Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mardi 11 mai 2021 à 14h30min
Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

Ce lundi 10 mai 2021 s’est tenue à Ouagadougou une rencontre d’information et de formation de journalistes sur les questions relatives aux essais vaccinaux sur le Covid-19. Il s’agissait de les outiller sur la façon dont ils doivent communiquer avec la population en ce qui concerne les essais cliniques et les vaccins contre le Covid-19.

Le Burkina Faso fait partie des cinq pays africains qui ont été retenus pour conduire des essais cliniques sur l’efficacité des vaccins contre le Covid-19. Le projet PATH-Covid-19 qui sera mis en œuvre par l’Unité de recherche clinique de Nanoro (IRSS-URCN) en collaboration avec le Centre MURAZ à Bobo-Dioulasso et l’hôpital du district de Bogodogo à Ouagadougou, a pour objectif de renforcer les capacités infrastructurelles, techniques et celles des ressources humaines du Burkina pour d’éventuels essais cliniques en phase 3 de candidats vaccins contre le Covid-19.

Ce projet est prévu pour être mis en œuvre sur la période avril-juillet 2021. « C’est une initiative que nous avons entreprise depuis un certain nombre de semaines avec nos partenaires aux Etats-Unis pour mettre en place au Burkina Faso, deux sites d’essais cliniques (un site à Bobo-Dioulasso et un site à Ouagadougou) pour tester des vaccins contre le Covid-19 en phase 3. Comme vous le savez, nous sommes spécialisés dans les essais cliniques et jusqu’à présent, nous avons surtout travaillé sur le paludisme, mais une structure d’essai clinique doit être capable de faire des essais sur les autres pathologies et c’est en cela qu’on essaie actuellement d’adapter notre infrastructure et nos équipements pour être prêts à faire face dans les semaines à venir à d’éventuels essais cliniques dans le domaine du Covid-19 », explique Pr Halidou Tinto.

Une vue des participants.

400 000 dollars US, soit plus de 216 millions de F CFA, ont été mobilisés pour financer la mise à niveau des infrastructures qui vont accueillir ces éventuels essais cliniques sur les vaccins contre le Covid-19. « Nous ne sommes pas encore au stade de tester un vaccin, mais il s’agit de mettre en place une structure habilitée à tester un vaccin. Les vaccins contre le paludisme et les vaccins contre le Covid-19, c’est complètement différent. Donc les infrastructures dont nous disposons pour les vaccins contre le paludisme ne sont pas adaptées pour les vaccins contre le Covid-19 et là il s’agit pour nous d’adapter nos infrastructures pour pouvoir tester ces vaccins », précise Pr Tinto.

Les journalistes outillés

En marge de la mise en œuvre de ce projet, les hommes et femmes de médias ont été outillés sur la question, en vue de leur permettre de traiter efficacement l’information relative à ces éventuels essais cliniques et surtout lutter contre les fakes news. Divers modules ont été passés en revue au cours de cette journée de formation.

Ousséni Tamboura (à droite), ministre en charge de la Communication, a salué l’initiative

C’est Dr Brice Bicaba, directeur du Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires (CORUS), qui a d’abord présenté la situation actuelle du Covid-19 au Burkina, puis Dr Innocent Valéa a abordé le thème « Essais cliniques : Objectifs et contenus » et Pr Halidou Tinto a présenté le projet PATH-COVID-19. Dr Moumini Niaoné a clos la série de présentations en abordant le thème « Média et information dans le contexte de la Covid-19 : polémique sur les vaccins ».

Le ministre en charge de la Communication, Ousséni Tamboura, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de la formation n’a pas manqué de saluer l’initiative et apporter son soutien au projet PATH-COVID-19.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 mai à 13:46, par Passakziri En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

    Quand on critique , vous dites qu’on critique mais je ne puisse m’empêcher de le faire Avec des responsables qui ne savent pas s’il faut mettre un pied devant ou derrière.
    Pendant que plusieurs vaccins ont finalisé depuis longtemps des vaccins de Phase III qui ont été et sont entrain d’être utilisés partout dans le monde, nous nous les mettons dans les tirroirs pour aller tester des " candidats-vaccins".
    Si la recherche en général est à saluer, il faut savoir aussi souvent être éfficients. Vous avez passé plus d’une année à tergiverser sur la chloroquine parce qu’un francais en manque de gloire vous a crié sans preuve scientifique que c’est ca la solution pour finir par vous ridiculiser avec des essais lamentables, aujourd’hui le monde entier vaccine avec ce qui marche, et le Burkina qui semble dans une bulle dans cet univers est à la Phase des enquêtes parce que ceux sensés prendre les décisions fuyent leurs responsabilités, ou on retombe nettement en arrière dans les essais de "candidats vaccins " d’on ne sait quel producteur. Vous croyez qu’avec ca vous pourrez mieux convaincre les populations, ca m’étonnerait. C’est pour moi un net recul que d’aller tester des produits en cette Phase au Burkina , parce qu’on ne sait même pas quelles seraient les effets sécondaires et quel sera le suivi pratique avec le niveau technique de nos structures sanitaires. Entre se faire vacciner avec un produit qui nous protège avec un risque Mineur d’effet sécondaire et se faire administrer un candidat dont on n’est même pas sûr qu’il fonctionne ou quels sont ses effets sécondaires , je pense que le choix est vite fait.
    Vous ne pouvez pas lutter contre les fake News en procedant ainsi parce que vous donnez raison à ceux qui pensent que nos populations constitueraient un champ d’expérimentation. C’est pas facile avec vous chers dirrigeants.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 15:01, par 1 ancien de la RST En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

    Passakziri, vous avez tout dit. Si nos autorités ont des oreilles pour entendre... Aï wa

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 15:51, par Beouco En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

    Ce régime a un talent incroyable.
    en résumé,
    Astrazenecca on s ent fout
    johnson & Johnson on s en fout
    sputnik on s en fout
    par contre on a obtenu 400.000 dollars américains de quel labo (?) pour mettre à niveau le centre de recherches de nanoro pour conduire des essais cliniques d un vaccin en phase 3.
    hâtez vous cobayes burkinabe ....hâtez vous

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 17:46, par Kouda En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

    Je ne comprends pas quelque chose. Pendant que le nombre de patients atteints de covid-19 baisse régulièrement au Burkina Faso et est largement en dessous de 100, vous voulez tester un vaccin candidait ? Allez-vous, intentionnellement exposer les personnes recrutées au virus provoquant le covid-19 ?
    Si le virus ne circule plus au Burkina Faso fortement, comment allez-vous vous y prendre pour tester le vaccin ?
    Sincèrement, il y a quel(s) problème(s) avec les décideurs du pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 20:05, par DF En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

    A la date du 10 mai, le Burkina enregistre 40 cas actifs. Quel est le but d’acquérir encore ces vaccins et dépenser dans la communication/sensibilisation tout en sachant que peu de Burkinabè iront se faire vacciner. Si ils veulent jeter de l’argent par la fenêtre, ils peuvent le faire. Personnellement et aucun membre de ma famille n’ira se faire vacciner même si c’est le vaccin russe que l’on nous envoie.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 20:11, par Goulgoulé En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

    Très belle initiative, en espérant que la stratégie de communication permettra à dissiper les doutes des populations, ou des observateurs.
    N’empêche que ces Journalistes seront tôt ou tard confrontés à des questions face à l’opinion publique. Dans cette dynamique, j’aimerai savoir si ces journalistes peuvent nous informer sur ces points suivants :
    Dans le respect du protocole vaccinal, il y aura t -il une transparence sur les résultats des différentes phases précédentes ?
    1-"Essais précliniques" (sur des Animaux)
    2-Essai clinique (sur l’Homme)
    phase 1, (innocuité)
    phase 2A, (immunogénicité et dosage)
    phase 2B, (preuve de concept ) ou « validation de principe »,

    En permettant ou facilitant l’accès à ces informations, ces journalistes aideront les populations à mieux adhérer au projet,
    Merci d’avance , dans l’espoir d’une suite favorable.

    Pour rappel, la phase III (efficacité et bénéfices/risques) dure selon des cas de trois à cinq ans. Des essais testent sur des centaines, voire des milliers, de personnes le rapport bénéfices/risques du vaccin. Ces études pivots permettent de définir les conditions et les précautions d’emploi du vaccin et, à terme, de poser des demandes d’AMM auprès des agences du médicament.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 20:43, par Amdia En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

    Le monde se vaccine pour protéger les vies et nous sommes au Burkina en phase de test.
    Dommage

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 21:37, par A qui la faute ? En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

    Voilà une information qui va rassurer les burkinabé scpetiques de tout ce qui vient de l’occident pour les stériliser.
    Ils ne pourront que fermer leur bouche et aller se faire vacciner avec le vaccin "mana burkina faso"

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 22:01, par Bao-yam En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

    Effectuer des essais de Phase 3 de vaccins inconnus dans un pays où la circulation du coronavirus est très faible ne fait aucun sens scientifiquement. Le comité d’éthique qui a empêché les essais du médicament du Dr béninois trouvera-t-il des raisons valables pour autoriser ces essais ? Au moins le médicament du béninois était déjà utilisé pour soigner d’autres pathologies. Il faut faire attention à ne pas transformer notre population en cobaye pour 200 millions de Francs.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 22:16, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

    Je ne comprends pas, je ne comprends vraiment pas...

    1°) Cela fait des mois que nous sommes à moins de 200 test quotidiens et à 200 cas actifs de covid-19 au Burkina, et même à moins de 100 cas depuis un moment. En supposant que les statistiques soient sous évaluées, cela signifie quand même que le virus circule peu dans notre pays actuellement.

    Or, une étude clinique de phase III se conduit sur des milliers de personnes dans un milieu où la maladie circule afin de comparer le nombre d’infection des personnes vaccinées avec les non vaccinés.
    Autrement dit, si on vaccine les gens ici dans ces conditions et que personne ne tombe malade, cela ne veut pas dire que le vaccin est efficace à 100% mais que le virus ne circule pas ici. A quoi cela sert-il ?
    A moins qu’on soit sûr d’une prochaine vague de remontée de cas de covid-19 au Burkina... Et comment le saurait-on ? Bizarre bizarre...

    Mais le pire, c’est que pour pouvoir évaluer un candidat vaccin, il faut des gens qui ne soient pas encore vaccinés. En d’autres termes, c’est parce qu’ils sont sûrs que nous ne seront pas encore vaccinés dans le futur qu’ils nous choisissent pour les essais cliniques futurs. Sachant que notre retard en vaccination est surtout dû au blocage de millions de doses par les pays riches, et la lenteur et les hésitations de nos gouvernants, ce raisonnement est d’un cynisme rare : On fait en sorte pour que vous ne soyez pas vacciné, et on profite de "l’aubaine" pour faire nos essais sur vous.

    2°) Selon les informations du CDC-afrique et de l’OMS, nous étions en fin Avril un des cinq seuls pays africains éligibles sur 54 qui n’avaient ni reçu de doses du mécanisme Covax, ni commencé à vacciner. Nos autorités prennent un malin plaisir à ne pas communiquer à ce propos, laissant libre cours à toutes les rumeurs et fake news, susceptibles de compliquer le programme de vaccination.

    Et alors que personne ne dit rien sur cette situation, voilà qu’on convoque les journalistes pour lutter contre les fake news concernant de futurs essais cliniques de je ne sais quel candidat vaccin inconnu à ce jour !

    Pour nous qui nous fatiguons depuis des mois à démentir les mensonges et désinformations sur la maladie et les vaccins, mais aussi les supposés calculs politiques et financiers de nos dirigeants, c’est une gifle cinglante.

    C’est comme dire aux Burkinabè : Vous vacciner avec des vaccins gratuits ou payants déjà homologués pour vous protéger du coronavirus n’est pas une priorité ni une urgence. Mais nos amis de "Big-Pharma" ont besoin de cobayes pour de futurs vaccins, et vous ferez très bien l’affaire, justement parce que vous ne serez pas encore vaccinés car nous y veillerons.

    En dehors de savoir quelle est la balance bénéfice-risque pour notre population, de tester un vaccin inconnu en lieu et place d’être vacciné avec un vaccin connu et disponible, cela fait douter des priorités de nos décideurs entre la vie et la santé des populations et la participation aux affaires des "hautes sphères internationales" de la recherche et de l’industrie.

    Cette communication est catastrophique et contre-productive !
    Entre le dossier réforme des examens scolaires, celui de Pazani et maintenant celui-là, je me demande ce qui arrive à nos élus et hauts fonctionnaires ? Tout le monde serait-il devenu décâblé des réalités de notre pays au point d’accumuler ainsi les fautes de communications ?

    Dieu nous sauve...

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 11:37, par Sérieux En réponse à : Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins

    A tous les lecteurs qui refusent de comprendre ou qui en sont malheureusement incapables je résume la situation. En réalité tous les vaccins actuellement utilisés dans le monde, déclarés efficace ou non, sont toujours en test (phase 2 ou 3). Conclusion toute l’humanité est actuellement un cobaye. Au Burkina, Nous sommes inexorables en train d’aller vers l’introduction d’un de ces vaccins au Burkina. Les chercheurs consciencieux prennent les dispositions pour être capable en temps voulu d’évaluer à l’intérieur du pays par nous même l’efficacité de ces éventuels vaccins. Si aucun vaccin n’est introduction ça ne cause aucun problème à la recherche, bien au contraire sous prétexte du vaccin on a pu s équiper et ça servira. Donc arrête d’affirmer des choses et posez les bonnes questions.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : Un traitement de AstraZeneca s’avère inefficace
Covid-19 : « Les ménages et les entreprises burkinabè ont fait preuve d’une capacité de résilience extraordinaire », estime la Banque mondiale
Burkina Faso : Plus de 20 000 personnes vaccinées contre le Covid-19 en deux semaines
Situation de la COVID-19 au Burkina : Aucun nouveau cas, ni de guérison et de décès enregistré
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 8 Juin 2021
Covid-19 au Burkina : Aucun cas confirmé à la date du 6 juin 2021
Covid-19 au Burkina : Un détenu testé positif à la MACO, les visites suspendues temporairement
Covid-19 au Burkina : 5 nouveaux cas à la date du 1er Juin 2021
Vaccination contre le Covid-19 : Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, reçoit la première dose
Covid-19 au Burkina Faso : Les directives pour l’administration du vaccin ASTRAZENECA
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : La région des Hauts-Bassins reçoit ses doses de vaccins AstraZeneca
Covid-19 au Burkina : 1 nouveau cas à la date du 31 mai 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés