Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En élection, il faut à la fois espoir et audace.» François Hollande

Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • dimanche 29 mars 2020 à 22h00min
Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

Le mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) , dans cette déclaration sur la pandémie de COVID-19, encourage le gouvernement à prendre des décisions courage pour le bien du peuple. Aussi, il condamne les sévices corporels des populations par les forces de défense dans le cadre du couvre-feu.

En décembre 2019, une maladie de cause jusque-là inconnue, a émergé dans la ville de Wuhan (province de Hubei en Chine). Le 9 janvier 2020, les autorités sanitaires chinoises et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) annoncèrent officiellement au monde que cette maladie appelée COVID-19 est l’œuvre d’un nouveau virus appelé Coronavirus.

Les nombreux ravages causés par le COVID-19 ont amené l’OMS à déclarer cette épidémie comme urgence de santé publique de portée internationale, le 30 janvier 2020. Une quarantaine de jours plus tard, soit le 10 mars 2020, tous les pays de l’Union européenne étaient touchés par le COVID-19. Et dès le lendemain 11 mars 2020, l’OMS déclarait le COVID-19 comme une pandémie mondiale.
A la date du 28 mars 2020, l’on dénombre dans le monde 601 475 cas confirmés de COVID-19 et 27 889 décès (soit un taux de mortalité de 4,6%).

Un temps épargnés par la pandémie, les pays africains sont aujourd’hui frappés de plein fouet. Les premiers cas de COVID-19 ont été dépistés dans notre pays le 09 mars 2020. Ces cas ont concerné un couple de Burkinabè rentré de France le 24 février 2020. Quelques jours après ces premiers dépistages, deux autres foyers ont été découverts dans notre pays. Un foyer diplomatique à Ouagadougou et un autre à Houndé. Plusieurs membres du Gouvernement ont été déclarés positifs au coronavirus et placés en soins.

A la date du 27 mars 2020, le Burkina compte 207 cas confirmés de COVID-19, 11 décès (soit un taux de mortalité de 5,3%, supérieur à la mortalité mondiale) et 21 guérisons, selon le Centre des Opérations de Réponse aux Urgences Sanitaires (CORUS). Plusieurs villes comme Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Houndé, Boromo, Dédougou, Kongoussi, Banfora, Sindou, Zorgho et Manga sont touchées par la pandémie et placées en quarantaine.

Le MBDHP présente ses condoléances aux familles et aux proches des personnes décédées et souhaite beaucoup de courage et un prompt rétablissement aux personnes infectées par la maladie.

Le Mouvement félicite le personnel de santé pour son courage, son dévouement et son abnégation, malgré ses conditions extrêmement difficiles de travail et l’encourage à encore plus d’ardeur, dans cette bataille acharnée contre ce mal qui ronge notre société.

En outre, le MBDHP invite les populations à respecter de façon scrupuleuse l’ensemble des mesures de prévention, notamment d’hygiène, de limitation de déplacements, ainsi que le couvre-feu, édictées en vue d’endiguer la pandémie.

C’est le lieu pour le MBDHP de condamner les actes de torture et autres traitements inhumains et dégradants infligés par certains éléments des forces de défense et de sécurité (FDS) aux personnes appréhendées durant les heures de couvre-feu. Ces actes sont inacceptables dans un Etat de droit et ce d’autant plus que le Code de la santé publique prévoit une répression adéquate en cas de non-respect d’une mesure sanitaire.

En tout état de cause, les éléments des FDS qui se rendent coupables d’actes de torture et de mauvais traitements, s’exposent eux-mêmes, aux sanctions prévues par la loi. Le MBDHP félicite l’ensemble des éléments des FDS qui, de façon professionnelle, contribuent au respect de la mesure de couvre-feu et des autres mesures restrictives prises par les autorités.

A l’analyse, la présence de la pandémie du COVID-19 au Burkina est d’autant plus inquiétante que visiblement, notre système national de santé est incapable de faire face à une épidémie de grande envergure. Les agents de santé manquent cruellement de moyens adéquats et efficaces, en vue, d’une part de se protéger et d’autre part, de prendre correctement en charge les malades.

Il n’est en effet un secret pour personne, que le plateau technique médical national est l’un des plus faibles de la planète. Cette situation est la conséquence logique des politiques anti-sociales de privatisation du secteur de la santé, du pillage des richesses nationales et de l’irresponsabilité des "élites politiques" qui se sont succédées au sommet de l’Etat depuis près d’un demi-siècle. Ainsi, notre pays dispose à ce jour de moins de 20 appareils capables d’assurer l’assistance respiratoire pour les malades qui présenteraient des complications.

Déjà, nos hôpitaux sont débordés et le gouvernement n’a jusqu’ici donné aucune information sur l’acquisition éventuelle d’équipements supplémentaires pour soulager le personnel soignant ainsi que les malades. De même, des recommandations de confinement ont été faites aux personnes ayant été en contact avec les personnes dépistées positives. Cependant, les autorités ne prennent aucune disposition pour s’assurer de l’effectivité de ces recommandations.

Le MBDHP constate avec amertume que notre gouvernement, dans cette situation d’extrême gravité, semble s’en remettre à la générosité d’Etats, eux-mêmes confrontés à cette même pandémie, pour acquérir des kits de dépistage, des masques et autres kits de protection.

Pourtant, des ressources existent pour ce faire. Elles sont simplement mal gérées, sinon détournées à des fins personnelles ; en témoigne les nombreux scandales financiers régulièrement révélés par la presse, le REN-LAC et des organes de contrôle des finances de l’Etat. Aussi, plusieurs autres sources de mobilisation financière (compagnies d’exploitation minière, de téléphonie mobile, etc.) existent-elles et sont ignorées à dessein par les autorités.

Enfin, la plupart des Etats confrontés au Covid-19 procèdent à des prises de mesures sociales en vue de créer un climat social apaisé et d’améliorer la résilience des populations. Au Burkina, hélas, c’est tout le contraire. En effet, en plus de maintenir les décisions politiques controversées comme l’instauration de l’IUTS sur les primes et indemnités des agents publics, le gouvernement procède à des suspensions et à des coupures arbitraires et infondées de salaires, toutes choses qui contribuent à détériorer davantage un climat social déjà délétère.

Face à cette situation, le MBDHP invite le gouvernement à mettre en œuvre le droit des populations à la santé, en prenant des mesures concrètes et vérifiables pour stopper la propagation du COVID-19 et permettre l’accès du plus grand nombre à des soins de qualité.

Le MBDHP recommande ainsi au gouvernement de :

Procéder dans l’immédiat à :

L’acquisition de masques adaptés et d’équipements de protection adéquats au profit des agents de santé afin de leur permettre de remplir leurs missions de manière plus efficace et dans de meilleures conditions de sécurité ;
L’acquisition de kits de dépistage et à l’ouverture d’autres centres de dépistage dans les autres régions du Burkina ;

L’amélioration de la prise en charge des malades confinés dans les centres de santé ou à leurs domiciles ;
L’acquisition d’appareils d’assistance respiratoire pour une prise en charge adéquate des cas graves ;

L’instauration d’un climat social apaisé, en mettant un terme aux mesures arbitraires de suspensions et de coupures de salaires et en procédant à la suppression de l’IUTS sur les primes et indemnités des travailleurs du public, du parapublic et du privé. Dans le même sens, le MBDHP encourage le gouvernement à proposer aux ménages les plus défavorisés, aux commerçants et autres acteurs du secteur informel concernés par les décisions de fermetures des marchés et yaars, des mesures d’accompagnement appropriés, afin d’accroître leurs capacités de résilience.

Procéder à moyen terme à la construction d’un système national de santé fiable, performant et efficace à travers notamment le relèvement de la qualité du plateau technique médical national et la dotation des centres de santé primaire, secondaire et supérieur, en équipements nécessaires à la prise en charge adéquate des différentes pathologies.

Ensemble, contribuons, par des actions citoyennes positives, à la lutte contre le COVID-19 !
Ensemble, exigeons du gouvernement la garantie de notre droit à la santé !

Ouagadougou, le 28 mars 2020

Le Comité Exécutif National

Vos commentaires

  • Le 29 mars à 19:32, par Burkina En réponse à : Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

    "Que s’est-il réellement passé à Nyanza, mercredi 25 mars ? Dans cette éphémère capitale située au sud-ouest du Rwanda, deux hommes qui bravaient le confinement ont été tués par la police. “Ils étaient sur une petite moto. La patrouille leur a demandé de s’arrêter, mais à la place ils ont accéléré. Lorsque les policiers les ont rattrapés, les deux hommes les ont agressés ”, rapporte The New Times , un journal progouvernemental. “ Les policiers ont tiré en situation de légitime défense ”, explique le quotidien... Tenu d’une main de fer par Paul Kagamé depuis vingt ans, le pays a, comme à son habitude, adopté la méthode dure face à la pandémie de Covid-19. Il a été le premier en Afrique à réagir. Avant même qu’un premier cas ne soit déclaré sur son sol, il a interdit les rassemblements, fermé les écoles.
    Mesures les plus strictes d’Afrique"

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 19:40, par Madi En réponse à : Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

    Merci mbdhp pour cette interpellation qui vient a point nommé. Espérant qu’elle trouve un écho favorable. J’ai du mal a comprendre qu’on est démocratie, même les régime militaire ne bâillonne plus autant les peuples
    .mais vu que c’est un conseiller de alpha Condé aux affaires étrangères ça me surprend plus autant

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 20:09, par Un Burkinabê En réponse à : Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

    Epargnez nous de ce long discours creux et sans aucune valeur ajoutée. Pour moi la torture c’est quand un malade du Covid 19 agonise sans pouvoir de défaire de la maladie. Les contraintes imposées par nos FDS aux récalcitrants n’est pas unique au monde. Nous pouvons citer la Russie (pays communiste donc plus rouge que vous du MBDHP), la Pologne, l’Australie, Singapore, France (mère Patrie des droits de l’homme), etc... Par rapport aux efforts à faire je propose que les Fonds Communs et leurs totalité soit redistribués aux couches défavorisées et à la recherche scientifique. Du moment où les bars sont fermés les FC ne servent plus à ses bénéficiaires initiaux.

    Répondre à ce message

    • Le 30 mars à 13:14, par Militant En réponse à : Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

      "Un burkinabè" et autres, Ce genre de déclaration, responsable et réfléchie, s’adresse à des esprits saints et réfléchis. Pas à de petits plaisantins sans niveau, à l’esprit obtu. C’est parce-que c’est couvre-feu à cause de Corona. Si c’était couvre-feu à cause de"risque d’attaques terroristes", vos fameux "FDS", auraient purement et simplement procédé à des exécutions sommaires et extrajudiciaires, comme elles l’ont fait à Banh l’année dernière. Même l’ambulancier de Hounde aurait été... exécuté !! Alors que ses tortionnaires de FDS, eux-mêmes, se sont excusés lorsqu’ils se sont rendus compte que c’était... l’ambulancier. Vous voyez !? C’est exactement comme ça que des dizaines d’innocents ont été sommairement exécutés à Banh. Ce que le MDBHP a dénoncé et condamné à l’époque. Et avec ça, il y a toujours et encore des écervelés qui viennent justifier, cautionner et applaudir ces quelques éléments égarés et mal formés des FDS. Comment voulez-vous que l’on puisse évoluer avec de tels individus sans cervelle. Salut à "lom-lom" et à "Armand" et surtout, meilleure santé à Vous ! Sans racune.

      Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 20:40, par HUGO CHAVEZ En réponse à : Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

    C’est vraiment décevant dans un pays démocratique avec des lois les personnes qui devaient veuillez à l’application de ces lois se comportent en hors la loi, en violation du couvre-feu il ya des sanctions prévues par la loi qui peut aller d’emprisonnement en amende au lieu de bastonner des gens que vous êtes censé de protéger et c’est très très honteux. Certains FDS sont entrain de ternir l’image des autres ce n’est pas en se comportant de cette façon qui veut dire que vous êtes forts on n’a pas besoin d’être fort devant des pauvres citoyens aux mains nues avec ces agissements sauvages.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 20:55, par Francis Somé En réponse à : Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

    Chers compatriotes, l’heure n’est absolument pas à la polémique stérile des uns et des autres. Pour ceux qui ont encore du mal à appréhender la réalité de la pandémie actuelle, sachez que le covid-19 fait des CENTAINES de MORTS chaque jour à travers le monde ; l’Occident qui est mieux équipé que l’Afrique en infrastructures hospitalières, personnels soignants et équipement de protection, face à la vitesse de propagation du virus, a finalement décidé d’appliquer le confinement des populations et la mise en quarantaine des malades. Les policiers sont déployés dans les rues pour faire respecter la mesure de confinement. De grâce, soyons assez responsables les uns pour les autres ; soyons plus patriotes par la Raison que par l’Émotion. C’est Vivant que nous allons bâtir ensemble Notre démocratie, pas celle fantasmée par certains. Un homme, ça doit savoir se retenir !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 21:09, par Lom-Lom En réponse à : Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

    Encore un MBDHP parti politique de l’Opposition ! Tant vouz tiendrez ces discours fumeux, vous ne convaincrez personne que vous defendez les Droits de l’homme. Jusqu’à demain, les FDS feront leur travail même s’il faut botter cooieusement ceux qui se prennent comme des demi-dieux, des intouchables. Qu’ils continuent de braver le couvre-feu pour leur thé ou leur bière, ils trouveront la Loi en face n’en déplaise aux faux défenseurs des Droits de l’homme. Messieues du MBDHP, ayez le courage de vous presenter aux elections presidentielles, legislatives et municipales et vous saurez ce que vous representez réellement depuis quelques années. Bonjour à votre voisin Basolma BAZIE ! Le Burkina continue son chemin malgré vos.complots !

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 01:37, par Abdoul Aziz En réponse à : Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

    Tous les faux se pose sur le president rock .le couvre feu et les 36e marches ferme ne pas la solution au probleme.il y’a des gens s’il manque un jour sens aller au marche ,ce jour leur petite famille dorme de faim.( mr le president il faut bien voir tes actes ),car nous ( la population ) la pademie valera mieux pour nous que la faim

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 05:33, par ARMAND En réponse à : Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

    Mrs du MBHP. Certainement que vous ne regardez pas les televisions que vous taxez d’imperialistes comme FRANCE24 . Vous aurez vu ce que la police fait subir a ceux qui ne respectent pas le couvre feux. Il est mieux de les bastonner que de les laisser s’exposer au coronavirus.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 09:27, par Levieux En réponse à : Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

    MBDHP s’il vous plait, depuis l’interpellation du procureur du faso nous avons vu sur plusieurs chaines TV du pays des journalistes et leurs caméras embarqués avec les forces de défenses et de sécurités pour des missions de patrouilles lors de couvre-feu que ça soit à Ouaga ou à Bobo, nous avons également vu des FDS venir en aide à une femme en travail à nagrin et grâce à la magie de google Burkina info est arrivé à faire la preuve que certaines images circulants sur la toile sont fausses et venues de Guinée de SEKOU TOURE, ce matin sur RFI un ex-collaborateur de l’ancien président WADE a été reconnu comme la personne qui a partagé une fausse vidéo de 2012 sur sa page montrant un jeune bastonner par la police lors de couvre-feu au Senegal et il na pas nier les faits et cette vidéo a été vu et partager 40 000 fois alors chers amis du MBDHP ne croyez pas à tout ce que vous voyez et puis votre rôle aussi en tant que défenseur des droits humains est de conscientiser les gens sur le respect des règles, RESTEZ CHEZ VOUS VOUS NE SERREZ PAS BASTONNE

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 18:25, par caca En réponse à : Coronavirus : Le MBDHP condamne les agissements des forces de sécurité dans le cadre du couvre-feu

    Il est évident de manipuler des vidéos dans nos pays. En plus si c’est la méthode de bastonnade que le confinement peut sauver les vies et libérer le pays. Il faut sensibiliser la population à respecter le couvre feu. Les FDS ne rentrent dans les maisons pour bastonner ou chicoter, c’est ceux qui sont dans les rues et ne peuvent pas justifier leur présence. Les FDS ont quoi pour se protéger de la contamination, un fois qu’ils sont au dehors ?
    Vous ferez mieux de demander la libération des prisonniers comme le souhaite l’ONU que de faire des polémiques de sujet inutile. Les autres pays libèrent des prisonniers non dangereux mais chez nous on attend toujours Macron pour décider qui doit sortir ou qui doit mourir du coronavirus en prison.
    Chers FDS bastonnez bien.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : 39 nouveaux cas confirmés et 5 guérisons au 27 novembre 2020
Roch Kaboré, nouvellement réélu : « Nous devons faire de notre pays, une nation de paix, d’opportunités et de développement »
Covid-19 au Burkina : 24 nouveaux cas confirmés et 12 guérisons au 24 novembre 2020
Situation du Covid-19 au Burkina : La maladie s’est stabilisée au mois de novembre
Covid-19 au Burkina : 20 nouveaux cas confirmés et 10 guérisons au 23 novembre 2020
Covid-19 au Burkina : 3 nouveaux cas confirmés et 5 guérisons au 22 novembre 2020
Covid-19 au Burkina : 19 nouveaux cas confirmés et 20 guérisons au 21 novembre 2020
Covid-19 et élections au Burkina : Le risque d’un rebondissement de la maladie est à craindre
Covid-19 au Burkina : 30 nouveaux cas confirmés et 7 guérisons au 19 novembre 2020
Covid-19 au Burkina : 16 nouveaux cas confirmés et 04 guérisons au 17 novembre 2020
Covid-19 au Burkina : 11 nouveaux cas et 9 guérisons enregistrés à la date du 14 novembre 2020
Covid-19 au Burkina : six nouveaux cas et 19 guérisons enregistrés à la date du 13 novembre 2020.
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés