Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • lundi 14 octobre 2019 à 23h20min
Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

(Ouagadougou, 14 octobre 2019). Des confessions religieuses font de plus en plus l’objet d’attaques terroristes ces derniers temps dans notre pays. Des fidèles sont assassinés en plein exercice de leur foi.

Vendredi dernier, à Salmossi dans la commune de Markoye, une mosquée a été la cible d’une attaque qui a causé la mort de 15 personnes.

Plus tôt cette année, le 29 avril, un pasteur et cinq fidèles sont tués dans une église protestante à Silgadji, et le 12 mai, un prêtre du diocèse de Kaya et cinq fidèles sont tués dans une église catholique à Dablo.

Ces attaques visent à fragiliser notre vivre-ensemble et la cohésion sociale, que nous ont légués nos ancêtres, et que nous devons préserver à tout prix. C’est l’occasion pour moi d’exhorter les Burkinabè, toutes confessions religieuses et toutes origines sociales et communautaires confondues, à rester unis et solidaires.

Les religions sont des vecteurs de tolérance, et ces attaques barbares et crapuleuses renseignent sur la nature de l’ennemi, que nous devons combattre, dans un engagement individuel et collectif de tous les instants.

Dieu bénisse le Burkina Faso !

Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso.

Vos commentaires

  • Le 14 octobre à 13:34, par sidbénéré En réponse à : Attaque d’une mosquée dans l’Oudalan : La réaction du président du Faso

    Ce sont des voyous de grands chemins.Ils ne font pas de différence entre leurs victimes.Peuple du Burkina Faso,unissez vous pour combattre ces voleurs de grands chemins.La Patrie ou la mort,nous vaincrons.

    Répondre à ce message

    • Le 14 octobre à 15:09, par Komcat En réponse à : Attaque d’une mosquée dans l’Oudalan : La réaction du président du Faso

      Moi je suis reparti vers les fétiches, je ne peux pas être de la même religion que ces assassins, ils sont tous les mêmes, la religion des blancs, la religion des arabes je n’en veux plus. Si ils me dérangent dans ça je peux comprendre. Je ne peux pas me dire musulman et un musulman va venir me foutre dans la merde. Je ne peut pas me dire chrétien et un chrétien va venir m’emmerder.
      Maintenant, je suis dans ma religion. Mais ma terre, je vais pas la leur donner.

      Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 14:34, par spi En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    Peu de réactions sur ce message du président. Les Burkinabè sont-ils fatigués du même discours du président ?

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre à 12:51, par Sidpassata Veritas En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

      Mr spi vous avez raison, les messages du PF sont ternes et révoltants parce que sans espoir. Le président dit que nous devons combattre l’ennemi « dans un engagement individuel et collectif de tous les instants. » et il ajoute :« Dieu bénisse le Burkina Faso ! »
      - Personnellement je crois que Dieu a déjà béni le Burkina, puisque malgré toutes les situations catastrophiques que nous avons connues, notre pays est toujours là et tient debout. Mais laissons à Dieu le soin de faire ce qu’il fait. Mais nous, qu’avons-nous à faire ?
      - Le PF l’a dit avec justesse et personne ne peut le contredire : nous devons combattre notre ennemi commun, dans un engagement individuel et collectif. OK ! Mais qui organisera ce combat et dira à chacun ce qu’on attend de lui et qui rassemblera les uns et les autres pour l’engagement collectif ? Nous sommes d’accord pour tous nous battre pour notre chère patrie. Mais on fait comment ? Ou bien chacun doit prendre, qui son batton, qui son coupe-coupe, qui son fusil de chasse, qui son arme de guerre, pour ouvrir le front où il veut et où il peut ? Est-ce ceux qui veulent monter ensemble au combat doivent s’organiser entre eux et choisir qui ils veulent attaquer ? Ceux qui ont des chevaux, des ânes, des motos, des voitures, des blindés, du carburant, de l’argent, des vivres de l’eau pour la alimenter l’effort de guerre les mettent à la disposition de qui ils veulent ?
      - Bref comment on fait pour se battre pour ce pays que nous aimons tant, si le président du Faso, chef suprême des armées, ne donne aucune indication pratique de mobilisation générale ?
      Oui, je n’aime pas ceux qui, dans cette situation d’insécurité, s’attaquent au PF. Mais je déteste la passivité coupable du président qui semble livrer le peuple entier pieds et poings liés à l’extravagance de ces petits aventuriers appelés terroristes.
      - Si le PF, notre chef de guerre ne nous mobilise pas et ne nous organise pas, comment pourrons-nous mener le combat qui est le nôtre. A ce rythme, il donnera raison à ceux qui réclament sa démission qui n’est pas souhaitable à une période où la nation doit rassembler toutes ses forces pour résister. Mais Il faut qu’il quitte ses peurs et qu’il se mette en tête de la Nation Burkina des résistants pour l’honneur de la patrie. Sinon il sera et fera notre honte !!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 15 octobre à 12:57, par Sidpassata Veritas En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

      Mr spi vous avez raison, les messages du PF sont ternes et révoltants parce que sans espoir. Le président dit que nous devons combattre l’ennemi « dans un engagement individuel et collectif de tous les instants. » et il ajoute :« Dieu bénisse le Burkina Faso ! »
      - Personnellement je crois que Dieu a déjà béni le Burkina, puisque malgré toutes les situations catastrophiques que nous avons connues, notre pays est toujours là et tient debout. Mais laissons à Dieu le soin de faire ce qu’il fait. Mais nous, qu’avons-nous à faire ?
      - Le PF l’a dit avec justesse et personne ne peut le contredire : nous devons combattre notre ennemi commun, dans un engagement individuel et collectif. OK ! Mais qui organisera ce combat et dira à chacun ce qu’on attend de lui et qui rassemblera les uns et les autres pour l’engagement collectif ? Nous sommes d’accord pour tous nous battre pour notre chère patrie. Mais on fait comment ? Ou bien chacun doit prendre, qui son batton, qui son coupe-coupe, qui son fusil de chasse, qui son arme de guerre, pour ouvrir le front où il veut et où il peut ? Est-ce ceux qui veulent monter ensemble au combat doivent s’organiser entre eux et choisir qui ils veulent attaquer ? Ceux qui ont des chevaux, des ânes, des motos, des voitures, des blindés, du carburant, de l’argent, des vivres de l’eau pour la alimenter l’effort de guerre les mettent à la disposition de qui ils veulent ?
      - Bref comment on fait pour se battre pour ce pays que nous aimons tant, si le président du Faso, chef suprême des armées, ne donne aucune indication pratique de mobilisation générale ?
      Oui, je n’aime pas ceux qui, dans cette situation d’insécurité, s’attaquent au PF. Mais je déteste la passivité coupable du président qui semble livrer le peuple entier pieds et poings liés à l’extravagance de ces petits aventuriers appelés terroristes.
      - Si le PF, notre chef de guerre ne nous mobilise pas et ne nous organise pas, comment pourrons-nous mener le combat qui est le nôtre. A ce rythme, il donnera raison à ceux qui réclament sa démission qui n’est pas souhaitable à une période où la nation doit rassembler toutes ses forces pour résister. Mais Il faut qu’il quitte ses peurs et qu’il se mette en tête de la Nation Burkina des résistants pour l’honneur de la patrie. Sinon il sera et fera notre honte !!!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 14:46, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    - sidbénéré, tu bavardes trop sans rien faire !! Pendant qu’on y est, va les combattre au Nord là-bas !!! Trop de bruits et de commérages dans les maquis de Ouaga ne donnent rien ! Va au front faire face à eux !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 15:04, par Nabiiga En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    Mon Président, notre Président, vote Excellence, du courage, du courage, nous, solidement derrière vous, vous y parviendrez, vous vaincrez ;. Vous allez démasquer les commanditaires, des apatrides qui, ne motivés que par le pouvoir et l’impunité sont à pied d’œuvres pour montrer au monde entier combien vous êtes incapable de gouverner car incapable d’endiguer le terrorisme qu’ils commanditent à partir de la Côte d’Ivoire et au Burkina même. Vos détracteurs ont raison, dès l’instant où vous leur accorderez la Grâce présidentielle, les tueries cesseront, la barbarie cessera mais hélas, humaniste, sage, vous n’oserez pas car vous ne pouvez pas cautionner l’impunité. Ils ont commis des crimes crapuleux, tant de sang que d’économique, lambda burkinabè que vous représentez, veut tout simplement que la justice soit faite. Que tout le monde rentre au bercail pour faire face à la justice. Du courage !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 15:51, par le roi David En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    les terroriste revendique le plus souvent si ils attaques, pourquoi chez nous au Burkina Faso il n’y a pas de revendication. Quelque chose ne colle pas.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 16:14, par Yako En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    "Ces attaques visent à fragiliser notre vivre-ensemble et la cohésion sociale, que nous ont légués nos ancêtres, et que nous devons préserver à tout prix. C’est l’occasion pour moi d’exhorter les Burkinabè, toutes confessions religieuses et toutes origines sociales et communautaires confondues, à rester unis et solidaires" Bravo Mr le président et après ? On a assez de discours de compassion le pays continue de sombrer qu’attendez vous pour démissionner cher Rock ? Vous avez failli dans votre mission je ne doute pas de votre bonne foi,seulement il faut reconnaître votre incapacité à diriger le pays./

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 16:25, par Timbila En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    Nous demandons au Président Rock de bannir de ses discours et messages, l’expression " C’EST L’OCCASION POUR MOI". Ce ne sont pas des situations qu’ il faut attendre pour s’adresser aux peuples. A Koutougou, ii a utiliser la même expression. Pour ne citer que cela.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 16:59, par Sheikhy En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    J’ai lu et entendu quon essaie de qualifier ces actes. Donc selon les analyses, il semblerait que ces attaques puissent passer du volet djihadiste à celui communautaire puisque ce sont des musulmans qui ont été tués à partir d’une mosquée. Je pense qu’il ne faut aller jusqu’à là dans l’analyse. Ce serait trop risqué. Aujourd’hui, ces personnes méritent au mieux le qualificatif de terroristes ou d’anarchistes et au pire de simples bandits sans foi ni loi. La logique de leur mode opératoire et le fait qu’ils changent chaque fois montre qu’ils cherchent la stabilisation du pays à tout prix.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 17:54, par Indjaba En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    Le probleme de RMCK c’est la peur. Le probleme c’est qu’il veut niveler le courage de ses hauts collaborateurs . Tous ses hauts collabo qui ont été rigoureux et qui on pris de vraies decisions et resolutions ont fait les frais. Juste 2 exemples rosine dans ses reformes aux finances a laissé sa peau. Le colonel Sanou de Dedougou dans l’application de toute la rigueur militaire a fait les frais. Comment des militaires vont fuir le combat et leur position parcequ’on a tué certains de leurs collegues ou sous pretexte qu’ils sont sous equipés. Le quel sous equipement qui interresse d’ailleurs les terroristes. Puisque ces derniers pillent nos armes quand ils chassent nos FDS et reviennent les rechasser avec les memes armes pillées que nos fds avaient jugée "non à la hauteur". Le colonel avait compris que les soldats ne voulaient pas se battre et dans ces conditions effectivement, il ne pouvait pas eviter cette mise en scene pour attenter à sa vie et à son poste.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 19:21, par Bonjour En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    Comme on dit que le poisson pourrit par la tête, le problème de notre pays c’est papou.
    Nous avons eu une insurrection inachevée, c’est d’ailleurs ce que les tunisiens viennent d’exprimer.
    Le MPP est un accident de notre histoire.
    Le peuple insurgé a donné sa vie pour des anciens collabos recalés, assoiffés de pouvoir et de prébendes.
    Excepté Salifou DIALLO, les autres copains de la bande sont des ramassis.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 20:07, par RV En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    Pardon de le dire mais le niveau du cabinet du PF est trop bas. L’époque de nos ancêtres c’était le temps de l’esclavage et plus proche de la colonisation. La pratique était la guerre entre village, royaume et empire avec les la terreur. Ce message montre que ce pays n’est pas gouverner. Le pire est devant nous. Hélas !

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre à 09:18, par SOME En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    Le president Roch n’est decidemment pas a la hauteur de la situation de notre pays. Cette sortie adressée au pays le montre bien ! Non seulement elle vient trop tard mais encore elle est en dessous de toutes les attentes. Meme si des le depart je n’attendais pas grand chose comme bouleversement de la part de ces gars du MPP, je m’attendais a un peu plus depuis que le plan de destruction du pays est devenu chose publique. Meme si je sais que certaines choses ne peuvent etre dites telles quelles, le president Roch devrait parler plus ouvertement au peuple que cette ineptie qu’il vient de vomir avec toute honte bue et avalée.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre à 10:43, par mbouangui En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    Mon cœur saigne pour le pays de ma mère ! Courage Monsieur le Président ! C’est quand même troublant de voir des burkinabè faire de la politique sur les dépouilles de leurs frères. Des attaques terroristes peuvent-elles servir de prétexte pour justifier l’incapacité d’un Président à gouverner ? Dans d’autres pays où les moyens logistiques, militaires, policières, technologiques et j’en passe, sont sans commune mesure avec celui du Burkina Faso, les terroristes frappent quand et où ils veulent. Pour autant les populations de ces pays s’en prennent-elles systématiquement à leurs Présidents avec tant de véhémence comme on le fait pour ce Monsieur !?. Si cela est fait à dessein, on ne peut s’empêcher de croire que ces gens-là, s’ils n’ont pas lu Machiavel, ils l’ont certainement inspiré.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre à 12:28, par vico En réponse à : Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso

    Monsieur le Président, nous sommes derrière vous, dites la vérité et chaque que de besoin, faites une déclaration car, l’histoire rattrape. Je comprend parfaitement certains Burkinabé, je dis bien certains qui ne tardent pas à jeter des discrédits sur vous en vous induisant en erreur comme celui-ci :

    Tu bavardes trop sans rien faire !! Pendant qu’on y est, va les combattre au Nord là-bas !!! Trop de bruits et de commérages dans les maquis de Ouaga ne donnent rien ! Va au front faire face à eux !!

    J’ai vraiment horreur des assoiffés du pouvoir dont leur lecture de la gestion se limite toujours à l’hypocrisie. La Situation que nous vivons aujourd’hui ne date pas de maintenant "" Bands des hypocrites, vous l’avez semé et c’est le moment de récolter"". le peuple est entrain de se mobiliser derrière le PF pour combattre et ne pas céder, pendant ce temps, vous pactisez avec le diable dans les maquis. Vous serez déniché, châtier à hauteur de votre forfaiture. Vous demandez au Président d’aller au front, chacun à sa partition à jouer et vous, vous faites quoi ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Une riposte de l’armée a permis de neutraliser trois assaillants dans la région de l’Est
Loroum : une attaque repoussée au commissariat de Titao
Attaque de Boungou : Déclaration de l’alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle
Sécurité : Le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun restreint la circulation des engins dans les provinces du Sourou et de la Kossi
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : « Une initiative périlleuse », selon Le Faso Autrement
Attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne demeure plus que jamais engagée auprès des autorités et du peuple Burkinabè
Attaque de Boungou : L’UPC invite le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour la protection des personnes et des biens
Attaque contre un convoi de SEMAFO : Le président du Faso décrète un deuil de 72 heures et annonce le recrutement de volontaires
Attaque de Boungou : Le ministre de la Défense, Chérif Sy, prend la température à Fada N’Gourma
Insécurité au Burkina : L’opposition appelle au rassemblement autour de la nation
Attaque contre un convoi de Semafo : l’ADF-RDA déplore l’incapacité du gouvernement à protéger les Burkinabè
Attaque contre un convoi de SEMAFO : LE MPP appelle les Burkinabè au sursaut patriotique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés