Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 2 juin 2021 à 09h48min
Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

Suite au décès du Dr Assimi Kouanda le 1er juin 2021 à Abidjan en Côte d’Ivoire, la Nouvelle Alliance du Faso ( NAFA) a, dans un communiqué, présenté ses condoléances à sa famille biologique, à sa famille scientifique en tant qu’historien islamologue de grande notoriété ainsi qu’à ses camarades et compagnons politiques du Congrès pour la Démocratie et le Progrès ( CDP).

Du reste, elle a demandé le retour de la dépouille du défunt au Burkina Faso pour son repos éternel, en vue de donner un signal fort au processus de réconciliation nationale amorcé par le président du Faso, Roch Kaboré.

Lefaso.net


Communiqué NAFA suite au décès de Mr Assimi Kouanda

C’est avec beaucoup de regret et une grande tristesse, que la Nouvelle alliance du Faso (NAFA) a appris le décès du Docteur Assimi Kouanda ce jour mardi 1er juin 2021 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Historien de formation et enseignant-chercheur titulaire à l’ex-Université de Ouagadougou (UO), aujourd’hui Université Joseph Ki-Zerbo, Dr Assimi Kouanda était spécialiste des études arabo-musulmanes.

Outre ses activités académiques à l’UO, il a servi la nation en occupant les très hautes fonctions d’ambassadeur du Burkina Faso à Rabat au Maroc, Directeur de cabinet du Président du Faso Mr Blaise COMPAORE et Ministre d’Etat, chargé de mission auprès de la Présidence du Faso.

Il a aussi marqué la vie politique du Burkina Faso en étant le Secrétaire Exécutif National du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) de 2012 à 2014.

La NAFA retient du Dr Assimi Kouanda, un homme politique loyal, fidèle, engagé et un citoyen compétent, humain, religieux, enthousiaste et proche des gens.

Malgré l’adversité et les critiques dont il a fait face à un certain moment de l’histoire, il a défendu ses convictions en restant ouvert au dialogue et au compromis.

Son décès nous rappelle la fragilité des êtres humains et notre devoir absolu de veiller à ce que le débat politique se déroule dans un climat social apaisé dans le respect de la valeur humaine et dans l’intérêt supérieur du Burkina Faso.

Dans cette douloureuse épreuve, la NAFA présente ses sincères condoléances à la famille biologique de l’illustre disparu, à sa famille scientifique en tant qu’historien islamologue de grande notoriété ainsi qu’à ses camarades et compagnons politiques.

Dans le sens de donner un signal fort au processus de réconciliation nationale amorcé par le Président du Faso son Excellence Roch Marc Christian Kaboré, la NAFA souhaite que la dépouille du défunt puise revenir ad vitam aeternam dans la terre bénite du Burkina Faso pour son repos éternel.

Que son âme repose en paix !

Ouagadougou, le 1er juin 2021

Le Président de la NAFA

Pr Mamoudou H. Dicko, PhD

Vos commentaires

  • Le 2 juin à 10:03, par Burkina En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Monsieur les politiciens !
    Même son vivant n’était pas interdit de séjour au Burkina à plus forte raison son mort. L’action judiciaire est éteinte pour lui.
    Si sa famille veut son rapatriement, personne ne s’y opposera. Maintenant si vos insinuations visent à ce que l’initiative et les charges viennent du gouvernement, je pense que vous demandez trop pour un citoyen comme les autres. Voyez plutôt le ou les partis qu’il a si bien servi !!!
    Condoléances à la famille biologique et politique.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 10:48, par Riibo En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Quelle grotesque et éhontée tentative de récupération politique !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 10:54, par Le réaliste En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Paix à son âme.
    A mon sens, le rapatriement de sa dépouille n’a rien à voir avec le processus de réconciliation en cours ni avec l’Etat dans la mesure où il n’a pas été envoyé en mission à Abidjan. Il s’est agi d’un voyage en toute liberté en 2014 suivi d’un séjour libre jusqu’à y rendre l’âme. Il est ce fait inopportun d’insinuer de la sorte en évoquant une demande non adressée à personne, relative à un éventuel retour de sa dépouille, relevant de sa famille.
    Si vous êtes dépourvus d’activités, il sied de se taire par moment.
    Il est bon de laisser l’initiative des activités liées aux derniers hommages du défunt à sa famille et parents véritablement proches.
    Qu’il repose en paix

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 11:33, par MAX En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    je n’ai jamais compris pourquoi lui la est resté en cote d’ivoire pendant que le premier ministre et le président de l’assemblée même de l’époque sont rentrés,a trop vouloir aimer plus que nécessaire un président déçu on meurt en brousse.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 12:31, par Lom-Lom En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Le peuple ou le gouvernement s’est-il opposé ouvertement à ce que le corps de quelqu’un revienne au Burkina ? La NAFA a-t-elle oublié que le MPP n’avait pas forcement besoin d’elle pour gouverner et que c’est par esprit de conciliation qu’elle a été acceptée au sein de la majorité présidentielle ? Je pense que même si on est en politique, on doit avoir un peu de dignité et ne pas augmenter la douleur de la famille du disparu car je ne suis pas sûr que cette famille ait ait une une démarche dans ce sens ! Franchement , certains acteurs politiques sont tellement indignes que et je ne suis pas étonné que la morale soit enterrée dans certains milieux ! Que l’âme de Mr Koanda repose en paix !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 12:54, par Yirmegna En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Paix à son Âme !
    La NAFA manque de sujet. Personne n’empêche qui que ce soit d’être au FASO. On veut seulement que celui qui a fauté réponde de ses actes. Assimi aurait pu revenir au pays !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 12:54, par Zambo zambo En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Bonjour
    En même temps que j’ai appelé sur une autre tribune, les uns et les autres à ne pas tirer sur un corbillard ou un cercueil et à respecter la mémoire du défunt, il convient de demander à la NAFA de respecter aussi la mémoire de l’ancien Secrétaire Exécutif du CDP en ne jouant pas au Garibou des morts.

    Respections nous jusqu’au bout. Si la Famille le souhaite et a les moyens de rapatrier la dépouille de Mr Assimi Kouanda, je pense qu’il n’ y aura aucune hostilité à cela. Dans ce Pays on sait respecter les morts.

    Par contre ceci ne change rien au contentieux auquel certains exilés volontaires politico/économiques du régime Compaoré sont mêlés et qui doivent être proprement soldés.

    Monsieur Assimi Kouanda n’était pas poursuivi par la justice Burkinabé et il pouvait revenir librement.

    La NAFA devrait plutôt nous donner l’état de santé de l’Archange Djibril Bassolé pour lequel ils ont arpenté le bitume pour son exil déguisé.

    La NAFA étant venue à la soupe de la majorité présidentielle peut discuter de sa proposition dans le cadre de cette majorité et nous épargner de ses communiqués irresponsables.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 13:02, par Joseph En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Que la NAFA et autres parties politiques semblables commencent à cotiser. C’est trop simple et irresponsable de s’asseoir dans son salon et de faire cette demande. A ce rythme tout le monde demandera au gouvernement de tout faire à sa place ! Sa famille peut rapatrier en toute quiétude sa dépouille honte aux politiciens sans dents et sans envergure !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 13:37, par Nabayouga En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Pour des raisons humanitaires, il peut se faire enterrer au burkina, mais pas question que les autorités utilisent nos ressources pour rapatrier le corps de l’un de ceux qui ont contribué a asseoir le pouvoir sanguinaire de kouassi blaise compaoré. Les milliards volés 27 ans durant peuvent servir a le rapatrier. J’espère que la haut il rencontrera tous ceux qu’il a contribué a assassiner.
    Par ailleurs la nafa peut prendre en charge tous ces frais,elle dont le chef ,le général d’opérette a profité de la clémence du Burkina pour aller s’asseoir en france pour boire son champagne quotidien.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 15:09, par jeunedame seret En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    HUUmm...Donc, le choix d’aller terminer ses jours à Abidjan serait un coup monté avec la conspiration de la NAFA !!??! Pourquoi vous réclamez plus son cercueil que son vivant ? Quels sont vos engagements par rapport aux autres absents du territoire burkinabè ? Huuummm...vive le complot des corbillards !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 15:11, par KingBaabu En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Mais de quoi est mort assimi kouanda ? I’ll n’y a pas longtemps, on l’a apercu en bonne forme aux côtés de Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 16:12, par swartskoff En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Inopportune ! Du qui m’a vu ! Des apprentis politiques. Il eût fallu attendre le vôtre en bord Seine outre Atlantique. Ici vous jouez au coq gaulois. Va falloir revisiter la philosophe politique du DickoDaboisme. Pour être ou demeurer fidèle à leur mentor, pourquoi devraient-ils, même morts, abandonner celui par qui ils ont une existence ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 17:46, par Nabiiga En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Lorsqu’on a rien à dire devant une situation donnée, on ne dit rien. On la ferme et laisse la parole à ceux qui ont des choses de tangibles à dire. Pourquoi faut-il chercher du nom jusqu’à exploiter la douleur d’une famille fut-elle auto exilé. La personne n’est plus, paix à son âme ; que la famille s’en occupe. NAFA demande, Nafa exige et que sais-je. Nafa a-t-il une bouche à exiger ? Qui est Nafa dans la famille du défunt ? Nafa, a-t-il été diligenté par la famille, car désormais une affaire de sa famille, de parler en son nom ? Pourquoi faut-il alors exiger, demander avec force ? Pourquoi cette sortie médiatique pour s’exposer à la risée de tous. Vous n’est pas pas fatigués de vous faire ridiculiser ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 18:23, par Nabayouga En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Pour des raisons humanitaires, il peut se faire enterrer au burkina, mais pas question que les autorités utilisent nos ressources pour rapatrier le corps de l’un de ceux qui ont contribué a asseoir le pouvoir sanguinaire de kouassi blaise compaoré. Les milliards volés 27 ans durant peuvent servir a le rapatrier. J’espère que la haut il rencontrera tous ceux qu’il a contribué a assassiner.
    Par ailleurs la nafa peut prendre en charge tous ces frais,elle dont le chef ,le général d’opérette a profité de la clémence du Burkina pour aller s’asseoir en france pour boire son champagne quotidien.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 18:39, par Le Vigilent En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Il n’y a, à ma connaissance, aucune poursuite spécifique contre Assimi Koanda de son vivant. La poursuite collective concernant tous les membres du dernier gouvernement de Luc Adolphe Tiao, ne saurait faire d’Assimi Koanda un wanted au Burkina Faso. Toutes les personnes concernées circulent librement dans ce pays et Assimi Koanda de son vivant n’était visé par aucun mandat d’arrêt. Il était donc libre de rentrer au Burkina quand et comme il l’aurait voulu. Je ne vois pas pourquoi il y aurait des conditions pour le rapatriement de son corps au Burkina pour des obsèques appropriées. D’où la requête de la NAFA est sans objet.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 19:38, par Le petit tranquilos En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Cette demande a un agenda caché. Si c’est vraiment dans l’islam, logiquement feu Assami doit être enterré là où il est décédé. Chacun veut se cacher dans la religion et raconter des histoires.
    Si ce que je dis n’est pas vrai, veiller m’excuser, surtout que la discussion tourne autour d’un mort.
    Que son âme repose en paix. Toutes mes condoléances à la famille.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:11, par Mansour En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Que l’ âme d’ Assimi Kouanda repose en paix.
    Merci à la NAFA, que Dieu mette la glace dans le coeur de tout chacun en attendant son tour. Que tu sois opposant, du pouvoir, méchant, bon, exilé , résident... tu goûteras à la mort. Alors calmos !

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:27, par SID PAWALEMDÉ En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Dès que la NAFA est à la majorité, elle ne doit plus se prononcer sur un sujet sensible hors du cadre de la majorité ou bien le MPP est un désordre ?????

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 20:55, par Black En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Quelle ânerie ! Une sortie digne d’un amateurisme politique
    Meme le CDP n’est pas tombé si bas.
    Qu’est ce qui arrive au Professeur Dicko et ses acolytes.
    Certains gagneraient à se taire ....
    c’ets inimaginable .
    La famille pourrait vous dire deux mots pour tentative de récupération politique ..
    C’est plat et Honteux ....

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 09:42, par OUEDRAOGO Boureima En réponse à : Burkina Faso : La NAFA demande le rapatriement de la dépouille du Dr Assimi Kouanda

    Bonjour,
    que la NAFA demande le rapatriement de son fondateur Djibril BASSOLET.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Réconciliation nationale : Le ministère renforce les capacités des acteurs à Koudougou
Nécrologie : Dr Assimi Kouanda inhumé après les hommages de la classe politique et de la communauté universitaire
Vie politique : Le MPP en Congrès extraordinaire du 24 au 26 septembre 2021
Demandes de financement pour des activités culturelles et artistiques : « Le Ministère en charge de la réconciliation nationale n’a pas de ligne budgétaire »
Nécrologie : Assimi Kouanda sera inhumé ce vendredi 11 juin 2021 à Ouagadougou
Mouvement SENS : Assemblée générale souveraine ce samedi 12 juin 2021
Processus électoral au Burkina : Les acteurs en réflexion sur le fichier et le dispositif de transmission électronique des résultats électoraux
Réconciliation nationale : A Kaya, le PNUD et le ministère renforcent les capacités des acteurs
Dr Adama Coulibaly de l’APP/Burkindi : « La réconciliation nationale est indispensable, sinon vitale pour notre pays »
Élections locales au suffrage universel direct : La CENI et le MATD en concertation
Vie constitutionnelle au Burkina : « Que faire aujourd’hui si le Mogho Naaba, le Dima de Boussouma ou..., décidait d’être candidat à la présidentielle ? », pose Pr Albert Ouédraogo
Nouveau temps pour la démocratie : Le groupe parlementaire rend compte de sa contribution à la première session de l’Assemblée nationale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés