Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

« La voix des jeunes du Sahel » : ils sont venus, ils ont discuté, ils ont proposé

Accueil > Diasporas • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 22 novembre 2019 à 13h40min
« La voix des jeunes du Sahel » : ils sont venus, ils ont discuté, ils ont proposé

Du 12 au 15 novembre dernier, une centaine de jeunes venus des quatre autres pays composant le G5 Sahel en plus du Tchad, ont participé à une rencontre régionale de partage d’expériences sur la mise en œuvre des chantiers nationaux. Cette rencontre compte ainsi pour la deuxième phase du projet « La voix des jeunes du Sahel » pour laquelle la structuration du dialogue entre organisations de jeunesse et autorités étatiques constitue la moelle épinière. Les initiateurs et partenaires dudit projet espèrent ainsi favoriser l’implication des jeunes dans le processus de prise de décisions politiques et socio-économiques en leur faveur, d’ici à septembre 2020 ou février 2021 si ledit projet est prolongé de quelques mois.

Des séances de travail de groupe suivies de plénières ont rythmé les 4 jours de rencontres de partage d’expériences à N’Djamena, du 12 au 15 novembre dernier. La cérémonie d’ouverture, qui a eu lieu le jeudi 14 novembre, a connu la présence, entre autres, du Ministre tchadien de la promotion des jeunes, des sports et de l’emploi, M. Mahamat Nassour Abdoulaye, de la représentante des Partenaires Techniques et financiers, Christina DE LORENZO. Si le premier a reconnu que le projet « la voix des jeunes du Sahel » a permis de mieux structurer le dialogue entre organisations de jeunesse et institutions étatiques , Christina, elle, a insisté sur la conduite de ce projet qui sort du cadre habituel de médiation de HD.

Comment poursuivre alors l’œuvre du projet ?

Des discussions entre jeunes et autorités, il s’est agi principalement de la pérennisation et de la durabilité des actions du projet. Unanimement, il en est ressorti la nécessité de poursuivre certaines actions une fois que le projet est à son terme. Au titres de ces actions, on peut citer le renforcement du dialogue local entre jeunes et autorités, la valorisation des 25 cadres intergénérationnels de dialogue et de médiation mis en place en 2018 et outillés en médiation communautaire, la pérennisation de la coordination interministérielle, l’appui à des structures faîtières de la jeunesse. En d’autres termes, le relais devra être assuré aussi bien par les jeunes que par les autorités.

Evariste Metouolè Dabiré, chef du projet La voix des jeunes du Sahel

En rappel, « la voix des jeunes du Sahel » est un projet mis en œuvre depuis 2017 par le Centre pour le dialogue humanitaire, communément appelé HD, et cofinancé par l’Union Européenne et le Royaume du Danemark. Il a permis dans une première phase d’aboutir à une lecture consensuelle des enjeux et préoccupations de la jeunesse du Sahel. L’objectif de la seconde phase du projet est de favoriser l’implication des jeunes dans le processus de prise de décisions politiques et socio-économiques en leur faveur à travers la structuration du dialogue entre organisations de jeunesse et autorités étatiques.

En savoir davantage sur le projet « la voix des jeunes du Sahel » : www.hdcentre.org

Pour Lefaso.net, Yéroséo Kus

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
60 ans d’indépendance du Burkina Faso : les Burkinabè d’Allemagne célèbrent à l’unisson
Avis de recherche : Un S.O.S pour retrouver les parents de Boukary Ouédraogo, hospitalisé aux États-Unis
Bourses d’études : La diaspora burkinabè en France décide d’accompagner la mère-patrie
Appel à témoin : Qui est « Don Giovanni le Slameur », qui appelle à des violences contre les étrangers en Côte d’Ivoire ?
Maison de l’entreprise : Désormais une plateforme pour la création d’entreprise en ligne
Soudan : La communauté burkinabè, le Covid-19, les affaires et la mère-patrie… !
Diaspora : Les Burkinabè de l’extérieur invités à s’impliquer dans la gestion de la crise humanitaire
Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne
Projet Humanitaire de la diaspora Burkinabè des Etats-Unis : Le concert live mobilise près de 4 millions de FCFA
Diaspora : Des Burkinabè vivant aux Etats-Unis lancent un projet humanitaire
Burkinabè interpellés en Côte d’Ivoire : Certains avaient des autorisations d’entrée
Daouda Emile OUEDRAOGO, Coordonnateur d’une ONG aux Etats-Unis : « Pour la première fois dans l’histoire des Etats-Unis, la rue a fait changer une décision de justice »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés