Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Tunisie : Décès de l’ex-président en exil Zine El Abidine Ben Ali

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • jeudi 19 septembre 2019 à 21h26min
Tunisie : Décès de  l’ex-président en exil Zine El Abidine Ben Ali

L’ancien président tunisien, Zine El Abidine Ben Ali, est décédé des suites de maladie, le jeudi 19 septembre 2019 en Arabie Saoudite, où il vivait en exil après sa chute en 2011. Il avait 83 ans.

Pendant 23 ans (1987-2011), il a dirigé d’une main de fer son pays avant d’être emporté le 14 janvier 2011 par la révolution de Jasmin, un soulèvement populaire issu des "Printemps arabes". Il vivait un exil doré avec sa famille, en Arabie saoudite. En 2018, à l’issue de procès pour "homicides volontaires", "abus de pouvoir" et "détournements de fonds", il avait été condamné par contumace à de multiples peines de prison, dont plusieurs à perpétuité.

Il a donc assisté de loin aux mutations survenues dans son pays, dont le dernier acte majeur en date, est le premier tour de l’élection présidentielle survenu le 15 septembre 2019 . Malgré les tourments de l’histoire, la Tunisie post-Ben Ali se présente comme l’un des rares exemples d’avancée démocratique dans le monde arabe.

Zine El Abidine Ben Ali est né le 3 septembre 1936 à Hammam Sousse. Il a occupé plusieurs postes au sein de l’armée et de la sûreté nationale, avant de devenir ministre de l’Intérieur dans le gouvernement Rachid Sfar en 1986. En 1987, il devient Premier ministre, avant de déposer le président Habib Bourguiba pour « raisons médicales ». Il devient président le 7 novembre 1987.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 septembre à 23:31, par sid Pa Yii En réponse à : Tunisie : Décès de l’ex-président en exil Zine El Abidine Ben Ali

    Il était un nationaliste et cela a beaucoup contribué à mettre le pays sur la voie du développement...certes il y avait des insuffisantes mais il a posé des bases que ces successeurs sont entrain d’annihiler

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 10:43, par sheiky En réponse à : Tunisie : Décès de l’ex-président en exil Zine El Abidine Ben Ali

    Oui, mais c’était surtout un héritier de Bourguiba qui a lancé la Tunisie avant que la sénilité ne le fasse sombrer. Quand on regarde, on peut faire une analogie avec notre Blaiso national. Quelques avancées économiques (un peu normal parce que le monde évolue), mais ne gestion assez autoritaire et clanique du pouvoir pendant la moitié de son règne. Avec une forte clanisation de l’économie, la corruption etc. Résultat, les pays végètent ou sont très perturbés après le départ de ces types de dirigeants. Heureusement, la Tunisie avec un fort taux de chômage, une forte inflation et une exceptionnelle fuite des cerveaux essaie de tenir bon et de poursuivre son chemin. Personne pour le moment ne pense que le régime Ben Ali puisse être aujourd’hui une solution à leur problème. Il a même été condamné par contumace. Ils essaient d’avancer tant bien que mal. Par contre, quand on voit des personnes au Faso qui au lieu de se construire et associer tout le monde pour avancer, il réclame le retour de notre despote national. Et on nous pourrit la vie chaque jour par tous les moyens dans ce sens. Et au lieu d’avancer, on est tous perdus.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 13:37, par A qui la faute ? En réponse à : Tunisie : Décès de l’ex-président en exil Zine El Abidine Ben Ali

    Le clan Ben Ali possédait :
    - plus de 4 milliards d’euros
    - 21% des bénéfices de tout le secteur privé
    - 48 bateaux et yachts
    - 550 maisons et appartements
    - 400 entreprises
    Dire que ce pays est un bon exemple pour le Burkina signifie à quel point chez nous c’est pire. Le rève tunisien d’aller étudier ou se soigner en Tunisie nous interpelle combien nous sommes en retard. Parce que eux ont eu une bourgeoisie nationale, les miettes retombaient un peu plus que chez nous. La gestion de leur transition prouve aussi que leur armée n’était pas politisée

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre à 10:40, par mehdi mountather En réponse à : Tunisie : Décès de l’ex-président en exil Zine El Abidine Ben Ali

    Les dictateurs arabes ont tuer et voler l’argent de pétrole de leurs peuples pour éviter un cataclysme historique a l’échelle planétaire en Usa en Europe en Asie et dans le monde Gaïd Salah les dictateurs arabes leurs généraux en prison de Guantánamo avant le 1.11.2019 si la fin du monde Al-Baghdadi kamikaze de satan ces dictateurs arabes les esclaves de satan a l’enfer l’incendie en Californie l’enfer en théorie aux non musulmans de se convertir a l’islam pour éviter l’enfer en pratique.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Niger : L’hommage de la nation rendu aux 71 soldats tués
Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata
40e session de la Conférence générale de l’UNESCO : Le ministère de la Communication du Burkina Faso y a pris part
Prix Jeunes Talents Afrique subsaharienne 2019 L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science : 20 chercheuses africaines récompensées
Côte d’Ivoire : Un accident de deux hélicoptères fait quatre blessés
Mali : 13 soldats français tués dans un accident de deux hélicoptères
Guinée : « Alpha Condé, d’opposant historique à bourreau historique », selon le Balai citoyen
Le Burkina Faso participe à la 40e Session de la Conférence générale de l’UNESCO
Insécurité au Mali : L’artiste musicien, Salif Kéita, pointe du doigt la France
Sommet Russie-Afrique : 47 recommandations « pour un système de relations internationales plus juste et plus équitable »
António Guterres, Secrétaire général de l’ONU au Forum de Paris sur la paix : « Le monde se fissure. Le statu quo n’est pas tenable »
Burkina : Le Secrétaire général de l’ONU condamne fermement l’attaque contre le convoi de Semafo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés