Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • dimanche 17 novembre 2019 à 23h10min
Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

« Des aéronefs non identifiés survolent nos bases et zones d’opération », selon ce courrier du chef d’Etat-major général des armées adressé à l’attaché de défense de l’ambassade de la France au Burkina. Mais selon des précisions que nous ont apportées des sources sécuritaires, ce courrier n’est pas destiné spécifiquement à l’attaché de défense de l’ambassade de France mais à tous les attachés de défense présents dans les Ambassades accréditées auprès du Burkina.

Vos commentaires

  • Le 17 novembre à 09:49, par Lassina En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Soutien total à vous mon GÉNÉRAL .
    BIG UP
    Seule notre détermination nous ferait gagner .
    NOTRE DÉTERMINATION COMMUNE
    VIVE MON GÉNÉRAL MINOUGOU

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 09:56, par Saksida En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Bounour a tous finalement le Burkina se reveille maintenant pour voir qui est derriere ces tueries ou qui fournit les renseignements aux teroristes pour qu ils nous tuent et non etre identifies. Ca commence a aller .il reste au service de renseignement de mettre sur nos reseaux sociaux des conversations telephoniques avec les teroristes.au Mali Salif keita a eu le courage de denoncer et a demander le president de donner dos a la france.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 10:04, par Substance Grise En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Félicitations pour cette decision qui devait être prise depuis longtemps.
    Chers dirigents ayez le courrage de prendre de grandes décisions revolutionaries et les populations vous accompagneront
    Tout accord avec tout autre pays empechant le Burkina de prendre son envol pour son developpement est à supprimer.
    On doit être libre de tisser nos relations avec qui on veut.
    Fermez la porte à cette relation monopolistique de la France ; à commencer par ses multinationales

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 10:06, par Le petit tranquilos En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Ça commence à aller. Durcisez le ton sinon un jour ces aéronefs risquent même d’atterrir sur mon toit sans gêne. Il y a d’autres anomalies qui vous causent des désagréments, alors réagissez et le peuple est derrière vous. Si l’ambassade vous fait des remontrances, informez nous seulement et nous reagirons.
    Courage a nos FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 10:25, par Hussein En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    L’Armée Burkinabè garde la souveraineté sur toute l’étendue du Faso. Alors nous devons d’abord abattre tout appareil militaire inconnu qui viole notre espace aérien et attendre des explications de qui l’envoie. La France doit faire très attention pour ne pas que nous lui demandions de nous rendre des comptes ! Toujours près pour la patrie !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 10:26, par On va tirer En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Il ne viendrait a l’idée de qui que ce soit de faire voler ne serait ce qu’un aeronef sur le territoire français sans passer par la toure de controle et sans autorisation avec les agrement necessaires. Mais en Afrique ils se permttent alegrement de transgresser les regles de bases et viendrons s’offusquer quand un de leur appareils sera abbatu ou dtruire nos aeronef comme avec Gbagbo.
    Question : d’ou partent ces appareils ? La France aurait-elle des pistes d’envols non declarées sur le territoire burkinabé ? ou veinnent t-ils des pays voisins

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 10:28, par Wattimbo le burkindi En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Bien dit vous aller que si réellement on arrive faire respecter ces déplacements des avions espions on gagnera la bataille

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 10:31, par verite no1 En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Il faut tout simplement les abattre s’ils survolent nos bases sans autorisation ! Le Burkina Faso n’est pas a vendre dixit Thomas Sankara !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 10:34, par iliass En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    félicitation a Mr le CEMGA pour cette décision vraiment maintenant on sent la victoire. Que Dieu bénisse le Burkina et protège nos dirigeants !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 10:49, par verite no1 En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Le Burkina Faso n’est ni un departement ni une sucursale de la France et cela est inacceptable ! Il faut que cela soit clair !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 10:52, par verite no1 En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    A cause de ca, je risque de joindre les volontaires pour defendre ma patrie des griffes d’imperialistes sans vergogne !!!!!!! Tout se clarifie maintenant !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 11:28, par Ka En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Il y a une année, un ami Franco-Burkinabé me disait ceux-ci : Ka, sans toutefois le vouloir, ne croyez-vous pas que cette guerre déguisé en terrorisme est la bienvenue pour ceux qui disent qu’ils veulent nous aider ? A présent tout est claire : Avec ces aéronefs fantômes qui survolent sans autorisation nos espaces, et Salif Kié-ta qui dévoile ce qu’il pense à IBK, il me semble que malgré les efforts, de part et d’autre, il y a un pays qui joue l’autruche pour que cette guerre déguisée en terrorisme n’en finisse pas. Chacun a raison et le voisin ou celui d’en face a tort, restant inamovible. Pourtant, il suffit de regarder autour de nous pour être conscients qu’une guerre n’a pas sa place de nos jours ni à jamais dans un continent qui se cherche. Bravo a Miningou, car, chaque pays a le droit de défendre son territoire et son espace, et qui est légitime : Dont la France doit se plier à nos règles.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 12:04, par zangre abas En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    TOUTES NOS FELICITATIONS. DITES TOUJOURS LA VERITE AU PEUPLE ET IL VOUS SOUTIENDRA

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 12:11, par le pays va mieux En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    La prudence recommande même que les abattez sans crier gard. Qu’est ce qui prouve que ce ne sont pzs des terroristes ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 12:56, par L’integre En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Merci mon general,que Dieu vous accompagne dans toute vos missions.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 12:56, par Le Vigilent En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Ainsi donc il y a des gens qui survolent notre espace aérien sans que nos autorités ne soient informées au préalables et aient donné les autorisations nécessaires !? Ils le font pour le compte de qui et dans quel but ? On comprend maintenant pourquoi ce sont nos FDS qui sont toujours attaquées par surprises alors que des malins faux amis et traîtres tapis dans l’ombre suivent les mouvements des attaquants sans en informer nos FDS. En fait les prétendus terroristes agissent pour le compte de ceux qui nous surveillent avec des moyens aériens. Maudit soient-ils !!!

    Répondre à ce message

    • Le 17 novembre à 16:58, par Dedegueba SANON En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

      Ben oui mon frère. Si tu ne te respectes pas comment on va te respecter ? Souviens toi du passage de Macron, moi je n’avais pas aimé.
      A Niangoloko une soldate française avait pété son fusil mais avait refusé même de donner son identité à nos pandores de là bas. Plus près de nous on avait "zappé" le rôle de nos FDS dans la libération des otages enlevés au Benin, dans le discours officiel. Bref ces gens là ne nous respectent pas et ne nous ont jamais respecté. Essaye de te faire établir un visa et tu verras.

      Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 13:15, par Zapata En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Mon général aéronef non identifié on abat d’abord ensuite on cherche à identifier !
    Cest comme ça qu’on va se faire respecter ! Cest pas avec des communiqués ! Vous êtes en guerre ou pas ?
    En fait si aéronef ne se signale pas cest parcequ’une son propriétaire pense que vous n’avez pas les moyens de l’abattre !
    Prouvez le contraire mon général en le descendant !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 14:03, par Patriota En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Merci mon General, digne fils de THOMAS SANKARA. On vous fait confiance. Que le President Roch vous donne carte blanche et vous ferez des merveilles.
    Il faut maintenant travailler sur le renseignements. De grâce appelez le colonel Auguste Barry pour se faire. Un Dio Moïse et Barry c’est la victoire assurée !
    Que tout le peuple burkinabé soutienne notre armée qui est à un tournant décisif de son histoire.
    Que Dieu bénisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 14:11, par Volontaire En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Nous saluons avec le plus grand respect cet acte qui va de paire avec la situation sécuritaire du pays

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 14:32, par Maria de Ziniaré En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Pauvre Burkinabè.
    Une lettre du CEMGA (donc du commandement militaire en periode de guerre) qui se retrouve sur la place publique comme ma tante Nopoko de Dapoya qui va étaler son KALGO (Soumbala) au marché de Roodwoko. Quand est ce qu’on va se prendre au sérieux au Faso ? Le Burkina a t-il une politique de sécurité de l’information ? Au lieux de s’inquiéter de la France qui est un allié officiel qu’on est allé chercher genoux à terre, il faut plutôt s’inquiéter des DJiadistes qui dans leur dernière attaque meurtrière (au moins 50 soldat maliens tués) contre le camp militaire de Indelimane, ont utilisé des drones qui sont bien des aéronefs qui violent les espaces aériens. Eh oui les djihadistes ne se contentent plus de mines artisanales sur nos routes ils sont passés à la vitesse supérieure au plan technologique avec des drones et il faut qu’on se réveillent pour contrer cette nouvelle donne sans vuvuzeller dans la presse.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 15:01, par Jean-Paul En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Ce communiqué me révolte au plus haut point d’autant plus que dans aucun pays du monde, un avion ne peut survoler le territoire sans s’être identifié au préalable. Et vous, vous venez pleurnicher ici pour supplier ces agresseurs tapis dans l’ombre de ne plus survoler notre territoire. On n’a pas à négocier avec des avions non identifiés, on les abat tout simplement, c’est une question de bon sens. Dans ce communiqué on a l’impression que vous savez bien qui survole notre territoire et nos bases, mais vous préférez déléguer la tâche de dénonciation à nous les internautes et autres cyber activistes. Quelle honte pour un pays qui se dit Souverain.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 15:28, par Bobo1er En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Je suis tellement fière de voir de telle déclarations ! C’est ça le Burkina Faso ! On ne peut permettre a des soit disant OVNI de survoler notre territoire comme si c’était l’océan. Ya Ghana la. This is how we do it, keep up with the good work mon General.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 15:31, par Danhy Kab En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Bonjour à tous,
    Mon Général, tout ce qui est non identifié dans notre territoire, que ça soit dans les aires ou sur terre, doit être détruit. Il ne faut plus donner d’alerte. il faut les abattre.
    Le Burkina Faso est un pays souverain et nous sommes en guerre.
    Félicitation pour avoir pu les détecter.

    Que Dieu Protège le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 15:33, par Dedegueba SANON En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    " Ils" vont faire " pression " pour nous enlever notre CEMGA, pour cet affront. Je vous le dit.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 15:38, par BALA MOUSSA En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Chers compatriotes, salut a tous. Voyez tout cela, c’est de la poudre aux yeux. Le colon et nos gouvernants sont entrain de nous rouler dans la farine depuis le début de cette occupation, de ce massacre des populations ’’indigènes’’, voire de partition de nos pays qui se profile à l’horizon. Moi, je lis les média pour analyser ce qui se profil à l’horizon. Est ce que en temps d’une guerre asymétrique comme celle-ci qui nous est imposée, on a besoin de faire un communiqué avant de détruire des aéronefs non identifiés qui survolent depuis un certain temps votre territoire (en réalité c’est depuis le début) ? Est ce que en France ou aux USA on peut se permettre de violer l’espace aérien sans autorisation préalable sans être la cible de l’aviation de chasse ?
    j’invite tous les patriotes sincères à plus de vigilance.
    En pareille circonstance, nous devons considérés tout le monde (tous les pays) comme suspect, et prendre les mesures qui s’imposent. A eux de démontrer qu’il ne sont pas coupables. Comment imaginer que dans ces circonstance notre responsable en charge de la sécurité au sein du G5 sahel aille se faire encadrer pour l’obtention de son master par un français !! Où se trouve le secret défense ?
    ’’Ceux qui oublient l’histoire subiront l’histoire’’. Nous, nous sommes réputes êtres des insouciants. Nous n’avons pas tiré leçons de la traite des noirs, ni de la ségrégation raciale, ni du colonialisme ni du néo-colonialiste qui assassine nos dirigeants éclairés.
    C’est au peuple de choisir son destin, c’est au peuple d’assurer sa défense.
    Je suis parfaitement d’accord avec ZAPATA (qu’il soit ou pas militaire). Pour moi un Général qui fait un communiqué avant de descendre un aéronef non identifié en temps de guerre, il faut savoir qu’il y a anguille sous roche.
    Seuls de vrais patriotes volontaires au front pourront libérer nos terres et nos richesses (car ce n’est pas le Burkina seul qui est visé par cette occupation).
    Nos armés ont depuis là démontrer leur incapacité à nous sortir de l’ornière. Trop, c’est trop !! ’’La Patrie ou la mort, nous vaincrons’’.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 15:49, par Bobo1er En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Je suis tellement fière de voir de telle déclarations ! C’est ça le Burkina Faso ! On ne peut permettre a des soit disant OVNI de survoler notre territoire comme si c’était l’océan. Ya Ghana la. This is how we do it, keep up with the good work mon General.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 16:15, par Neekre En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Zapata, l’heure est grave mais je n’ai pas pu m’empêcher de lire ton commentaire à haute voix et de rigoler ! Je suis en phase avec ton commentaire.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 16:27, par Ana En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    C’est un peu trop tard. Ils vont adopter d’autres stratégies.
    Où vous étiez bon sens.
    Que Dieu veille sur nous.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 16:41, par Georg En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Les civilités en guerre, sont entre autres consignés dans la Charte de la Croix et du Croissant Rouge. Point besoin de communiqué pour abattre un appareil inconnu qui enfreint l´espace national. Faisons la guerre s´il le faut, comme il faut !
    La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 17:03, par Prince Sanmatenga à Montpellier En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Au début de l’opération « Doofu » dans ma région au centre nord, j’avais témoigné mon soutien aux FDS et souhaité avec Dieu que la paix et la sécurité reviennent au Burkina Faso. Depuis je suis avec douleur l’évolution de la situation sécuritaire qui est toujours préoccupante et Je retiens avec force que certaines opinions au niveau du Burkina et au niveau des autres pays frères victimes des attaques terroriste ne sont pas malheureusement productives pour combattre le phénomène de djihadisme. A mon humble avis, on ne doit pas accusé un Etat souverain non autorisé à s’ingérer dans les affaires et problèmes d’un autre Etat souverain. Dire que la France ne nous aide pas dans la lutte du terrorisme, que les dirigeants des pays victimes du terrorisme doivent tourner le dos à la France ne semble pas sincère, honnête et sage. La sagesse voudrais comme Sékou Touré en Guinée que si l’Etat français et tous les citoyens français sont responsables de qui se passe dans les pays victimes du djihadisme, qu’on rompt les relations et dire aux français de ramasser les bagages jusqu’aux aiguilles et partir. Je pense honnêtement que c’est la radicalisation qui alimente le djihadisme et s’il y a la France derrière le djihadisme, c’est certainement des radicaux français qui ne sont pas seulement en Afrique mais aussi en Syrie. Et, je ne pense pas que les radicaux français sont en Syrie pour permettre à la France d’exploiter des ressources en Syrie. Pour ce qui concerne le Burkina on sait clairement sans enquêtes comment le phénomène du djihadisme a atteint le pays. Le Burkina souverain a hébergé des chefs djihadistes, a libéré des chefs djihadistes capturés et je pense pas que cela n’a été l’oeuvre d’un autre pays souverain. Un simple voleur qu’on héberge serait capable de voler son hôte à fortiori des assassins sans état d’âme. Et donc disait Norbert Zongo c’est le prix de la compromission que le Burkina est entrain de payer. Cherchons donc comme des chercheurs la solution de cette compromission au lieu de chercher des poux sur des cranes rasés. Merci aux FDS et au peuple du Burkina Faso pour l’abnégation à la recherche de la sécurité et merci à la France qui pourrait aider le Burkina contre les radicaux et les complices.

    Répondre à ce message

    • Le 18 novembre à 07:17, par le faucon En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

      Moi je partage ton avis. C’est très facile d’accuser. Mêmes les terroristes veulent le départ de la France.
      Il faut avoir le sens du discernement. Peut-être que parmi les commentaires hostiles à la France figurent ceux des terroristes et leurs complices. Moi je retiens que pour le moment, dans cette guerre contre le terrorisme, la France est un allié.
      Il faut aussi que l’état burkinabè ait une position claire par rapport à la France ; si une preuve est établie que la France soutient l’ennemi, qu’elle plie bagage et qu’elle s’en aille. Mais si au contraire la France est un allié sûr dans cette guerre, que l’état burkinabè communique pour lever le doute sur les suspicions.
      A mon humble avis, une lettre adressée au représentant des forces françaises au Burkina par le CEMGA, qui se retrouve publiée sur les réseaux sociaux, ça ne fait pas sérieux. Ou la France est un allié, on la protège, ou elle est un ennemi et elle s’en va.

      Répondre à ce message

    • Le 18 novembre à 14:38, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

      Monsieur, faites vous même la cartographie des crises meurtrières en Afrique et dites combien y a t il d’anciennes colonies françaises : Burkina, Cameroun,Centrafrique,Mali, Niger, Tchad, Burundi et Rwanda qui battent le records en nombre de morts même un calme apparent est revenu, Congo( Elf ne fera pas la loi en Afrique de Noel Mamère ). Vous voulez qu’on dise quoi après tout ce constat ? Ce n’est pas les français qu’on accuse mais la France à travers sa politique. Rappelez vous de ce que disait SANK " Les masses populaires en Europe ne sont pas opposées aux masses populaires en Afrique car ceux qui exploitent l’Afrique sont les mêmes qui exploite l’Europe. Ce n’est pas les africains seulement qui accusent la France, même des hautes personnalités françaises. N’ayez pas la paresse de faire des recherches et de lire. On a même pas besoins de faire des analyse, c’est des gens parmi eux qui font des révélations.

      Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 17:15, par ollo En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Du courage CEMGA. C’est souvent notre manque de courage qui fait que les puissances étrangères continuent de se jouer de nous. Sinon comment comprendre que certaines puissances montent des aéronefs à Kamboinsé, C’est à quelle fin ? Il faut aller plus loin en adressant une lettre officielle à ces puissances pour leur demander de nous produire un rapport de tout ce qu’ils ont aperçu comme aéronef survolant notre territoire puisqu’ils ont des sattelites, drones etc. S’ils refusent il faut se tourner vers d’autres partenaires tels que la Russie, la Chine etc.
    Avec cette sortie courageuse de nos autorités, nous devrons désormais être soudés derrière elles, sinon ces puissances qui sont sur notre sol sont capables de tout.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 17:18, par triste En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Cette publication pose au moins 2 problèmes :
    Cette lettre adressée à qui de droit se retrouve sur la place publique. Pourquoi ?? Pour des futilités, on est prêt à emprisonner n’importe qui pour des publications sur les réseaux sociaux et là pour des secrets militaires, on dévoile au grand jour. Quel est le jeu ou le deal dans cette histoire ?
    La 2ème est que les règles burkinabé sont bafouées par n’importe qui en survolant le territoire !
    Conclusion : y a t’il un capitaine pour le navire Burkina Faso ?
    Merci de laisser passer le Web...

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 20:18, par sidbala En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Le peuple burkinabé doit savoir que le régime MPP les conduit directement dans le décor. C’est encore une manipulation du régime MPP, comment peut on demander à la France de nous aider avec les renseignements et les frappes, et ensuite dire que des drones survolent nos positions.

    Comme dans ces dernières temps les terroristes nous terrorisent tellement, on trouve des manières de détourner les esprits du peuple.
    Faites attention parce que le régime au aboits veut nous détourner de nos objectifs primordiaux.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 21:28, par Zama En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Bonjour Mr le Gl c’est vraiment regrettable que vous n’ayez pas pu abattre même un aéronef. Demandez à Donald Trump s’il se tromper a encore s’approcher de l’espace aérien iranien.Demandez aux Britanniques s’ils s’hazarderons encore arraisonné 1bateaux iranien. Demandez à MBS s’il n’a pas compris la leçon avec la petitte expertise fournie aux houtis du yemen.Quand ses genres de situation se présente on hésite pas a moins qu’on ai pas la logistique nécessaire.. Mais merci pour le courage d’avoir dénoncé. Que Dieu bénisse le Faso.Il est grand temps pour nos gouvernants de diversifier les partenariats car l’offre ne manque pas sur la table.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 22:34, par Sanou En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Etat major Général des armées avec une adresse mail @yahoo.fr. Eh Dieu ait pitié de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 22:37, par francoisOUED En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    super et avec quoi va-t’on les tirer dessus ???? arrêtons de croire que le combat est en l’air. N’oublions pas que les renseignements terrain vient aussi des alliés. et faites gaffe parce que les russes ils préviennent pas quand ils volent. On va tirer sur un avion russe a 3000 M d’altitude avec des AK ?????

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 22:50, par Maryse En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Les post que je lis ici, me font à la fois sourire et soupirer. Cela fait belle lurette que des analystes pertinents de la Société civile dénoncent cette duplicité de la France !! Beaucoup de ceux qui post aujourd’hui ont passé leur temps à les traîter de "rouges", et tous les noms d’oiseaux. En juillet dernier, vous avez même mater dans le sang une de leurs manifestations tendant à dénoncer la présence vicieuse des bases étrangères dans notre pays. Et aujourd’hui...on les rejoint, sans sourciller et sans...HONTE. Bravo !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 07:01, par EBENEZER En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Mon Gènèral, je valide.
    Les patriotes du Burkina Faso vous soutiennent.
    Que le Tout Puissant bènisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 07:35, par sidwaya En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Merci mon Général pour cette détermination et vous avez notre soutien.
    Beaucoup de courage que Dieu vos protège

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 07:36, par Le Forgeron En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Bonjour,

    Courage à notre Général car la victoire est proche.
    Aussi , il faudrait que les convois terrestres de certaines forces étrangères soient aussi scannés et fouillés rigoureusement avant qu’ils ne penettrent le territoire burkinabè.
    Après avoir pris cette décision fondamentale et patriotique, vous devrez surveiller vos déplacements avant l’expiration de certaines dates signées.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 07:52, par Yovis En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Raisonnement par les boucs émissaires. C’est si pratique et si facile. Ces mises en garde font sourire. La situation de guerre commande d’abattre d’abord et d’utiliser la preuve ensuite. Ce n’est pas diplomatique encore moins stratégique d’utiliser ce canal pour un tel sujet. N’y a t il pas des cadres de discussion ou de concertation qui permettent aux stratèges militaires de se parler de vive voix ? Je souhaite que le staff militaire ne cède pas à la fébrilité.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 09:01, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    - Le burkinabè même se contente de peu quoi !! Une simple annonce et vous êtes fiers déjà ! Que croyez-vous ? On peut tout voir jusqu’à une boîte de conserve posée dans ta cuisine à partir d’un satelite, donc ces avions, c’est du brouhaha. Ils peuvent ne plus utiliser les avions mais les satelites. Et puis vous oubliez qu’on peut tirer sur un avion avec un missile SAM7 ou autre et que les systèmes électroniques de l’avion déclenchent un anti-missile qui dégage plus de chaleur que l’avion et votre missile vire pour suivre l’anti-missile et laisser l’avion s’en aller ? On appelle celà le leurre !! Rappelez-vous de Kaddafi que les américains avaient bombardé il y a longtemps à Bengazhi ! Ses avions ont poursuivi les F16 américains en vain et ils ont lancé des missiles. A leur grande surprise, des anti-missiles sont sortis des avions américains et les missiles de Kaddafi ont viré les poursuivre, direction : océan atlantique et Bam, dans l’eau !!

    Ne parlez pas au hasard et n’oubliez pas que ceux qui pilotent ces avions non identifés sont aussi des professionnels chevronnés et certainement plus que nos pilotes ici dont on sait comment plusieurs ont été recrutés dans l’armée de l’air !! Allons doucement chers frères burkinabè et évitons l’accusation facile. On accuse partout la France. OK, à supposer que c’est la France et qu’elle s’en aille. Elle peut aussi aider les terroristes, sans être ici ou au Mali, à nous mâter copieusement. Sachons raison garder et agissons comme les indiens Sioux : avec la plus grande ruse !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 09:28, par Yamsoba En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Cette nouvelle sonne comme une défaite pour une certaine race de vampires qui vivent au Burkina ou ailleurs et soufrent énormément quand des vérités sortent. D’aucuns s’indignent que des informations militaires soient mises sur la place publique, d’autres demandent des actions concrètes comme preuves, etc......Mais qu’à fait le Burkina pour avoir des fils sans scrupule et assoiffés du sang de son propre frère, admirent des malheurs pour son pays, en souriant quand des compatriotes sont charcutés par des bandes criminelles en missions souterraines. je qualifierai tout cela de malédiction qui habite des gens qui prétendaient diriger un pays alors qu’ils ne recevaient que des ordres pour avoir vendu leurs âmes au diable. L’avertissement est donné, passons à l’étape supérieure maintenant. Quand on annonce des opérations qui doivent se dérouler en décembre contre des terroristes, on ne s’offusque point de cela même si le but est de dire aux criminels d’aller en vacances durant ces opérations. Bref, LES MASQUES VONT TOMBER AR LA GRACE DE DIEU ET LE MAL RETOURNERA TOUJOURS A CELUI QUI LE COMMET. SURTOUT QUE LES AMES DES DISPARUS HANTENT ETERNELLEMENT TOUS CEUX QUI SE REJOUISSENT DES MORTS INNOCENTES.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 09:48, par Sadam ouedraogo En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Je pense à mon humble avis que cette décision est la bienvenue.vaut mieux tard que jamais.tout aéronef qui survole nos territoires sans aviser nos autorités doit purement et simplement être abattu.que nos fds soient sans pitié.tout ce qui bouge doit purement et simplement être anéanti.rien à foutre. Tond saka koum Zoé yande.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 10:15, par Okapi En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Mes cher Internautes, il me semble que le communiqué est adressé ici a l’ambassade de France, mais aussi aun pareil à été adressé a toutes les ambassades étrangères au Burkina comme le mentionne lefaso "Mais selon des précisions que nous ont apportées des sources sécuritaires, ce courrier n’est pas destiné spécifiquement à l’attaché de défense de l’ambassade de France mais à tous les attachés de défense présents dans les Ambassades accréditées auprès du Burkina".
    Ceci étant, ne faite pas une fixation sur la France. Aussi, c’est notre Président qui est allé demander un appui de la France lors de sa dernière rencontre avec le Président Français, Et nos FDS qui demandent constament l’appui de la France dans le Nord pour accompagner leur progression et ratissage. Juste pour dire que nous ne sommes pas cohérent avec nos déclarations...

    Pour le problème en question, effectivement nous devons abattre tous aéronef non identifié qui survol notre territoire avant de chercher le propriétaire.

    Pour la question de communication, c’est une bonne chose de tenir le peuple informer par ces genres d’infos sur vos entreprises, les succès , etc..cela nous montre que vous être a pieds d’oeuvre....

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 10:34, par vision En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Tout engin non identifié doit être tout simplement abattu...qu’il soit russe, mexicain ou français point barre/

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 10:48, par wendguudi@gmail.com En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Je suis fier de notre armée. Je vous supporte. Du courage.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 11:47, par Fier Burkinabè En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    fier d’être BURKINABABE ; soutien total à notre Armée la victoire n’est pas loin

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 12:49, par atta En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    L’armée est souveraine,et la violation de l’espace aérien du Burkina Faso sans l avisé en avance est une atteinte à la souveraineté de notre État.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 13:01, par francoisoued En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    a tous ces courageux qui osent critiquer les partenariats et les aides pour lutter contre les terroristes !!!!!!! ENGAGEZ VOUS et enfilez le treillis et ALLEZ au combat.....

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 13:04, par Palingwende En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Tout cela est bien. Par contre, ce qui m’attriste dans cette histoire c’est que nous menacons ces gens la memes aupres desquls nous achetons les armes. pensez vous reelemnt que les individus tapis dans l’ombre nous laisseraient leur dicter nos lois ? C’est comme se faire menacer par son enfant a qui l’on a donne un fouet alors que nous dispossons de l’arbre et de ses branches.
    Tant qu l’afrique ne se dotera pas de sa propre industrie d’armemment, elle restera a la merci des predateurs et des destructeurs. Nous nous sommes engages dans des conventions, nous interdisant la course aux armements, y compris l’arme nucleaire alors que nos potentiels ennemis brandissent ce genre de ressources pour nous mener a la baguette. Si la Chine ou la Coree du Nord se font respecter de nos jours, c’est bien parce qu’a un moment de leur histoire, ils ont decide de se faire entendre en se dotant des armes qui peuvent competir avec ceux des ennemis.
    L’independance de l’Afrique devra passer par une independance sur le plan militaire. On ne peux pas etre assis sur de l’uranium, et laisser d’autres personnes les exploiter pour ensuite nous exploiter.
    Formons les jeunes dans le genie militaire, accumulons les ressources necessaires pour la fabrication de nos propres armes et quittons ces conventions, qui ne cherchent qu’a nous avilir. C’est seulement et seulement quand nous serons autonomes sur ce plan que nous pourrons faire entendre nos voix.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 15:27, par Marie En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Appel a l’aide du Maire d’Arbinda, 3 interventions seulement.
    Article sur des aeronefs non identifies survolant les bases du Faso, 58 commentaires. Preuve que le burkinabe du web est plus prompt a pointer du doigt qu’a tendre la main. La ou les Burkinabe devraient reagir en masse avec un patriotisme enthousiaste et constructif, ils sont muets et absents. Quand il s’agit de designer la France et consorts comme ennemi imaginaire ou reel, defouloir de tous nos maux grands et petits, belle diversion pour ne pas assumer nos propres responsabilites, la, toutes les langues sont bien deliees.
    Accessoirement, quel est l’interet de cette sortie publique du Chef d’Etat Major ? Des quid-pro-quo de ce type se reglent dans le secrets des Etats. Cet etalage public n’est rien d’autre qu’une certaine diversion pour detourner l’attention du citoyen et obtenir, a bon marche, la sympathie et le soutien d’une population grandement frustree et alarmee par leur incapacite a endiguer les attaques terroristes. Et le poisson a mordu a l’hamecon. 58 intervention en 24h congratulant, proclamant leur soutien, frappant la poitrine avec fierte. Contre 3 seulement pour un appel a l’aide d’Arbinda. Non, la vraie fierte est dans notre mesure a affronter et regler nos VRAIS problemes. Si les aeronefs sont non identifies, comment peuvent-il envoyer des notices a l’ambassadeur de France ? Ca se pourrait bien que ce soit aussi des extra-terrestres dans leurs soucoupes volantes ! ha ! et puis ah bon, comme ca on a des bases aeriennes ? Ca sert a quoi quand on nous repete a l’envi qu’on n’a pas un seul helicoptere capable de survoler les zones de crises ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre à 11:40, par Sanou Guillaume En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Bonjour chers tous !
    Face a une telle décision du générale de brigade je ne peux que réagir positivement. Chers Miningou, il a fallut ce geste de bravour pour rassurer la population burkinabé. Merci pour cette initiative et rester déterminer dans cette position, la population vous soutient. En avant pour une autre initiative de bravour. Vive l’armée vive le Burkina vive le pays des hommes intègres, la PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.

    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 08:55, par Prince Sanmatenga à Montpellier France En réponse à : Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération

    Merci pour aux FDS pour l’opération de Kongoussi dans ma région. Merci aux FDS pour l’opération de Déou. Merci aux FDS pour l’opération d’Arbinda. Merci aux FDS pour l’opération de P0. Et merci aux FDS pour le terroriste neutralisé en pleine ville de Ouagadougou. A qui profitent ces crimes, ces tueries des citoyens innocents. Mes parents sont tombés de manière horrible dans mon village natal(Goénéga). Certains corps les yeux bandés ont été retrouvés plus de 3 jours après dans la brousse ou j’ai garder les boeufs à mon enfance. ça fait pitié. A qui profitent ces cimes donc ? Le village a vécu et vivait en parfaite harmonie entre mossis et peuhls. Mon prénom a été donné à ma naissance par un ami peulh de mon papa. les mossis buvaient le lait des peulhs et les peuhls mangeaient le mil cultivé des mossis. La situation qui est arrivée, il faut que le peuple dénonce les faits comme le collège des sages a dénoncé l’assassinat de Norbert Zongo. C’est les voyous du conseil que l’assassinat de Norbert profitait. A l’époque c’était un collège des sages mis en place par les suspects meme du crime, mais cela n’a pas empêché les sages de dire la vérité qui était la vérité à savoir c’est bien le pouvoir qui a tué Norbert. Le probleme du djihadisme seraient exactement si non est exactement comme le probleme de Norbert. Des gens au sein de la population par la grâce de la politique, des leaders politiques internes et meme externes ont parlé mal et sont toujours entrain de parler mal ,se comportent en complices des djihadistes. Pour preuves avant mon départ pour ma formation, des agents "cadres" aigris de mon service à Ouagadougou ont dit que le président de la IV république en citant son nom va revenir. L e peuple du Burkina doit dénoncer tous ces gens pour gagne la paix. La cause principale du dijhadisme n’est pas la pauvreté et son radicalisme puisque selon l’adage, la pauvreté ne tue pas, mais la complicité des gens méchants avec leurs intérêts. Dénonçons donc les djihadistes et leurs complices au sein du peuple. La solution c’est Dieu et la collaboration du peuple avec l’armée. Merci à mon Général et ses troupes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Nord du Burkina : Au moins 28 terroristes « neutralisés » dans des frappes aériennes
Région de l’Est : « Ceux qui parlent de la stigmatisation d’une communauté sont les vrais acteurs de la division », Colonel Saidou Sanou, gouverneur
Attaque de Hantoukoura : Un acte horrible, inadmissible et injustifiable, selon l’évêque de Fada
Attaque de l’église évangélique de Hantoukoura : La Fédération des églises et missions évangéliques appelle au jeûne et à la prière
Burkina : Une vingtaine de terroristes abattus à Toéni et Banh
Attaque d’une église protestante à Hantoukouri : Le Premier ministre, porteur d’un message du président du Faso à la Fédération des églises et Missions évangéliques
Burkina : 14 fidèles tués dans une église protestante
Chef terroriste tué dans le Nahouri : Il a exécuté une étudiante pour avoir refusé de l’épouser
Burkina : Un leader terroriste et cinq de ses hommes neutralisés dans le Centre-Sud
Insécurité : Les Etats-Unis déconseillent à leurs ressortissants de se rendre au Burkina
Région du Sahel : Le ministre de la sécurité en visite de soutien et d’encouragement de ses troupes sur le terrain
Burkina : 18 terroristes neutralisés et un gendarme tué à Arbinda
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés