Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 8 octobre 2019 à 21h36min
 Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

La marche initialement prévue par le MBDHP et d’autres organisations de la société civile le samedi 12 octobre 2019 contre la présence de bases militaires étrangères en Afrique et contre le terrorisme a été interdite par la mairie de Ouagadougou, "en raison du contexte sécuritaire et de la mobilisation des forces de défense et de sécurité".

Vos commentaires

  • Le 8 octobre à 11:03, par Roland En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    C’est marche qui t’a donné ce pouvoir monsieur le Maire

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 16:08, par TENGA En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

      Le maire a été élu ; pas placé à la suite d’une marche !
      Le MBDHP n’est plus ce qu’il était du temps de la mort de Norbert ZONGO ; ils’est aujourd’hui affilié à des organisations anarchistes comme l’ODJ, UAP pour, par des marches déguisées amener le chaos dans le pays ; ces gens ne sont pas honnêtes !
      Comme la marche passée a été interdite, ils viennent sous d’autres masques, mais on les voit venir....
      La mairie a bien compris leur topo... C’e sont les Basolma BAZIE et consort... compagnie... des rouges, ultras gauchistes, PCRV,...
      Ils n’ont qu’à nous coller la paix !

      Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 11:24, par DAMOCLES En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    La mairie de Ouagadougou aurait-elle piqué par hasard une crise d’ ’’interdictionnite’’ ? Attention messieurs et dames ! A ne pas vider l’espace public de sa raison d’être. Attention à ce que l’exception ne devienne le principe. La crise sécuritaire actuelle ne doit pas réduire les espaces de liberté et d’exception. ’’Dussions-nous’’ en accepter les contraintes qui s’y rattachent.

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 14:34, par OUBZANGA En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

      Je pense que le MBDHP devrait marcher contre la greve des agents de santé qui nous privent de nos droits à la santé.
      Les problèmes d’impérialisme ne sont que les idées des vieux leaders. Pensons plutôt à défendre nos intérêts avec ceux que nous traitons d’impérialistes. En ces temps d’insécurité, il faut marcher pour soutenir nos FDS plutôt que de nous divertir ; vous n’apprenez rien au peuple sur la question de l’impérialisme ; vous êtes vous même impérialistes dans vos familles

      Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 16:24, par le Vigilent En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

      Monchers @DAMOCLES, es-tu si sur que "La crise sécuritaire actuelle ne doit pas réduire les espaces de liberté et d’exception" ? Et si le MBDHP et autres activists allaient manifester a Arbinda ou a Koutougou et autres ? Le Burkina Faso ne se limite pas a Ouagadougou, Bobo et autres chefs lieux de region. Vous etes libres d’envoyez vos enfants en colonie de vacances a au Nord, au Sahel et autres. Pourquoi vous ne le faites pas dans le context actuel qui ne devrait pas etre un motif suffisant pour limiter certaines libertes non essentielles ?
      Si vous estimez que la guerre qui nous est impose estle fait de l’imperialisme, le meilleur moyen est de le combattre sur le terrain et non pas les marches et meetings pour diverter les gens.

      Répondre à ce message

      • Le 8 octobre à 18:46, par Militant En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

        Mon @ le Vigilent, tu es toujours en retard d’une bataille ! Peut-être aussi de mauvaise fois. ! Je t’apprends que le 16 septembre dernier, "le MBDHP et autres activistes" ont marché sur l’ensemble du territoire (donc aussi au nord et au sahel), sauf à Ouaga où vous (MPP) avez interdit et réprimé la manifestation pacifique. Quand on ne comprends pas les enjeux qui justifient l’action des forces saines et combatives actuelles du Burkina, on demande !

        Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 08:49, par Siébou En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

      Je ne suis pas analyste politique mais tout porte à croire que nos syndicats sont pris en otage par des gens qu’on qualifierait autrefois d’ennemis du peuple. Ce que les gens veulent faire contre le pouvoir en place, c’est plutôt contre notre beau pays qu’ils le font. Et les conséquences vont subsister même lorsque ces mêmes politiques redeviendront les meilleurs amis politiques.

      Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 11:56, par Sacksida En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    D’abord, en dehors de ses interdictions azimuts qui semblent devenir sa specialite et sa marque deposee, il ferait bien mieux d’executer son travail pour lequel ils ont ete elus : Exemple : des nids de poule depuis 4 ans au centre-ville et environs, l’insalubrite chronique publique, la polution de l’environnement, errance des fous avec tous les risques, proliferation des kiosques d’alcool frelate, manque de latrines publiques dans une ville digne de se nom etc. Et quand l’on dit que cela denote la caracteristique d’une incompetence notoire et d’un manque chronique de vision, des esprits bien pensants veulent trouver des justifications totalement erronees. La ville de Ouagadougou ne brillera pas seulement par des cross populaire, ou popularisee, mais surtout par une maitrise des problematiques sociaux, economiques et environnementaux de la ville, bien sur suivie d’un engagement constant progressiste et recherche des solutions idoines et perennes. Salut.

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 22:48, par Citoyen En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

      @ Saksida, tout à fait d’accord avec vous. Un maire de Ouagadougou, responsable, devrait avoir mieux a faire que d’interdire et de faire réprimer des manifestations pacifiques dans sa ville. Ce qui complique sérieusement la situation sécuritaire dans la ville de Ouaga, ce sont des milliers de "maquis", véritables nids de voyous drogués, eclaireurs potentiels de djihadistes, généralement situés en plein quartiers d’habitation ! Drôle de maire !!!

      Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 12:47, par Maryse En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    La fameuse expression "situation sécuritaire" sert à présent de prétexte, qui pourrait conduire à des dérives. Attention, attention !! Si le simple fait de manifester sur la voie publique est tributaire de la seule humeur d’un maire, ça devient extrêmement grave.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 12:51, par Manuel En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Bonjour
    Pendant que nous sommes attaqués de toute part, il y’en a qui cherchent à compliquer la tâche des autorités.
    Il faut leur donner l’autorisation de marcher car on est en démocratie.
    Tout le monde sait ce que ces organisations veulent mais les putch sont dépassés
    Rdv en 2020 si vous etes des garçons

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 18:56, par Citoyen indigné En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

      @ Manuel, tu as parfaitement raison ! Les actions actuelles de ces organisations "compliquent la tâche des autorités" qui manifestement se résume essentiellement à la protection des intérêts des puissances impérialistes au Burkina. C’est pourquoi tes fameuses "autorités" interdisent les manifestations qui gêneraient ces puissances dominatrices. Comme le dit le chanteur : "On a tout compris", ou encore, " Tond’ Nina pukame".

      Répondre à ce message

      • Le 9 octobre à 12:05, par SAMUEL En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

        J’aimerais simplement poser une question : Si aujourd’hui la France se retire totalement du Burkina, quel sera notre avenir face aux terroristes. Notre armée a montré ses limites. C’est tout simplement dire aux terroristes de venir prendre le Faso. Laissons notre orgueil de côté parfois et soyons plutôt réalistes. Notre armée actuelle ne peut pas faire face aux terroristes. Chasser le France "maintenant" est la pire des tueries qu’on connaîtra les heures qui vont suivre.

        Répondre à ce message

        • Le 9 octobre à 20:56, par AFÔ En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

          SAMUEL,dîtes nous ce que fait cette armée pour nous actuellement.Quand il s’est agi de neutraliser KADDAFI dans le désert elle l’a retrouvé sans problème. par contre ici elle n’est pas capable d’informer nos FDS sur les mouvements des terroristes. N’est-ce pas surprenant ? si les troupes françaises nous coûtent, au moins qu’elles soient utiles !!

          Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 12:58, par HUG En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Si ma mémoire est bonne il y a très longtemps qu’un pouvoir a interdit une marche. On me dira qu’il y’a l’insécurité mais ce pouvoir connait bien les structures qui veulent marcher. Ce même pouvoir connait leur capacité à faire grener l’ordre lors des manifestations. Et pourquoi ne pas permettre la marche et tenir pour responsable les organisateurs de la marche en cas de trouble à l’ordre public et autres ? La justice fonctionne au moins dans ce pays monsieur le maire ? C’est un véritable recul démocratique que nous vivons dans notre pays.

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 16:36, par le Vigilent En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

      @HUG, comme tu dis, la justice fonctionne bien dans ce pays. Pourquoi le MBDHP ne s’adresserait pas a cette justice pour denouncer l’illegalite de la decision du maire et demander l’annulation de ladite decision ?
      Dire au maire d’attendre qu’il y ait des derives eventuelles lors des manifestations prevues pour ester en justice est anachronique. C’est demander au mairede ne pas prevenir mais d’attendre que le mal soit fait avant d’intevenir. Vous serez les premiers a reprocher le maire de manquer d’anticipation.

      Répondre à ce message

      • Le 8 octobre à 19:04, par Militant En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

        @ le Vigilent, toi-même tu sais que votre justice est aux ordres. Zeph a porté plainte contre votre Président par intérim, Mr Compaore Simon, pour port illégal d’arme. Dis moi, qu’est-ce que ta "justice qui fonctionne" a fait de ce Dossier !? Classé !! Et ça veut jouer au Saint-esprit ! On se connaît bien dans ce pays-là !

        Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 13:02, par TANGA En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Si le maire interdit la marche, on peut faire des lettres aux responsables des bases militaires, aux ambassades de pays ayant des visée impérialistes et ou ayant des sociétés qui se comportent telle. Voir à ce que ces lettres apparaissent dans les journaux et sur le net.
    Le maire serait il devenu un valet local de l’impérialisme ?
    Feu mon ami ton frère (paix à son âme) n’aurait pas hésiter à accepter voir même accompagner cette marche.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 13:54, par I.K En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Qu’est ce que nos autorités proposent.Que nos autorités sachent qu’il est temps de se mettre derrière le peuple pour se libérer totalement de l’impérialisme pas uniquement sa présence militaire.Après avoir chassé ses nez blanc que nous formons notre démocratie à notre manière pas à la manière des occidentaux qui nous amène à vivre comme des animaux.Regardez comment est leur démocratie:tuer ,mentir pour avoir le pouvoir et l’argent.Qu’Allah nous assiste

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 13:56, par lejuste En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Attention à la dérive autoritaire. Ce monsieur ne rend pas service au pays

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 14:20, par pobou En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    c’est une lettre d’information ou c’est une demande formulée ?si c’est pour information je ne comprend pas la réponse de monsieur le maire.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 14:32, par Bocar En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Mr le Maire est un impérialiste. Il a oublie que ce sont les marches qui l’ont conduit a la mairie ou il est devenu un servant local de limperialism. Rock est un president qui semble être plus dictateur que son prédécesseur.

    Context sécuritaire Context sécuritaire , donc vous avez subit a la pression des terroristes alors ? Mr le maire pourquoi ne pas fermer les marches, les gars, les maquis et les boites de nuit car on dans un context de sécurité difficile.

    Je vois ici que la mairie meme semble être une base impérialiste.

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 15:06, par OUBZANGA En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

      Ecoutez, soyez refléchis, mon problème n’est pas lié au refus du maire , mais plutôt ce acharnement contre les soit disant impérialistes, Vous savez, nous avons tous lu Karl max , mais ce temps est révolu. je ne vois aucune priorité à marcher contre l’impérialisme alors que nous même nous le sommes tous les jours à la maison au service etc ; ; Vous voulez marcher contre les bases militaires étrangères alors que des pays comme la cote d’ivoire, le gabon, le tchad qui ont de véritables bases militaires françaises ne marchent pas . Vous avez de l’Energie pour marcher pour les autres ? soyons burkinabè et ouvrons les yeux ;

      Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 15:02, par Djamana Tigui En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Arrêtez de nous divertir !!!!! Une marche de protestation contre l’installation de bases militaires françaises au Burkina oui ; mais une marche de protestation contre l’impérialisme avec le mbdhp en tête, cela me semble de la diversion. N’est-ce pas ce même MBDHP financé par les fonds impérialistes sous l’influence de Human Right Watch qui a passé son temps à troubler notre lutte contre le térrorisme lorsque nos soldats ratissaient large au nord au nom de la defense des droits de l’homme ? Si les leaders du MBDHP ne le savent pas, nous, nous savons comment le terrorisme et tous ces mouvements autour sont organisés. Arrêtez de nous divertir car nous comprenons mieux que vous votre rôle dans une lutte contre le terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 15:18, par luther En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Mon pays va mal, de mal en mal, et ça m’inquiète.
    Après le ballonnement des activistes, place à l’interdiction des marches.
    Ne dit-on pas, quand l’âne va te terrasser, tu ne vois pas ses oreilles.
    Ça n’arrive pas qu’aux autres.
    Luther

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 15:29, par Amadou En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Vraiment voilà des gens dépassés. Le jour que le Burkina va se fabriquer des armes on va se passer des impérialistes. En attendant les marcheurs sont en veste et cravate . Ils ont étudié en France et en français et veulent nous pomper l’air. Commencer par enseigner nos enfants en moré et autres langues du Burkina. Comme le disait SANKARA. L’impérialisme c’est le riz dans nos assiettes.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 16:40, par Fils En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Je demande au MBDHP de savoir raison ces genres de ont été faites ailleurs ils ont seulement mordu la poussière. Svp organisons la population pour la lutte contre le terrorisme il y’a beaucoup de morts il y’a des morts évitons les divertissements. Si vous n’avez rien à faire à présent c’est pas grave

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 16:54, par Sawzak En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    La liberté de manifestation est consacrée à l’article 7 de la Constitution burkinabè en ces termes : « (…) la liberté de cortège et de manifestation sont garanties (…) ». À la lecture de cette disposition, il ressort que les citoyens peuvent se rassembler et utiliser la voie publique pour exprimer leur volonté collective. Les seules formalités ou des conditions exigées ou à remplir avant de manifester est la déclaration préalable des organisateurs adressée selon le cas :
    — Au Ministre chargé des libertés publiques (MATDS) lorsque la manifestation a un caractère national ou international ;
    — Au Haut-Commissaire lorsque la manifestation a un caractère régional ;
    — Au maire lorsque la manifestation a un caractère communal ;
    Aussi, cette déclaration doit contenir l’identité complète des trois principaux organisateurs, le jour et l’heure de la manifestation, son objet et son itinéraire. Elle doit parvenir au destinataire au moins 72 heures avant la date de la manifestation.
    L’autorité ne peut, l’interdire que si elle n’a pas respecté loi, l’ordre public, les bonnes mœurs et la personne humaine.
    En l’espèce, les organisateurs qui ont bien respecté ces conditions sont dans la légalité et devrons pouvoir manifester ; l’autorité n’est donc pas dans la légalité à interdire la manifestation projetée ;
    Les raisons sécuritaires invoquées ne justifient en rien l’interdiction exercer le droit de manifester ; elles ne signifient pas que la manifestation ne respecte pas la loi ou est contraire à l’ordre public, les bonnes mœurs et la personne humaine.
    Aussi, notons que l’autorité dispose des moyens pénaux de droits contre les organisateurs de la manifestation.
    De tout ce qui précède, de mon point de vue, nous assistons à un recul de la démocratie.
    Toutefois, comme tout acte administratif, la décision interdisant ou mettant fin au rassemblement sur la voie publique peut être contestée devant la juridiction administrative compétente. On peut faire un référé suspension après avoir attaqué ladite décision en annulation ou faire un référé liberté.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 17:01, par Kankelen En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Le MBDHP qui veut marcher contre l’impérialisme ! Mon œil !! C’est comme scier la branche sur laquelle on est assis. Qui finance le MBDHP ? Qui paie les salaires de ses employés ? Ce sont les PTF, l’Union Européenne, les USA, le Canada... Ce sont ceux là qui sont à la pointe de impérialisme qui le finance.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 17:34, par Wendkuni En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Tant que nous allons nous comporter de la sorte ,les autres vont nous dominer. Je suis déçu des organisations politiques et civiles du pays, y compris le MBDHP. Ni les responsables politiques ni ceux de la société civile ne sont à la hauteur. Pourquoi les responsables ne s’entendent pas pour sauver l’essentiel. Chacun occupe des postes mais sachez que l’histoire ne retiendra rien de vous . À titre d’exemple au niveau politique, depuis l’indépendance c’est Sankara seul qui est y entré, coté religieux musulman : 2 coutumier : 2 chrétiens : 2, société civile :2 .suivez mon regard.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 17:35, par luther En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Mon pays va mal, de mal en mal, et ça m’inquiète.
    Après le ballonnement des activistes, place à l’interdiction des marches.
    Ne dit-on pas, quand l’âne va te terrasser, tu ne vois pas ses oreilles.
    Ça n’arrive pas qu’aux autres.
    Luther

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 17:47, par Kobyagda En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Bonsoir,
    Quel contexte sécuritaire ? justement c’est la raison de cette marche que nous trouvons que l’armée française n’est pas la solution car elle allume le feu et joue au pompier, en un mot c’est la france qui alimente les réseaux terroristes et s’en sert comme un moyen de pression sur nos états ; une autre forme de colonisation. M. le maire attaqué le mal par ses racines et ce pouvoir en place ne vous trompez pas d’adversaire ; revoyez un peu l’histoire. C’est votre semblant allié, la france qui est le mal de la zone sahélienne. Je ne reconnais point mon Prési dans cette lancée, il est enfouille dans les nuages.
    Ombre blanche

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 18:04, par Mirage En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Il faut vraiment que la mairie arrête ce qu’elle a commencé. On ne peut pas, après avoir versé du sang au prix de la liberté, qu’on vienne empêcher les gens de marcher. Je m’en fou du MBDHP ou de l’impérialisme. Ça ne me dit absolument rien mais si les gens veulent marcher, c’est vraiment leur droit. Les raisons que vous avancez sont infondées sinon fallacieuses. J’ai très mal de voir ce pays régresser dans les libertés démocratiques. Toujours sous prétexte du terrorisme, vous voulez museler les gens. Il faudra arrêter cela.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 18:29, par Encore de la chance En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Nous assistons donc à une remise en cause systématique des libertés qui ne présage rien de bon. La dictature est bien réelle et le terrorisme sert d’outil pour justifier les restrictions. Les gens sont étonnés de voir que ce régime ne s’émeut pas devant le carnage auquel on assiste ; mais ils justifient leurs mauvais résultats économiques avec ça ! est ce que le terrorisme les arrangé ? je ne le dirai pas

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 19:28, par Sage En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Mr SAWZAK.
    Après avoir dit tout ça, dites à vos amis d’aller marcher au Nord et laisser les populations de Ouaga et Bobo souffler un peu.
    On ne faut pas avoir une lecture littérale des textes. Est ce que vous vous êtes posez la question de savoir Pourquoi on dit d’informer certaines Autorités ? On aurait pu se passer de cette formalité.
    Si on demande d’informer certaines Autorités, cela implique que ces dernières peuvent, compte tenu de certaines situations, de certaines informations agir, sinon ça n’a pas d’intérêt.
    S’il s’agit d’informer quelqu’un sans que cette personne ne puisse rien dire ou faire, c’est pas la peine de gaspiller son temps.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 20:33, par Sawzak En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Chers internautes, verifions l’information que l’on communiaue et peser nos mots ; depassionnons le debat ; si je reviens suite aux recentes interventions, ce n’,est pas pour soutenir les organisateurs de la marche ; contre ou pour, c’est l’ideal que nous devons defendre : la democratie. je me permet de citer un professeur de droit public à l’université de Cergy-Pontoise,le sieur Gwénaële Calvès. pour lui, « descendre dans la rue » pour exprimer une revendication, un refus, une émotion, c’est exercer un droit qui, dans une démocratie, va de soi. Au Royaume-Uni par exemple, Céline Roynier rappelle dans sa communication que l’élaboration d’un droit positif de la manifestation a été perçue comme la simple consécration d’une liberté qui, dans l’opinion publique, était acquise de longue date : le « constitutionalisme populaire » conçoit le droit de manifester comme inhérent à la qualité de citoyen. De fait, il est aujourd’hui largement admis que la manifestation est nécessaire au fonctionnement des régimes démocratiques. D’un système juridique à l’autre,

    si la définition de la manifestation et le statut de la liberté de manifester connaissent d’importantes variations, il est frappant de constater que les valeurs ou les raisons mobilisées au soutien de cette liberté sont partout du même ordre. Tous les juges [...] admettent que les manifestations sont des formes éminentes d’expression, de participation et de gouvernement démocratique.
    Il ne suffit pas d’interdire les manifestation parce qu’on a peur de..........??? ; il faut plutot chercher a comprendre et ecouter les manifestants ; quitte a decider de donner ou non une suite a leur revendications ;
    Les manifestations sont l’exercice collectif d’un droit ; aucun des systèmes juridiques envisagés ne réduit la manifestation à un défilé sur la voie publique. pour le professeur, si le cortège qui traverse la ville avec banderoles, chants et slogans, occupe une place de choix dans la culture politique de certains pays, d’autres privilégient des formes plus statiques : harangues, picketing, « veilleurs », die-ins, occupations et « blocages », distributions de tracts, ou même ; la liberté de manifestation est garantie par la constitution ; a titre de droit comparer, le Conseil d’État français a qualifier la liberté de manifestation de « liberté fondamentale »… il explique que la manifestation n’est pas nécessairement un cortège, même si son caractère mobile ou statique, posé comme un indicateur du degré de perturbation qu’elle risque d’entraîner, justifie, dans certains pays, des variations dans le régime juridique des rassemblements dans l’espace public.
    Ce qui définit la manifestation n’est pas sa forme, mais son but. Pour qu’un rassemblement dans l’espace public relève de la catégorie « manifestation », il faut qu’il ait une visée expressive. Les manifestants se réunissent pour rendre publique l’opinion ou la cause qui leur est commune. Ils exercent donc à la fois leur liberté de réunion (parfois renforcée par la liberté d’association) et leur liberté d’expression (parfois spécifiée en liberté d’expression religieuse, syndicale ou « des minorités ») ; defendre donc cet ideal c’est defendre la democratie et non une quelcongue organisation ; la question de l’imperialisme n’est pas non plus une vue d’esprit ; c’est une realite ; combattre contre l’imperialisme ce n’est pas combattre contre un Etat quelcongue ; etre contre l’imperialisme francais, americains, russes, chinois par exemple n’est pas synonyme que l’on est contre lesdits pays ou leurs peuples ; c’est le systeme lui-meme qui est combattu ;

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 20:51, par Sawzak En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Monsieur Sage, merci pour votre analyse ; elle est juste et legitime ; mlheureusement, je ne la partage ; je pense qu’il y a quelque chose que mon igorance me conduit a qualifier de votre incomprehesion ; et je comprends cette incomprehesion ; il n’est sagit pas pour mois de soutenir ou d’encourager qui se soit ; le contexte securitaire ne doit pas etre un pretexte pour attaquer aux liberte democratiques ;

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 21:24, par toroso En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Jadis quand j’entendais MBDHP, c’était du sérieux, du crédible. Franchement, quelque soit ce que l’on reproche aux impérialistes, je ne comprends pas et je ne comprendrai jamais, ce que le MBDHP vient mettre sur un même pied, le TERRORISME et les BASES MILITAIRES ETRANGERES. Franchement, je m’insurge contre ça. Il faut que les membres du MBDHP arrêtent Mr Zougmoré, car pour moi, il est entrain de creuser la tombe de cette organisation. comment comprendre ???
    Le MBDHP devait proposer au moins deux marches à des dates différentes. l’une contre l’impérialisme et les bases militaires et un autre jour contre le TERRORISME- je rappelle que chaque jour, des dizaines de Burkinabé sont froidement abattu par ces terroristes. Pour le moment et même si je sais que la présence des bases étrangères peut être un facteur aggravant, je ne vois pas qui, les étrangers impérialistes ont déjà tué ici.
    Au nom de la préservation de la crédibilité du MBDHP, je souhaites que son nom ne soit pas associé à de tels événéménts

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 11:27, par Militant En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

      @ toroso, où vis-tu et où vivais-tu ? Cette structure MBDHP dénonce le TERRORISME ainsi que la présence de bases militaires étrangères chez nous, depuis sa création. Renseigne toi bien avant d’écrire n’importe quoi. L’objet et tout le contenu de ton post sont donc sans objet ! Maintenant, si tu ne comprends pourquoi cette organisation dénonce le terrorisme et les bases militaires étrangères, c’est simple : va te renseigner auprès d’eux. Comme disent nos frères ivoiriens, quand on ne connaît pas, on demande !!

      Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 08:06, par Yem Sa Faa En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Ce sont les activistes vouvouzela désœuvrés à la recherche du pain quotidien auxquels les politiciens font recours et qui chient des inepties tous les jours sur la toile qui conduiront à la chute de ce pouvoir. Vos patrons de politiciens là, ils ne sont pas blancs comme neige ! Pourquoi alors, on ne peut ne pas les interpeler au respect des textes. Ce maire là, est-ce le maire de Paris ou de New York ? Vous peuple du Burkina Faso, vous devez savoir que ces gens là NE SONT PAS LÀ POUR VOUS !
    Salut !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 11:07, par HUG En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Internaute le vigilent je n"ai jamais dit que la justice fonctionne dans ce pays. relisez attentivement les propos de HUG , c’est une question que j’ai posée. OK

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 12:38, par koro En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    NOUS DEVONS VOIR PLUS LOIN QUE LE BOUT DE NOTRE NEZ.
    A CHAQUE EPOQUE , SA STRATÉGIE POUR CES GRANDES PUISSANCES D’AVOIR TOUJOURS LA MAIN MISE ET S’ENRICHIR SUR LE DO DE NOS FAIBLES ETATS SURTOUT AFRICAINS. DE LA TRAITE NÉGRIÈRE EN PASSANT PAR LA FUITE DES CERVEAUX DE NOS JOURS C’EST LE CONCEPT DE TERRORISME SAVAMMENT INVENTE ET INSTRUMENTALISE POUR SERVIR DE PRÉTEXTE DE TOUJOURS ASSUJETTIR NOS ETATS, D’EXPLORER ET D’EXPLOITER NOS RESSOURCES NATURELLES (OR , DIAMANT, PÉTROLE....) SOUS LE REGARD IMPUISSANT DE NOS PEUPLES QUI CROUPISSENT DANS LA MISÈRE ET DE LEURS DIRIGEANTS. POURQUOI SE PRESSER DE VIDER NOS RESSOURCES, QU’EST CE QUI VA RESTER POUR NOS GÉNÉRATIONS FUTURES ? POURRONT-ILS ALLER UN JOUR AU CANADA, EN FRANCE OU SAIS-JE ENCORE EXPLOITER LEURS RESSOURCES NATURELLES ? TRISTE RÉALITÉ

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:50, par Alex En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Travail pour faire tombé les autres et construire un peut des autres il devront travailler pour se faire et tombé les autres nous sommes planteurs de mauvais fruits

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 10:23, par vérité En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    J’ai beaucoup de l’estime pour le maire de Ouagadougou. Cependant, je pense que le contexte d’insécurité évoqué dans la correspondance n’est pas stratégique. Le ministre des affaires étrangères ne dira pas le contraire. Quand on fait appel aux investisseurs internationaux, on ne doit pas les effrayer jusque dans la capitale. Notre pays est dans une situation difficile au sahel et au Nord mais évoquer une situation d’insécurité pour refuser une marche à Ouagadougou, c’est faire preuve d’imprudence. Ensuite, j’ai peur que le maire ne se fait vite rattraper par l’histoire qui risque de le rendre moindre crédible. Si demain le MPP ou ses alliés veulent marcher dans la ville de Ouagadougou, peu importe le motif de la marche, le piège risque de se refermer sur monsieur le maire. SI JE VOUS AIME DANS LE TRAVAIL QUE VOUS ABATTEZ, JE ME FAIS L’OBLIGATION D’ATTIRER VOTRE ATTENTION SUR VOS REFUS D’AUTORISER LES MARCHES DANS LA VILLE DE OUAGADOUGOU

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 13:26, par XMX En réponse à : Journée anti-impérialiste : La mairie de Ouagadougou interdit la marche

    Cette interdiction va de soi pour peu qu’on réfléchisse un peu. Il y a quelques jours on a fait appel à l’armée française pour la sécurisation de Djibo signe de notre incapacité, comment voulez vous l’autorité autorise de façon officielle une telle marche ? Quand même !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rentrée scolaire 2019-2020 : Le SYNATEB dénonce des « sanctions déguisées jamais égalées dans le secteur de l’éducation au Burkina »
Protection de l’enfance : Christian Children’s Fund of Canada (CCFC) devient Children Believe
Burkina : Le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques célèbre ses 30 ans
Projet inclusion entrepreneuriale : Les vendeurs ambulants sensibilisés à formaliser leurs activités
Lycée Nelson Mandela de Ouagadougou : Les élèves et le personnel à l’école des règles de sécurité
ENAM : 1 641 nouveaux diplômés prêts à servir l’administration publique
Dori : L’Union fraternelle des croyants fête son jubilé d’or
Semaine nationale de la citoyenneté : La 16e édition met l’accent sur la contribution du citoyen à l’unité nationale
Justice : Un internaute mis aux arrêts pour incitation à la haine sur le réseau social Facebook
5e Recensement général de la population et de l’habitation : L’INSD rassure les populations des Hauts-Bassins sur les mesures sécuritaires prises
Interopérabilité des systèmes d’information : Des acteurs se familiarisent avec le référentiel
Barrage de Samendéni : En attendant le président du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés