Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 17 juillet 2019 à 23h59min
Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

Après le commandant de l’unité anti drogue, la directrice de la police judiciaire, la commissaire Néné Ouédraogo, a été relevée de ses fonctions à son tour ce 17 juillet 2019.

Cliquez ici pour lire aussi Mort de détenus à l’Unité anti-drogue : l’UNAPOL pointe du doigt les conditions de détention

On attend toujours les conclusions de l’enquête sur les conditions exactes du décès des onze suspects dans la nuit du 14 au 15 juillet, dans les locaux de la police. La thèse privilégiée serait la négligence qui aurait entraîné la mort des onze personnes, principalement des agents de commerce et des élèves, toutes soupçonnées d’infractions à la législation sur les stupéfiants.

Lire aussi Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)
A la suite de ce drame, l’UNAPOL, un syndicat de policiers a dénoncé les conditions de détention des prévenus dans les commissariats du Burkina.
Affaire à suivre.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 juillet à 00:31, par Armel En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    C est bien mais c est pas arrivé.Toute la tête de la police doit partir.Ailleurs même le ministre devait démissionner .Le procureur doit arrêter de couvrir les policiers coupables,il doit aller jusqu’au bout et tenir l opinion informée Dès le début,j ai toujours cru que la police était responsable de cette tragédie.Quant l unapol parle de la vétusté des lieux de détention,c est vrai,mais c est aussi une fuite en avant pour protéger ses membres.Voila qu on se rend compte que des citoyens sont morts a cause de la négligence de ceux qui sont sensés les protéger.Meme si la peine de mort n était pas abolie,on ne tue pas sans règles quant même.Les lieux de détention dans nos commissariats sont indignes d un état de droit,et cette situation doit ouvrir les yeux de nos autorités pour construire des cellules a grilles bien aérés.La police est très mal formée,elle est corrompu et n est spécialisée que dans les grèves.Prenez l exemple sur la gendarmerie qui fait le même travail que vous mais sans bavures, policiers de mon pays.Soyez des professionnels digne du pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 00:37, par Pauline En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    Visitez les commissariats de Ouaga et vous verrez les cellules de garde a vue.C est des mouroirs.Pas de fenêtres,pas de lumière,on defecque où on dort.Ajouter a cela l incompétence des policiers et la mort est vite arrivée.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 02:24, par Vérité En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    Même si on venait à enlever le ministre en charge cela ne suffirait point à justifier ce drame. Bien de têtes doivent méditer pleinement et à vie en’ prison. C’est inadmissible ce qui est arrivé

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 06:28, par Vérité indiscutable En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    On a beau licencier tous les responsables de la police, ça ne servira à rien ; sinon qu’à démotiver le travail des policiers. Courage cher Faso !
    Nommer de nouveaux et on verra s’ils feront mieux !
    Peuple du Burkina Faso, ouvre tes yeux. Si tu n’as pas un bon président et un bon gouvernement, ce n’est pas la faute des pauvres policiers !
    Tchrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 07:48, par caca En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    La relève des fonctions ne signifie pas grande chose. Il faut les arrêter et mettre en accusation de négligence. Sinon la faute professionnelle ne sera constituée. On sait dans ce pays que les gens comme ces fonctionnaires ont des parents dans la haute hiérarchie, et leur médiations dans la douceur pourra les réhabilité plus tard. Parce que la manière dont ils ont été licenciés sont abusifs. Un ministre n’a droit relever un fonctionnaire sans une enquête judiciaire et le juge qui établi la faute professionnelle. Une affaire à suivre

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 08:02, par sanou paul En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    UNAPOL a demissionné, sinon pourquoi une fuite en avance.
    Je sais que le protocole d’accord intervenu au mois de Mai passé la police a engrangé d’énorme avantages et des motivations sur le plan salarial. Touc ceux qui n’ont pas eu ce document doivent l’acquerrir.
    MAIS POURQUOI EN CE TEMPS UNAPOL n’avait pas insérré la vetusté des locaux ? C’EST ARCHIFAUX. UNAPOL ne couvre pas tes agents car c’est malhonnete de votre part.Si vous essayez de couvrir des agents sans conscience proffessionelle je me demande ou nous allons.Vivement quue cette enquète arrive à terme.
    JE VOUS DEMANDE CHERS PLLICIERS, CEUX QUI SONT MORTS SONT DES ENFANTS D’AUTRES PERSONNES ILS ONT DES FAMILLES ET LES FAMILLES NE SONT PAS CONTENTES DE VOTRE TRAVAIL. CE N’EST PAS PROFESSIONNEL DE VOTRE PART.IMAGINEZ SI UN POLICIER AVAIT SON FRERE OU SON ENFANT PARMIS CES VICTIMES

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 08:27, par HUG En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    Monsieur de l’unapol de la même manière vous avez fait pour avoir une meilleure amélioration de vos de conditions de vie vous devrez faire de la sorte pour que vos conditions de travail soient aussi améliorées. Vous ne l’avez pas fait et vous venez parler de violon machin machin. Vous avez bel et bien votre part de responsabilité. quand il s’agit de faire appliquer des accords pour obtenir de l’argent, on fait des débrayages, mais quand il s’agit de travailler pour que les détenus soient dans des meilleures conditions de détention on ne fait rien. Après la survenue d’une telle catastrophe, on sort et on indexe les conditions de travail.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 09:37, par WT En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    Paix aux âmes des disparus. Ma conviction c’est que nos syndicats mettent plus d’accent sur nos conditions de vie et pas assez sur nos conditions de travail. L’une sans l’autre me semble largement insuffisante.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 09:39, par SIBA En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    Il ne s’agit pas de faire semblant face à une tragédie. Les premiers responsables doivent tirer les conséquences de leurs actes quotidiens et remettre le tablier. Le ministre de la sécurité en est le premier responsable. Il est question de l’honneur de toute la police nationale qui se bat tous les jours pour les populations. Si celle-ci perd confiance, les conséquences seront désastreuses pour tout le pays. Alors, soyons courageux et responsable. Ailleurs, pour une vie perdue, un ministre a quitté ses fonctions. Ici au Faso, on a coutume de sacrifier les petits poissons pour sauver des crocodiles tapis sous les eaux. Merci de mériter vos postes et surtout le respect des burkinabe !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 09:50, par A qui la faute ? En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    J’espère que ça servira de leçon. Mais ça n’enlève en rien la mauvaise publicité encore une fois pour notre pays. Cela donne l’opportunité aux associations de droits de l’Homme d’indexer notre rapport à la vie humaine qui est lamentable. Et après les forumistes sortiront encore pour dire que la terre entière ne nous aime pas. Hommes « intègres » ne donnons pas l’occasion. On a déjà tellement de problèmes !!! C’est comme si les gens font exprès. L’excuse de la paresse "c’est déjà arrivé dans d’autres pays" ne me convaincra pas. Policier, paysan, politicien, chômeur, sportif, chacun à son petit niveau doit être ambassadeur du pays, soucieux de son image

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 10:06, par Anonymous En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    Je ne pense pas que la solution soit de limoger ou de relever de leurs fonctions des chefs. La solution est de construire des cellules dignes de ce nom. Même la MACO est bourrée. Et ça qui doit le faire ????

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 10:06, par citoyen LAMBDA En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    Quand des policiers sont lynchés dans l’exercice de leurs fonctions à NAFONA dans les Cascades, cela n’émeut personne ,n’entraine l’arrestation de personne alors que les auteurs sont notoirement connus ,leur visage figurent en grand sur les images photos de cette tragédie. Mieux aucune autorité régionale ou provinciale n’ a été relevé de ses fonctions. Au contraire ,ces autorités sont partis tout bonnement amadouer les populations de NAFONA avant même l’enterrement des deux policiers sous le couvert de réconciliation ,alors que dans n’importe quel Etat digne de ce nom ,on aurait encerclé ce village ,mis en quarantaine jusqu’à ce que tous les meneurs de cette barbarie aient été arrêtés, jugés ,sévèrement punis à la hauteur de leur crime abominable .
    Maintenant, quand un incident pareil arrive dans un lieu de détention de présumés trafiquants de drogue ,certes ce n’est pas normal et c’est douloureux ,mais est-ce que c’est la faute des seuls policiers, si nos commissariats et autres lieux de détentions ne sont pas dotés de cellules assez larges et aérés pour contenir de nombreux détenus à la fois ? Fallait-il donc laisser ces présumés trafiquants dans la cour ? Qui a construit ces lieux de détention ? N’est pas l’Etat ? Est ce que c’est le pauvre agent de police de garde qui doit être tenu pour responsable, si de pareils drames arrivent ?
    Au Burkina Faso ,on aime toujours la déresponsabilisation des autorités, chaque fois qu’un problème sérieux survient . Ailleurs cette affaire emporte en premier lieu le ministre de la Sécurité et le DG police .Cette fois encore ,on va sacrifier et jeter de pauvres agents et officiers de police en pâture et à la vindicte médiatique populaire . Les deux premiers sacrifiés sont le chef de l’unité anti-drogue et la directrice de la police judiciaire qui sont pour le moment les alevins de sacrifices parce que ces deux n’ont certainement pas de couverture politique . Et vous verrez ,,qu’après toute cette tempête ,rien ne changera dans les locaux de détention de nos commissariats de police jusqu’au prochain drame .
    Mais attention, cette façon de traiter les policiers pourraient avoir un effet boomerang très dangereux en terme d’insécurité si on pousse trop les policiers au découragement . Certes, l’émotion est très forte devant de tel drame ,mais évitons de jeter systématiquement l’anathème sur la seule police ,alors que l’Etat, donc les gouvernants ont aussi une part de responsabilité dans cette affaire

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 11:02, par Le réaliste En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    Je pense que les uns et les autres doivent être simplement "REALISTES" dans cette affaire. L’UNAPOL qui devait profiter de cette situation pour redorer son blason à raté a sortie. En effet, sans même se rendre sur les lieux, cette structure devait dénoncer et condamner avec la rigueur qui sied, les agents de police qui étaient de garde au moment des faits car, leur premier rôle était la surveillance des personnes gardées à vue afin d’assurer leur sécurité durant leur garde. Il s’agit là d’une pure négligence dans l’accomplissement du service qui est sévèrement punie tant sur le plan judiciaire que professionnel. Le premier rôle d’un syndicat est de veiller au strict respect par ses membres, des textes régissant la profession avant de s’aventurer sur les doléances ayant trait à l’amélioration des conditions de vie et de travail. Cette situation est une faute suffisamment grave dans l’exercice de la Police Judiciaire dont le premier responsable qu’est la Procureure du Faso doit veiller à l’application rigoureuse de la loi en la matière.
    Les auteurs directs des faits sont les hommes qui constituaient l’équipe de garde pendant les faits et ils savent ce qui les attend au plan disciplinaire et judiciaire dans cette affaire regrettable.
    Quant aux relèves des chefs hiérarchiques, il est tout de même utile d’éviter souvent des décisions hâtives pour contempler l’opinion publique dont certaines réactions sont souvent anarchiques et irréalistes actuellement. En effet, les deux (02) Commissaires déjà relevés ne pouvaient pas être à l’Unité Anti-Drogue pour surveiller les gardés à vue. Le Chef de l’Unité a donné les instructions nécessaires pour le respect de toutes les conditions et règles de la garde à vue connues par tous les policiers avant sa descente. De ce fait, le non respect incombe aux exécutants qui du reste, ne lui ont pas rendu compte d’aucun problème si ce n’est les morts le lendemain. Le relever ainsi que son chef (la directrice de la police judiciaire de la Police Nationale) sans incrimination parait trop sévère. C’est comme si une faute commise par un magistrat entraine la relève du Procureur du Faso et du Procureur Général si c’est dernier ignoraient cette faute.
    Pour les politiciens véreux qui saisissent toutes les situations pour s’attaquer au pouvoir, qu’il retienne que ce n’est à un Président ou membre du Gouvernement ni le DG de la Police de venir garder des individus retenus pour enquête dans les commissariats ou brigades.
    Vivement que les policiers de garde soient sanctionnés convenables pour l’exemple, ce qui redressera la conduite de plusieurs jeunes des FDS dans l’exécution du service car, les différents chefs notent des négligences graves de beaucoup de jeunes éléments au cours des missions, lesquelles négligences ont même souvent couté la vie à certains, mais le changement véritable tarde à venir. Que les parents prennent aussi leurs responsabilités dans la conduite des jeunes en matière de la Drogue car la situation est sombre. Paix aux âmes des disparus et merci à tous.
    Le réaliste

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 12:17, par Pauline En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    Koro Yamyelle,effectivement j’ y était avec votre camarade upc actuellement maire de l arrondissement 07.Moi j ai été libérée et lui il a été amené à la MACO et condamné a 12 mois ferme pour fraude aux concours de la fonction publique.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 13:45, par Coulibaly En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    Pourquoi commencer d’ores et deja à relever des gens de leurs fonction ? Aviez-vous deja une preuve des circontances de décès des 11personnes qui pourrait impliquer ces derniers ?
    Le bon sens voudrait que l’on attend les resultats de l’enquête avant de relever quiconque de ses fonctions.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet à 15:57, par Senator En réponse à : Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions

    Ah koro yamyele ! Respecte la bonne dame Pauline pour avoir soulever une obversation bien pertinente. Repecte la femme qui t a porte pendant 9 mois et quitte dans tes interventions ridicules.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès du roi du Gulmu : Des explications sur les obsèques et les règles de succession
Syndicats du Burkina : Des « actions immédiates » de lutte actées
Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) : Une marche silencieuse pour réclamer l’autopsie des militants « assassinés » dans le Yagha
FIIJA 2019 : Une conférence sur les enjeux de l’extrémisme violent au Burkina
Santé : « Tiétaa main tendue », une nouvelle association pour lutter contre le cancer
Décès de sa majesté le Kupiendieli : Les condoléances du gouvernement
Décès du Kupiendieli : Le CDP rend hommage à un un « grand homme politique »
Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »
Compétition de plans d’affaires (COPA) : 98 jeunes du Centre-sud reçoivent leurs chèques
Burkina : « Les exécutions sommaires sont des germes d’une guerre civile », avertit le président du MBDHP, Chrysogone Zougmoré
Aicha Farida Ouédraogo, meilleure au Bac 2019 « Le secret de la réussite, c’est la rigueur et la discipline »
3e édition du FIIJA à Nanoro : Les jeunes à l’école du dialogue interreligieux et interculturel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés