Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • Message à la nation • jeudi 2 avril 2020 à 23h07min
Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

MESSAGE A LA NATION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR ROCH MARC CHRISTIAN KABORE, PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES SUR LA PANDEMIE DU COVID-19.

Ouagadougou, 2 avril 2020.

Peuple du Burkina Faso
Chers compatriotes

Le 20 mars dernier, dans mon adresse à la nation, je saluais le professionnalisme des personnels de santé, civils et militaires, leur courage et leur abnégation dans la prise en charge des malades du COVID-19.

Aujourd’hui encore, je tiens à leur renouveler la reconnaissance de la Nation pour les efforts et sacrifices consentis pour vaincre le coronavirus.
En dépit des mesures déjà prises pour juguler la pandémie, force est de reconnaitre que la situation reste préoccupante.

C’est le lieu pour moi de présenter mes condoléances et celles de la Nation aux familles éplorées et souhaiter un prompt rétablissement aux malades.
Le défi sanitaire auquel notre pays fait face, à l’instar d’autres pays du monde, doit être relevé sans pour autant sacrifier la vie économique et sociale des acteurs, aussi bien du public que du privé.

Nous sommes conscients que les mesures que nous prenons pour freiner et combattre la propagation du COVID-19 entrainent des effets pervers sur la vie quotidienne de nos concitoyens, mais elles sont nécessaires si nous voulons rompre la chaine de transmission du virus.

Peuple du Burkina Faso

Les conséquences attendues de cette pandémie sur notre économie sont :

- La réduction du taux de croissance de 6,3% à 2% en 2020 ;

- La baisse des recettes publiques, estimée à 306 milliards de FCFA, soit un déficit budgétaire de 5% ;

- Le ralentissement général des activités économiques, tous secteurs confondus avec pour conséquence des tensions de trésorerie de l’Etat.
Face à une telle situation, le gouvernement a reçu les instructions pour élaborer une loi de finances rectificative qui prendra en compte l’impérieuse nécessité de revoir nos priorités, pour respecter les objectifs suivants :
Soutenir l’offre de soins de santé ;
Assurer la relance économique du pays ;
Garantir la soutenabilité budgétaire.

Cette loi de finances rectificative prendra en compte les mesures d’urgence que la situation commande dans plusieurs secteurs vitaux de la vie nationale.

Au titre des mesures fiscales et de l’accès au financement pour les mois d’avril à juin 2020 :

1. La remise automatique des pénalités et amendes exigibles ;

2. La suspension des opérations de contrôle sur place à l’exception de cas avérés de fraudes ;

3. L’exemption de la contribution des micro-entreprises du secteur informel ;
4. L’exonération de la TVA sur la vente des produits utilisés dans le cadre de la lutte conte le COVID-19 ;

5. L’exonération des taxes et droits de douane sur les produits pharmaceutiques, les consommables médicaux et équipements entrant dans le cadre de la lutte contre le coronavirus ;

6. Le report de la date limite de paiement de la taxe sur les véhicules à fin juin 2020 ;

7. La délivrance des attestations de situation fiscale aux entreprises non en règle de leurs obligations fiscales jusqu’au 30 juin 2020 ;

8. La suspension de la Taxe patronale d’apprentissage (TPA) sur les salaires au profit des entreprises du secteur du transport des personnes et de l’Hôtellerie ;

9. La suspension des poursuites en matière de recouvrement des créances fiscales et de la perception du minimum forfaitaire pour les Établissements relevant du secteur du Transport des personnes, de l’Hôtellerie, de la Restauration et du Tourisme ;

10. La réduction de 25% de la patente au profit des Entreprises du secteur du Transport des personnes, de l’Hôtellerie et du Tourisme. Les entreprises ayant déjà payé la patente pourront opter pour une compensation avec les autres impôts locaux ;

11. L’application d’un taux réduit de TVA de 10% au secteur de l’Hôtellerie et de la Restauration ;

12. La suppression des charges et taxes imposables à l’organisation des activités culturelles ;

13. L’annulation des pénalités de retard dans l’exécution des marchés publics au niveau de l’Etat central et des collectivités territoriales ;

14. Les remises d’impôts directs dans le cadre d’un examen individualisé des demandes et ce, pour les cas extrêmes.

Au regard de l’impact négatif de la pandémie sur l’économie, le système bancaire et financier, tout en s’engageant à soutenir le financement de l’économie nationale, va mettre en place un cadre adapté pour accompagner les entreprises qui rencontrent des difficultés du fait de la crise consécutive au COVID-19. Ces mesures concernent :
- Le report d’échéances pour les entreprises qui en font la demande ;

- La répercussion de la baisse du coût de ressources de la BCEAO sur les taux d’intérêt de crédits à la clientèle, dans le cadre des réaménagements de crédits aux entreprises résidentes ;

Le ministre de l’Economie, des finances et du développement, quant à lui, donnera des instructions à tous les Fonds Nationaux et approchera les institutions de microfinance pour examiner avec attention les dossiers de leurs clients en difficultés.

Au titre des mesures sociales d’accompagnement, pour les mois d’avril à Juin 2020 :

1. La prise en charge des factures d’eau de la tranche sociale, et la gratuité de la consommation au niveau des bornes fontaines ;

2. La prise en charge des factures d’électricité pour les couches sociales utilisant des branchements de 3 ampères monophasés ;

3. Le rabattement des factures d’électricité de 50% pour les couches sociales utilisant des branchements de 5 et 10 ampères monophasés ;

4. L’annulation des pénalités sur les factures de la SONABEL et de l’ONEA ;

5. La réduction de 50% du coût des kits solaires dans le cadre du projet Solar Home System pour les ménages vulnérables ;

6. La réactivation des boutiques témoins de la SONAGESS ;

7. La sécurisation des stocks de produits de grande consommation, en concertation avec les acteurs de la chaine d’approvisionnement et le contrôle économique renforcé des prix sur le territoire national.

Au titre des marchés et Yaars fermés, pour la période d’avril à juin 2020 :

1. La suspension des loyers ;

2. La suspension des droits de place ;

3. La prise en charge des factures d’eau et d’électricité ;

4. La prise en charge des frais de gardiennage ;

5. Le don de vivres aux personnes vulnérables des marchés et Yaars fermés à travers leurs faîtières ;

6. La gratuité du stationnement pour les taxis.

Avec la fermeture des marchés et Yaars, je note les difficultés des ménages à s’approvisionner en produits frais. Aussi, voudrais-je exhorter les exécutifs locaux à rechercher les aménagements nécessaires, afin de faciliter l’accès des ménages en produits frais de consommation courante, dans le strict respect des mesures de distanciation.

Au titre des médias et des entreprises du secteur de la publicité

1. L’utilisation de la subvention de l’Etat à la presse privée au titre de l’année 2020 et des crédits disponibles au titre du Fonds d’appui à la presse privée pour accompagner le secteur ;

2. La réduction de 50% au titre de l’année 2020, du paiement de la redevance TNT pour les télévisions et des redevances ARCEP pour les organes de presse de radiodiffusion.

Au titre des mesures de soutien à la relance de l’économie
Une concertation avec l’ensemble des acteurs des secteurs les plus touchés se déroulera sous l’égide du gouvernement, dans les prochains jours, pour affiner l’appui à leur apporter.

D’ores et déjà, les mesures suivantes sont prises :

1. La mise en place d’un fonds de relance économique des entreprises en difficultés d’un montant de 100 milliards FCFA ;

2. L’acquisition d’intrants agricoles et d’aliments pour bétail pour le soutien à la production vivrière et pastorale, d’un montant de 30 milliards FCFA ;

3. L’instauration d’un fonds de solidarité au profit des acteurs du secteur informel, en particulier pour les femmes, pour la relance des activités de commerce des légumes et fruits, d’un montant de 5 milliards FCFA ;

4. Le financement de la recherche sur les maladies infectieuses et la production de médicaments pour un montant de 15 milliards FCFA ;

5. La poursuite du règlement de la dette intérieure.

Peuple du Burkina Faso
Chers compatriotes

L’ensemble de ces mesures nécessite la mobilisation de près de 394 milliards de FCFA, représentant 4,45% de notre Produit Intérieur Brut. Ce montant intègre le plan global de riposte sanitaire qui se chiffre à environ 178 milliards FCFA.
Dans cette lutte acharnée que nous menons contre le COVID-19, nous devons tous développer des initiatives face à cette situation inédite et particulièrement difficile. C’est un moment important de la vie de la Nation où nous devons faire preuve d’esprit de sacrifice et d’engagement collectif.

Le Burkina Faso continuera à jouer sa partition dans cette lutte, tout en recherchant avec ses partenaires techniques et financiers, l’accompagnement indispensable dont il a besoin pour vaincre cette pandémie.

C’est le lieu pour moi d’exprimer ma gratitude à toutes les bonnes volontés, au plan national et international, aux entreprises, aux institutions et à tous les citoyens, qui, dans un élan de solidarité, ont apporté et continuent d’apporter au Burkina Faso leurs contributions dans la lutte contre le COVID-19.

J’y associe tous les amis et partenaires au développement pour leur aide.
Aux chercheurs, aux équipes médicales et à toutes les personnes mobilisées pour le traitement adéquat du COVID-19, j’exprime la gratitude de la Nation. J’ai la ferme conviction que le Burkina Faso viendra à bout de cette pandémie, grâce à la mobilisation exemplaire de ses filles et fils.

Je voudrais de nouveau vous exhorter à respecter l’ensemble des gestes barrières édictés par le ministère de la Santé pour vous protéger et protéger vos proches.

Dans la solidarité et l’union, relevons le défi du COVID-19.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

Vos commentaires

  • Le 2 avril à 22:16, par Burkinbila En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Vraiment, tout ça pour ça !!! Et oui, tout ça pour ça !!!

    Répondre à ce message

    • Le 3 avril à 08:21, par Indjaba En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

      Mon frère, la liste des mesures est pourtant longue. Elle est d’ailleurs trop longue et le suivi et l’evaluation risquent de poser probleme. Autre inquietude et là je suis d’accord avec toi c’est les 2 questions suivantes : "qui avaient besoin réellement de cette aide ? "est ce que les mesures prises ont permis de toucher et d’aider ceS derniers ? A roodoko, le fait de dire que les boutiques seront gratuites n’interesse pas tous ces ambulants et demarcheurs qui se debrouillaient au quotidien quand le marché s’ouvraiet. Ces ambulants autour du marché étaient plus nombreux que les occupants des boutiques dont certains sont fortunés et n’avaient meme pas besoin de cette aide d’urgence. Les milliers de filles qui travaillaient dans les bars, les proprietaires de ces bars dont les activités sont bloquées ne sont pas pris en compte dans les mesures. Les familles demunies qui sont dans les quartiers defavorisees et qui n’ont accès ni à l’ONEA, ni à la SONABEL, ne sont pas suffisamment prises en compte. Il fallait mettre des fonds d’urgence de coté pour payer à manger pour une periode ä ceux qui sont vraiment demunis et prendre des mesures à moyens et long terme pour accompagner les entreprises. Aussi le message ne dit pas d’oû viendront les milliards annoncés. Le report des élections peut etre une piste de reflexion.

      Répondre à ce message

      • Le 3 avril à 15:44, par caca En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

        Indjaba
        Ton analyse est pertinent mais tu manque de lucidité dans le contexte général. Les mesures concernent ceux qui peuvent justifier leur activité. Je vois mal un commerçant ambulant au Burkina payé ses impôts. Le mot ambulant dit qu’il n’est pas fichier dans une basse de donner. Comment apporter une aide à des margouillats ? Quand aux personnes démunies de sources, la mesure prend en compte, désormais l’eau en fontaine est prise en compte par le gouvernement. L’électricité est déjà un luxe pour eux dont certains seront pas concernés parce qu’ils ne disposent pas du courant à la maison. Il faut pour une première féliciter le gouvernement dans son humanisme pour le peuple. S’il avait commencé par des mesures types après l’insurrection, je pense que la donne changerait pour eux. Cette fois, ils ont taper fort même si ces mesures demeure fragile, mais cela est dû à la faiblesse des ressources du pays très limitées.
        Chacun est libre d’apprécier mais je préfère féliciter le gouvernement pour la repentance sincère en s’inspirant des autres pays.

        Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 22:19, par Burkina En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Rien sur le secteur de l’Education ou bien je lis mal ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 22:22, par Assistant En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Et les fonctionnaires, il y a quoi pour eux, on va continuer’ toujours de couper IUTS ?Yakoo !

    Répondre à ce message

    • Le 3 avril à 08:29, par Indjaba En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

      Les fonctionnaires sont déjà favorisés. Emploi garanti, salaire garanti, FC garanti etc. Ce qui n’est pas le cas de ce taximan, de ce vendeur de bar, de travailleur dans le transport en commun etc. Vous avez interet à vous taire sinon si vous continuer avec cette histoire d’IUTS, c’est par ROCH que vous allez croisé mais les 98% de labpopulation quu n’est pas finctionnaire qui a vu son emploi et ses revenus perturbés par les mesures covid 19. Mon frère fonco, vous pouvez demissioner ou partir en retraite anticipée. Quand on a un boulot qui n’est pas interessant, on y reste. Pour ton bien et comme tu souffre trop à la fonction publique, il faut demissionner.

      Répondre à ce message

    • Le 3 avril à 10:53, par lefaso va mieux En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

      Mon type celaa n’a rien à voir avec IUTS. Moi je propose que les différents syndicats lancent des souscriptions pour venir en aide et exiger la transparence dans l’utilisation. Imaginez un temps soit peu 2000 par fonctionnaire cela fera combien ? Les entreprises qui donnent leurs contributions paient elles oui on non des taxes ? Nous n’avons pas fait ça pour la lutte contre le terrorisme. Quand est allons manifester notre attachement à notre chère patrie. Je suis syndicaliste et je pense que la souscription quelle que soit la taille est un signe du patriotisme.

      Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 22:51, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Bravo ! On pouvait mieux faire mais déjà, pour un pays pauvre, l’effort est remarquable. Mais il manque encore une chose :

    L’allègement du couvre-feu. Maintenant que des mesures restrictives ont été prises pour les maquis, il faut permettre aux gens de respirer sans forcément s’attrouper.
    Un décalage à 21h ou 22 h comme dans les pays voisins serait raisonnable ?
    Pour les écoles, je ne sais pas...

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 23:11, par trobeau En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Comment ROCK a IL pu oublier le FONER dans tout son discours ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 23:16, par Derek En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Ce n’est pas trop tôt
    Bravo au gouvernement pour ces mesures d’accompagnement. J’espère que ce qui a été annoncé sera effectivement mis en oeuvre et ne restera pas seulement des déclarations.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 00:30, par Benassa En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Avec tous les défis auxquels le pays devra faire face durablement (lutte contre le terrorisme, lutte contre le coronavirus), on attend maintenant de voir quel parti va se lever yada yada pour organiser des "méga-meetings" et autres djandjobas au financement douteux, ko "y a élections" !!!!!!
    Le peuple veille. Il a déjà montré sa capacité à s’insurger.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 01:24, par Sawadogo Adama En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Merci Son Excellence Monsieur le President,
    Nous Collèges et lycées privés fermés sommes face à nos nombreux personnels permanents qui sont déjà sans salaire. Le remboursement des frais de scolarité des boursiers de l’Etat 2018-2019 n’a pas encore été honoré. Avec ce problème de civid 19, nos milliers d’enseignants risquent la faim. Nous supplions de penser à nous dans le plus bref délai.... s’il vous plaît.
    Merci pour toutes
    ces mesures combien salutaires, mais nos enseignants permanents et personnels de d’administration ????
    Faites un geste envers la dette. Merci

    Répondre à ce message

    • Le 3 avril à 12:00, par Un Burkinabê En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

      Et toutes ces années passées où vous faites des bénéfices incalculables et même chassez les enfants des parents démunis des classes car en retard de paiement ? Débrouillez vous. C’est aujourd’hui que vous pensez à la solidarité ? Ça m’énerve ce post !

      Répondre à ce message

      • Le 3 avril à 14:54, par Seyssou En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

        Exactement, j ai pensé pareil🤔🤔🤔. Où sont passés leurs bénéfices de toutes ces années où tout allait bien et qu ils renvoyaient les élèves en difficulté de paiement de leur scolarité ? 😲. Les gens ne doivent pas se tromper sur cette aide. Il ya des fermetures liées à cette crise et l Etat a pour devoir de les aider à ne pas sombrer. Bcp de pays ont fait de même et ce n est pas trop tôt de la part du nôtre. Pour rassurer les commerçants il aurait fallu très vite leur dire qu ils seront aidés. Mais vaut mieux tard que jamais 🙂

        Répondre à ce message

    • Le 3 avril à 12:32, par figo En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

      Monsieur Sawadogo,
      Pouvez-vous nous expliquer en quoi la fermeture des écoles auraient un impact sur le salaire des permanents ? Ils sont payés 12 mois sur 12, et dès que l’école va reprendre le rattrapage se fera en prenant probablement du temps sur les vacances. Si vous aviez parlé de problèmes de recouvrement de frais de scolarité, (ce qui ne peut pas prospéré car presque tous les établissements procèdent au recouvrement de la totalité des frais avant mars), ou des difficultés rencontrés par les vacataires des établissements privés on aurait pu vous comprendre. Ce n’est pas parce-ce qu’on a entendu parlé d’argent qu’il faut inventé des problèmes. Ceci dit, je pense que quelque chose pourrait -être fait pour accélérer le paiement des dettes de l’Etat, et aussi soutenir les nombreux vacataires.

      Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 01:54, par balmwend En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    je voudrais saluer ces mesures (économiques et sociales) prises pour soulager les populations et les opérateurs économiques et exhorter les services techniques à les opérationnaliser rapidement car elles étaient attendues. Elles sont sans doute à la hauteur des capacités financières du pays sinon on aurait souhaité plus. En plus des actions entreprises pour contenir la propagation du coronavirus, il y’a lieu de ne pas négliger le volet ravitaillement des villes sous quarantaine d’ailleurs abordé par le Président du Faso. Cela évitera une hausse des prix des denrées alimentaires pour une population déjà fortement éprouvée. Ventre affamé n’a point d’oreilles dit-on.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 06:14, par Wendmanegde En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Salut et bravo pour les efforts qui sont entrain d’etre consentis pour soulager les populations et sauver l’economie.Certes, comme on le dit c,est deja bien mais les efforts doivent se poursuivre.
    Par example pour continuer a disponibiliser les condiments frais au profit des populations j’ai propose modestement que dans toutes les regions et meme les provinces on requisitionne les stades pour mettre a la disposition des vendeuses de legumes et autres produits de premiere necessite.
    Par exple en afrique du sud certains grands centres commerciaux ont ete autorises a ouvrir et a vendre les produits de premiere necessite. Au Burkina par exple les stades et les terrains de football dans les arrondissements peuvent servir a cela. La, les gens pourront s’aligner en respectant le social distanciation sans probleme et vendre ou acheter ce qu’ils veulent. Mais ca doit concerner seulement les produits de premiere necessite au risque de creer une concurrence deloyale. Une petite contribution a analyser evidemment et adapter au contexte Burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 06:48, par Matou à Sikassossièra En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Un effort est fait mais Le Président aurait dû calmer le front social avec les fonctionnaires en suspendant l’application des mesures sur L’IUTS et gérer Du même coût la question des salaires coupés. Il fallait également un message fort pour le Règlement de la dette intérieure. Ça ne sert à rien d’annoncer des batteries de mesures en faveur des PME si l’Etat est incapable d’honorer ses prestataires.
    Le président aurait penser aux étudiants pensionnaires des cités. Ou bien leur Ministre trop préoccupé par la fabrication de la chloroquine et du paracétamol n’a pas eu le temps de proposer quelque chose.
    J’ai un conseil à l’endroit du Président :
    Eviter que des plus malins ne profitent de cette situation de misère pour s’enrichir sur Les efforts du peuple car la mauvaise gestion de cette crise donnera de l’insomnie à beaucoup de dirigeants Dans le monde .A bon entendeur salut !
    Il faut éviter de fabriquer des millions et des millions de boîtes de chloroquine et de paracétamol.
    Les vautours sont aux aguets

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 07:38, par El_monstro En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Tout de même désolant. Nous sommes indirectement responsables puisque ceux-là qui nous dirigent ont été élus. Et quand on est pas leader, on est pas leader. On caracole, on dirige avec des potes peu éclairés un peuple à la limite analphabète. Même copier, on arrive pas à bien le faire. Imaginer que le burkina est le pays le plus atteint, que de pays (faiblement et récemment atteints) en viennent à présenter de programmes de prise en charge cohérent avant nous… Qu’avons nous fait ? on présente rapidement un programme insensé d’à peine 9milliards, on se précipite annoncer notre 1er mort douteux dans le but de capter plus de financement et l’on se rend compte que ce programme n’est pas bon ou du moins mal monté. Au moins copier intelligemment les voisins…. On concocte du n’importe quoi pour le président et l’on solanise un discours officiel…. sacré burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 07:49, par la vérité pour le peuple En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    L’allègement du couvre-feu.il faut permettre aux gens de respirer.Un décalage de 22h a 05h du matin sais resonnable

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 08:14, par Bereba En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Soyons honnêtes entre nous :

    Notre pays n’a pas les armes économiques et financières suffisantes pour lutter contre cette pandemie.

    Par contre, l’Etat doit tout faire pour la fabrication locale des produits pour soigner cette maladie et y associer le secteur de la pharmacopée bien structurée et bien formée.

    Une fois que les produits sont disponibles à bon prix, levez toutes les mesures et laissez les gens travailler pour soutenir notre économie.

    Exactement comme on le fait en ce moment pour le palu, la grippe ou le rhume, chacun achetera ses produits pour se soigner chez lui, tout simplement.
    Et la vie reprendra son cours normal comme avant.

    Oui, osons cette autonomie de production massive des produits, disponibles pour toutes les bourses !!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 08:32, par burkinameilleur En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Comme on le dit chez nous, C’EST BON MAIS C’EST PAS ARRIVE. Mais merci déjà car je vois que ces mesures dans la plupart visent à soutenir un temps soit peu les plus vulnérables (Ménages sociales, Secteur Informel..). Mais le problème c’est la remise automatique des pénalités et amendes exigibles, car des cas de fraudes peuvent se transformer tout simplement en amendes ou pénalités.
    Dieu bénisse le BF.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 09:02, par TANGA En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Diesel est passé en mode Turbo !
    Merci Turbo Diesel.
    C’est bien pour un pays comme le notre ;
    Espérons d’autres décisions mais aussi et surtout la fin de cette pandémie.
    Je voudrais profiter pour demander aux acteurs religieux de sortir les fis-sabidilay et les dîmes amassées affin d’aider les plus démunis.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 09:07, par Sacksida En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    D’abord, ces rescentes mesures sont bonnes ; mais le President du Faso aurait pu aller plus loin en revoyant la situation des fonctionnaires des categories moindres et des personnes retraitees pour reduire les extremes ecarts de leurs salaires et remunerations et pensions. Pour le financement, un reequibrage des depenses de prestiges non essentielles et vitales seraient partinents pour supprimer des partages trop inegaux. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 09:09, par Oumarou ilboudo En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Félicitation pour ces courageuses mesures. On dit que la plus belle femme ne peut donner que ce qu’elle a.
    On aurait dû profiter pour la remise à plat des salaires, la revue des prix des produits de grande consommation en conformité avec cette remise à plat pour mieux faire face à la pandémie.
    Le covid 19 est un mal qui sera vaincu et duquel le Burkina pourrait se relancer dans « un élan patriotique inclusif » pour son développement réel.
    Que dieu protège la planète terre le Burkina avec et en premier.

    Répondre à ce message

    • Le 3 avril à 16:30, par le révolutionnaire En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

      C’est dommage de parler toujours de remise à plat des salaires aujourd’hui on devrait plutôt demander de doubler le salaire du personnel de santé qui est au front. Monsieur le Président il faut donner 3 mois de salaire au personnel de santé qui est au front. Le Pr doit avoir son salaire multiplié par 5 et recevoir la plus haute distinction de l’Etat

      Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 09:30, par kayalais En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFAMessage du chef de l’Etat à la nation

    5 ans d’attaque terroriste
    5 ans de fronde social
    Et pouvoir prendre ses genres de mesures il faut l’apprécier à sa juste valeur .
    C’est vraiment bon à prendre.
    L’allègement du couvre-feu aussi permettra de souffler

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 09:37, par Vérité indiscutable En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFAMessage du chef de l’Etat à la nation

    Mieux vaut tard que jamais. On n’a donc pas parlé pour rien, c’est le résultat de la pression citoyenne consciente qui a amené cela. C’est cela on attendait depuis longtemps. C’est cela travailler en responsable et non pas des sorties misérables de l’Assemblée Nationale pour politiser et se faire voir.
    Puissiez-vous appliquer ces mesures.
    Notre pays le peut bien faire, sans aucun problème, n’en déplaise à ceux qui croient qu’on est si pauvres pour légitimer l’inaction des gouvernants. Si on a du Burkindelem dans le ’’ventre’’, on peut tout faire.
    Vive le Burkina Faso.
    La Patrie ou la Mort, nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 09:40, par MARIAOUED En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    MON PRESIDENT ROCH.QUE DIEU VOUS BENISSE.QUE LE DIEU TOUT PUISSANT VOUS ACCORDE TOUJOUR DE LA SAGESSE,DE L’INTELLIGEANCE COMME IL L’A ACCORDE A SALOMON POUR GOUVERNER SON PEUPLE.DIEU VOUS ACCOMPAGNE DANS VOS ACTIONS POUR LE MAINTIENT DE LA PAIX ET LA SECURITE DE NOTRE NATION.DIEU BENISSE LE BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 09:55, par sawadogo En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Merci président.
    Vos mesures sont vraiment sociales même si elles sont insuffisantes. Ce qui se comprend parce que nous sommes un pays pauvre très endetté.
    Faudra qu’on rappelle aux fonctionnaires qu’ils ne sont pas pauvres et donc ne devraient pas s’attendre à bénéficier des mesures sociales.
    pour l’IUTS, à moins que le président aille faire un puit à Zorgho pour y tirer de l’argent, il faut payer. D’ailleurs beaucoup de fonctionnaires ne travaillent pas mais sont payés. C’est déjà bon.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 09:55, par s En réponse à : Covid19/Burkina : Message du chef de l’Etat à la nation

    Merci au chef de l’état qui a privilégier l’intérêt général surtout la gratuité de l’eau et l’électricité durant 3 mois.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 09:55, par DF En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFAMessage du chef de l’Etat à la nation

    Je suis d’avis avec Indjaba et Bereba.

    Tout d’abord je tiens à remercier le Chef de l’Etat pour ce qui a été fait. Mais comme Indjaba a si bien dit, les plus pauvres des pauvres ne sont pas tellement concernés. Les grands gagnants sont les fonctionnaires (eau, électricité, carburant) et les grands commerçants. Qu’est ce qu’on fait de tous ces jeunes qui tiraient leur pitance à coté des marchés (les parkeurs, les porteurs, les vendeurs de petits bibelots, etc), les filles qui travaillent dans les maquis, bars et restaurants, les convoyeurs. Eux, ils n’ont pas d’entreprises, ils vivent au dépend des entreprises des autres...les étudiants sans foner qui faisaient les cours à domiciles, les vacations, le gardiennage la nuit etc... Notre Etat ne peut pas tout faire et ne peut même pas se permettre d’aider tout le monde. Raison pour laquelle, je m’aligne avec Bereba et je suggère que le Burkina Faso fasse les choses autrement. Ouvrez les marchés et yaars, arrêtez la quarantaine et le couvre feu, laisser le pays fonctionner, mais fermez les frontières aériennes. Produisez les produits pharmaceutiques en quantité, que les gens se soignent comme le Palu, mettez l’accent rapidement sur les essais cliniques des produits proposés par nos tradipraticiens (3 ou 4). Rendez tous ces produits disponibles sur le marché. Faites de la sensibilisation pour que les personnes âgées soient bien protégées, les personnes fragiles ayant des antécédents aussi, Je demeure convaincu que si par hasard ce COVID 19 arrive dans nos villages, nos parents vont se soigner avec les plantes, ils ne vont pas se laisser mourir. La chine a réussi en partie à cause de la médicine traditionnelle. La quarantaine, la fermeture des marchés et autres n’arrangent pas du tout notre pays. Bref, c’est mon point de vue. Nous n’avons pas les mêmes réalités que les pays soient disant développés donc nous ne pouvons pas adopter les mêmes stratégies. Ce COVID 19 est déja vaincu, la solution du Burkina est au Burkina. Elle n’est pas ailleurs. Courage aux corps médical. Les fonctionnaires devraient arrêtez sincèrement de se plaindre. Notre solution est toujours à coté de nous. Osons faire les choses autrement.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 09:57, par fat24 En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFAMessage du chef de l’Etat à la nation

    Mesures à saluer ! Seulement cela ne doit pas faire oublier la galère des gens (des maquis, commerçants, débrouillards) qui vivent au jour le jour. Certains sont dans les non lotis, en quoi le non paiement des factures d’électricité et d’eau les impactent ?
    Songez à réouvrir les marchés de façon tournante avec des mesures strictes. De façon tournante, c’est à dire par rotation, cette semaine telle zone, telle autre semaine telle autre zone.
    Songez aussi à ces débrouillards au niveau des transports qui vivent au jour le jour. .
    Aussi, vu que Ouagadougou est en quarantaine et 11 autres villes, je pense que l’heure du couvre-feu peut être décalé à 20h.
    20H c’est bon comme heure de couvre-feu

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 09:59, par KOLO Idrissa En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    Mon cher « Valentin »
    Vous êtes tout sauf sérieux
    Vous postez vos messages à 1heure du matin malgré le couvre-feu de 19 heures.
    Couvre-feu signifie "éteignez les lumières".
    Alors revoyez vos copies avant d’incriminer les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 10:04, par abdou En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    c’est bien mais le meilleur est de mettre accent dans la production de chloroquine et paracétamol ,2 plaquettes par personne puis reouvrir nos secteurs d’activités enlever la barrière et la vie continue et surtout beaucoup de prières,mesure sans prières ne sert a rien ;
    par jour on enregistre des dizaines des mort lieu a d’autres maladies personne ne parle

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 10:07, par abdou En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    c’est bien mais le meilleur est de mettre accent dans la production de chloroquine et paracétamol ,2 plaquettes par personne puis reouvrir nos secteurs d’activités enlever la barrière et la vie continue et surtout beaucoup de prières,mesure sans prières ne sert a rien
    par jour on enregistre des dizaines des mort lieu a d’autres maladies personne ne parle

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 10:23, par Megd’ En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    Ce pouvoir est vraiment pathétique et moribond.

    Uniquement que des mesures économiques et non sociales. Celles dites sociales sont loin de la réalité.

    Il suffit que l’opposition s’allie aux syndicats pour lancer un mot d’ordre (et je suis sûr que la population suivra) pour faire tomber ce régime comme un fruit mûr.

    Ces gens ne vivent pas la réalité du burkinabè lambda et pourtant ils sont pour la plupart issue de parents pauvres ou modestes.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 10:44, par SID SIDA En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    Le secteur de l’éducation toujours l’éternel oublié ?. Pourtant ce fût ce secteur qui a ouvert la série de mesures pour contrer cette pandémie. Non je refuse de penser que le secteur de l’éducation est oublié. Ce secteur sera traité spécialement par le titulaire de ce porte feuille avec beaucoup de sérénité pour rassurer tous les acteurs qu’ils comptent aussi dans notre beau pays LE BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 11:55, par tropcètrop En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    en ce temps de crise sanitaire ,moi j’aurais pris deux mesures seulement :
    1-réduction de 50% des prix des produits de grande consommation(riz,mais,huile,patte alimentaire,sucre,savon) et ceux des produits pharmaceutiques
    2-fixation d’une prime de motivation du personnel soignant pendant toute la durée de la pandémie.
    lorsque cette crise sanitaire est gérée on pourra alors revenir prendre des mesures pour relancer notre économie.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 11:56, par raogo En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    restaurateur, dit à tes clients qu’à partir de 18h30 il n’ y aura plus de plats à empoter. C’est au client de s’adapter mais pas à toi

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 12:05, par lacoude En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    20/20 POUR MON PRESI.
    IL FAUDRA AUSSI PENSER AU PRIX DU RIZ, DU MAIS, DU BEINGA ET DE L’HUILE.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 12:06, par Bazèga Fils En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    Des mesures annoncées, mais trop de zones d’ombres.

    👉Les pénalités suspendues sur les factures d’électricité, et ceux qui utilisent cash-power ?

    👉Des vivres seront disponibles pour les commerçants vulnérables et seront distribués par les faîtières de marché ; et ceux du secteur informel qui ne sont pas dans les marchés ? Qu’est-ce qui est prévu pour eux ?

    👉Les taximen pourront stationner gratuitement leurs véhicules, qui assurera les besoins de leurs familles avec ce confinement ?

    👉Les employés des entreprises informelles et micro-entreprises, qu’est-ce qui est prévu pour les accompagner financièrement le temps que la quarantaine finisse ?

    👉Les propriétaires de sociétés de transport ou d’hôtels qui enregistrent des pertes de millions par jour, quel mécanisme le gouvernement a prévu pour qu’ils entretiennent leurs employés ?

    👉 En ces périodes de soudures, le gouvernement n’a pas supprimé les IUTS sur les indemnités des travailleurs de l’administration publique.

    Et avec ça on parle de mesures sociales ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 12:07, par James En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    A mon avis le gouvernement a dit ce qu’il peut faire mais veux tu proposer en pour soulager les citoyens MR OU MME "MEGD".

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 12:08, par Volta Noire En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    Les taximen ! Venez remercier Roch ! stationnement gratuit pour tous les taxi ! N’oubliez pas de laver vos mains et de tousser dans les plis du coude !

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 12:37, par Sawadogo Adama En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    Les mesures prises par le président vont permettre de soulager les populations les plus vulnérables. Cependant cela ne règle pas le problème.
    Je pense que l’État doit faire le point de la riposte contre le coronavirus. C’est a dire :
    1- Pourquoi aujourd’hui on a des malades dans plusieurs villes (qu’est ce qui n’a pas marché dans la mise en place de la riposte)
    2- Pourquoi nous avons toujours de nouvelles contaminations (qu’est ce qui ne fonctionne pas dans la riposte)
    3- Pourquoi les mesures mise en place ne sont pas efficaces (certains personnes arrivent toujours a sortir de Ouagadougou)
    Une bonne analyse de la situation permettra de prendre des mesures plus efficaces.
    Actuellement je pense que nous ne faisons que copier ce qui ce fait ailleurs. il faudra réfléchir de nous même et apporter des solutions à nos problème.
    En lieu et place d’imposer un couvre feu, on peut par exemple rendre obligatoire le port du masques de protection.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 12:45, par missirri En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    « Félicitations au Président du Faso pour cette batterie de mesures prises pour soulager un temps soit peu les populations qui souffrent déjà des mesures de lutte engagées contre le COVID19 . Toutes les meures prises sont salutaires mais il faut veiller à ce qu’elles produisent les effets ou résultats escomptés car les expériences antérieures ont montré que les mesures sociales seulement à quelques individus déjà nantis sous le regard impuissant ou complice du bon donateur (Etat) »
    il faut un vrai suivi de ces mesures

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 13:43, par Ben En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    Le gouvernement devrait penser à octroyer une indemnité spéciale sur six(06) mois au moins aux fonctionnaires. La raison est que en plus de nombreux déplacés internes que ces fonctionnaires accueillent déjà, ils doivent supporter certaines charges de leurs frères, soeurs, cousins, cousines, oncles, tantes, parents, amis... que nous sommes qui dormons à la maisons sans activités pour cause de cette crise. Proposition à prendre très au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 13:56, par Sylvie En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    Bonjour Monsieur le Président

    Merci pour ces mesures d’accompagnement à l’endroit de votre peuple. Vous avez fait de votre mieux. SVP veuillez à ce que ces mesures d’accompagnement soient bien appliquées surtout en faveur des plus vulnérables.
    Je ne gagne rien dans toutes ces mesures mais j’aurai toujours mon salaire à la fin du mois (c’est déjà bon) mais je soutiens beaucoup mes frères et soeurs commerçants qui sont dans le besoin. Courage à nous tous, le MEILLEUR est à venir.

    Que DIEU Tout Puissant, dans sa miséricorde protège le Burkina Faso et tout l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 14:35, par Henriette kouassi En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    Bonjour à toutes et à tous. Condoléances aux parents des disparus, bon rétablissement aux malades et respect des consignes par nous tous, pour nous ,pour nos proches et tout le monde. Mr.Le président, ok !c’est votre effort ultime que vous veniez de communiquer. Il fallait inclure le train de vie de votre système et nous dire également que vous cédez 70% de vos de souveraineté.
    Nous venons d’apprendre que 24 pays ont signé pour les vaccins contre le covid-19.Nous espérons que le Burkina Faso n"en fait pas parti.
    Et j’espère que la pandémie va vous ouvrir les yeux et vous faire prendre conscience de votre mission.
    Bonne chance à tous. Que nos Ancêtres et Dieu veillent sur le Burkina, d’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 15:05, par Ka En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    Emettant ici une opinion, je dis que le Burkina est malade de ses internautes qui se disent intellectuels : Sans parti pris, remontons l’histoire de notre pays et représentons-nous avec nos régimes depuis notre indépendance en épargnant la révolution inachevée du visionnaire Thomas Sankara, ‘’’’’quel régime même quand on soufrait de la méningite, la fièvre jaune, la rage, qui a libérer plus de 1000 prisonniers, ou offrir gratuitement l’eau du robinet au peuple ?’’’’’
    En lisant quelques commentaires haineux des personnes qui trouvent que cette sortie du président avec ce qu’il offre est insuffisante, je leur dit d’arrêter ça. Quand le président ne fait rien, c’est de la grogne : Quand il agit comme cette sortie, c’est ce n’est pas assez. Il faut que nous cessions d’imputer à des facteurs externes les causes de nos propres insuffisances et manquements, car les caisses de l’état Burkinabé a été totalement vidé le 31 Octobre 2014 par des égoïstes sans foi.

    De nos jours, qu’il soit Roch Kaboré, KDO, Z. Diabré, Eddy, ‘’un président du Faso doit faire ce qui est bien pour le pays sans tenir compte des états d’âme des uns et des autres comme les internautes haineux qui ne voit pas la situation économique de notre pays.’’ Et comme je ne cesse de le dire dans ce forum, être un président qui répond aux aspirations des Burkinabé comme ces internautes qui râlent, n’est pas si facile que cela. Les faire comprendre que même économiste, le président Roch Kaboré n’a rien dans les caisses pour faire comme ADO ou Macron reste une grande histoire.

    Conclusion : Avec le Covid-19, je crois que tous les dirigeants du monde entier y compris les futurs dirigeants ont compris la leçon : Car un virus qui ne connait pas qui est pauvre ou qui est riche est le maître de cette terre. Et pour une fois dans notre continent le virus Covid-19 a donné à nos dirigeants la réponse de pourquoi malgré toutes les richesses....non transformées, malgré une population jeune, malgré ceci et cela, nous sommes loin d’être capable de "survivre !’’ A part Mandela ou Sankara, qui nous apprenaient que de compter sur nous-même nous permettra d’émerger ? Avec ce virus tueur le peuple du continent a compris qu’il est comme "maudits" par la contrainte de dirigeants et politiciens corrompus, n’ayant pas la conscience de la responsabilité du bienêtre des populations !

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 15:26, par Raoul En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    De grâce, il faut prévoir un mécanisme afin de permettre à ceux qui sont coincés dans les villes en quarantaine de rejoindre leurs familles où ils ont tout laissé

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 18:26, par John SOME En réponse à : Covid19/Burkina : Le président Roch Kaboré annonce de nouvelles mesures et un plan de riposte de 177 milliards de FCFA

    Bonjour, Personnellement, je pense que nous n’avons pas pris le bon chemin pour notre population concernant la riposte au Covid19. Notre approche est très disproportionnée et ne tient pas compte de nos réalités socio-économiques, ni de la létalité due au coronavirus dans notre pays, et même en Afrique subsaharienne. L’apport que je fais est juste à partir de certains constats. je ne suis pas un expert ou spécialiste de la chose, mais je fais des constats simples :
    1. Nos populations :
    Nos populations sont très jeunes par rapport à celles occidentales. C’est le premier avantage que nous avons face à la maladie au covid19. Contrairement aux occidentaux.
    Nous sommes habitués au paludisme et notre organisme a développé beaucoup de résistances à l’adversité.

    2. Le soleil :
    Nous vivons sous un tropique très ensoleillé. C’est un avantage face aux virus, qui en général sont un peu affaiblis avec la canicule je pense.
    3. Proposition de solutions :
    - Promotion-vulgarisation du lavage des mains
    - Intensifier la communication-sensibilisation sur l’hygiène des mains
    - Promotion-vulgarisation du savon local avec subvention
    - Promotion-vulgarisation du port des masques avec subvention
    - Promotion-vulgarisation des solutions hydroalcooliques avec subvention
    - Disponibiliser le protocol de traitement et les médicaments (chloroquine et autres)
    - Garder fermer les frontières (sauf pour les marchandises et le fret)
    - Lever les quarantaines des villes
    - Ramener le couvre-feu de 21H à 5H
    - Opération de désinfection des lieux publics chaque weekend
    - rouvrir les marchés et yaars, restaurants, bars, maquis, tout lieu public
    - Reprise des cours pour le secondaire et le supérieurs.
    - Acquérir des appareils d’assistances respiratoires dans chaque CHR/CHU pour les quelques cas qui nécessiteront cela
    4. Nous avons mal apprecié le covid19
    la « pandemie » du covid19 n’a pas été bien compris par nous. Nous avons passé notre temps à relayer les images des morts présentées par les medias occidentaux. Ce qui a créé la psychose chez nous. Les milliers de morts en europe n’ont rien à voir avec nos réalités.
    la maladie existe et elle est là. Oui, c’est vrai. Mais elle n’est pas aussi mortelle. La preuve, ici au Burkina, avons-nous combien de morts depuis lors ? et pourtant, nous avons sans doute des milliers de contaminés. Ce n’est certainement pas ce petit nombre qui nous est communiqués chaque soir au JT de 20H. Plein de gens ici contractent la maladie, en guérissent sans aucun soin particulier, exceptionnel. Nous devons revoir la communication sur ce sujet. Nous devons expliquer à la population que c’est pas une maladie aussi mortelle. Jusque là, les gens pensent que le covid19 tue très très rapidement. Et cela est due aux images qui nous viennent de l’occident. Alors que c’est pas du tout le cas ici. D’ailleurs en europe, c’est aussi des population vieille qui sont les plus touchées (qui meurent).
    5. Le danger en nous barricardant
    les mesures drastiques (couvre-feu, quarantaine des villes, fermeture marchés-yaars, etc etc) nous cree plus de problèmes en réalité, par rapport au mal que peut nous faire le covid19.
    imaginez toutes ces populations dont les maigres ressources journalières sont hypothéquées à cause de ces mesures. Des millions de gens qui ne pourront pas subvenir à leur besoin. Qui ne pourront pas se soigner de vraies maladies réelles ici chez nous (qui tuent chaque jours), face à un coronavirus qui ne tue que quelques vieilles personnes (qui en générale ont un antécédent médical).
    Les mesures d’accompagnements et de soutien que le Président du faso a prises sont bonnes, mais ne sont vraiment pas la solution. Ça va soulager peut être quelques personnes, mais le mieux c’est de laisser les gens travailler et gagner leur vie. Le covid19 n’est pas une maladie hyper mortelle qui necessite que l’on embrigade notre économie déjà trop fragile.

    je ne suis pas un spécialiste des questions économiques, mais je pense qu’avec moins de 15 milliards de FCFA, les éléments de réponse que je propose peuvent se réaliser.

    Messieurs les dirigeants, il nous faut revoir les choix et nos mesures de lutte contre le covid19.
    Que Dieu benisse le Burkina Faso et inspire de bonnes décisions à nos dirigeants.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : Deux nouveaux cas importés et confinés à Ouagadougou à la date du 9 août 2020
Covid-19 au Burkina : 7 nouveaux cas à la date du 8 août 2020
Lutte contre le Covid-19 : La commission de l’UEMOA offre des masques et un soutien financier au Burkina
Covid-19 au Burkina : 24 nouveaux cas à la date du 7 août 2020
Covid-19 au Burkina : cinq nouveaux cas à la date du 6 août 2020
Covid-19 : Deux patients recherchés dans la province de la Comoé
Covid-19 au Burkina : 13 nouveaux cas dont 5 importés à la date du 5 août 2020
Covid-19 au Burkina : Quatre nouveaux cas dont deux importés à la date du 4 août 2020
Covid-19 au Burkina : 02 nouveaux cas et 08 guérisons à la date du 3 août 2020
Ouverture des frontières aériennes : Il faudra débourser 90 000 F CFA, si vous n’avez pas le test de Covid-19 à l’arrivée
Covid-19 au Burkina : 03 nouveaux cas et 06 guérisons à la date du 2 août 2020
Covid-19 au Burkina : 01 nouveau cas de décès et 03 cas confirmés au 01 août 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés