Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Continuité éducative dans le contexte du covid-19 : Le Burkina Faso présente son plan de riposte

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • lundi 8 juin 2020 à 22h51min
Continuité éducative dans le contexte du covid-19 : Le Burkina Faso présente son plan de riposte

Ce lundi 8 juin 2020, à Ouagadougou, le ministre de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro, a pris part à une vidéo conférence sur le partage d’expériences en lien avec la résilience des systèmes éducatifs face à la crise sécuritaire doublée d’une crise sanitaire. Ce forum organisé par Save the children en partenariat avec l’Union africaine a connu la participation de cinquante personnes à travers l’Afrique.

Ce forum virtuel était une réelle occasion pour le ministre de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro, de partager l’expérience du Burkina Faso dans la gestion de la question de l’éducation au moment où le pays connait l’une des crises les plus préoccupante au monde, à laquelle vient s’ajouter la pandémie du Covid-19.

« Notre expérience a consisté à dire que nous avons au regard de ses deux défis mais surtout le défi sanitaire accéléré le processus de l’utilisation de l’ensemble des supports de communication que nous avons pour faire en sorte que les enfants puissent maintenir dans le lien avec le système éducatif en attendant la reprise des activités de façon physique. Pour les classes d’examens, c’est un peu diffusé partout. Et nous travaillerons bientôt pour les classes intermédiaires (…) », a signifié le ministre Ouaro.

Le système éducatif compte environ 5 millions d’élèves, selon le ministre Ouaro

L’autre dispositif drastique mis en place pour sauver le système éducatif dont le pays peut se vanter se rapporte au plan de riposte adopté par le conseil des ministres le 16 avril 2020. Dans le cadre de ce plan de riposte, le département de l’éducation national a décidé de doter chaque élève de masque de protection réutilisable et lavable fait en coton.

Mais ce n’est pas tout. « Au regard de l’évolution de la situation, nous avons également mis à la disposition des établissements, du savon pour le lavage systématique des mains et appelé la communauté à contribuer à mettre des dispositifs là où il y en a pas et à approvisionner en eau là où il y en a pas de façon à permettre aux élèves de pouvoir se laver les mains à la reprise », poursuit le ministre Ouaro, affirmant que l’utilisation des TIC est une alternative crédible de maintien des élèves dans le lien en attendant la réouverture des classes. Dans le même temps, il a évoqué la question de l’alimentation scolaire.

La directrice pays de Save the Children, Émilie Fernande

« L’année dernière lors de la 4e session de l’alimentation scolaire au niveau africain, c’est avec beaucoup de joie, que nous avons découvert que nous sommes le pays africain qui met le plus de ressources dans les cantines scolaires. Le gouvernement met plus de 9 milliards de F CFA mais si vous ajoutez les autres partenaires comme le PAM et le CRS, nous sommes à environ 24 milliards par an pour l’alimentation des enfants pendant que les pays qui suivent sont à 12 ou 13 milliards », a-t-il indiqué.

Ce forum virtuel a été une opportunité pour le ministre de l’éducation nationale de se rendre compte que le Burkina Faso n’est pas à la traîne. « Ça m’a permis de savoir que nous sommes en avance et que des gens sont intéressés par l’expérience du Burkina Faso et que nous sommes en train de réussir à faire face à ses deux défis pour permettre à notre système éducatif de continuer pour le bonheur des enfants de façon à ce qu’ils puissent contribuer au développement de leur pays quand ils seront plus grand », a-t-il noté.

Les participants

Au cours de la rencontre, la Tanzanie a aussi partagé ses bonnes pratiques avec les participants. Et au ministre Ouaro de dire qu’« ils sont en train d’aller dans une dynamique qui est la nôtre. (…) Ils ont aussi décidé de partager des masques réutilisable et lavable aux enfants ». Pour rappel, le démarrage de la nouvelle année scolaire est fixé au 15 septembre 2020 pour les enseignants et le personnel administratif et le 1er octobre 2020 pour l’ensemble des élèves.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre le COVID-19 : Trois tunnels de désinfection pour l’aéroport international de Ouagadougou
Covid-19 au Burkina : 2 nouveaux cas à la date du 10 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Le Burkina se prépare à effectuer d’éventuels essais cliniques de vaccins
Covid-19 au Burkina : 3 nouveaux cas à la date du 09 mai 2021
Covid-19 au Burkina : Neuf nouveaux cas et quatre guérisons à la date du 7 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 : Des comprimés de chloroquine et des comprimés de paracétamol « made in Burkina » livrés par l’IRSS (CNRST)
Covid-19 au Burkina : 4 nouveaux décès et 97 cas actifs à la date du 03 mai 2021
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : Les tests de dépistage pour les voyageurs de la zone UEMOA sont fixés à 25 000 FCFA
Introduction du vaccin contre le COVID au Burkina : Une enquête diligentée pour recueillir les attentes de la population
COVID-19 au Burkina : 18 nouveaux cas et 15 nouvelles guérisons à la date du 27 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas à la date du 22 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 16 nouveaux cas à la date du 21 avril 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés