Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

Accueil > Actualités > Opinions • Par Jérémie Yisso BATIONO, enseignant chercheur • dimanche 1er décembre 2019 à 10h02min
Terrorisme : « Le Burkina Faso  est bel et bien fréquentable ! »

Les uns voient tout en rouge. Pour eux, le danger est partout sur cette terre des hommes intègres. Les autres rapatrient enfants et personnel non essentiel. Dans le même temps, ils déconseillent fortement la destination « Burkina Faso » à leurs ressortissants. Ces « amis » du Burkina voudraient-ils accentuer la psychose au sein des populations et contribuer à l’isolement diplomatique du pays qu’ils ne s’y seraient pas pris autrement. Dans cette guerre où chacun défend ses intérêts, il appartient aux Burkinabè de demeurer lucides, de ne pas tomber dans l’auto flagellation ou céder aux prévisions apocalyptiques en ce qui concerne l’avenir du pays. A ce niveau, la communication politique doit jouer justement un grand rôle pour déconstruire les clichés et redorer le blason du pays sur la scène internationale.

Le terrorisme ne connaît pas de frontière. On ne vit pas plus en insécurité au Burkina Faso qu’en France ou aux Etats Unis. Les alertes rouges reposent sur des critères occidentaux qui ne sont pas toujours en adéquation avec nos réalités. Il ne faut donc pas se laisser berner. Il est parfois plus facile de voir la paille dans l’œil de son voisin que la poutre dans le sien. Du reste, de nombreux Occidentaux qui vivent paisiblement au Burkina Faso rient sous cape quand ils voient ces cartes du pays rougies à l’excès par certaines chancelleries. Nul ne nie le fait que le pays traverse une situation sécuritaire assez difficile. Mais de là à peindre tout en rouge, il y a assurément un pas qu’il faudrait se garder de franchir.

Du nécessaire sursaut patriotique

Maintenant que les Burkinabè sont coutumiers du fait, il leur appartient de ne pas contribuer à ternir l’image de leur pays. Le Burkina Faso revient de loin. Il parviendra comme l’histoire l’a toujours démontré, à faire face victorieusement à l’adversité. Il faut donc continuer à agir avec bravoure, fierté et dignité en dépit des attaques terroristes. Si chaque citoyen doit jouer sa partition comme cela se doit, les acteurs politiques sont plus interpellés. Ils se doivent de donner une autre image que celles de boulimiques du pouvoir prêts à bruler le pays s’il le faut pour assouvir leur dessein.

Les dernières sorties du CFOP et de l’APMP s’accusant mutuellement de tous les péchés d’Israël sont bien malheureuses. A un certain moment, il faut savoir taire ses divergences et aller à l’union sacrée. Dans le cas d’espèce, le pays recherche des solutions concrètes et non des invectives et autres procès en sorcellerie. En ce qui concerne la carte, la diplomatie burkinabè doit pouvoir se faire entendre. Le Burkina Faso doit se faire respecter en tant qu’Etat souverain.

Gloire et honneur aux FDS

Par rapport au front, grâce à l’efficacité du renseignement, à la collaboration des populations et surtout au professionnalisme des FDS, au moins 12 terroristes ont été envoyés ad patres ces derniers jours au Centre-est et au Centre-sud. Cette dynamique doit se poursuivre pour mettre hors d’état de nuire tous les terroristes et leurs suppôts qui rêvent de voir le pays sombrer dans le chaos et l’ingouvernabilité.

Au Burkina Faso, des liens intrinsèques sont en effet tissés entre les groupes terroristes et les réseaux du crime organisé qui collaborent pour faire prospérer leurs affaires. Ces réseaux se développent grâce à la complicité ou la participation d’acteurs locaux, qui tirent des bénéfices dans ces trafics illicites. Ces narcotrafiquants ont également des connexions avec les groupes terroristes, qui contrôlent totalement ou en partie certains axes transfrontaliers.

Il y a donc une véritable imbrication d’enjeux, d’acteurs, de réseaux pour le contrôle des ressources locales et du narcotrafic dans des zones où l’Etat est faiblement représenté en termes d’administration et de forces de défense et de sécurité. Cette juxtaposition des intérêts rend plus complexe la recherche d’une stabilité durable, car plusieurs dynamiques cohabitent dans un même espace avec des intérêts interconnectés. Les Burkinabè doivent tenir, œuvrer à se renforcer de l’intérieur et faire échec à tout projet de délitement des tissus sociaux.

Avec la fin de l’année qui approche et au regard des revers qu’ils ont subi ces dernières semaines, les groupes terroristes seront enclins à opérer des représailles. Les FDS doivent donc rester en alerte maximale et procéder à un meilleur maillage sécuritaire du pays. Les fouilles doivent être systématiques et complètes aux postes de contrôle. Les populations doivent observer la plus grande prudence dans leurs faits et gestes. C’est à ce prix que le Burkina Faso demeurera fréquentable. Pour toujours.

Jérémie Yisso BATIONO
Enseignant chercheur
Ouagadougou

Vos commentaires

  • Le 1er décembre à 10:30, par Tchononbi En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Mon cher frère, il y a environ plus de deux ans le corps de la paix américain venait d’être déployé dans d’autres pays. Les américains avaient vu de loin le danger. Aujourd’hui ces mêmes américains rapatrient le personnel non essentiel et les enfants. Cela ne vous dit rien ? Nous avions vu la sortie médiatique de certaines autorités burkinabé lors de la suspension des activités du corps de la paix. Aujourd’hui c’est le Burkina dans le rouge. Les Américains déconseillent à leur ressortissants la destination au Burkina Faso. Il faut prendre cela avec le plus grand sérieux. L’ennemi est là. Il faut le combattre. Si le Burkina est dans le rouge il faut œuvrer à le faire sortir du rouge. La Paix et la Liberté ont un prix . Il ne faut pas nier la réalité. J aurai fait la même chose si j’étais à leur place. Le Burkina d’aujourd’hui est loin du Burkina s’il ya 5 ans.

    Répondre à ce message

    • Le 1er décembre à 16:17, par Pasakziri En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

      Mon frere,on voit que vous devez être un nostalgique d’une certaine époque😁le temps passé ne revient plus😤je ne vois rien de mal dans ce que le journaliste a écris.maintenant,si cela ne vois plait pas et que vous avez un autre burkina,allez y donc !il aborde un bon sujet que les corrompus de la cote d’ivoire et autres dealer d’il ya 5 ans et qui contribuent aujourd’hui à la destabilisation du pays voient en mal.de toute façon,cela n’engage que vous.cet article s’adresse au patriotes,ceux qui au dela d’un individu oeuvrent pour l’avenir des fils et filles de ce pays et non d’un groupuscule.

      Répondre à ce message

      • Le 2 décembre à 02:59, par Tchononbi En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

        Mon cher Pasakziri,
        Oui je suis nostalgique du passé. Le passé d’il ya une 20taine d’années ou j’ai servi dans le sahel. Je suis nostalgique de la paix qui a subitement disparu. Je suis nostalgique du passé qui est rentré dans l’histoire. Maintenant si vous voulez allez y faire votre part de devoir dans le sahel. Surtout les régions comme Deou ; Tcharam -tcharam en passant par Arbinda et Gorgadji. Je n’ai jamais dit que ce que monsieur Bationo a dit n’est pas vrai ou patriotique. J’ai donné un point de vu. Comme l’ont souligné Hyacinte #2 et Vigilent #9. Vous êtes cloîtré à Ouaga qu’avez vous fait pour les déplacés ? Le Burkina Faso est coloré en rouge par d’autres pays. Il nous revient de le décolorer en étant vigilants, patriotes et honnêtes.
        Aujourd’hui je ne peux plus aller à Djibo dans la quietude . À Ouaga je ne suis plus non plus tranquille. Pourquoi en vouloir aux diplomates de dire la vérité à leur ressortissants ?
        Le Burkina aujourd’hui se vend à l’extérieur grâce à sa culture et son art tel que le Fespco Siao et autre. Aujourd’hui tous ces grand événements ont pris un coup.Vous serez hypocrite si la paix d’hier ne vous manque pas. Soyez integre même dans ces genres de situations. Cela vous vaudra d’être Burkinabé. Je n’ai fait que tiré l attention des Burkinabé en tenant compte la décision prise par l’ambassade américaine à propos du corps de la paix il ya plus de 2 ans. Je veux seulement dire que nous courons un grand risque si nous ne faisons pas attention.

        Répondre à ce message

      • Le 2 décembre à 11:04, par Fêrkêbougou En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

        Internaute @Pasakziri vous ferez mieux d’interpeller vigoureusement le Président Roch Marc Christian Kaboré et tout son régime, et de les mettre face à leurs responsabilités en ces heures sombres de notre histoire. En tant que dépositaires du pouvoir et ayant la charge de diriger la nation, c’est d’abord à eux qu’il revient d’imaginer et de mettre en œuvre les stratégies idoines, pour sortir notre pays de cette situation.

        Répondre à ce message

    • Le 4 décembre à 10:01, par Fils du Pays En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

      Allez-y aux USA voir combien de gens meurent par les armes.
      Ce sont des milliers chaque année. Quand l´ ennemi tue un burkinabe, ont rend tout le burkina rouge et on parle de l´insécurité absolue.
      Que des africains tuent des africains avec les armes que d´autres ont
      fabriquées est une folie.
      On profite pour que des africains diminuent la population africaine.
      Ouvrez vos yeux !

      Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 11:15, par yannick En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Monsieur le professeur BATIONO,
    J’apprécie toujours vos analyses et la présente est d’un niveau intellectuel non comparable à celle de Monsieur DABIRE.
    Vous dites : Le terrorisme ne connaît pas de frontière. On ne vit pas plus en insécurité au Burkina Faso qu’en France ou aux Etats Unis.
    Une vérité évidente si l’on se réfère à la définition du terrorisme venant de "terreur" ,l’on peut donc classer les Etats-Unis comme un pays à éviter compte-tenu des différentes tueries par des armes à feu librement vendues et achetées donc.
    Mais les choses sont différentes car un voleur de poule est appelé "voleur" tandis qu’un voleur de millions et de milliards de deniers publics sera appelé "délinquant à col blanc".
    Les puissances définissent donc leurs règles et la suite de votre analyse confirme cela :
    "Du reste, de nombreux Occidentaux qui vivent paisiblement au Burkina Faso rient sous cape quand ils voient ces cartes du pays rougies à l’excès par certaines chancelleries".
    Monsieur le professeur, vous etes cet intellectuel parmi peu qui nous donne souvent une analyse non partisane,rassurante et pleine d’optimiste.
    Et je suis souvent très étonné des attaques que vous subissez or à mon avis,vos analyses pertinentes sont une source d’inspiration :
    "Maintenant que les Burkinabè sont coutumiers du fait, il leur appartient de ne pas contribuer à ternir l’image de leur pays. Le Burkina Faso revient de loin. Il parviendra comme l’histoire l’a toujours démontré, à faire face victorieusement à l’adversité. Il faut donc continuer à agir avec bravoure, fierté et dignité en dépit des attaques terroristes. Si chaque citoyen doit jouer sa partition comme cela se doit, les acteurs politiques sont plus interpellés. Ils se doivent de donner une autre image que celles de boulimiques du pouvoir prêts à bruler le pays s’il le faut pour assouvir leur dessein".

    Et tout est bien dit ici Monsieur le professeur :
    "Les dernières sorties du CFOP et de l’APMP s’accusant mutuellement de tous les péchés d’Israël sont bien malheureuses. A un certain moment, il faut savoir taire ses divergences et aller à l’union sacrée. Dans le cas d’espèce, le pays recherche des solutions concrètes et non des invectives et autres procès en sorcellerie. En ce qui concerne la carte, la diplomatie burkinabè doit pouvoir se faire entendre. Le Burkina Faso doit se faire respecter en tant qu’Etat souverain".
    Monsieur le professeur,en espérant que ceux qui entendent vous ont entendu et ceux qui voient ont bien lu et compris votre analyse,vos réflexions,vos conseils :
    "Avec la fin de l’année qui approche et au regard des revers qu’ils ont subi ces dernières semaines, les groupes terroristes seront enclins à opérer des représailles. Les FDS doivent donc rester en alerte maximale et procéder à un meilleur maillage sécuritaire du pays. Les fouilles doivent être systématiques et complètes aux postes de contrôle. Les populations doivent observer la plus grande prudence dans leurs faits et gestes. C’est à ce prix que le Burkina Faso demeurera fréquentable. Pour toujours".
    Un très bon mois de décembre à toutes et à tous dans la vigilance et dans la paix.
    Que le Dieu de toutes les religions veille sur chacune et chacun.
    A l’ensemble de nos vaillants FDS qui passeront eux,les fetes au front,loin de tous ceux qu’elles,qu’ils aiment,toutes mes pensées,que Dieu vous protège.
    Que Dieu protège le Burkina Faso.
    Un grand merci professeur.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 11:28, par Hyacinthe En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Bonjour.
    Internaute 2. On attend de vous, ( si vous aimez le burkina ) des de propositions de solutions concrètes et non du verbiage. L’heure n’est plus au rigolade. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 14:33, par jeunedame seret En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    D’accord avec Bationo. Le Faso est bel et bien mieux vivable que les Amériques et la France où la sociabilité est acide et l’atmosphère tranquille, pas pacifique. Ceux qui fuient aujourd’hui le Faso en ramassant épouses et enfants savent de quoi ils ont tort. Comme quoi, béeg n mi tiiri, yet ti teng nan wan. Quand on voit vite la fin du monde demain, c’est qu’on est coupable de tout ou avec lourds péchés impardonnables. Ce qui est sûr, notre mal est encore mieux vivable que le leur. On est dans la vraie vie. Empêchons-nous de voir et d’écouter les événements alarmistes ou tendancieux.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 14:55, par Jupiter En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Mon cher BATIONO, ne gaspillons pas nos précieuses salives pour rien.Il y’a longtemps que nous avons fini en Afrique, de nous fier à l’hypocrisie occidentale, animée par la France, les USA et l’Angleterre par ricochet. Pour la France tentez un peu, de jeter un coup d’oeil, sur ces sataniques accords de coopération, qu’elle a fait signer à nos ancêtres innocents. C’est à peine si ces derniers ne nous ont pas tous vendus et ad vitam aeternam, à un un cruel bourreau, pendant que certains d’entre nous n’étaient même pas encore nés ? C’est à dire, comme dans le système esclavagiste d’antan, ou l’enfant de l’esclave, naissait déjà avec les fers aux mains. En tout cas, il est temps de mettre totalement un terme à tout cela, car tout le monde voit bien clair maintenant.
    Pour les USA soutenus par l’Angleterre ; on a vu comment pour leur soif de pétrole, ils sont allés jusqu’à assassiner Saddam Hussein. Par conséquent, il vaut mieux faire comme si ces gens-là n’existaient plus et pourquoi pas, répliquer aussi en publiant une carte Française de même type..

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 16:46, par Manuel En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Bonjour
    Merci Pr pour ces mots à l’endroit des Burkinabé, il faut être lucide et croire en la capacité des nos frères et soeurs à relever ce défi.
    Paris, novembre 2015 : 130 morts
    New York, septembre 2001 : 3000 morts
    Londres, novembre 2019 : 2 morts
    Tous ces pays ne se sont pas écroulés, bien au contraire.
    Un ami est celui qui vient quand on ne m’appelle pas, dit on, alors, le peuple du Burkina survivra avec ou sans les Occidentaux.
    Soyons dignes pour une fois dans notre petite vie !
    Honte aux traîtres, Gloire éternelle au peuple du Burkina !

    Répondre à ce message

    • Le 2 décembre à 09:40, par kwiliga En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

      Hum, aujourd’hui sur France 24, ils font un autre décompte.
      Manuel, si comme vous l’affirmez, "il faut être lucide" vous ne devriez pas jouer à ça, on ne va pas gagner.

      "Au Burkina Faso, pays sahélien pauvre d’Afrique de l’Ouest, les attaques attribuées à des groupes jihadistes contre les églises ou des religieux chrétiens se sont multipliées récemment.

      Le 26 mai dernier, quatre fidèles avaient été tués lors d’une attaque contre une église catholique à Toulfé, localité du nord du pays.

      Quelques jours auparavant, le 13 du même mois, quatre catholiques avaient été tués lors d’une procession religieuse en l’honneur de la Vierge Marie à Zimtenga, toujours dans le Nord.

      La veille, six personnes, dont un prêtre, avaient été tués lors d’une attaque pendant la messe dans une église catholique à Dablo, une commune de la province du Sanmatenga, également dans le nord du pays.

      Le 29 avril, six personnes avaient été tuées lors de l’attaque de l’église protestante de Silgadji, dans le Nord.

      À la mi-mars, l’abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo (nord), avait été enlevé par des individus armés.

      Le 15 février, le père César Fernandez, missionnaire salésien d’origine espagnole, avait été tué dans le centre du Burkina Faso.

      Plusieurs imams ont également été assassinés par les jihadistes dans le nord du Burkina"

      Heureusement qu’ils se sont limités aux victimes religieuses.
      Qui parmi nous s’est réellement lancé dans un décompte objectif ? Maires, préfets, FDS,...
      Qui aime regarder la paille dans l’œil du voisin...?

      Répondre à ce message

    • Le 2 décembre à 10:51, par Nahouri Fils En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

      Internaute @Manuel, il ne faut pas refuser la réalité de ton pays à cause d’un soit disant « nationalisme ». Si on compare la situation sécuritaire du Burkina Faso à celle de New York, les déplacés internes au Burkina préféreront mille fois celle de New York. Sachons raison garder en toute chose !

      Répondre à ce message

    • Le 2 décembre à 11:21, par Nikiema En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

      Mon compatriote Manuel, comparaison n’est pas raison.
      Aujourd’hui, la gravité de notre situation a dépassé celle du Niger pour atteindre, voire même dépasser celle du Mali. Dans la forme de mondialisation que nous vivons actuellement, tous les problèmes que rencontrent les pays sont universels. Mais la différence entre pays réside dans la manière dont les dirigeants gèrent ces problèmes. Le sida est une pandémie mondiale, mais le Burkina Faso a pu mieux le contenir que le Botswana, quand on compare les taux de prévalence. Les dirigeants du Burkina sont donc plus compétents que ceux du Botswana dans ce domaine. Le chômage est un mal mondial qui frappe tous les pays capitalistes, mais les Etats Unis sont proches du plein emploi tandis que la France atteint les 10% de chômeurs.
      Les Burkinabè ont choisi en toute liberté leur pouvoir. Ils sont maintenant en mesure de constater les conséquences de leur choix.
      Ils ont confié la destinée du pays à un pouvoir incompétent, totalement incapable d’assurer leur sécurité. C’est lui le premier responsable des malheurs de notre pays.
      Face au terrorisme, notre gouvernement fait beaucoup moins que les autres, et ce sont les Burkinabè qui payent le prix de leur incompétence.

      Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 18:16, par Zama En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Bonjour chez compatriotes. On dit souvent que le chien ne change jamais sa manière de s’assoir. Les occidentaux ont toujours été comme ça, peindre les gens en rouge alors que les gilets jaunes n’ont pas le droit ne manifester librement. Cette guerre qui nous a été imposé nous la gagnerons sil plaît a Dieu avec l’aide ou sans de pompiers.Soyons solidaire car la solidarité est une arme redoutable contre ces voyous de terroristes.La couleur de notre cartes peinte par certains n’engage que ces gens.Il paraît même qu’ils sont en état de mort cérébrale. C’est tant mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 18:30, par Yaya En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Bravo. Faites circuler. Le gouvernement doit répondre a ceux qui colorent le BF en rouge ; si tu ne veux pas venir tu reste chez toi au lieu de décourager ceux qui veulent découvrir ou faire des affaires au BF. MERCI.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 22:57, par Le Vigilent En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    En fait les français et les américains ne sont pas les seuls, ni les premiers à présenter à leurs « protégés » une cartographie des zones d’insécurité dans un pays ou une région. Les autres aussi ont l’habitude de recommander la prudence ou de déconseiller carrément les personnes sous leur autorité de se rendre dans ces zones. Beaucoup d’organisations internationales, régionales et sous régionales le font régulièrement sans que cela n’émeuve personne. Les responsables des ambassades de France et des États Unis n’ont fait que s’acquitter de leurs obligations légales de protection de leurs concitoyens vivant au Burkina ou souhaitant se rendre au Burkina. Même dans leurs propres pays, il y a des zones que les autorités compétentes recommandent la prudence à ceux qui s’y rendent ou déconseillent à ceux qui voudraient s’y rendre. Ceux qui vont en mission à l’étranger vous diront qu’après la cérémonie d’ouverture, un élément de sécurité est présenté pour avertir les participants sur les endroits sensibles et dangereux à éviter ou vivement déconseillés.
    Bonnes gens, est-ce que les services de police et de gendarmerie du Burkina ne publient pas de fois des listes de zones, secteurs ou lieux dans la ville de Ouagadougou ou dans d’autres villes en disant d’observer la plus grande prudence quand on s’y rend ou d’éviter de s’y rendre surtout la nuit ? Est-ce que jamais les gens qui habitent dans ces zones dites dangereuses se plaignent ou s’indignent pour autant ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 10:13, par YAAM SOBA En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Je ne sais pas si ce professeur Bationo vit dans le même Burkina que nous, mais ce n’est pas la même appréciation que l’on a.
    Plus de 2135 écoles fermées, plus de 500 000 déplacés qui ont vidé leurs villages abandonnant tous leurs biens. Chaque jour que Dieu fait il y’a des soldats qui perdent la vie. l’Etat major de l’armée qui est le symbole de la république a essuyé une attaque de grande envergure. La capitale Ouagadougou est barricadée dans tous les sens. Et avec ça vous dites que les occidentaux ont tort de déconseiller leurs ressortissants à venir ici au Burkina ? Mais dis-donc !

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 10:32, par Camarade Fousseni En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Qu’est ce que cet enseignant entend-il par " le CFOP et l’APMP doivent taire leurs divergences et aller vers l’union sacrée" ?
    Donc au nom de l’unité nationale, l’opposition politique doit rester bouche cousue face à la mal gouvernance du régime en place ? Comment vaincre le terrorisme avec des autorités qui détournent des fonds alloués à l’équipement et la motivation des FDS ?

    Répondre à ce message

    • Le 2 décembre à 11:24, par Sauvons La Patrie En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

      Vraiment Camarade Fousseni, je ne sais pas pourquoi certains tirent à boulet rouge sur l’opposition. Cette opposition a toujours fait de son mieux pour soutenir notre nation en guerre :

      - depuis le début, elle a systématiquement condamné et fustigé l’action des terroristes,
      - elle a toujours apporté son soutien et ses encouragements aux FDS,
      - elle a réalisé des collectes d’argent pour soutenir l’action des FDS,
      - dans le cadre du Dialogue politique, et à l’occasion de rencontres avec le pouvoir, elle a présenté ses opinions, et ses propositions ;
      - Elle a toujours répondu présente à toutes les manifestations organisées par le pouvoir ou les forces sociales et rentrant dans le cadre de la lutte contre le terrorisme,
      - elle n’a eu de cesse d’exhorter nos populations à la résistance,
      - elle a constamment mis en garde les populations sur les dangers qui menacent notre vivre-ensemble, et mis en garde les populations contre l’ethnicisme et le communautarisme ;
      - Elle a toujours joint ses prières à celles de tous les Burkinabè pour souhaiter le retour à la paix ;
      - elle a distribué des vivres aux personnes déplacées pour cause d’insécurité terroriste,
      - etc.

      Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 11:01, par Fêrkêbougou En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Ca me fait rire et pleurer en même temps lorsque je lis cette phrase : « ...de nombreux Occidentaux qui vivent paisiblement au Burkina Faso rient sous cape quand ils voient ces cartes du pays rougies à l’excès par certaines chancelleries. ».
    Personnellement, je suis gestionnaire d’un complexe hôtelier et de restauration, et je suis à mesure de mieux apprécier par rapport à l’auteur de cette tribune à quel point les occidentaux vivent dans la crainte au Burkina Faso. Ces occidentaux ne fréquentent plus les restaurants huppés sur l’avenue Kwamé Krummah, les boîtes de nuits ou encore les sites touristiques. Les occidentaux ne circulent plus librement à Ouagadougou depuis les deux attaques terroristes à Cappuccino et à Aziz Istanbul.
    Peut-être que l’auteur de l’écrit l’a fait dans l’optique de plaire aux princes du moment. Ayez le courage de dénoncer la mauvaise gestion du pouvoir en place qui est incapable d’assurer l’intégrité du territoire et ds populations !

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 11:13, par Mea Culpa En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Juste pour rafraîchir la mémoire de sieur BATIONO qui dit que le CFOP se lance dans l’invective au lieu d’apporter des solutions idoines. Il se souviendra que l’opposition politique a été la première à organiser une activité de soutien à nos FDS, ainsi qu’une collecte de fonds pour l’effort de guerre, le 29 septembre 2018. L’opposition a aussi formulé des recommandations au dialogue politique, en vue de lutter efficacement contre le terrorisme. Lors du dialogue politique institué par le gouvernement, l’opposition a eu à faire des propositions allant dans le sens de la lutte contre le terrorisme. Si sieur BATIONO, trouve que c’est de l’invective, et bien c’est dommage pour un intellectuel de sa trempe !

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 11:19, par Volta Noire En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    L’écrivain a oublié un détail important : il n’a pas souligné l’échec de ce régime, avant même de parler d’autre chose. Et les supporters du régime doivent l’admettre. Or, il s’en trouve qui, par ignorance ou par malhonnêteté politique, cherchent à semer la confusion, soit en voulant trouver des excuses, soit en voulant parler d’une responsabilité commune à l’opposition et au pouvoir. Quels moyens dispose l’opposition pour éradiquer le terrorisme ? Ce n’est pas son rôle, mais c’est plutôt au gouvernement en place d’assurer la sécurité du pays. Pourquoi jeter l’opprobre sur elle ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 11:33, par Lasso En réponse à : Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

    Ceux qui crient « faisons front commun, allons à l’unité nationale, faisons bloc autour de nos autorités ».
    Quelle décision concrète le Président du Faso, M. Roch Marc Christian KABORE, a prise pour rassembler les Burkinabè de tous les bords et sauver ainsi le Burkina Faso, alors que les sillons ont été tracés lors du Dialogue politique ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Invitation du président Macron à Pau : Ablassé Ouédraogo parie que nos gouvernants présenteront « de plates excuses »
Insécurité au Burkina : Les propositions de Salvador Yaméogo « avant qu’il ne soit trop tard »
Sentiment anti-français en Afrique : « Est-il encore possible d’aider la France ? » s’interroge Siaka Coulibaly
Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »
Christophe Dabiré : « Elargir la lutte contre le terrorisme aux pays africains non attaqués est une mauvaise idée »
Burkina Faso : Un « retraité malgré lui » en appelle au Président du Faso et au Premier ministre
Lutte contre le terrorisme : La communication politique actuelle n’est pas à la hauteur
Forum sur la paix et la sécurité en Afrique : « Halte au « Francocentrisme » !
Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »
Insécurité au Burkina : « Défendre la patrie en danger n’est pas du volontariat, c’est une obligation », estime Christophe Dabiré (philosophe et analyste politique)
Situation nationale : "Soyons dans l’action et non l’incantation", invite Stanislas Ouaro, ministre de l’éducation nationale
« Volontaires pour la Défense » : Les erreurs stratégiques à éviter
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés