Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

Signature de protocole d’accord de coopération : L’ULB et le CNRST unis pour la recherche de l’excellence

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mercredi 16 octobre 2019 à 21h30min
Signature de protocole d’accord de coopération : L’ULB et le CNRST unis pour la recherche de l’excellence

Distinguée pour l’année académique 2018 - 2019 par son ministère de tutelle « Université de très bonne qualité » avec une moyenne de 16,70/20, l’Université Libre du Burkina (ULB) dans sa culture de recherche de l’excellence a procédé ce samedi 5 octobre 2019à une signature de protocole d’accord de coopération avec le Centre National de Recherche Scientifique et Technologique (CNRST). C’était au cours d’une cérémonie solennelle qui a rassemblé les cadres de ces deux institutions à l’ULB.

Les étudiants de l’ULB ainsi que le personnel de l’Université se sont mobilisés ce samedi 5 octobre 2019 pour accueillir les responsables du CNRST. C’est l’amphithéâtre Peya superbement décoré qui a abrité l’évènement. Avant de procéder à l’étape des signatures, le Recteur de l’ULB, le Pr. Rosaire Bama et le Délégué Général du CNRST ont à tour de rôle pris la parole pour présenter leurs institutions et les motivations qui ont prévalu à cette signature de protocole d’accord de coopération.

Le Recteur de l’ULB dans son allocution a présenté son établissement comme la première Université privée qui a vu le jour au Burkina Faso. Elle a été créée en 2000 suite à la fermeture de l’Université de Ouagadougou qui traversait une crise. Selon le Pr Bama, l’ULB a été créée pour apporter un soulagement à l’Etat Burkinabé et à la jeunesse qui vivaient des moments difficiles. Depuis lors, l’ULB offre des formations et ses diplômes sont régulièrement soumis à la reconnaissance du CAMES.

L’année 2019 a vu l’ouverture de deux écoles doctorales : l’école doctorale en lettres, sciences humaines sociales et communication, et l’école doctorale des sciences et techniques. L’ULB a signé en 2018 un accord de partenariat inter universitaire avec l’Université Norbert Zongo de Koudougou et aujourd’hui c’est avec le CNRST qu’elle étend son partenariat.

S’agissant de la signature du protocole d’accord de coopération, le Recteur de l’ULB, le Pr Bama Rosaire a indiqué que cela s’inscrit dans une culture de recherche de l’excellence car dit-il, être bon ne suffira plus, il faut être excellent. Pour le Pr Bama, l’ULB et le CNSRT ont la même mission : contribuer au développement du Burkina Faso et à l’épanouissement de la jeunesse.

Cet accord de coopération porte essentiellement sur cinq points qui sont premièrement la mise en œuvre de programme de recherche scientifique d’intérêt commun ; deuxièmement des stages de formation ou de perfectionnement à l’adresse des chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens du CNRST et de l’ULB ; troisièmement l’échange de documentation et d’information scientifiques et technologiques ; quatrièmement la valorisation des résultats de recherches pour le développement réalisés en collaboration. Et enfin le cinquième point la formation des étudiants.

Le Délégué Général du CNRST, Pr Roger NEBIE a présenté les grands démembrements de son institution tant à Ouagadougou qu’à l’intérieur du Burkina Faso et les différentes actions en faveur de l’enseignement supérieur et de la recherche. Pour le Pr NEBIE, cette cérémonie de signature est un document qui trace les contours d’un cadre juridique dans lequel nous pourrons ensemble œuvrer a-t-il indiqué.Il a invité les étudiants à venir visiter les différents centres du CNRST entre autres la chambre froide solaire, la maison de fabrication du vinaigre et aussi à venir consulter les documents, cela permettra au fil des années de mieux nous connaitre et de mieux collaborer ensemble a-t-il précisé.

Cette cérémonie a été également l’occasion pour les deux institutions d’annoncer la tenue du symposium international sur la science et la technologie qu’elles organisent avec l’Université Norbert Zongo de Koudougou du 14 au 18 octobre 2019 à Ouaga 2000 sous la haute autorité du ministre de l’enseignement supérieur.

Le Délégué Général du CNRST a souhaité que ce protocole d’accord soit dynamique, qu’il ne se limite pas à une cérémonie de signature mais par l’organisation des rencontres scientifiques. Il a réaffirmé l’engagement du CNRST à recevoir des Etudiants de l’ULB pour des thèses, des stages et tous autres accompagnements dans le cadre de leur formation.

En somme, la cérémonie a été ponctuée par les allocutions, la signature des documents et échange de parapheurs le tout couronné par la prestation de l’orchestre de l’ULB.

Akangbé Philippe Kayodé

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Campagne déguisée : Les régies publicitaires invitées à retirer les images de candidats aux élections.
Campagnes électorales : Le CSC définit le rôle des médias confessionnels et communaux
Phénomène des fake-news : Des journalistes formés pour détecter les fausses informations
AstuceTIC : Cette application vous permet de traquer les caméras de surveillance dans votre chambre d’hôtel
Animation des émissions interactives : Le CSC outille des animateurs et des journalistes pour une meilleure gestion des débats
Mariage d’enfants : Des hommes et femmes de médias s’engagent à promouvoir l’élimination de la pratique au Burkina Faso
Amélioration des conditions de travail dans les médias : Le SYNATIC sonne la mobilisation de ses militants
Affaire journaliste Omar Radi : La Justice marocaine rassure du respect des procédures
Approche basée sur les droits humains : Des journalistes et communicateurs outillés sur le concept
Émissions interactives des radios : Un atelier pour sensibiliser les animateurs sur la prévention des conflits
Régulation des communications électroniques : Des animateurs de radio outillés pour éclairer les auditeurs
Interdiction de couverture médiatique des activités politiques : « Je reproche au CSC d’avoir mal interprété la loi », lance le journaliste-éditorialiste Lookmann Sawadogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés