Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve» Antoine De Saint-Exupéry

Assemblée nationale : La loi portant fixation de quota et modalités de positionnement des candidats aux élections adoptée

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mercredi 22 janvier 2020 à 21h25min
Assemblée nationale : La loi portant fixation de quota et modalités de positionnement des candidats aux élections adoptée

Le mercredi 22 janvier 2020, à l’hémicycle, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a ouvert la plénière relative à l’examen du projet de loi portant fixation de quota et modalités de positionnement des candidats aux élections législatives et communales au Burkina Faso. En présence du ministre de l’Administration territorial, de la decentralization et de la cohesion sociale , Siméon Sawadogo, avec l’appui de la Commission du genre, de l’action sociale et de la santé (CGASS), 120 députés ont adopté ladite loi contre une voix.

"Le surplus de financement représente 20% du montant total alloué par l’Etat au titre du financement de la campagne électorale. Tout parti politique qui respecte le résultat de 30% d’élus de l’un et l’autre sexe par circonscription électorale , bénéficie d’un surplus de financement public, au titre de la campagne électorale" , explique ladite loi.

Ces innovations, selon les défenseurs de la loi, permettent de supprimer la discrétion laissée aux partis politiques ou regroupements d’indépendants par le choix de positionnement des candidates et candidats , afin d’induire un meilleur classement des femmes dans les positions éligibles. Cette loi est une innovation pour les postes électifs, en faveur des femmes, expliquent les défenseurs de ladite loi.

En ce qui concerne les postes nominatifs, les femmes espèrent que le président du Faso respectera son engagement qui consiste à appliquer un quota de femmes aux postes nominatifs tant au sein du gouvernement qu’au niveau des administrations.

Les défenseurs de la loi n’excluent pas les pesanteurs socioculturelles dans la promotion des femmes à des postes de décision, toutefois, ils espèrent que ces facteurs peuvent être pris en compte par des programmes et des projets des partis politiques.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

E.K.S
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 janvier 2020 à 10:38, par Milo En réponse à : Assemblée nationale : La loi portant fixation de quota et modalités de positionnement des candidats aux élections adoptée

    Pour ça, ils sont toujours disponibles, je veux parler de politiciens. Ils s’adjugent même des surplus. Un député, il fait quoi ? Mon compatriote Goama dit qu’il : vote les lois (toujours non appliquées), consente l’impôt et contrôle les actions de l’exécutif. Mon œil ! Un député à mon sens, c’est : se battre par tout les moyens pour être élu, payer sa grosse caisse H.T.T.C (hors toutes taxes comprises), toucher ses émoluments et ses frais de session (gare à vous si vous touchez à ça), s’éloigner du peuple dont il est censé représenter. On tue plus d’une trentaine de civils, non ! c’est le quota et les modalités de positionnement des candidats aux élections qui sont les plus préoccupants. C’est très grave !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : « Le gouvernement n’est pas en train de négocier avec des terroristes », déclare le porte-parole Ousseni Tamboura
Politique : Le parti « Soleil d’avenir » rejoint l’opposition
Décès de la députée Claudine Ouédraogo : L’Assemblée nationale rend hommage à « une vraie battante »
Déclaration d’appartenance : Le parti politique "Sidwaya" s’affilie à la Majorité
Chef de file de l’opposition : On ne se bouscule pas au portillon !
Politique : Nouvelle démocratie sociale (NDS) s’affilie à l’opposition
Réconciliation nationale : « Peut-on juger le dossier de l’insurrection sans Roch Kaboré et les OSC ? », s’interroge Mousbila Sankara
Vie politique : Le mouvement « Agir Ensemble » planche sur les élections et les perspectives
Bobo-Dioulasso : Le CGD mobilise les forces politiques et sociales pour le suivi des engagements du président Roch Kaboré
Politique : Le parti du Réveil patriotique du Faso inaugure son siège national
Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN
Commune de Loumbila : « Nous avons 31 villages et une quarantaine d’écoles », se félicite le maire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés