Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice

Accueil > Actualités > Politique • DÉCLARATION • jeudi 18 juillet 2019 à 12h07min
Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice

Dans la nuit du 14 au 15 juillet 2019, onze (11) personnes qui étaient gardées à vue dans les locaux de l’Unité Anti-Drogue y ont trouvé la mort.

Selon un communiqué du Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou en date du 15 juillet 2019, ces personnes étaient poursuivies par cette unité de police judiciaire pour des infractions liées à la législation sur les stupéfiants.
Le même communiqué précise qu’une enquête a été « ouverte et que des médecins légistes ont été requis à l’effet de procéder à des examens et à des autopsies nécessaires ».

Faut-il le rappeler, les unités de police judiciaire ont pour attributions de constater les infractions, d’en rechercher les auteurs et de rassembler les preuves. Elles ne sauraient sous aucun prétexte, être des camps de concentration où la dignité et la vie humaine sont niées.

Dans ce sens, le nouveau code de procédure pénale rappelle fort justement que « La garde à vue doit s’opérer dans des conditions qui assurent le respect de la dignité de la personne ».

Ce drame, qui est survenu dans les locaux d’une unité de police judiciaire, est inédit si l’on s’en tient au nombre important des victimes et aux circonstances jusqu’à présent mystérieuses de ces décès.

L’Union pour le Progrès et le Changement, fermement attachée au respect de la vie humaine, condamne ce drame, que rien ne saurait ni justifier ni excuser dans un Etat de droit.

Elle exige par conséquent des autorités, de faire la lumière et toute la lumière sur cette affaire afin que les responsabilités soient situées et que les auteurs de ces actes soient sanctionnés conformément à la loi.

Fait à Ouagadougou
Le 18 juillet 2019
Le Secrétariat National à la Justice et aux Droits Humains de l’UPC

Vos commentaires

  • Le 18 juillet à 12:45, par HUG En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice

    Bien dit. Les commissariats doivent être des services de protection de la vie humaine et non le contraire ; Courage aux familles des victimes car ce n’est pas facile de perdre un proche dans de telle situation floue.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 12:48, par Mogo En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice

    Ce n’est pas l’UPC seulement, c’est le peuple entier qui demande que toute la lumière soit faite sur cette ténébreuse affaire. Il n’est pas admissible que ce crime reste impuni

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 17:07, par Vérité indiscutable En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice

    Quittez là-bas !
    C’est pas une affaire de punir ici qui va résoudre le problème.
    On a besoin de bonnes structures.
    Promettez-nous de bonnes structures, construisez-en quelques unes et vous verrez qu’on vous votera. Pour l’Instant, proclamez l’échec des structures et taisez les punitions. Car rien ne montre que vous n’êtes pas responsables vous aussi de ce drame. On parle sans fin et on n’agit jamais quand on arrive au Pouvoir. C’est pour venir après punir des innocents qui cherchent simplement leur pain et le pain de leur famille. Arrêtez votre hypocrisie !
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 00:08, par Mea Culpa En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice

    Merci pour ce communiqué. Il faut que lumière soit faite sur cette sinistre affaire. Quant aux internautes qui se jettent dans linvective, je souhaite que Dieu apaise leurs coeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 00:18, par Réconciliation nationale En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice

    Je suis de coeur avec les familles.
    Ne lâchez rien, même dans 20 ans.
    D’une manière générale, le respect de la personne humaine n’a pas de sens pour la plupart de nos forces de l’ordre.
    Pour une fois , merci à UPC d’avoir interpeller les autorités. Merci, cette fois-ci.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 00:19, par Volta Noire En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice

    Jusqu’à présent le gouvernement burkinabe ne donne pas les causes du décès de ces 11 personnes on ne fait que limoger des gens. les familles ont le droit de savoir ce c’est passé. Et avec ça on dit que le pays est gouverné ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 00:56, par Camarade Dipama En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice

    Le peuple a besoin de connaître les circonstances exactes de ces 11 morts. Qu’on nous dresse la liste des victimes et les motifs de leurs détentions. Pourquoi les enfermer pendant 48h sans contact avec leurs proches ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 00:21, par Dibi En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice

    C’est de la merde partout et à tous les niveaux dans ce pays !
    Que les zozo de l’UPC, après ceux de l’UNIR/PS, l’autre qui fait commerce politique du non de Thomas Sankara devenu pour lui un simple label, toute l’Opposition politique au Faso et toute la bande de gogo débilités par le néocolonialisme au pouvoir à Ouagadougou, bref, à tous ces françafricains en simulacre de compétition, dans le cadre des élections à venir, à tous ces négriers de Traite néocoloniale au service des intérêts français et occidentaux, nous vous disons ceci : vous êtes les deux faces de la même monnaie de singe qu’est le Franc CFA (Franc des colonies d’Afrique en voie de devenir l’ECO c’est-à-dire l’Esclavage des Comptoirs Occidentaux).
    Dans cette affaire, vous ferez pareil et pas mieux !
    Vos prises de positions ne sont que de la communication pour les médias occidentaux ! Ceux pour qui vous n’êtes que des tenanciers de ce grand bordel néocolonial !
    Si nos vies comptaient pour vous, vous tous (Oppositons et Pouvoir pourris en place) on le saurait !
    Qu’avez-vous fait des soulèvements de 2014-15 de notre jeunesse ? Rien, mais rien sauf vos putasseries et trahisons !
    Foutez-nous la paix et arrêtez de nous mépriser !
    Na an lara, an sara !
    La Patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Congrès d’annulation des sanctions au CDP : Les militants concernés brillent par leur absence
Décorations : La nation reconnaissante à 978 de ses fils et filles
Assemblée nationale : Le gouvernement autorisé à ratifier les conventions de financement par voie d’ordonnance
Situation nationale « Il faut que tous les Burkinabè redescendent sur terre (…) », Pascal Zaïda
Chef de file de l’opposition politique : Les résultats de l’audit organisationnel et fonctionnel passés à la loupe
Djibo : Un nouveau maire pour tresser le courage et la résilience
Gestion au ministère de la Défense : L’opposition insiste sur la nécessité de lever le secret-défense
Lutte contre l’insécurité : L’opposition politique salue l’action des Forces de défense et de sécurité
CDP : Le congrès extraordinaire du 22 septembre 2019 reconnu par le ministère de l’Administration territoriale
Drame de Hantoukoura : Le MPP invite le gouvernement à accélérer le processus de recrutement de volontaires
Burkina : Les jeunes veulent proposer un avant-projet de loi sur leur participation politique
Burkina : La NAFA condamne "les propos calomnieux et diffamatoires" de Clément Sawadogo à l’encontre de Djibrill Bassolé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés