Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Covid-19 : « Nous risquons des milliers de morts au Burkina Faso si nous n’opposons pas des réponses conséquentes », déclare l’Institut Free Afrik

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • dimanche 29 mars 2020 à 22h10min
Covid-19 : « Nous risquons des milliers de morts au Burkina Faso si nous n’opposons pas des réponses conséquentes », déclare l’Institut Free Afrik

L’Institut Free Afrik a suspendu ses activités suite à l’arrivée du coronavirus au Burkina Faso, le 9 mars dernier. Il en a profité pour mettre en place une équipe de veille et de prospection stratégique pour déceler tout ce qui menace la vie des Burkinabè, sur le plan socio-économique, en lien avec le coronavirus. Dans sa production du 28 mars 2020, l’institut estime qu’en l’absence de réponses collectives et individuelles conséquentes, le Burkina Faso risque de perdre des milliers de personnes.

Les mesures pour contrer le coronavirus s’accentuent, mais la propagation de la maladie se poursuit à grande échelle. Même si les villes contaminées sont mises en quarantaine au Burkina, cela ne convainc pas l’Institut Free Afrik, qui déclare que « nous risquons des milliers de morts si nous n’opposons pas des réponses collectives et individuelles conséquentes ».

Le Burkina fait face au péril de la pandémie du Covid-19 dans des conditions singulièrement difficiles, avec une multitude d’autres crises (le défi terroriste, les exactions et massacres de populations civiles, la crise humanitaire qui touche plus de deux millions de personnes dont plus de 770 000 déplacés, et les nombreux conflits sociaux dans les administrations publiques).

Plus qu’ailleurs, l’efficacité de l’action publique et des réponses collectives comportent des enjeux de survie de la nation, selon Free Afrik. « La mobilisation communautaire est notre arme principale face à l’épidémie, elle est indispensable et urgente », estime l’institut. Selon Free Afrik, un confinement général de la population n’est pas possible sans conséquences dramatiques pour les populations les plus modestes.

En dépit des perspectives de thérapie encourageantes, la réponse centrée sur l’organisation des soins dans les hôpitaux ne sera pas suffisante à elle seule pour lutter contre la pandémie, quand le pays court le risque de milliers de morts. La véritable arme dont il dispose, est donc la mobilisation communautaire, qui constitue le meilleur moyen accessible pour limiter la propagation de cette épidémie, dans l’attente d’un vaccin efficace.

La mobilisation communautaire, pour l’institut, signifie que les Burkinabè s’approprient les mesures de protection individuelle et familiale, et que l’innovation sociale est développée en urgence au niveau local, dans les quartiers lotis et non-lotis, dans les cours. La diligence de la mobilisation communautaire sauvera des vies ; au contraire, les hésitations et les lenteurs occasionneront des morts. Il faut donc agir sans attendre, conclut l’institut.

Pour ce faire, Free Afrik propose une batterie d’actions à entreprendre pour la mobilisation générale des communautés. Il s’agit d’une vigoureuse campagne de communication de proximité ; d’une campagne participative engageant les autorités coutumières et religieuses, les leaders d’opinions, les artistes, les compagnies de téléphonie ; d’une chaîne de solidarité et des précautions sanitaires pour renforcer la résilience communautaire ; de l’intelligence collective et des performances citoyennes pour gagner contre le virus. Enfin, Free Afrik propose une coordination systématique et une mise en cohérence des initiatives locales.

E.L.
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Couverture médiatique du covid 19 : Les journalistes de Bobo-Dioulasso outillés en la matière
Coronavirus au Burkina : 69 nouveaux cas confirmés à la date du 12 au 18 septembre 2022
Burkina/Santé : L’ambassade du Canada donne plus de 600 000 doses de vaccin contre la COVID 19 au ministère de la Santé
Situation du COVID-19 au Burkina : 19 cas confirmés, 21 guérisons, aucun décès, à la date du 25 au 31 juillet 2022
Lutte contre le COVID-19 au Burkina : Le ministère de la Santé ambitionne vacciner au moins 100 000 personnes à Ziniaré
Journée africaine de lutte contre la corruption : « Les fonds Covid-19 n’ont pas été gérés de façon transparente selon les normes internationales », Philippe Nion, contrôleur général de l’ASCE-LC
Lutte contre la COVID-19 : Jhpiego appuie l’organisation de la revue intra-action pour booster la vaccination dans la région du Centre.
Burkina/Faible taux de vaccination contre le Covid-19 : La faute à la faible implication des organisations à base communautaire ?
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : L’ambassade des Etats-unis organise une journée de vaccination
Covid-19 au Burkina Faso : L’Institut national de santé publique appelle toujours au respect des mesures barrières
Covid-19 : Plus de deux tiers des Africains ont été exposés au virus, selon l’OMS
Covid-19 au Burkina : Aucun cas confirmé à la date du 26 mars 2022
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés