Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Prenez la décision aujourd’hui de faire quelque chose de merveilleux avec votre vie» Brian Tracy

Lutte contre le terrorisme : L’appel des Burkinabè du Grand Ouest et du Centre de la France

Accueil > Actualités > Opinions • Communiqué • dimanche 9 février 2020 à 21h55min
Lutte contre le terrorisme : L’appel des Burkinabè du Grand Ouest et du Centre de la France

Les Burkinabé du Grand Ouest et du Centre de la France adressent leurs salutations patriotiques et fraternelles aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui paient quasi quotidiennement de leur vie pour la défense de l’intégrité territoriale du Burkina Faso. Ils s’inclinent devant la mémoire des vaillants combattants tombés sur le champ d’honneur, des civils, enfants, femmes, hommes lâchement assassinés, souhaitent un prompt rétablissement aux blessés, témoignent de leur solidarité aux familles des victimes et aux milliers de compatriotes qui ont été contraints de s’enfuir pour sauver leur vie.

Les Burkinabé du Grand Ouest et du Centre de la France exhortent les décideurs politiques et militaires Burkinabé à redoubler d’efforts pour doter les FDS du matériel adéquat et leur assurer des conditions optimales pour assumer dignement les missions vitales que leur confie la Nation Burkinabé. Ils exhortent aussi tous les acteurs politiques et de la société civile, à privilégier, dans ce contexte particulièrement trouble et complexe, les intérêts fondamentaux du peuple Burkinabé.

Considérant que le sinistre dessein des terroristes est de se servir de l’Afrique Subsaharienne comme strapontin et base arrière avant de s’élancer ensuite à l’assaut de l’Europe, les Burkinabé du Grand Ouest et du Centre de la France saluent chaleureusement les divers efforts de toutes les Forces étrangères présentes sur le sol Burkinabé dans le cadre de leurs soutiens aux FDS engagés dans une lutte sans merci contre le terrorisme.

Ils invitent ces Forces étrangères, ainsi que les Etats et groupe d’Etats mobilisés sur le terrain de la lutte contre l’hydre terroriste, à intensifier leurs activités dans une parfaite synergie avec les autorités politiques et militaires du Burkina Faso. Tenant compte de la réalité qui est que les terroristes recrutent plus facilement au sein des populations économiquement vulnérables et non instruites, c’est désormais une nécessité absolue pour les dirigeants Burkinabé d’accélérer la mise en œuvre des programmes de développement et des mesures sociales en faveur des populations. Dans ce contexte, les systèmes de santé et d’éducation doivent bénéficier de moyens accrus et constants !

Les Burkinabé du Grand Ouest et du Centre de la France réaffirment leur indéfectible engagement aux côtés du vaillant Peuple du Burkina Faso. Cette solidarité patriotique connaîtra dans les jours, semaines et mois à venir une nouvelle phase de mobilisation. Dans ce cadre, de nombreuses actions sont en cours d’élaboration ou de réalisation. Ces actions visent d’une part à faire mieux connaître à l’opinion démocratique française les vrais enjeux de la crise sécuritaire qu’affronte courageusement le peuple Burkinabé, et d’autre part, à mobiliser des soutiens matériels pour contribuer à soulager les souffrances des milliers de Burkinabé déplacés. Pour être efficace, cette aide venant de la Diaspora ne peut être que complémentaire des efforts primordiaux fournis par les services sociaux de l’Etat Burkinabé.

Des communiqués de presse viendront préciser, en temps opportun, cet agenda d’activités citoyennes et patriotiques. C’est le lieu de remercier et d’encourager les initiatives des Collectivités Locales, Entreprises et Associations Françaises qui s’impliquent à nos côtés.

Grâce aux actions conjuguées, menées sur le sol national et à l’extérieur du pays, le Burkina Faso sera inéluctablement le cimetière des terroristes qui sèment aujourd’hui la mort dans l’espace sahélo-saharien.

Vive la lutte héroïque du Peuple Burkinabé contre le terrorisme et pour un Développement au bénéfice de tous !

Toutes et Tous, DEBOUT pour un FASO UN et INDIVISIBLE !

Les Burkinabé du Grand Ouest et du Centre de la France

Vos commentaires

  • Le 10 février à 14:56, par Yeb En réponse à : Lutte contre le terrorisme : L’appel des Burkinabè du Grand Ouest et du Centre de la France

    Avant de demander l’argent au peuple burkinabe, le gouvernement doit

    1) Renegocier les contrats outrageux qui ont etes signes avec les compagnies minieres canadiennes ( Example celui de IAMGOLD 90% 10% Burkina ) .
    2) Reinvestir les fonds additionnels dans l’armee du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 21:18, par Dominic En réponse à : Lutte contre le terrorisme : L’appel des Burkinabè du Grand Ouest et du Centre de la France

    Bonjour, je suis français et j’habite dans l’Ouest de la France. Je salue la prise de position des burkinabés habitant en France.Je crois qu’on ne dira jamais assez que le terrorisme trouve ses racines dans l’injustice sociale criante , fruit du colonialisme et des indépendances ...sous dépendance de l’ancien colon. Alors, oui , c’est le peuple du Burkina , et ses voisins maliens et nigériens qui vont gagner cette guerre contre le terrorisme, et pas les armées occidentales high tech, qui ont largement démontré leur incapacité à gérer et résoudre cette situation.

    De plus en plus de français sont conscients que la présence de notre armée sur vos terres, n’est pas la solution et soutiennent les peuples burkinabé, maliens et nigériens.
    Avec toute ma solidarité

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 13:18, par IBRAHM BARRY En réponse à : Lutte contre le terrorisme : L’appel des Burkinabè du Grand Ouest et du Centre de la France

    Bonjour mais il faut que l’état ramène la confiance à la population pour la collaboration avec les force de défense et de sécurité parce que vous savez certains ont peur de forces de l’état par exemple les villages les plus reculer

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Isai Lankoandé alerte sur l’urgence de mettre en place des politiques de limitation des naissances
Situation nationale : Ousmane SO interpelle le président du Faso afin de savoir ce qu’il se passe
Tanwalbougou : La grande muette doit sortir de son mutisme
Politique : « La cause principale de tous les maux du Burkina Faso »
Quand Joseph Ouédraogo parlait de liberté, de race, de religion, de communisme…
Présidentielle de 2020 : Peut-être l’élection la plus importante de la 4e République
Foncier au Burkina  : La richesse qui divise souvent
Racisme : L’homme noir est-il vraiment meilleur que l’homme blanc ?
Le recours à l’institution coloniale « Chef de canton » est-il une avancée ou une régression ?
Attaques Terroristes : "Le CDP a raté l’occasion de se taire" selon Ragomepaoba Ouédraogo
Lutte contre la corruption : L’arrestation de Jean-Claude BOUDA est un acte fondamental
Scrutins du 22 novembre 2020 du Burkina Faso : « Les acteurs sociopolitiques doivent prendre leurs responsabilités » dixit Amadou Traoré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés