de le localiser ».

Après l’avoir débusqué dans la brousse, les combattants d’Iswap l’ont sommé, lui et ses partisans, de se repentir, mais Shekau a refusé et s’est donné la mort, poursuit-elle.

Près de 36 000 morts et deux millions de déplacés

L’Iswap, reconnue par l’Etat islamique, est née en 2016 d’une scission avec Boko Haram, auquel il reproche notamment des meurtres de civils musulmans. Après être monté en puissance, il est désormais le groupe jihadiste dominant dans le nord-est du Nigeria, multipliant les attaques d’ampleur contre l’armée nigériane. « Nous sommes tellement heureux », souligne la voix dans l’audio, ajoutant que Shekau, qui a pris la tête de Boko Haram en 2010, est « quelqu’un qui s’est rendu coupable d’un terrorisme et d’atrocités inimaginables ».

Depuis le début de la rébellion du groupe islamiste radical Boko Haram en 2009 dans le nord-est du Nigeria, le conflit a fait près de 36 000 morts et deux millions de déplacés.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés