Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mercredi 28 avril 2021 à 23h10min
Introduction du  vaccin contre le COVID au Burkina :  Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

A travers une note de service adressée aux directeurs régionaux et responsables de santé, le secrétaire général du ministère de la santé informe ceux-ci que dans le cadre de l’introduction du vaccin contre le COVID au Burkina Faso, une enquête sera menée du 26 avril au 7 mai 2021.
Cette enquête permettra de recueillir la perception, les préoccupations et les attentes des populations, afin d’orienter les autorités politico-administratives dans la prise de décision.

Vos commentaires

  • Le 28 avril à 21:43, par Vérité Indiscutable En réponse à : Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

    Tout le monde sait par simple intuition que la majorité de la population n’est pas d’accord pour ce vaccin. Il ne faut pas utiliser des déclarations de ce genre pour tromper la vigilance des gens.
    Qui fera le sondage ? Va-t-on publier la liste complète des gens qui feront l’objet de l’enquête avec leur identité et leur réponse à l’appui ? Si cela n’est pas possible, nous savons que le résultat sera seulement une histoire de pourcentage arbitraire.
    Nous sommes trop vigilants maintenant mes chers gouvernants.
    Wait and See !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 07:21, par daril En réponse à : Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

    Ridiculissime , ultra simpliste ....le monde est en chao , meme l’ afrique n’est pas épargnée , on casse le thermometre pour ignorer la fièvre .Le gouvernement doit prendre ses responsabilités , si on doit faire des référendums pour chaque sujet on n’ira pas de l’avant .
    Certains refusent le vaccin ,ici ou ailleurs ,c’est pareil .introduisons le vaccin pour les volontaires et allons de l’avant .quant aux polémiques statiques déguisées en sujets d’éthique ignorons les , l’heure est à un choix qu’il faudrait ensuite assumer .de l’histoire à quels moments nos chercheurs ont ils montré leurs capacités ? Les gens meurrent ...allons avec courage ....j’ai peut etre tort mais au moins je défends l’action au détriment de l’oisiveté inféconde et surtout lache

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 07:34, par ZORRO En réponse à : Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

    Trop de bureaucratie et de lourdeur administratives dans ce pays. Dans quel autre pays avez vous vu qu’on a fait une enquête pour apprécier la perception et les attentes des populations par rapport au vaccin COVID ?

    Les grands techniciens du ministère sont-ils incapables de réfléchir ou quoi ?

    L’Exécutif prend ses dispositions pour que le vaccin soit disponible. Ceux qui le souhaitent iront se faire vacciner, point à la ligne.

    Enquête, enquête et encore enquête !!! Des dépenses inutiles à la charge du contribuable pour permettre encore à des gens de manger.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 07:53, par Passakziri En réponse à : Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

    Drôle de démarche !
    Monsieur le ministre de la santé, il n’ya pas lieu de tourner en rond. Vous avez en tant que responsables des décisions à prendre, et aussi d’expliquer le pourquoi aux populations. Mais j’ai l’impression qu’ici vous demandez aux populations qui ne sont pas les spécialistes de prendre des décisions à votre place sur des questions qu’elles ne maitrisent pas forcement. Nous avons des immunologues ,des infectiologues, des épidémiologues et des médecins de santé publique compétents, c’est à eux d’accompagner les politiques dans une prise de décision, mais vouloir remettre une patate qu’on estime chaude entre les mains de la population ca laisse à désirer.
    Ce qu’on vous demande c’est de décider si oui ou non vous introduisez le vaccin , si oui quel vaccin et pourquoi, si non de dire aussi pourquoi vous ne le ferrez pas, et de sensibiliser en amont sur les motivations pour une meilleure acceptance de vos décisions.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 07:58, par Quidam En réponse à : Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

    Encore des fonds à la destination douteuse alors qu’on crie à l’insuffisance de ressources dans nos infrastructures hospitalières. Les fonds Covid ne peuvent t-ils pas être mieux gérés ? A la prochaine étape, ce sera au malade d’établir le protocole de soins de sa maladie.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 08:51, par ali baba En réponse à : Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

    belle initiative que je salue ! c’est une bonne démarche et Félicitations au ministre et son équipe pour cette approche participative pour des questions d’importance et sensible.
    Une étude par sondage -échantillon reste une étude, on aura des érudits :) qui vont questionner, épiloguer sur la technique d’échantillonnage, la période de l’étude, le profil de l’enquête, les heures de passage et j’en passe.

    Mais, faites votre boulot Mr le ministre selon votre bonne foi, que Dieu vous garde et vous guide !

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 09:59, par Jack En réponse à : Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

    Ce que je n’ai pas compris c’est pourquoi la manifestation d’intérêt lancée pour cette enquête dans la revue des marchés publics a été purement et simplement annulée sans aucune explication du ministère de la santé alors que l’activité comme l’indique ce communiqué aura bel et bien lieu. Cela implique simplement que le recrutement de BASP’96 a été fait dans le mouta mouta et cela n’honore en rien les autorités du ministère de santé qui semblent pourtant vouloir donner un bon coup de pied dans la fourmilière.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 10:45, par LESORS En réponse à : Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

    Aviez vous assez de doses pour tous ? Pourquoi cette sondage ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 11:48, par A qui la faute ? En réponse à : Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

    Catastrophique ce pays quand même !!! Tous les jours tu penses qu’on a touché le fond, eh ben non une haute autorité te montre que tu n’as rien vu. La population vous paie très très cher pour vous confier toutes les questions liées à la santé qu’elle ne peut pas résoudre parce qu’on vit en république. Et vous demandez à la popolation de trancher sur leur perception du vaccin, alors qu’ils ne sont pas scientifiques spécialistes en la matiière.
    J’attends donc les sondages sur :
    - la perception de la population sur la fermeture des frontières
    - la perception de la population sur les couvre-feu et les mesures sanitaires
    - la perception des populations sur l’exploitation de l’or
    - la perception des populations sur le salaire des ministres
    - la perception de la population la gestion du patrimoine foncier. Sur cette question la population est plus compétente que pour les épidémies mais vous ne les écoutez pas.
    Comme dit un mogo puissant du MPP "le pays est gouverné" ; il a oublié d’jouter par quoi, qui il est gouverné

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 16:12, par jeunedame seret En réponse à : Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

    Aucun entretien auprès des hommes de la rue et autres foules ? Monsieur le ministre on sent que quelque chose vous manque et vous publiez vos embarras. Aucune force devant les patrons qui vous imposent leurs vaccins. M,ma yéééé ! Vous êtes un homme ? Surmontez cette peur ; forcez l’énergie dans l’action. Faites preuve d’ardeur devant vos sorciers commerçants de vaccin ou venin et affirmez avec fermeté que les Burkinabè disent non à ce poison. Pas besoin de théâtre ou autres contours pour leur faire deviner sans vous. Ouvrez la bouche et affrontez. Pas de lâcheté devant ce danger.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 12:28, par Mercuriali En réponse à : Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population

    Mesdames et Messieurs, à votre attention S.V.P.!
    Je voudrais juste simplement dire que de nos adages locaux, un dit ceci : "C’est la pintade elle-même qui indique là où elle a déposé ses œufs". Cette enquête est la preuve palpable que les Autorités sanitaires de notre pays ont des doutes sérieux, et même tacitement sont convaincues que le vaccin contre la Covid-19 dans sa forme occidentale n’a pas sa raison d’être en Afrique et surtout au Burkina Faso. Soit nos laboratoires et leurs experts sont faux et nuls en connaissance soit ils veulent manger de façon éhontée et hypocrite. C’est une imposition. On n’a pas besoin de nous servir du faux comme l’enquête prévue par le Ministère de la santé. Dans tous les cas, sans nier moi-même l’existence du Covid, il n’est besoin nullement de trop penser ni de tergiverser là-dessus dans la mesure où des citoyens sont morts gratuitement au nom du Covid-19 au B.F. Dans d’autres contrées en Afrique des Ministres de la Santé ont préféré démissionner plutôt que de se renflouer les poches lâchement et salement. Aussi, permettez-moi de vous dire simplement que le Burkina Faso, à lui seul ne peut rien contre son introduction, mais devrait simplement dire que nos tradipraticiens et nos populations sont vainqueurs de la Covid-19 dès son arrivée ! Qu’on ne nous impose guère un vaccin qui nous fera dépenser inutilement !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins
Covid-19 au Burkina : 3 nouveaux cas à la date du 09 mai 2021
Covid-19 au Burkina : Neuf nouveaux cas et quatre guérisons à la date du 7 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Des comprimés de chloroquine et des comprimés de paracétamol « made in Burkina » livrés par l’IRSS (CNRST)
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux décès et 97 cas actifs à la date du 03 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Les tests de dépistage pour les voyageurs de la zone UEMOA sont fixés à 25 000 FCFA
Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population
COVID-19 au Burkina : 18 nouveaux cas et 15 nouvelles guérisons à la date du 27 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 22 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 16 nouveaux cas à la date du 21 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 19 avril 2021
Vaccination anti covid-19 au Burkina : Les « prescriptions médicales » de l’Academie des sciences, des arts et des lettres du Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés