Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mercredi 2 juin 2021 à 22h42min
Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

Le ministre de la santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, a officiellement lancé la campagne de vaccination contre le Covid-19, ce mercredi 2 juin 2021 à Ouagadougou, au centre médical urbain du secteur 52. Séance tenante, le ministre Ouédraogo, le maire de la ville de Ouagadougou ainsi des partenaires techniques et financiers ont reçu leur première dose du vaccin.

C’est parti pour la campagne de vaccination contre le Covid-19 au Burkina Faso. Durant cette première phase, ce sont au total 115 200 doses qui seront administrées. Pour ce premier cycle de vaccination, les cibles sont les personnes âgées de 18 ans et plus et répondant à certains critères. Il s’agit du personnel de santé, du personnel du système des Nations-unies, des pèlerins, des personnes âgées de plus de 55 ans, les personnes obèses ainsi que celles présentant des comorbidités comme les diabétiques, les hypertendus, les insuffisants rénaux, etc.

Premier à se faire vacciner, le Pr Charlemagne Ouédraogo dit se sentir bien après avoir reçu sa dose d’AstraZeneca et reçu sa carte de vaccination. « Une fois le vaccin terminé, on m’a recommandé 15 minutes de repos. Je me sens bien, je n’ai pas de céphalées, pas de vertiges. Je suis même très content parce que je sais que je vais mieux me porter et que je n’aurai plus d’angoisse de contracter une forme grave du Covid-19 », a-t-il laissé entendre.

La mise à disposition du vaccin vient ainsi renforcer le dispositif de riposte contre la pandémie du coronavirus. Selon le Pr Charlemagne Ouédraogo, ce vaccin ne pose aucun problème. « Je voudrais dire à la population qu’il ne s’agit pas d’un suicide collectif mais de soins collectifs. Autrement, moi-même ministre de la Santé je n’aurais pas fait le vaccin. Les plus sceptiques peuvent prendre le chemin parce que nous avons ouvert la porte », s’est-il voulu rassurant.

Le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé, s’est aussi fait vacciner

Le ministre de la Santé a sollicité l’engagement de tous dans la vaccination, pour une meilleure maitrise de la maladie. Car même si le Covid-19 ne fait pas partie des maladies occasionnant le plus de décès au Burkina, elle reste la première pandémie à avoir autant impacté l’économie et obligé les populations à rester terrées chez elles. En œuvrant à faire de la vaccination un succès, le ministre de la Santé est convaincu que cela fera baisser les cas de contamination et inciter à la relance de l’économie nationale.

« Ce sont des vaccins de bonne qualité, d’une efficacité avérée »

Venue apporter son soutien à la campagne de vaccination, la représentante de l’OMS, Alimata Diarra/Nama, a souligné que le vaccin ne vient pas mettre fin au respect des mesures barrières précédemment édictées notamment le port de masque, la distanciation sociale, le lavage des mains. Elle a aussi invité toutes les personnes éligibles à la vaccination à ne pas hésiter à se faire administrer le vaccin.

Alimata Diarra/Nama a également insisté sur l’efficacité des vaccins. « Soyez rassurés, ces vaccins ont été fournis par l’intermédiaire de la facilité Covax. Ce sont donc de bonnes doses. Ce sont des vaccins de bonne qualité, d’une efficacité avérée qui sont fournis aux différents pays. Nous les partenaires sommes comptables du type de vaccin qui vient dans les pays », a-t-elle confié.

La représentante de l’OMS au Burkina, Alimata Diarra/Nama

Faisant partie des personnes éligibles à la vaccination, Oumarou Zoungrana, président de la fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), n’a pas hésité à se faire vacciner. Il a invité les candidats au Hadj 2021 à emboiter son pas.

« Le début de la campagne de vaccination est un soulagement pour le comité d’organisation du Hadj puisqu’en Arabie saoudite, le ministère de la Santé a publié un communiqué disant que ceux qui vont effectuer le pèlerinage cette année devront recevoir deux doses de vaccins. J’invite donc tous les candidats au Hadj, à venir se faire vacciner afin d’avoir accès au territoire sain d’Arabie saoudite", a-t-il ajouté.

L’AstraZeneca ne sera pas le seul vaccin utilisé dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Le ministre de la Santé a annoncé l’arrivée prochaine d’autres types de vaccins.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 juin à 14:31, par Le réaliste En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    Il est tout de même indiqué, voire réaliste d’informer le public qu’il n’est pas absolument obligatoire pour celui qui ne le désire pas, de se faire vacciner contre le covid-19. Cela est important

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 14:32, par Claude En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    C’est une excellente nouvelle que le démarrage de la vaccination.
    Pour avoir lu l’intégralité du rapport sur le déploiement de la Vaccination au Burkina Faso, je constate pour l’essentiel que les directives initiales sont bien respectées, la seule entorse est de permettre à des personnes non prioritaires (les pèlerins) d’avoir accès immédiatement à la vaccination sans attendre leur tour.
    C’est une décision politique, aux responsables politiques de l’assumer.
    Ces bénéficiaires non prioritaires (les pèlerins) seront-ils dispensés de test Covid pour embarquer vers leur lieu de pèlerinage ou tout simplement vers l’étranger ?
    Je remercie par avance nos amis les journalistes de bien vouloir poser cette question et publier sur ce site la réponse circonstanciée de notre ministre de la santé.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 14:34, par SAGEMA En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    Bonjour.
    En Europe le vaccin AstraZeneca est administré qu’aux adultes à partir de 55 ans. Pourquoi au Faso, il est proposé à partir de 18 ans ? Je rappelle que les décès constatés en Europe après avoir reçu le vaccin AstraZeneca sont des personnes de moins de 55 ans. Je ne suis pas opposé aux vaccins (tout au contraire) mais je souhaiterais attirer l’attention sur les risques concernant l’administration de ce vaccin aux plus jeunes constatés dans d’autres pays. Merci aux gouvernants pour ce début de la campagne de vaccination.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 15:19, par KingBaabu En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    Bravo au minister Charlemagne pour l’initiative.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 15:38, par Ouiya En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    Cette séance inaugurale de vaccination du ministre de la santé et du maire de Ouagadougou n’est pas claire. Pour le ministre, la dame vaccine avec une main et pour le maire, elle le fait avec deux mains.En outre, le ministre n’a pas 55 ans (je ne connais pas l’âge du maire). L’ASCE/LC doit investiguer pour voir clair dans cette histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 16:08, par TERMINATOR En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    C’est tout de même ridicule de dire qu’on se sent bien après avoir reçu le vaccin alors que les effets secondaires ce sont des jours-mois et années après. Celui qui est convaincu se fera vacciné c’est tout, il ne deviendra obligatoire que pour celui qui veut voyager.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 16:42, par Deafnot En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    Moi, sauf cas de force majeure, je ne me ferai pas vacciner avec ce produit. Ceux qui ont besoins de ce vaccin sont les Européens, Américains et autres Asiatiques.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 16:44, par jeunedame seret En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    Un pèlerinage contre 2 vaccins dépêchés ! « « Le début de la campagne de vaccination est un soulagement pour le comité d’organisation du Hadj puisqu’en Arabie saoudite, le ministère de la Santé a publié un communiqué disant que ceux qui vont effectuer le pèlerinage cette année devront recevoir deux doses de vaccins. J’invite donc tous les candidats au Hadj, à venir se faire vacciner afin d’avoir accès au territoire sain d’Arabie saoudite", a-t-il ajouté. » Belle gaamation politique de réconciliation ! Il faut faire pareille pour réussir la négociation avec l’autre groupe de terroristes cachés. C’est la raison du plus fort qui est la meilleure. Messieurs les pèlerins, êtes-vous fiers de cette monopolisation ? En vertu de quoi ? Auriez-vous une double nationalité ? L’islam est une religion de partage. N’est-ce pas ? Auriez vous vraiment crainte de Allah ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:20, par Madi En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    Madame l’ infirmière , il serait mieux d’ enlever votre cache-nez et porter un gant.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 23:09, par Mkouka En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    Sincerement, j’avoue ne pas comprendre pourquoi les candidats au pelerinage sont prioritaires par rapport au corps des enseignants, par exemple. Eux qui sont obliger d’etre quotidiennement en contact avec collegues, eleves, etudiants. Cest un choix individuel d’aller a la mecque. Cela veut dire qu’on en a les moyens et dans ce cas pourquoi ne pas payer pour ses vaccinations du voyage ? Le pays a recu seulement 110 000 vaccins ! Encore de la politique ? une decision injuste au moment meme de la quete d’une reconciliation. Partout ailleurs le corps enseignants fait partie des prioritaires. Chez nous, cest les candidats a la mecque !!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 07:34, par nopogo En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

      Ya sida ! quand l’intérêt n’est pas collectif, le coût de la vaccination doit revenir au demandeur.

      Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 10:06, par Kouda En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

      Mkouka,
      Nous sommes au Burkina Faso, un pays dans lequel tous les mélanges de genres existent.
      Les "politiciens prennent soin de leurs électeurs" afin de conserver le pouvoir et ses privilèges. Quand je pense que l’Arabie Saoudite a donné un intervalle d’âge dans lequel doivent être les pélérins pour pouvoir entrer sur son territoire, l’action de notre Gouvernement n’est que pure calcul politique très malhabile. Ces comportements du Gouvernement et des autres dirigeants du pays se retourneront à coup sûr contre nous car avec beaucoup de musulmans, il n’y a pas de demi mesure. Dans leur logique, ils sont majoritaires, ils doivent bénéficier de tout, ils font ce qu’ils veulent. Les dirigeants jouent avec le feu.
      Pourquoi les commerçants qui nous approvisionnent en biens très utiles pour notre vie quotidienne ne sont-ils pas prioritaires ? Pourquoi les FDS qui assurent notre sécurité au risque de leur vie ne sont-elles pas prioritaires ?
      Pourquoi les enseignants qui sont en contact avec les élèves ou les étudiants ne sont-ils pas prioritaires ?
      Ce Gouvernement manque de fermeté, d’audace, de vision et met notre Nation en péril avec ce genre de décisions et de comportements.

      Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 12:06, par PIADOUI En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    Ils n’ont pas dit que les personnes prioritaires sont : Les personnels de la SANTE, Les pèlerins, et les personnes de 3em
    age ? Ou-bien le maire veut aller à la Mecque ? Pour le Monsieur le Ministre de la santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, c’est Normal Oui ..parce que c’est lui le premier responsable.
    Mais le reste des soit disant ’Autorités" doivent appartenir au personnes ci-dessus citées.
    —Donc arrêtons ce BOUCAN-POLITICO-COVistique— !!

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 13:01, par jean gabriel Taoko En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    Vaccination contre la COVID-19 : les premières doses administrées

    -
    2 juin 2021

    Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, a lancé, le mercredi 2 juin 2021, à Ouagadougou, la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Burkina Faso.
    Au grand concours mondial de Monsieur biscotto le palmarès est :
    N° 1 : Casimir POUTINE ;
    N° 2 Charlemagne OUEDRAOGO.
    N° 3 Benjamin NETANYAHOU ;
    N° 4 Olivier VERAN (extrême indulgence du Jury)

    Au concours de la protection la plus sûre :
    N° 1 Charlemagne OUEDRAOGO ;
    N° 2 Olivier VERAN ;
    N° 3 (racheté) : Casimir POUTINE ;
    N° 4 (racheté) Benjamin NETANYAHOU (racheté)
    Ce palmarès apparait sur les grands tableaux publicitaires de la Place STANISLAS de Nancy votre "yestinga" sur ordre du passé ministre de la culture Jacques Lang
    Pour Missié Goama et par ordre jean-gabriel taoko
    Mons en Baroeul 03 juin 2021

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 20:25, par Vérité Indiscutable En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    La Servitude volontaire !
    Des prêts exorbitants, juste pour un vaccin inutile. Quand on est pauvre, s’il manque aussi l’intelligence, on tient pendant longtemps la queue du monde. Avec nos autorités-ci on tiendra encore trop longtemps la queue du monde. Ngawww !!!!
    Nous méritons nos chefs ! (Mdr)

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin à 22:11, par jeunedame seret En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

    Tout ce show politique pour la corruption psychologique. Madame DIALLO tu manges bien et tu veux préserver ton plat. Et sans empathie tu acceptes venir nous dévier les bon chemins de vie. HUuumm... Mais rien ne prouve que ces vaccins sont les mêmes que vous semblez recevoir. On sait comment des puissances étrangères comme le Canada et les USA promettent de verser les restants de leurs vaccins aux pays pauvres. Dans quelle condition ? Le mieux c’est d’avoir le courage de dire NON à certains repas, si gratuits soient-ils ! La maison BIG-PHARMA veut son budget gros. Et sans aucun souci à nos vies. Vaccin ou venin, on dit NON.

    Répondre à ce message

    • Le 17 juin à 08:26, par Passakziri En réponse à : Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose

      @ Jeunedame seret,
      Sur cet aspect je ne suis pas d’accord avec vous .
      Nous savons que ces vaccins sont subeventionnés à travers l’initiative Covax . Si les USA font dons de vaccins moi je ne vois pas où se trouve le problème à moins que nous ne produisons les notres. Chose utopique à l’heure actuelle. Même si le fait de bloquer une quantité exorbitante pour leurs propres Population n’était pas solidaire , que voulez vous ? Les vrais dirrigeants s’occupent d’abord de leurs peuples. C’est humain , et ca devrait nous apprendre à chercher à atteindre une certaine Autonomie sur tous les plans.
      Quant à prouver que les vaccins sont les mêmes, restons sereins. Vous verifiez aussi si les produits qui se vendent en pharmacie sont les mêmes ? Nous avons des services qualifiés pour le contrôle de la qualité des médicaments si je ne me trompe pas , et nous pouvons faire confiance à son travail. Quant à Big Pharma, que voulez vous ? demandons alors une liberalisation des Brevets sur les vaccins , vu que la recherche a été prefinancée par les états. c’est pour moi le combat qui mérite d’être mené , pour plus d’égalité et de justice dans le monde.
      Enfin, dire OUI ou NON au vaccin est un choix personnel. Vous vous dites non, moi je dit OUI AUX VACCIN ANTI_COVID-19. on fait comment maitenant ? N’est-ce pas mieux de laisser chacun faire son choix ?

      Passakziri

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés